Partagez | .
 

 Une légende de Kaguya {Kuchiyose Shinrei}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Raïkage

Messages : 256
MessageSujet: Une légende de Kaguya {Kuchiyose Shinrei}   Mer 10 Juil - 18:15

~ 22 ans plus tôt

    - Je refuse !

Alors qu’ils avaient passé tant de temps dans cette savane, et qu’ils avaient enfin touché au but, voilà que le cadet refusa de reconnaître son exploit. Les deux jeunes hommes n’avaient jamais entretenu ce sujet, de peur à ce qu’il ne nuise à leur chance de réussite. Mais à présent qu’ils avaient réussi toutes les épreuves que ce test proposait, Eihiko et Hakujo se devaient de parler de cela : comment gérer leurs célébrités nouvellement acquise. Car oui, l’exploit qu’ils venaient de réaliser était une chose qu’aucun de leurs rares prédécesseurs n’a accomplit : obtenir le tant convoité – Du moins, par les Kaguya – Kuchiyose du Rhinocéros. Selon les rumeurs qui couraient ici et là dans la famille, on disait que celui qui apprivoiserait ce féroce animal prouverait être le manipulateur d’os le plus puissant qu’il ait jamais existé. Et à en voir les épreuves subies, on ne pouvait pas vraiment approuver ces rumeurs. Le jeune garçon qui avait exclamé un refus était Hakujo. Petit frère de Eihiko et personne faisant parti du clan Kaguya, il n’avait jamais réellement accroché à la vie de shinobi. Les combats, les missions dangereuses, les trahisons… Jamais cela n’avait été son délire. Il était d’ailleurs bien heureux d’être un nomade, pour le coup. Lui, il préférait glandouiller au soleil toute la journée, être avec sa femme et ses fils le soir. Ah, ses fils… Sa grande fierté ! Être père était un tel bonheur pour lui et pour rien au monde, il souhaitait aux jeunes bambins, Senzō et Shinrei, de ne jamais avoir l’opportunité de le connaître et de grandir sans lui. « Remarque, ils ne deviendront pas des feignasses comme moi ! » pensait quelques fois Hakujo. A juste titre d’ailleurs. L’ainé était devenu un traître tandis que le cadet était devenu Raïkage.

Mais bref, nous ne sommes pas là pour parler de ça !

Le deuxième frère, l’ainé, se nommait Kaguya Eihiko. Dans la meuite, il imposait le respect et affichait une intelligence et une sagesse rare chez les Kaguya. D’ailleurs, c’était bien pour cette raison que les deux frères avaient acquis une réputation exceptionnelle dans leur famille – Bien que Hakujo conservait certains aspects brutes – et qu’ils étaient fortement appréciés. A l’inverse de son frère, Eihiko ne cachait en rien son amour pour la profession de shinobi, affichant une joie inexplicable à chaque mission kamikaze qu’on lui confie. Bien pour cela qu’il acceptait très souvent les contrats donnés par les villages shinobis. Tout comme son frère, il était lui aussi père de famille : une petite fille nommée Tomoko, bien plus vieille que ses petits cousins. Éduquée telle une shinobi, elle savait très bien que chaque au revoir donné à son paternel pouvait s’avérer être le dernier. Elle apprit ainsi à devenir moins émotive et plus mature, quelque chose qui pourrait l’aider pour son avenir.

Marchant dans le désert pour rentrer dans leur campement, situé en cette époque à Kaze no kuni, les frères ne cessèrent de discuter sur ce qu’ils allaient faire concernant cette invocation.


    - J’t’ai dit que j’refuse, Eihiko !
    - Mais Hakujo… Réfléchis à ce que l’on peut désormais faire pour le clan ! Pense à…
    - Écoute …


Hakujo s’arrêta, les bras se croisant soudainement. Poussant un grand soupir, le cadet de la famille regarda dans les yeux son grand frère. Il aurait nettement préféré que ce dernier accepte sans broncher sa décision mais il n’était pas du genre à laisser tomber les choses aussi aisément. Et lui non plus, d’ailleurs. Posant chacune de ses mains sur une épaule de son ainé, il reprit la parole.


    - Je n’ai pas fait cette quête pour acquérir une puissance de la mort qui tue tout. Je l’ai fait car tu es mon frère, parce que je voulais t’apporter toute la motivation possible pour ta réussite. Et à présent que tu l’as acquis, il est temps pour toi de prendre ton envol.
    - Mais … C’est complètement con ce que tu dis, Hakujo.
    - Ouais, j’sais ! Répondit-il fièrement. Mais fallait que je dise un truc cool pour que mes gamins se disent que j’ai trop la classe quand ils seront grands, héhé !!



