Partagez | .
 

 Kaguya Shinrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Raïkage

Messages : 256
MessageSujet: Kaguya Shinrei   Mer 10 Juil - 12:38

[Hors Role Play]


o Prénom : Marvin / Captain Moumoute.
o Âge : 23 ans
o Ville : New Lamamoumoute.
o Comment avez-vous connu le forum : Je l'ai un peu créé. Abruti.
o Comment jugez-vous votre niveau RP : Très bon °_°


[Role Play]


o Nom : Kaguya
o Prénom: Shinrei
o Surnom :
o Âge:* 23 ans.
o Villages souhaités :

    Kumo
    Moumoute Gakure no satō

o Capacité spéciale:

    Shikotsumyaku (Contrôle des os & régénération instantanée de ces derniers).


o Description du personnage :

    Physiquement, il n’a rien à envier à n’importe quel quidam. Grand, un peu plus du mètre quatre vingt-dix environ, les cheveux blancs virevoltant au vent et un regard grisâtre rempli d’assurance et de détermination. Estimant qu’elle lui donne plus de charme et d’allure, il se permet de laisser un peu de sa pilosité sur son visage, ne la rasant jamais totalement. Il aime son corps et l’affirme de manière net en portant sans cesse des hauts à moitié ouvert, exposant son sublime torse et ses muscles saillants. Mais on peut dire que cette « veste » est peut-être l’accessoire de mode le plus ouvert qu’il porte : il s’affuble généralement d’un grand manteau long écarlate, ainsi que d’un jean noir plutôt large, dont les manches sont à l’intérieur de bottes noires, verrouillé par trois sangles. Étonnant style vestimentaire, pour un ancien nomade…

    Son caractère est sans doute tout l’inverse de ce qu’il paraît être physiquement. Il n’est pas une grosse brute épaisse sans cervelle et encore moins un émotif. D’une nature curieuse et étant un ancien nomade, il aime visiter le monde,  apprendre de nouvelles choses. Il est constamment cynique, n’hésitant pas à ridiculiser chaque chose l’entourant dès que le besoin s’en fait sentir. De plus, il ne semble pas être possible de l’effrayer, ceci à cause du trait psychologique principal chez lui : son courage, développé à l’extrême par son éducation au sein du clan Kaguya. Ce courage le pousse à être un guerrier fier et confiant dans sa propre force, ne connaissant qu’en de très rares occasions le doute. Ce trait a su plaire aux hautes instances survivantes de Kumogakure, voyant chez ce jeune homme un Raïkage jeune mais très prometteur.

    En revanche, s’il s’engage réellement en duel, il n’aura aucune hésitation à montrer ce de quoi il est capable. Sa férocité est équivalente à son potentiel de destruction et il ne cessera de se battre qu’une fois mis hors course ou bien mort… Ses capacités héréditaires et son style de combat lui ont permis de mettre la main sur une endurance excellente, ainsi qu’une vitesse et une puissance de frappe à ne pas sous-estimer. Il est considéré par ceux de sa meute comme le Kaguya le plus puissant de leur histoire. Mais bien sûr, ce n’est qu’une estimation…


o Histoire :

    « Je t’l’ai déjà dit Senzō: être à la tête de la meute ne m’intéresse pas ! »

    Shinrei en avait marre. Cela faisait déjà plusieurs semaines que son frère ainé l’agaçait à lui parler de la succession. Les mains dans les poches, le regard se perdant dans le ciel bleuté, le jeune homme – alors âgé de quinze ans, ne voulait pas se disputer avec son comparse pour une question de pouvoir. Avoir des responsabilités, devoir gérer des vies… Il ne se sentait pas apte pour une telle tâche. Son frère, plus vieux que lui de trois ans, était déjà mieux préparé. Lui s’était déjà engagé en tant que mercenaire pour certains villages afin de leur prêter sa force dans cette pathétique et misérable guerre. Senzō avait prouvé ses talents de combattant, mais également ceux de leader en ne provoquant aucune perte de Kaguya lors d’un affrontement entre Suna et un village shinobi mineur.

