Partagez | .
 

 Le couronnement d'un Roi. [Yukito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rang : Hokage

Messages : 65
MessageSujet: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mar 16 Juil - 21:06


Il était venu le chercher dans le village, étant au courant de la prison, du mal qu'on avait pu lui faire et pourtant le jeune Kurogane n'en avait strictement rien à faire de tout cela. Le temps était enfin venu pour Natsu de changer les choses, de renverser tout l'équilibre d'un village. Les chemins se croisaient, la marchante parlait avec la cliente, les enfants apprenaient à l'académie les jutsus de base d'un Shinobi. Tout suivait un flux temporel d'une habitude extrême. Chaque vie de chaque personnes avaient été dessinés sur une ligne pour vivre une chose, puis une autre. Pourtant la seule personne à sortir de ce flux orné d'une banalité maladive était Natsu.

« Je viens te chercher et te libérer de ton fléau. » avait-il dit à l'Uchiwa.

Sur le chemin il lui expliqua tout, absolument tout, d'un point A à un point Z. Pourquoi était-il venu le chercher ? Car il avait besoin de lui pour son armée. Pourquoi lui et pas un autre ? Les Sharingans de Yukito avaient été scellés par le conseil il y a de cela 40 années. Natsu n'était pas encore né mais comprenait sûrement le désir de l'Uchiwa de retrouver ses précieuses pupilles. C'était en soi normal, ce fameux instinct de survie dont tout le monde a besoin. Prendre le pouvoir à quelqu'un est en soi un crime, un jugement de travers. Les crimes sont punis par la justice, mais qu'en est-il des crimes commis par la justice elle-même ? La justice ne peut être punis car elle est dite « infaillible. » et pourtant, une personne s'oppose à cela parmi tous.

Le détenteur du pacte des Lions, celui qui possède l'omnipotence et la puissance d'un Dieu. Il est à lui seul capable de tout, comme de rien. Il l'avait décidé ainsi, toutes personnes ayant perpétré un crime doit se voir offrir le jugement céleste. Les yeux rouges, au point d'en croire qu'il possédait les Sharingans, Natsu marchait décontracté jusqu'à la salle du conseil. Il avait parfaitement décidé de l'heure à laquelle venir, pour intervenir pendant la réunion de la journée. Il surveillait néanmoins son compagnon, celui-ci pouvait peut-être s'énerver de quelque chose, peut-être devenir fou face au conseil qui lui avait scellé ses pupilles. La porte était devant eux, il l'a regardait en soupirant. Enfin le moment était venu pour lui de devenir ce qu'il aurait dû être.

Son corps s'illumina d'une lumière blanche pure et puissante. Elle disparut après une petite seconde pour laisser place à une armure noire, ornée de pics, de cornes. Il poussa la porte d'une main, avec la puissance de l'armure celle-ci se détruit, une entrée bruyante mais surtout remarquée. Tous les anciens de Konoha étaient autour de la table, à regarder Natsu, effrayés. Le jeune Kurogane se mit à rire d'une façon odieuse devant le conseil, mettant sa main sur sa tête. Un rire maléfique peut-être, mais qui en disait bien long sur ses projets. Enfin il releva la tête vers le conseil toujours choqué de la porte brisée et du rire du détenteur du pacte des Lions.

« Bonjour à vous. Je me présente, Kurogane Natsu, Jônin de Konoha. »

Il respira, prenant son temps. Il s'assit sur une chaise vide qui était autour de la table du conseil, joignit ses deux mains pour poser sa tête dessus.

« Voyez-vous cet homme derrière-moi ? Il s'appelle Uchiwa Yukito. Il y a de cela quarante ans, le conseil a scellé ses sharingans. Il a aussi passé la majeur partie de sa vie en prison. Aujourd'hui je suis venu à vous pour vous demander de libérer ses précieuses pupilles. »

Le Kurogane en armure noire avait un ton plutôt humoristique. Il souriait légèrement tout en regardant les vielles personnes. Elles se regardaient toutes entre-elles, s'échangeant des regards pour débattre de ce que venait de dire Natsu. Enfin le vielle homme en face de Natsu, sûrement la personne la plus importante du conseil, prit la parole.

