Partagez | .
 

 Sazena ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Sazena ♫   Jeu 11 Juil - 23:33

[Hors Role Play]


o Prénom : Darod ♫
o Âge* : Bientôt 16 ans
o Ville : Montriond dans le 74
o Comment avez-vous connu le forum* : Des amis venaient ici alors je les ais suivis.
o Comment jugez-vous votre niveau RP* : Potable. Je ne pense être génial, mais ce n'est pas vraiment à moi d'en juger.


[Role Play]


o Nom : /
o Prénom : Sazena
o Surnom : L'explosive
o Âge* : 18 ans
o Villages souhaités (2 choix obligatoires, dans l'ordre de préférence)* : Konoha, Konoha ou Konoha. (Ame, si vraiment Konoha c'est pas possible. xD)
o Grade maximum souhaité*[/i] : Jonin
o Capacité spéciale(représente votre capacité propre, par exemple, le Sharingan des Uchiwa, une affinité combinée ou un pouvoir original. Vous n'êtes pas obligé d'en avoir une dès le départ) : Bakuton. Maîtrise de l'argile explosive grâce à des bouches présente dans le creux des mains.

o Description du personnage (15 lignes minimum)* :

La première chose que l’on remarque chez Sazena est assurément sa longue chevelure rose nacré. Jamais vous n’aurez vu une aussi belle crinière. D’une longueur extravagante et d’une beauté attirante, les cheveux de la jeune femme restent, son plus grand atout beauté. On ne compte même plus le nombre de mâles qu’elle a attrapé dans ses filets d’un simple coup de cheveux. On pourrait croire que s’est déjà bien suffisant pour une femme, que si la nature lui avait offert d’autre atout, elle aurait été plus que chanceuse. Et bien on peut clairement dire que s’est le cas.

Outre son atout capillaire, notre chère Sazena possède un visage d’ange. D’une finesse et d’une beauté à faire des envieuses. Sans oublier bien évidemment ses yeux azurés dans lesquels on aimerait tant plonger notre regard. Ces derniers qui prennent d’ailleurs des fois une teinte violette selon l’éclairage, rajoutant ainsi une touche mystique à la jeune demoiselle. Certains croiront  même qu’elle possède un Dojutsu à cause de cela, mais ce n’est guère le cas.  Outre sa chevelure et son visage, Sazena a eu la grâce d’avoir un corps parfaitement proportionné et harmonieux. De ce fait, on peut clairement dire qu’elle possède une anatomie tout ce qu’il y a de plus parfait. C’est bien pour cela qu’elle n’hésite pas utiliser son physique pour parvenir à ses fins.

Parlons maintenant des tendances vestimentaires de la jeune femme. La première chose qu’il faut retenir sur ce sujet, est le simple fait qu’elle s’habille la plupart du temps d’habits légers, sans pour autant tomber dans le vulgaire. Prenons comme exemple la tenue préférée de notre manipulatrice du Bakuton. Celle-ci se compose d’une jupe rose courte, mais pas trop, ainsi que d’un petit haut noir révélant une de ses épaules. Grâce à cela elle reste provocante mais innocente, ce qui qualifie bien la majeure partie de la garde-robe de Sazena. Mais qu’importe la tenue qu’elle porte, la demoiselle ne quitte quasi jamais ses célèbres mitaines. Pourquoi ? Pour tout simplement dissimuler les bouches qu’elle possède dans le creux de ses mains, ces dernières lui servent à manipuler le Bakuton.

Allons maintenant voir ce qui se déroule du côté du caractère de la jeune femme. Pour commencer, on peut dire qu’elle colle parfaitement à la vision que l’on se fait d’une jeune femme de dix-huit ans. Gentille, attentionnée mais quelque peu rebelle, elle réunit à elle seule les différentes amies qu’on aimerait avoir. Si vous avez des problèmes, elle sera là pour vous écouter et vous aider. Si vous voulez délirer, elle sera toujours partante pour une bonne rigolade. Mais faites bien attention à ne pas l’énerver. En effet la jeune demoiselle à bien pire qu’un mauvais caractère. Elle a un caractère que l'on pourrait qualifier de « merde ». Elle n’hésitera donc pas à renvoyer « chier » tout ceux qui l’énerve, genin comme Kage. Même si cela se retournera sûrement un jour contre elle, mais comme elle dirait si bien « Rien à foutre. ».