    Shinrei cessa d’observer les cieux et regarda son frère. Ce dernier avait l’air pensif. Il y avait de quoi. Aujourd’hui, leur père allait donner un premier avis sur celui qui lui succèdera à la tête de la meute. Il était souffrant, son vieil âge commençant à lui peser et sa santé a déraillée. Voyant celui qu’il considérait comme son meilleur ami être inquiet, notre jeune Kaguya lui donna une petite tape dans le dos avant de lui offrir un sourire de grande sympathie : il n’y avait pas de raison de s’inquiéter, la reprise de la meute était d’une évidence pour lui…

    « Je ne sais pas qui me remplacera. » avoua leur père, une fois dans la cabane dans laquelle il résidait. « Senzō, tu es un excellent chef de guerre. Tu as maintes fois prouvé tes talents. Mais tu manques de détermination, de « renouveau » pour notre meute. En revanche, Shinrei, tu as tout à prouver. Mais tu es jeune, mon fils. Et beaucoup pensent que tu es le candidat parfait pour reprendre la meute car ils estiment que ton potentiel est sans limite… »

    Pour Senzō, c’en était trop. Il pesta contre son père, contre la meute, contre son frère… Leur père et Shinrei tentèrent de le calmer, mais en vain. Il enrageait de se voir être ridiculisé de la sorte, que tout le monde refusait d’admettre la vérité, celle qu’il était destiné à diriger la meute. La dispute dura plusieurs dizaines de minutes, durant laquelle plusieurs objets furent fracassés par Senzō tout en lâchant des insultes envers sa famille et son « clan ». Finalement, ce dernier décida d’abandonner sa meute et de s’exiler, loin d’eux et de leurs principes abrutissants. Shinrei tenta de retenir son frère mais en vain. Voyant son ainé abandonner tout ce qui paraissait important pour lui, le jeune Kaguya poussa un soupir désespéré et préféra oublier son frère de son existence. S’y attacher serait un signe de faiblesse.

    Cinq ans s’écoulèrent.
    La réputation de Shinrei au sein de la meute nomade n’était plus à faire. Ce dernier avait démontré ses capacités lors des multiples assauts des Kirijins à l’encontre de son clan. Désormais âgé de vingt ans, le jeune Kaguya était fin prêt à prendre la tête de son groupe mais il refusa chaque proposition de son père : par respect pour lui, il préférait attendre son décès pour reprendre dignement sa succession, son héritage. Se déplaçant constamment dans le monde, le dernier voyage de la meute les amena à Kaminari no kuni. Ce voyage qui entraina la fin de la meute…

    Une nuit, alors qu’il avait aménagé le camp en bord de rivière, une multitude de shinobis les attaqua. Shinrei remarqua bien vite qu’il ne s’agissait pas de Kirijins, comme d’habitude, mais de mercenaires, des Nukenins… Engageant le combat, les Kaguya furent tous surpris de constater que leurs adversaires en étaient également. Une meute rivale ? Non, impossible. La meute de Shinrei était connue pour entretenir des relations amicales avec les autres groupes. La bataille fut sanglante et le futur Raïkage fut témoin de nombreuses morts, dont celle de son père. Fou de rage en voyant celui qui lui avait donné la vie se faire empaler, il s’empressa de se jeter sur son assassin et, d’un seul coup, l’envoya valser au sol, lui faisant perdre son masque.

    « C’est tout ce dont tu es capable, Shin ? » lui lâcha l’assassin en se relevant.