« Le conseil refuse. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t156-kurogane-natsu#357

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mar 16 Juil - 22:32

On ne pouvait pas se tromper quant à ma direction, elle était clairement écrite dans la cadence de mes pas et l'orientation prise. On voyait ma détermination ressortir à travers mon corps. Je n'avais qu'une idée en tête, qu'un objectif, et il se tenait au loin devant moi. Bientôt j'y serai et je pourrai commencer ma longue vengeance qui ne prendra fin que lorsque j'en serai rassasié. Le seul souci est que j'ai toujours soif de sang. Seul la mort pourra me séparer de mes noirs desseins, car nous avions maintenant la preuve que malgré les années d'enfermement, on finissait toujours par sortir pour exécuter la justice. Et il était dangereux de laisser un tel individu en liberté. Je devais donc me dépêcher car ils ne tarderaient pas à envoyer des forces à ma recherche pour m'arrêter s’ils avaient entendu quelques bruits de mon évasion. Mais les liens entre le pays du feu et celui du fer se détériorerions certainement, l'un accusant l'autre de ne pas être capable de surveiller quelques individus. Cela pourrait bien m’être profitable par la suite. Mais une ombre se dressant devant moi me stoppa.

- Si tu tiens à la vie... passe ton chemin...


Mes paroles étaient lourdes, et on sentait le poids de mes mots. Ils n'avaient pas été dits dans le seul but d'impressionner l'homme qui se tenait devant moi, mais bel et bien de lui donner un ultimatum qui s'avérerait véridique en cas de refus. Je n'avais pas de temps à perdre en futiles bavardages et interruptions. Il est clair que je commencerai par cet énergumène pour me détendre de toutes ces années passées derrière des barreaux. Mais il prononça alors des paroles qui m'interpellèrent. Que cela signifiait-il ? Quelque chose clochait. D'un geste il me demanda de le suivre et sur le trajet menant au palais il m'expliqua ce qu'il voulait. Mes yeux commençaient à s'imbiber de sang, et un sourire machiavélique illuminait mon visage. Je n'avais pénétré le village que seulement depuis quelques minutes et voilà déjà qu'on me proposait de l'aide. Ça en devenait trop facile, cet homme ne devrait en aucun cas s'interposer entre moi et les anciens, j'avais trop de poids sur les épaules à évacuer. Et s’il ne voulait pas être mis dans le même panier, il devra se tenir loin de moi.

Il y avait pourtant un souci, je me disais que quelque chose clochait et que c'était probablement un piège. Je devais me tenir sur mes gardes et ne prendre aucun risque, je n'avais pas attendu si longtemps pour être cueilli comme une fleur. Mais bientôt le conseil regrettera de ne pas m'avoir tué lorsqu'il en eut l'occasion.
Mais déjà nous étions devant les portes de la salle, près à pénétrer dedans pour réclamer ce qui me revenait de droit. Les forces m'envahissait, je n'avais jamais été si près du but, ma folie allait éclater, mais fut bien vite interrompu par le shinobi à mes côtés qui se dota d'une armure noir hérissé de pointe acéré. Il enfonça la porte d'une main qui vola en éclat dans un bruit tonitruant. Il se retrouvait maintenant au centre de la pièce et pris la parole après quelques secondes de silence pour se présenter tout d'abord. Puis il alla s'asseoir et réclama mon dû en mon nom.

Cela commençait déjà très mal, il se permettait des choses que je ne tolérais pas. Mais ça avait tout compte fait un avantage, car pendant qu'il monopolisait l'attention de l'assemblée, je pouvais analyser ce qu'il la constituait. Aucun garde ? Étrange... Cela ne présageait rien de bon. Mais la foule se mit alors à s'activer, discutant, pinaillant et s'exclamant à haute voix. Je pouvais discerner certaines choses, quelques brides de paroles, et ce qui revenait le plus souvent, "Yukito". De nombreux membres se posaient la question sur ce nom, qui était-ce ? De quoi parlait-il ? Mais le plus vieux vint éclairer la lanterne des plus jeunes. Quarante ans, c'est vrai que c'était long, et la plus part des anciens qui siégeaient au conseil avaient dus retourner à l'état de poussière. Cela n'allait pas dans mon sens, car ils ne sauraient donc pas desceller mes yeux. Cela renforçait d'autant plus ma soif de vengeance.
Après de longues minutes de débat, entre les claquements de dents de certains, et les coups de poing dans la table d'autres, le doyen prit la parole et annonça d'un ton franc

- Le conseil refuse.