_________________

~ Il y a 6 ans.
« Non mais t’es trop ridicule. ’Spèce de con va ! »

Un accueil comme Shinrei savait en faire. Son père venait de lui conter la discussion qu’il avait entretenu avec son frère il y a presque deux décennies et son indigne fils s’était montré irrespectueux. Voilà pourquoi il se permit de lui mettre une baffe à laquelle le futur héritier de la meute répondit par un simple et précis coup de boule. En temps normal, le futur Raïkage aurait pu mettre au sol n’importe qui avec un tel coup mais tout comme lui, son père était un Kaguya, lui offrant ainsi une capacité à recouvrir son épiderme d’un épais cartilage osseux. Les deux hommes ne continuèrent pas la bagarre mais ne se parlèrent plus pendant cinq minutes. « Tant mieux ! » ne put s’empêcher de commenter mentalement Tomoko, assistant à ce spectacle totalement pathétique.

Shinrei était donc là, dans le domicile familial, pour demander quelque chose à son paternel. Cette demande était des plus simples : comment acquérir le Kuchiyose des Kaguya. Bien entendu, Hakujo ne déclara rien hormis le fait que son fils devrait passer trois épreuves, toutes particulièrement difficiles. « Ce n’est pas pour rien que tout le monde s’est foiré, ta cousine y compris ! » s’était permis de commenter auparavant le père de notre protagoniste.

« J’vais le faire, j’vais l’avoir ce putain de pouvoir ! » décida Shinrei, surprenant son père qui pensait que son héritier aurait abandonné après avoir été mis en garde par rapport aux dangers que pouvaient présenter son acquisition. « Et l’premier qui essaye de m’en empêcher, j’lui casse les dents ! » rajouta t-il en voyant son père s’approcher lentement vers lui.

Et visiblement, sa menace avait suffit pour l’arrêter dans son entreprise.

Ne remerciant nullement son père pour le peu d’informations qu’il avait fourni - « Faut quand même pas s’foutre de ma gueule, bordel ! » grogna le jeune nomade – il quitta la demeure de ses parents, direction un coin de Kaze peu fréquenté par les autres shinobis. Cet endroit … On pouvait le comparer à une sorte de grotte abritant un gros magot et puis plein de monstres supers dangereux. ’fin, presque. Du moins, si on estime que le trésor est le Kuchiyose et les monstres les Kaguya. Le lieu sur lequel Shinrei se dirigeait était peu fréquenté en raison de la présence « excessive » des membres de son clan d’ailleurs. Les Kaguya n’avaient que peu de lieux qui étaient consacrés à l’histoire de leur clan et les quelques endroits conçus à cet effet et disséminés aux quatre coins du globe étaient férocement protégés par l’ensemble des meutes.

« Putain… J’espère qu’ils vont pas m’emmerder comme l’autre fois ! »


« Ouais, donc … Si j’ai bien compris, faut que je signe ce parchemin pourri avec mon sang si j’veux passer l’épreuve, c’est ça ? »

L’ancêtre confirma les paroles du jeune Kaguya. Debout dans le « temple » dont pas mal de membres d’une autre meute vivaient en son sein, Shinrei se tenait face à un homme d’un âge avancé – presque la cinquantaine, c’était donc un vieux à ses yeux – qui était le « Gardien » du parchemin. Ce dernier ne semblait émettre aucune objection à ce que le jeune nomade tente lui aussi sa chance mais on pouvait lire sur son visage qu’il s’attendait à l’échec de notre protagoniste. Pourtant, cela ne l’empêcha d’effectuer le signe du tigre et d’invoquer le parchemin. L’ouvrant, l’objet se déplia sur le sol, révélant ainsi une longue liste de noms inscrit au sang séché. Parmi eux, Shinrei n’eut aucun mal à repérer la signature de sa cousine, ayant elle aussi fait le test et ayant échoué, le nom du feu leader des Kaguya, Eihiko, ainsi que … Kaguya Hakujo ?!? « Putain j’le savais bien que ce connard avait été shinobi ! » ragea intérieurement le futur leader de Kumo. Quand il reviendra, il se promit de foutre une trempe digne de ce nom à son paternel. Marchant lentement vers le rouleau déplié, le Titan porta son pouce droit jusqu’à ses dents avec lesquelles, d’une simple morsure, il fit une légère entaille sur le membre cité auparavant, créant une petite perle de sang. Puis, une fois à portée, il s’abaissa et écrivit son patronyme sur le parchemin. Lorsqu’il termina de le rédiger, un sceau apparut sur le sol. « Place-toi là ! » lui ordonna l’ancêtre. Shinrei s’exécuta, alla jusqu’au symbole apparut mystérieusement au sol et… Plus rien. Le corps du Kaguya avait littéralement disparu. A sa place, plusieurs nuages de chakra volaient ici et là, se dissipant au fur et à mesure qu’ils se déplaçaient.