    En voyant le visage du meurtrier, Shinrei découvrit avec horreur qu’il ne s’agissait de nul autre que Senzō. Ce dernier affichait un sourire carnassier, qui exprimait tout son plaisir devant ce spectacle macabre, apocalyptique. Dégoûté par ce qu’était devenu celui qu’il avait tant admiré par le passé, le Kaguya engagea le combat. Une féroce lutte entre les deux frères eut lieu, une bataille qui dura de longues minutes où chacun usa de tout ce qu’il avait pu apprendre pour défaire l’autre. Mais au final, ce fut Senzō qui l’emporta. Transperçant le ventre de son jeune frère à l’aide de sa lance faite d’os, il le projeta ensuite dans la rivière et s’amusa à voir son corps inerte être emporté par le courant…


    « Hey ! Réveilles-toi ! »

    Difficilement, le jeune Kaguya ouvrit ses paupières. Une belle jeune femme, à la chevelure mi-longue et blonde l’observa et semblait comme inquiète pour lui. En continuant de la regarder, le jeune homme put voir qu’elle portait le bandeau frontal de Kumogakure. Tentant de se relever, son buste tomba au sol aussi vite qu’il l’avait quitté, la douleur fulgurante qu’il encaissa le ramenant à la dure réalité. Son corps lui faisait un mal de chien et il s’était à peine remit des blessures que Senzō lui avait infligé.

    « T’es enfin conscient ! Comment te nommes-tu ? »
    « Shinrei… Kaguya Shinrei… »
    « Oh, un Kaguya ! C’est la première fois que j’en rencontre un ! Moi, c’est Ayane, Chūnin de Kumogakure ! Ravie de te… »
    « Tu te présentes comme cela à moi et tu me parles comme si j’étais ton ami alors que je pourrai te tuer en un instant… »
    « Si tu voulais me tuer, tu l’aurais fait dès ton réveil. » lâcha-t-elle avec un sourire.

    Shinrei haussa brièvement les sourcils, constatant que la kunoichi n’était pas si stupide que ça. Acceptant sa proposition, la shinobi décida de soigner le Kaguya.

    Trois ans s’écoulèrent.
    Ayane et Shinrei étaient devenus des amis dévoués et fidèles l’un pour l’autre. Bien que n’ayant rejoint les rangs de l’armée de Kumogakure, le Kaguya était connu par le village et considéré comme un atout, un allié fiable et pouvant leur permettre d’obtenir des informations sans pour autant mettre en danger le village des nuages. C’était ça l’avantage d’avoir un ami affranchi de toute appartenance à un village shinobi.

    Et c’est sans doute cet atout qui a permis la non-annihilation de Kumogakure.

    La guerre était toujours aussi active, toujours aussi féroce mais surtout, toujours aussi sanglante et mortelle. Shinrei avait été informé par Ayane, désormais devenue une agent d’élite de Kumo – soit une kunoichi de rang S, de la planification de l’attaque de Konoha par l’alliance Kiri-Kumo. N’étant pas un Kumojin, le Kaguya ne pouvait intervenir. Son amie quant à elle resterait dans son village, afin de laisser un minimum de protection à ce dernier.

    Peu de temps après leur séparation, le jeune Kaguya décida de retourner dans un coin entouré de montagnes dans lequel il s’était installé, afin de s’entraîner un peu. Mais en chemin, il put surprendre la conversation de deux Kirijins, qui semblaient comme être amusés par la « surprise » que Kumo allait recevoir de la part de leur village. Intrigué, Shinrei fit demi-tour et s’empressa d’atteindre le village des nuages.

    Lorsqu’il y arriva, le spectacle dont il fut témoin lui rappela le carnage de son camp de Kaguya trois ans auparavant.

    Le village était en ruine.

    De nombreux cadavres jonchaient au sol, baignant dans leur sang. Ceux qui étaient encore vivants étaient occupés à se battre, à défendre leurs familles ou leurs maisons ou bien à hurler de peur tant la scène avait des allures horrifiques. Mais cela importait que peu au Kaguya. Parcourant les ruines du village, Shinrei chercha Ayane, criant son nom à chaque lieu et égorgeant sans pitié chaque Kirijin voulant s’en prendre à lui. Après plus de cinq minutes de recherche, une voix faible répondit enfin à son appel. S’empressant dans la direction d’où elle provenait, le jeune homme retrouva son amie, mortellement blessée et gisant au sol, un sabre planté dans l’abdomen. Son visage était recouvert de sang et une bonne partie de sa tenue était endommagée. S’asseyant auprès d’elle et la prenant dans ses bras, Shinrei était comme triste de voir celle qui l’avait auparavant sauvé mourir près de lui. Avant de s’éteindre, la jeune femme donna un sens à la vie du nomade : la venger des traîtres et sauver Kumo. Elle prit le soin de l’embrasser avant de fermer ses paupières et de s’éteindre, trouvant le repos éternel.