Cette réponse, je m'y attendais, mais pourtant elle me fit sortir de mes gonds plus qu'autre chose, ou du moins intérieurement, car de l'extérieur je ne laissais rien transparaître. Mon courroux en sera d'autant plus virulent. Le ninja ne devait tout simplement pas s'opposer à ce que j'allais faire, et en aucun cas m'interrompre.
Je fis un pas en avant, puis un autre, et tout doucement je m'approchai du centre de la pièce. Je me mis alors à dévisager l'un après l'autre tous les membres. Mes yeux étaient exorbités et imbibés de sang. Cela ne paraissait pas, mais mon regard parlait pour moi, j'étais rongé par la haine, la violence et la colère. Le temps parut ralentir autour de nous, il est vrai que je n'étais plus capable d'utiliser mes pupilles, mais cela ne signifiait pas pour autant que je devenais inutile. Et en réponse à la leur, le plus jeune du conseil, un homme d’une vingtaine d'année, s'affala sur la table dans une marée de sang et tailladé de toute part. La communauté fut stupéfaite, puis regardant le plus vieux je lui fis signe de réitéré la question de mon compagnon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito
avatar
Rang : Hokage

Messages : 65
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mar 16 Juil - 23:34


Le Roi et le Fou jouaient tout deux aux échecs. Ils étaient dans la meilleure position possible et Natsu en rigolait intérieurement et si fort. Le conseil ne pouvait rien faire, ils étaient enfermé dans la salle, aucun issue n'était possible. Ils n'avaient pas non-plus l'air fort et de toute façon, qui aurait pu arrêter Natsu ? Personne ne pouvait le faire. C'était cela qu'offrait l'omnipotence, le pouvoir de juger quiconque d'un simple geste. Le seul pour l'instant qui avait échappé à son jugement était le sabreur blond, le seul à avoir battu le jeune Kurogane. Mais cela importait peu car leur prochaine rencontre ne sera pas la même chose.

Le conseil n'était point d'accord avec la proposition du jeune Roi. Il soupira et les regarda à nouveau. Néanmoins le camarade du Kurogane prit certaines initiatives. Il tua la plus jeune personne du conseil, une marre de sang s'écoulait au sol mais aussi sur la table de marbre. Natsu regardait le cadavre, maintenant mort et mutilé. Le détenteur du pacte des lions ne fut point déçu de l'efficacité de Yukito à tuer quelqu'un. Il avait une technique excellente et très efficace, tout ça sans ses précieuses pupilles. Avec ses pupilles l'Uchiwa pouvait très facilement devenir un monstre,une véritable machin de guerre qu'il faudrait surveiller de près.

Enfin le Kurogane prit la parole pour stopper son camarade. Natsu avait encore besoin de certaines informations très spéciales. Ces informations étaient gardées secrets, et Natsu en avait besoin.

« Où avez-vous cachée l'armure des Dieux ? Elle appartient à mon clan depuis des années. Mais aujourd'hui elle m'appartient. »

« Nous n'avons strictement rien à vous dire sur cet objet. »

La réponse du vieux énerva quasiment à son paroxysme le jeune Roi. Son regard n'avait plus rien d'enjoué ou d'humoristique. Il était froid, noir. Le regard qui donnait une chair de frousse, celui qui effrayait les passants, ou les animaux. N'importe qui voyait en ce regard un sérieux exemplaire et une confiance en soi parfaite. Natsu n'avait rien à faire de cela, quand il faisait ce regard, cela signifiait que la personne n'avait plus qu'une misérable petite chance avant de mourir. Sa patience avait atteint la limite et il savait que le conseil ne révélerait jamais l'emplacement de l'armure. Ce trésor familiale mais aussi cachant une technique interdite, il en avait besoin.

« Bon. Cela importe peu maintenant. Pourquoi ne voulez-vous pas libérer mon camarade ? »

Le vieux suait comme un animal sur le point d'être égorgé. Il avait d'ailleurs raison d'avoir cette réaction, car il était entré dans le purgatoire de Natsu. Il attendait son jugement, comme un chien. Une vielle personne ne servant plus à rien dans ce monde.