_________________

Changement total de décor.
Shinrei n’était plus dans le Temple Kaguya. Non. Disons qu’il était… Dans une sorte de savane en fait. Il faisait chaud. Cela ne le dérangeait guère. En revanche, l’air était difficilement respirable et cela le gênait. Et aussi… Il ressentait une sorte de pression. Une force étrange qui voulait le plaquer au sol et ne plus le laisser debout. Mais le Titan était réputé pour une chose dans sa meute, en dehors de sa future nomination à la tête de sa fratrie : sa résistance hors-norme. Grâce à celle-ci, il commença à se déplacer dans la savane déserte – Étonnant qu’il n’y ait aucun animal, d’ailleurs – ne faisant qu’avancer tout droit. Ce n’était pas chose aisée pour lui : en plus de la pression qui martelait non-stop son corps, sa longue veste écarlate lui donnait chaud, rendant les choses encore plus compliquées. Mais en même temps, que pouvait-il faire d’autre ? La retirer ? Cela signifiait pour lui se reposer. Et s’il se reposait, il allait s’écrouler et jamais il ne se relèverait. Alors il devait continuer. Encore et encore. Quitte à faire ça pendant des heures, des jours ou encore des semaines ! Il ne s’arrêterait pas. Enfin, sauf s’il trouve un village. Et ce fut le cas. Il ignorait depuis combien de temps il marchait dans la savane mais le fait de voir ce petit village lui donna une soudaine énergie qui le fit courir. L’idée de se dire qu’il pourrait enfin se désaltérer devait sans doute lui confier quelques forces de manière temporaire. Et il put ainsi arriver vite dans le lieu. Mais quelque chose le choqua à son arrivée…

« Putain, mais qu’est-ce que c’est que ce merdier… »

Des rhinocéros. Partout. Strictement partout. Le Kaguya se croyait être dans un rêve. Il n’y comprenait juste rien. Il s’attendait plus à une sorte d’élevage où, pour les acquérir, il aurait fallut faire un rodéo ou une connerie du genre. « Quoique c’est quand même une sacrée idée de con… » remarqua Shinrei sur le coup. Marchant lentement et tournant la tête de la droite vers la gauche, le Titan fut stoppé sur sa route par un Rhinocéros de couleur… Gris ?

« Salutations à toi, jeune apprenti ! Je suis Artan et je serai ton guide ici. Tu es sans doute venu ici pour tenter ta chance, comme tes confrères et pouvoir compter sur nos pouvoirs en combat ? »
« Non non, je suis venu ici pour me cuire un œuf, connard ! » répondit Shinrei, de toute la politesse dont il sait faire preuve.

Mais visiblement, il devrait garder ce genre de remarques pour d’autres personnes. En effet, en entendant la réponse du Kaguya, le regard d’Artan changea du tout au tout, devenant agressif à souhait tandis que ses narines expulsèrent un puissant souffle d’air. Shinrei comprit de suite qu’il ferait mieux de garder pour lui son attitude d’enflure, sauf s’il tenait à finir avec une corne dans l’anus…

« Hahaha, c’était une blague ! Ne vous vexez pas, héhé… »
« M’ouais… Évite ce genre de « blague » à l’avenir, Kaguya Shinrei. Suis-moi ! »

Artan fit demi-tour et commença à se diriger vers l’ouest du village, Shinrei le suivant de près. Où l’emmenait-il ? Comptait-il se venger de son impolitesse ? Toutes ces questions, eh bien Shinrei ne se les posaient pas. Non, il préférait plutôt regarder le paysage et se dire à quel point le lieu était étrange. Ce fut accessoirement à cause de cela que, quand le rhinocéros gris s’arrêta, le Kaguya se le prit en pleine poire et se ramassa au sol comme une merde, ce qui amusa les quelques congénères d’Artan qui étaient présents dans les alentours. Se relevant tout en manquant de peu d’insulter les « brouteurs » comme il les avait surnommé, Shinrei dépoussiéra sa tenue tandis que son guide allait lui indiquer quelle serait sa première épreuve. Au passage, le Kaguya jeta un œil devant lui et put remarquer un enclos contenant une multitude de rhinocéros, qui semblaient moins « évolués » que ceux qu’il avait put croiser auparavant.