Malgré ce caractère fort rebelle d’adolescente, la jeune femme reste néanmoins une Kunoichi de Konoha. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour défendre sa patrie, même au péril de sa vie. Voilà pourquoi elle est respectée par beaucoup de gens, elle n’a pas peur de la mort. De ce fait, la réaction de la demoiselle face à un ordre est totalement aléatoire. Soit elle écoutera son côté patriotique et obéira donc sans broncher. Sois elle écoutera son côté rebelle et vous enverra donc « chier » comme si vous étiez aussi important qu’une vieille serpière oubliée dans le fond d’un placard d'une maison vieille de cent ans. Si vous voyez ce que je veux dire.




o Histoire (25 lignes minimum)* :

Non loin de Konoha, dans une petite bicoque en bois en plein milieu de la forêt, une grand-mère se balance sur sa chaise en lisant paisiblement un vieux livre. Elle avait décidé de se mettre à l’écart du village caché de la feuille afin de vivre en autarcie, loin de toute nuisance potentielle. Elle voulait juste qu’on la laisse seule, dans son abri de fortune qu’elle avait construit elle-même, à l’époque où elle avait encore assez de force pour soulever une planche. Mais ne vous détrompez pas, la vieille dame est bien plus puissante qu’il n’y paraît. Certes elle n’a pas la force d’hercule, mais sa maîtrise du Katon reste exceptionnelle, même après tant d’années sans avoir livré un véritable combat.

Mais en cette nuit calme et identique aux autres, un nouveau chapitre allait s’ouvrir dans la vie de la vieille dame. Sentant sa bouche devenir sèche, la grand-mère mit fin à sa lecture pour se faire une petite tasse de thé. Mais à peine s’est-elle levée de son siège, qu’un bruit retentit. Quelqu’un viens de frapper à la porte. La vieille dame intriguée, ne sait pas trop quoi faire. Elle qui ne reçoit habituellement aucune visite, voilà qu’un protagoniste la sollicite à la porte. D’une voix hésitante, elle demande qui c’est.

Elle attend, planté là comme un piquet, mais personne ne lui répond. Doucement, elle s’approche de la porte en exécutant des mudras. À seulement quelques centimètres de la porte, une flamme apparaît dans sa main alors qu’elle demande à nouveau qui c’est. Sait-on jamais, peut-être n’a-t-il pas entendu la première fois. Mais toujours aucune réponse. C’est définitivement louche pour notre vieille dame. Délicatement, elle attrape la poignée de sa main droite marquée par les âges, et tire d’un seul coup la porte tout en se préparant à attaquer.

Il l’avait échappé belle. Dans le feu de l’action, la grand-mère à faillis envoyer des flammes sur la première chose qui lui avait attiré l’œil. Cette chose n’était rien d’autre qu’un bébé, endormie dans des draps blancs, le tout dans un berceau de la même couleur. Par prudence, la matriarche regarde aux alentours dans le but d’apercevoir la personne qui a déposé cet enfant. Malheureusement, sa prudence lui a porté préjudice. Si elle n’avait pas été si prudente, si elle avait ouvert la porte directement, elle aurait éventuellement pu voir qui avait déposé le bambin. Mais le plus important maintenant reste ce bébé.

La vieille dame est bien obligée de l’élever, que cela ne lui plaise ou non et à vrai dire, elle est bien trop gentille pour ne pas s’en occuper de toute façon. Mais beaucoup de questions se bousculent dans sa tête… Va-t-elle voir l’enfant grandir ? Ne va-t-elle pas mourir avant qu’il soit assez grand pour se débrouiller tout seul ? Mais à toutes ses questions, la grand-mère avait une réponse toute simple : « On verra bien ». La phrase préférée de la vieille dame.

♦♦♦

À partir de ce jour, plus rien n’a été pareil. La vieille femme a dû réorganiser toute sa vie autour de cet enfant. L’argent, la nourriture, son emploi du temps, tout ceci n’est qu’une partie de ce qu’elle a dû adapter. Jamais elle n’aurait pensé qu’un enfant demandait autant d’attention. A vrai dire, elle n’a jamais eu le temps de terminer le livre qu’elle lisait cette nuit-là. Elle espérait tout de même qu’une fois plus grand, elle aurait le temps de reprendre ses loisirs de vieille grand-mère. Le tricot, la lecture et tout el tralala qu’elle faisait quotidiennement avant. D’ailleurs, ne trouvant pas de prénom pour la petite fille, la mamie a décidé de lui donner le prénom qu’avait l’héroïne du livre qu’elle lisait la fameuse nuit. Elle s’appellera donc Sazena, telle la sorcière des ténèbres. Une manière de se souvenir de leur rencontre.