« Nous ne pouvons pas le desceller. Nous n'en avons pas le pouvoir. »

Cette phrase était clair pour Natsu. Il n'avait plus rien à faire dans cette pièce, et avec ces personnes.

« D'accord je vois, merci de vos réponses. Yukito je vais sur le toit du palais, rejoins-moi si tu le souhaites après que tu te sois amusé avec eux. »

Sa phrase avait le mérite d'être très clair sur les intentions de Natsu envers le conseil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t156-kurogane-natsu#357

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mer 17 Juil - 14:43

Je regardais intensément l'homme qui se tenait devant moi. Je voyais sur son visage la peur et la crainte que le prochain sur la liste soit lui. Le conseil qui était une vraie cohue deux minutes plutôt était d'un calme, tous les membres emplis de terreur. S’il continuait sur cette lancée il n'y aurait bientôt plus aucuns membres siégeant à la tête de Konoha. Mais c'était le prix à payer pour récupérer mes précieuses pupilles, rien ne m'arrêterait. J'avais commis des crimes bien plus noirs que ce que j'étais en train de faire, ce n'était donc plus qu'une simple formalité pour moi. Le souci était que pour sceller mes yeux quatre membres avaient été là. Il fallait donc que j'en garde le même nombre pour ne pas voir tous mes espoirs réduit à néant.

Le silence continua, pesant sur la pièce. Il avait donc décidé d'en faire qu'à sa tête et de prendre mes menaces à la légère. Peut-être faudrait-il lui rafraîchir ma demande par une nouvelle démonstration. Alors que je tournais la tête vers un nouveau membre, une femme cette fois, je me fis couper par l'homme qui m'accompagnait. Comment osait-il m'interrompre dans mes négociations ?! Je tournai la tête de façon virulente et lui lançai un regard des plus noirs qui puisse exister. S'il continuait à ce rythme, le nombre de cadavre dans cette pièce s'allongerait un peu plus.
Il leur posa une question à propos d'une "armure des Dieux". Cela m'intrigua quelque peu, mais la principale chose que je retenu de cette intervention était qu'il venait non pas exclusivement pour moi, mais bel et bien pour quémander lui aussi quelque chose. Avait-il donc si peur que ça d'y aller tout seul pour réclamer cette armure ? Une seule main m'aurait suffi pour écraser toute cette vermine. Son regard changea à la suite de la réponse négative du doyen. Il était clair qu'avec tous ces refus il finirait par mourir. Il ne faisait que raccourcir sa pitoyable existence.

Mais cette fois-ci ce fus moi qui changeai littéralement d'attitude. En effet le conseil, les plus hauts représentant de Konoha, maîtrisant des jutsu redoutable inconnu de tous, était incapable d'enlever ce maudit sceaux ! Mon sang bouillait, si ça continuai comme ça, j'allais éclater, mais je devais rester calme. Mon collègue se leva, les remercia de leur "aides" et me dit de le rejoindre sur le toit une fois que j'en aurais fini ici. Il ne fallut pas me le répéter deux fois. A peine sortit-il de la pièce que je me mis à regarder les membres un par un. Je ne savais par lequel commencer. La question finale ne se posait pas car aucune personne à part moi ne sortirait de la pièce saine et sauve. Ils étaient tous tétanisés, incapables de faire quoi que ce soit. C'en était pathétique, j'aurais voulu en découdre pour jauger de la puissance de ce village depuis longtemps quitté, mais tout ce que je pouvais voir, une bande de faiblard, pissant dans leur froc à la moindre irruption.