    La reposant délicatement contre le sol, le regard de Shinrei devint soudainement haineux et, emporté par une rage qu’il n’avait plus connu depuis son combat contre Senzō, se lança dans la bataille. Libérant toute sa haine et sa puissance, le nomade empala, trancha, décapita, démembra tous les Kirijins se trouvant sur son chemin. A lui seul, il causait des dommages impensables, pulvérisant tout ce qui était dans son champ de vision tel un rhinocéros. Et lorsque les choses commencèrent à tourner mal pour lui à cause du regroupement massif de shinobis de Kiri contre lui, une autre meute de Kaguya, résidant depuis belle lurette non-loin de Kumo, l’aida à triompher de ce fléau qu’était Kiri. La bataille dura de longues heures et, malgré l’état post-apocalyptique du village, l’assaut de Kiri échoua. Kumo n’avait pas été éradiqué.

    « Qui est votre alpha ? » demanda Shinrei, le visage ensanglanté, le bras gauche inutilisable mais toujours en état de tenir debout.
    « Nous n’en avons pas, Kaguya Shinrei. » répondit celui qui les représentait.
    « D’où connaissez-vous mon… »
    « Cela fait maintenant trois ans que nous vous avons à l’œil, Shinrei. Et cela fait tout autant de temps que nous vous souhaitons comme Alpha. »
    « … »

    Un peu plus tard, un constat avait été fait. Très peu de hauts gradés avaient survécus. Le Nidaime Raïkage avait été assassiné par le Mizukage, laissant Kumo dans une situation précaire. Se rappelant du dernier souhait de son amie, Shinrei se risqua à leur proposer un accord pour le moins inattendu…

    « Votre village est au plus mal. Et sans l’intervention de ma meute, vous seriez tous morts. Nommez-moi Raïkage. »
    « C’est une blague ? » s’offusqua un des gradés de Kumo. « Vous n’êtes pas un Kumojin, comment pouvez-vous prétendre à ce titre ? C’est… »
    « La ferme ! » beugla le Kaguya. « Si j’en avais l’envie, j’ordonnerai à mon clan de tous vous exécuter et je prendrai la tête de cette épave ! Mais je ne le ferai pas. Confiez-moi les rênes de ce village. Donnez-moi ce droit. Et je vous promets que je vous offrirai la plus belle des vengeances. Après tout… Nous, les Kaguya, ne sommes-nous pas réputés pour notre violence et notre « absence » de pitié… ? »

    Les Kumojin se regardèrent, l’air hésitant. Ils s’isolèrent et ne revinrent qu’une demi-heure plus tard. Ils annoncèrent à Shinrei qu’ils acceptaient son offre mais ce dernier remarqua bien vite leur gêne dans cet « accord ».

    Deux semaines plus tard. Shinrei, devenu le Sandaime Raïkage, s’était rendu bien compte que sa tâche ne sera pas des plus aisées. Mais il le savait, mieux que quiconque : il était le parfait candidat pour détruire Kiri. Non. Le Seul.


o Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ?

    Ça manque de Lama.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t133-kaguya-shinrei#288

avatar
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
MessageSujet: Re: Kaguya Shinrei   Mer 10 Juil - 13:19

C'est pas terrible hein, j'te mes rang S par pitié un peu et Raïkage pour être sur que Kumo ne se relèvera pas.

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289
 

Kaguya Shinrei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sumeragi Kaguya
» [Mission de rang C] Casino Royal [Pv: Kaguya Shizao]
» Tu es gauchère ? Non juste maladroite. [PV Kaguya Shizao]
» Kami Kaguya
» Technique des Kaguya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Général :: Présentations :: Présentations validées-