Au fur et à mesure que l’enfant a grandi, notre mamie a remarqué un détail assez troublant. Une caractéristique aussi spéciale que la rencontre entre nos deux protagonistes. L’enfant qui n’était autre qu’une fille, possède deux bouches en plus de celle que tout le monde possède. Ces orifices se situant dans le creux de ses mains ne permettent pourtant pas de parler, ne possédant pas de corde vocale. Mais le reste y est. Les dents, la langue, les lèvres, bref, tout ce qui compose une bouche normale. Depuis le jour où elle a découvert cela, la vieille dame ne cesse de faire des cauchemars. Elle s’imagine la plupart du temps que l’enfant, une fois grande, utilise ses bouches afin d’attaquer la grand-mère. C’est donc à la fois curieuse et effrayée qu’elle a décidé de mener sa petite enquête sur ces mystérieuses bouches que possède la jeune enfant.

Ce n’est que vers les six ans de la petite, alors que cette dernière commençait à apprendre à lire, que la vieille dame trouve dans un livre ancien la signification de ses bouches. C’est en fait un pouvoir très ancien, appartenant à un clan n’existant plus à l'heure actuelle. Ce clan avait la particularité de posséder des bouches supplémentaires qui permettait de mélanger le chakra de l’utilisateur à de l’argile. Ainsi, d’un seul mudras l’utilisateur peut faire exploser l'argile mélangée avec son chakra. C’est un art destructeur que beaucoup redoutaient à l’époque. Et dire que la vieille dame élève en ce moment un descendant de ce clan perdu…

Dès lors, la vieille dame a décidé d’entrainer Sazena à maîtriser son art afin qu’elle puisse se défendre au mieux. Cette dernière était d’ailleurs une assez bonne élève, quelques fois dissipées mais rien de bien contraignante. Malheureusement, au fur et à mesure des années, la santé de la grand-mère déclinait jusqu’à arriver à un stade où elle ne pouvait plus entrainer l’enfant, contrainte de rester dans son lit. Elle le sentait, son heure arrivait à grands pas. Mais il ne faut pas la sous-estimer, c’était une rusée et surtout, une vraie fourmi. Pendant de longues années, la grand-mère a économisé de l’argent qu’elle stockait dans un petit coffre en bronze. Ainsi, même après sa mort, la jeune fille aurait de quoi survivre pendant au moins cinq ans. Et on peut dire qu’elle a bien joué son coup la mamie.

♦♦♦

Tournons-nous cette fois-ci du côté de Sazena? Cette dernière était maintenant âgée de treize ans et commençait à développer un caractère fort, identique à celui de celle qui l’a élevé. Petit à petit, on pouvait voir la beauté de la jeune fille s’éveiller au grand jour. Mais comme la puberté n’apporte pas que des avantages, la jeune demoiselle commençait à devenir assez rebelle. Par exemple, dans le seul but de contredire sa sensei, Sazena ne s’est jamais coupé les cheveux alors que la vieille Dame n’a cessé de lui dire qu’ils étaient trop longs. Et encore, ceci n’est qu’un petit exemple.

Enfin bref, la vieille dame n’étant plus en état de se déplacer sur de longues distances, c’est au tour de Sazena d’aller à Konoha afin de vendre les herbes qu’elle a ramassées plus tôt. C’est le seul moyen de revenu qu’elles ont trouvé pour subsister et pourtant, cela leur rapporte même plus que ce qu’elles ont besoin. Après tout, la nature leur apporte déjà tout ce qu’elles ont besoin, même si avoir de l’argent pour acheter des vêtements neuf ne fait pas de mal. Surtout avec un enfant qui change de taille de vêtement tous les six mois.

La jeune fille s’est donc rendue à Konoha armé comme à son habitude de son petit panier rempli d’herbe médicinale. Petit à petit, elle avait appris à toujours mettre dans gant ou des mitaines quand elle se rendait au village, afin de dissimuler les bouches présentes dans le creux de ses mains. Normal. Imaginez l'entrain de vendre ses herbes sur le marché avec des bouches dans les mains. Nul doute que les ventes baisseront de façon significative voire même jusqu’à devenir inexistante. Malgré son caractère rebelle, elle comprenait très bien pourquoi elle ne devait pas les exposer. Elle-même a eu du mal à accepter cet atout spécial, même s'il cassait un peu le son côté « Gueule d’Ange ».

Ayant terminé ses emplettes au village caché de la feuille, la jeune demoiselle se décide enfin à reprendre la route en direction de son habitation qu’elle partage avec sa sensei. Cette dernière doit sûrement déjà l’attendre afin de préparer le déjeuner. Il faut dire que notre protagoniste a bien pris son temps au marché aujourd’hui. Ce n’est pas vraiment sa faute non plus, comprenez-la, elle est tombée sur un chat qui est venue se frotter à elle et comme toute enfant de treize ans qui se respecte, elle a fait joujou avec lui sans faire attention à l’heure.