Je montais les escaliers en direction du toit, là où je devais rejoindre l'homme. Je n'avais pas passé beaucoup de temps en bas, quelques minutes tout au plus, histoire de satisfaire ma soif de sang. Justement, c'est ce liquide qui imbibait mes lambeaux de tissus qui me servait d'habits. Des gouttes ruisselaient sur mon visage et mes mains. Les hurlements qui étaient sortis de la chambre des représentants avaient certainement alertés tout le village qui avait dû entendre les appels à l'aide. Il est clair que celui qui passera derrière pour nettoyer devra se salir les mains, car un véritable bain de sang inondait les lieux.
Une fois en haut, les yeux empli de haine, aussi ténébreux et rouge que l'enfer, je laissai échapper un hurlement si terrible, que l'on put croire que la terre trembla. Je regardai ce village, le méprisant, et n'ayant qu'une hâte, le rendre à l'était de poussière. Je regardai maintenant le garçon qui se tenait assis sur le rebord de la balustrade. J'attendais qu'il me dise la suite du programme. Si il n'avait rien d’intéressant à me communiquer, je prendrai congé à la recherche de quelqu'un qui puisse m'aider.
La seule chose que j’avais retenu, c’était que Konoha était devenu un village de faible, incapable même de protéger ses dirigeants. Toute façon il n’y avait plus d’interrogations à se faire, bientôt tout ça sera aux mains des flammes, ce n’était plus qu’une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito
avatar
Rang : Hokage

Messages : 65
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mer 17 Juil - 17:35


Il marchait fièrement, la tête haute et digne dans les couloirs du palais. Il se sentait comme à son habitude, heureux. Car tout cela lui appartenait. Il ne soupirait pas, il marchait, les pieds droits face à son destin qui était enfin face à lui. Il savait que Yukito était capable de faire ce qu'il lui avait demandé. Il passa un petit instant dans le bureau de l'Hokage, vide et presque poussiéreux. Passant sa main sur le bureau pour voir toute la saleté s'enlever. Il voyait son monde ainsi, passer, et nettoyer ce monde de la vermine qui s'accrochait. À chaque chose avait son remède. Natsu était le remède pour voir Konoha remonté.

Enfin il montait les marches de l'escalier pour se rendre au toit. La vue était splendide. Rien ne pouvait égaler quelque chose comme cela. Voir le village de la Feuille, si beau et si fort. Le marché quotidien, les habitants discutant. Tout était magnifique pour le jeune Roi, son paradis s'offrait enfin à lui. Il n'avait qu'à tendre la paume de ses mains pour l'attraper. Enfin, son camarade, l'Uchiwa revint. Montant les marches avec bruit pour passer un crie tout à fait affreux digne d'un vulgaire animal voulant se venger. Il se tourna vers lui, son regard était le même qu'il avait lancé envers les personnes du conseil. Froid, effrayant donnait un sérieux exemplaire.

« Je vois très bien ce que tu souhaites faire à ce village et il en est hors de question. Si tu t'avises de toucher le village de la Feuille, je t'en ferai payer le prix fort. Figures-toi aussi d'une chose, tu es loin de m'impressionner. Mais bon, car tu m'as aidé dans mes plans voici ton dû. »

Le jeune Dieu s'approcha de Yukito. Lui demandant de fermer ses yeux pour qu'il puisse toucher ses paupières. Une fois en contacte avec celle-ci, le corps entier de Yukito se mit à briller. Natsu donnait de son si précieux chakra à Yukito. Un chakra d'une puissance incommensurable. Le but de tout cela était simple, atteindre les yeux de Yukito pour effacer le sceau. Oui en effet, Natsu en avait le pouvoir, comme il avait le pouvoir de tout contrôler, de juger, de libérer. Un sceau apparut sur les deux paupières de Yukito, celui-ci changeait de formes, prenant d'autres cercles, d'autres inscriptions. En vérité le Kurogane n'avait pas du tout l'intention de supprimer ce sceau, mais plus de le réécrire.

Il l'avait réécrit de sorte à ce que ses pupilles soient inutilisables contre son village. Natsu n'avait pas peur de cet homme, mais il savait que sa fureur était grande et pouvait dépasser beaucoup trop de limites que le jeune Dieu avait instaurées. Yukito lui n'en savait rien de tout cela, Natsu lui avait juste informé que son sceau avait disparut, il s'en rendrait bien compte un jour, que ses pupilles ne peuvent s'activer si c'est pour faire du tord à Konoha.

Enfin, Natsu s'approcha de la barrière qui dominait entièrement le village.