« Première épreuve : il te faudra choisir ton compagnon. Ce dernier sera capable de reproduire certains de talents personnels et… Hum… Considère-le comme ton « double » mais en version animal ! »

Un double en version animal ? Drôle de manière de considérer la chose. Alors, c’était ça ce qu’il devait faire ? Sélectionner un rhinocéros parmi tout cela ? C’était simple. Trop même. Entrant dans l’enclos, Shinrei vit la grille se renfermer aussitôt tandis que Artan arbora un sourire des plus sadiques.

« Au fait… Trompe-toi dans l’animal choisi et c’est la mort qui t’attend… Bonne chance ! ♪ »

Quoi !? Mais quel enfoiré ! Évidemment que c’était trop beau pour être vrai ! Il fallait bien sûr qu’il y ait quelque chose qui fasse tout merder. Et bien évidemment, Shinrei avait été suffisamment con pour y rentrer sans se poser des questions au préalable. S’il l’avait su… Il aurait sûrement tenter de démolir Artan. Comment savoir lequel était le bon ? Tournant son regard à droite et à gauche, le Kaguya n’en savait rien. Il était mal, vraiment… Tomoko avait-elle échoué à cette épreuve ? Il ne pensait pas mais il était quand même mal parti. Une centaine… Non, peut-être plus. Il n’en savait rien.
Et puis soudain, l’un des animaux attira particulièrement son attention. Pas parce qu’il était différent du style « Moi j’peux parler » ou « Moi j’ai des ailes » mais plutôt parce que Shinrei n’avait pas du tout remarqué sa présence auparavant. Et au vu de sa couleur, c’était même assez anormal qu’il ne l’ait pas vu : un rhinocéros écarlate, avec quelques tâches brunes à peine visible sur le corps. D’ailleurs, ces couleurs… Elles rappelèrent à Shinrei son exilé de frère, Senzō. « J’me demande comment il prend le fait qu’un rhino me le rappelle. » se questionna intérieurement en plaisantant le Kaguya. Le Titan avança donc jusqu’à la bestiole, ignorant toutes les autres sur son chemin. Et puis, lorsqu’il arriva à côté du rhinocéros écarlate, il posa sa main sur ce dernier. Les choses changèrent du tout au tout : à part la créature sur laquelle le Kaguya avait posé sa main, toutes les autres disparurent. S’en suivit par la suite une étrange lumière qui traversa tout le bras droit de l’héritier avant d’entrer dans le corps du rhinocéros.

« Eh bien, si j’avais su que j’assisterai à nouveau à ce spectacle un jour ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais plus vu un Kaguya réussir la première épreuve. »

L’enclos s’entrouvrit alors tandis que la créature disparut dans une explosion de fumée. Un sceau apparut alors sur la paume droite de Shinrei qui supposa que ce devait être un moyen « temporaire » de faire appel à son rhinocéros.

« A moins que tu n’échoues dans les autres épreuves, tu pourras désormais faire appel à … Euh … Bah t’auras qu’à lui trouver un nom, tiens ! Bon, je suppose que tu es impatient de faire la suite, n’est-ce pas ? Eh bien, je vais te dire ta deuxième épreuve : battre ton rhinocéros ! »
« Putain… Mais c’est quoi ces épreuves de merde… » marmonna Shinrei, de peur de provoquer la colère de son guide.