Après une bonne heure de marche, la jeune fille arrive enfin à son domicile. Mais bizarrement, aucune odeur de nourriture n’entoure la maison. Habituellement, à chaque fois que la vieille cuisine, on peut sentir l’odeur alléchante plusieurs mètres autour de la maison. Mais là, rien. Même sur le pas de la porte, aucune odeur ne lui parvient au nez. Ouvrant doucement la porte, la demoiselle notifie à haute voix qu’elle est rentrée. Sans faire attention plus que cela, elle part directement déposer l’argent dans un bocal déjà rempli de plusieurs pièces. N’ayant toujours pas de réponse, notre protagoniste se dirige en direction de la chambre de la vieille dame.
S’étirant un bon coup, elle lui demande d’un ton provocateur si elle boudait, mais la vérité est tout autre. Arrivée dans sa chambre, la jeune fille découvre le corps inanimé de la vieille dame. Son visage devient pâle alors que des tremblements s’emparent de tout son être. Au fur et à mesure que les secondes passent, Sazena réalise ce qui s’est passé. Il était temps pour elle de s’en aller vers les cieux. Sa grand-mère de cœur est morte.

Des larmes perlent sur son visage alors s’approche pour prendre la main froide de la matriarche. Elle reste comme ça pendant de longues minutes, rendant ainsi un dernier hommage à celle qui l’a élevée comme sa fille alors qu’elle n’y était même pas obligée. Celle qui l’a entrainé aux arts Shinobi, celle qui lui a transmis ses valeurs. Elle était tout pour elle, elle n’avait qu’elle est maintenant, elle n’a plus rien. Après de longues minutes de tristesse, la colère prend place dans le cœur de la jeune fille. De la colère envers la vie, envers la mort. Elle ne méritait pas de mourir pensait-elle. Dans le but de délivrer sa colère, la manipulatrice du Bakuton donne un bon gros coup de point sur l’étagère se trouvant à côté du lit de sa sensei.

Dans un bruit de fracas et de verre cassé, l’étagère s’écroule sous la force du coup de la jeune femme. Mais alors que cette dernière reprend son souffle, elle aperçoit un objet scintillant dans les débris de ce qui fut autrefois, une étagère. Intriguée, elle se penche et attrape ce qui ressemble à un coffre de bronze. Sur ce dernier est inscrit en calligraphie ancienne « Pour Sazena ». Délicatement, la jeune fille ouvre le coffre, dévoilant ainsi une multitude de pièces d'or valant toute une fortune. Les économies de la vieille. Elle savait qu’elle économisait de l’argent, mais elle ne se doutait pas qu’elle en possédait autant. Tiraillé entre la joie due à la découverte et la tristesse de l’évènement passé, la jeune fille attrape au milieu des pièces ce qui semble être une sorte de petite lettre. Elle la déplie et la lit doucement.

« Ma chère Sazena. Si tu lis cette lettre, c’est soit que je suis morte, soit que tu t’es amusé à fouiner dans mes affaires pendant que je suis partis je ne sais où. Si c’est la deuxième option, remet cette lettre là où tu l’as trouvé, même si je sais très bien que par esprit de contradiction tu ne le feras pas. Enfin bref, si mon temps est venu d’aller aux cieux, il faut que tu comprennes que tu n’es pas responsable de ma mort, que même si tu avais été là, je serais décédé. Maintenant, il faut que tu aies un nouveau départ, que tu profites de la vie. Dans ce coffre, tu as assez pour vivre pendant environ cinq ans au village caché de la feuille. Rends-toi là-bas et cherche Shiou, c’est un ami à moi. Il veillera sur toi et pourras te faire intégrer le village en tant que Kunoichi. Je sais que ce n’est pas vraiment ce que tu veux mais… Notre vieille bicoque ne va pas tenir éternellement et je n’ai pas envie de te voir sous les débris quand elle se sera effondrée. Car oui mon enfant, n’oublie pas que je te regarderais toujours depuis là-haut. Je veillerais toujours sur toi, que tu le veuilles ou non. Et surtout n’oublie pas notre devise « On verra bien » »


o Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ?

I'M A BARBIE GIRL, IN A BARBIE WOOORLD ~ ♫

* : Les champs marqués de ce symbole sont obligatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Sazena ♫   Ven 12 Juil - 1:13


    Présentation terminé ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
MessageSujet: Re: Sazena ♫   Ven 12 Juil - 7:29

Quelques fautes m'empêchent de te mettre S, tu es donc Jônin de Konoha rang A, mais tu monteras très vite j'en suis sur.

Bienvenue à toi, pense à faire ton parchemin afin de pouvoir rp ensuite. Si tu as des questions, pose les dans le bureau ou passe nous voir sur mumble.

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sazena ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sazena ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Général :: Présentations :: Présentations validées-