« Je suis Kurogane Natsu. Je suis le Sandaime Hokage. »

La naissance d'un Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t156-kurogane-natsu#357

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   Mer 17 Juil - 22:17

Je ne l'impressionnais pas ? Il était clair qu'il n'était pas là à la bataille de Sekigahara il y a 40 ans. Même le Rikudo Senin aurait pâli aux vues du massacre qui avait eu lieu. Mais toutes ces atrocités appartenaient au passé, maintenant un nouveau but se dressait devant moi.
Ce qui me resta en travers de la gorge par contre ce fut le fait que l'homme refusa que je touche ne serai-ce qu'un poil de Konoha. Il n'avait aucune interdiction à me donner, et d'où pouvait-il m'ordonner une telle chose ?! Lui non plus ne m'impressionnait pas le moins du monde. Si il se croyait supérieur à moi du haut de sa petite vingtaine à peine révolu, il ne savait donc pas ce qu'était la vraie haine, la vraie détermination ni même la peur. Je lui donnerais bien un aperçu mais j'en étais incapable pour le moment.
En attendant je ne pouvais pas me permettre de l'affronter maintenant. J'étais enfin sorti de prison, après quarante longues et interminables années, je ne devais pas mourir avant de récupérer mes pupilles. Une fois retrouver... On en reparlera...

Puis il s'approcha de moi, comme si de rien n'était, comme si, comme il l'avait dit quelques secondes plutôt, je ne l'impressionnais pas. Je le foudroyai pourtant du regard mais il n'y avait rien à faire, il continuait d'avancer. Quel outrage commit-il lorsqu'il me demanda de fermer mes paupières. Je ne pouvais lui faire confiance et pourtant je les fermai tout de même. Quelque chose me disait qu'il allait se passer quelque chose d’intéressant. Il apposa ses doigts sur mes yeux fermés, et je sentis du chakra circuler dans mon corps, mais pas le miens. Il insufflait le sien à travers le sceaux, et je sentis qu'il bougea, changeant de forme. Je sentis de nouvelle force m'habiter, et une douce chaleur depuis longtemps oubliée me revenir. Il se retira et m'expliqua que c'était bon, mes pupilles étaient revenues.

Etait-ce un mensonge ou bien avait-il menti ? Il n'y avait qu'une seule façon de le savoir, soit d'ouvrir les yeux et de voir. C'est ce que je fis, et petit à petit mes paupières se relevèrent. Un sourire des plus diaboliques finit par illuminer mon visage dans un rictus démoniaque. Il disait vrai, et grâce à lui je revivais. Mes forces me ré-habitaient et n'attendaient plus qu'à être exploitées.
Il avait exhaussé mon souhait alors que je ne lui avais rien demandé, il était plutôt d'une certaine utilité. N'ayant plus rien à faire ici, je tournai les talons et pris la direction de la sortie. Je l'entendis alors me dire enfin son nom, pour la première fois, et se proclamer Sandaime Hokage du village de la feuille. Je me stoppai net, et ne tournant que la tête dans sa direction pour qu'il ne puisse voir les iris flamboyantes et terrifiantes, voir la bêtise qu'il venait de commettre en me rendant mes pouvoirs, je pris la parole à mon tour

- Tu m'as libéré de mon sceau, je respecterai donc ta demande quant à la non-destruction de Konoha. Mais les autres villages sont à moi, et ne vient pas t'y interposer. Je "veux" bien te suivre dans tes décisions mais tu ne poses aucunes questions quant à mes actions et mes méthodes.

Je détournai ma tête de sa personne pour reprendre ma route mais ajoutai une dernière chose avant

- Si tu veux créer une nouvelle ère, commence déjà par raser ce bâtiment, il n'est pas à l'effigie de ton image. Fait moi signe et je viendrai t'aider à le réduire en tas de cendre.

Puis sans rien ajouter d'autre je m'éclipsai comme si de rien ne c'était passé les quelques minutes précédentes.
J'avais une dette envers Natsu pour ce qu'il avait fait pour moi malheureusement, mais j'étais un homme d'honneur, je lui serais donc fidèle dans ses choix et actions. Seul le temps me dira si j’eus raison de le suivre et de ne pas le trahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le couronnement d'un Roi. [Yukito]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le couronnement d'un Roi. [Yukito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tempête sur un Champs Doré [PV Yukito]
» L'hostellerie de Fondcombe
» Traduction
» Garmin [Roi des nains]
» PNJ d'Aragorn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Archives :: Archives-