Les barrières de l’enclos disparurent pour laisser place à une sorte de mur montagneux. Le Kaguya n’avait pas besoin de réfléchir bien vite pour connaître le pourquoi du comment de leur présence : le rhinocéros allait charger et il comptait bien envoyer bouler son invocateur contre la barrière rocheuse. Et lorsqu’elle apparut, ce fut même la première chose qu’elle fit. Sa vitesse était étonnante et si Shinrei n’avait pas eu le réflexe de bondir au bon moment, il se serait fait éjecté par la terrible force de son futur allié. Mais alors qu’il était dans les airs, il eut droit à une surprise qui ne le fit guère rire : des os émergèrent de tout le corps du rhinocéros écarlate avant d’être tous projetés sur le nomade. Immédiatement, le mercenaire recourut à son Juhi no Maï, une technique défensive de son clan permettant à un Kaguya de recouvrir la totalité de son corps d’un épais cartilage osseux. Les multiples os percutèrent alors Shinrei dans un grand fracas, sans jamais réussir à blesser le shinobi voir même son armure. Pour la première fois, il avait réussit à faire en sorte que sa protection ne s’effrite pas. Et pendant sa descente – Et accessoirement que l’animal ait achevé son assaut – Shinrei chargea l’un de ses os en électricité avant de frapper brutalement son adversaire. Et à cet angle… Le rhinocéros fut littéralement écrasé. Le Titan se posa au sol, laissa émerger une multitude d’os sur son bras gauche pour constituer sa lance et, une fois prête, il acheva d’un coup brutal son animal.

« Sérieusement, donnez-moi une épreuve réellement difficile, bordel ! » grogna t-il.

Artan n’en croyait guère ses yeux. Shinrei avait réussi là où Tomoko et une multitude de Kaguya avait échoué et ce, en un temps record. Soit le Titan avait acquis une puissance exceptionnelle, soit son Kuchiyose avait fait une manœuvre complètement stupide. Et le nomade penchait plus pour la deuxième option. Mais alors qu’il marchait pour sortir de la zone de combat et que son armure disparaissait, quelque chose lui transperça soudainement le torse. Complètement surpris, le futur Raïkage cracha du sang tandis qu’il retournait sa tête et vit que le responsable de son mal était son rhinocéros : en effet, ce dernier venait de l’embrocher.

« Troisième et ultime épreuve : survivre un jour entier en étant encorné. A part Kaguya Eihiko & Kaguya Hakujo, personne n’a survécu à cette épreuve. »

Shinrei enragea. Comment pouvait-il bien survivre avec une corne aussi massive lui transperçant le torse ? Ses chances de survie étaient bien faibles… Que pouvait-il faire ? Tenter de se débattre ? A part pour se faire souffrir plus, cela ne servirait à rien. Tuer la créature ? Il était venu là pour apprendre à les utiliser, pas à les supprimer. En clair… Il n’y avait rien à faire. De toute façon, ses forces diminuaient fortement et ce, de plus en plus … Jusqu’à ce que sa vision devienne obscure et qu’il perde connaissance. « Putain… Quelle mort de merde …! » pensa t-il une dernière fois.


« Shinrei ? Shinrei ? »

Shinrei se réveilla et se releva immédiatement. Son réveil brusque lui manqua de se prendre une nouvelle gamelle mais il fut rattrapé à temps par sa cousine Tomoko. Les yeux entrouverts, le Kaguya se rendit compte que plus d’une dizaine des membres de sa meute étaient là, tout autour de lui. Même son connard de père avait fait le déplacement, c’est pour dire. D’ailleurs, Hakujo s’approcha de son fils et hésita à lui mettre une claque ou à le prendre dans ses bras. Finalement, il ne fit rien quand Shinrei le menaça de lui mettre un coup de tête s’il se rapprochait encore d’une vingtaine de centimètres. Tournant sa tête, le Titan se demanda ce qu’il se passait.

« J’ose à peine y croire… »
« Croire à quoi ? Que j’ai réussi ? Non, j’me suis complètement… »
« Yep, c’est quand même difficile à croire que tu as réussi, fils ! » l’interrompit Hakujo. « Mais en même temps, tel père tel fils hein ! » lui murmura t-il.

Se foutait-on vraiment de sa gueule ? A ses souvenirs, il s’était fait avoir comme une merde par le rhinocéros et était tombé dans les vapes sans rien faire. Lui-même se questionnait si les dires de Tmoko et de son père étaient vrais ou non. Et pour cela, il n’y avait qu’un moyen de le savoir. Demandant à sa cousine de le lâcher, Shinrei fit un pas en avant et demanda à tous les autres Kaguya présents de s’éloigner de quelques mètres, ce qu’ils firent. La suite ? Le Titan se mordit le doigt, exécuta les mudra avant de prononcer le fameux « Kuchiyose no jutsu ! » tout en plaquant sa main au sol. La réponse à ses interrogations ? Seuls les Kaguya présents et lui la détiennent, pour l’instant…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t133-kaguya-shinrei#288
 

Une légende de Kaguya {Kuchiyose Shinrei}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-