Partagez | .
 

 La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mar 16 Juil - 22:25

    La nuit était déjà tombée depuis longtemps, le village était déjà endormi, mais une ombre se mouvait en silence entre les habitations. Le pas léger, souple. Rien ne semblait pouvoir l'arrêter. Son visage était caché grâce à une capuche qui lui descendait sur les yeux. Le visage impassible au froid, elle semblait résolue et déterminée. Que pouvait-elle avoir à faire d'aussi important pour garder une expression aussi dénuée d'émotion ?

    La pluie commença à tomber. L'eau n'était pas un problème pour un habitant du village de Kiri. Il fallait vivre avec et s'y adapter. Passé ce cap, elle nous rendait même plus fort que jamais. C'était son cas en tout cas. Elle aimait la pluie, elle aimait son contact sur la peau. Ce sentiment d'invincibilité qu'elle éprouvait lorsqu'elle était dans l'eau. Rien ne pouvait le contrarier.

    Montant sur un toi, elle regarda la lune. Si belle, si lointaine. La pluie frappait maintenant son visage. Elle ferma les yeux et bascula la tête en arrière. La lumière éclaira son visage. Des cheveux blancs, un regard à vous glacer le dos. Un sourire tout aussi glacial. Remettant son capuchon et repartant, elle attrapa un papier soigneusement plié dans une poche intérieur de sa veste. Une photo y était accolée et, en dessous, un historique. C'était un rapport. Ni plus ni moins. Un rapport ou le mot Jinhai apparaissait souvent, avec la mention « Réfugié Politique ». Était-ce la personne concernée ? Était-ce pour cette raison que l'ombre s'était mise en route ?

    A l'aide d'un dernier bond, elle arriva au devant d'un batîment. Selon les informations de Kojuin, la cible était située à l'intérieur et ne s'attendait pas à la venue d'une telle « personnalité ». Cela tombait bien, cette dernière n'avait pas envie d'être dérangée par quiconque. Kiri avait déjà dû subir des pertes importantes dernièrement, il était hors de question d'aggraver cet état de fait. Deux coups furent frappés à la porte. Puis une voix grave sorti de sous la capuche.

    « Jinhai Semuru ? »

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mer 17 Juil - 0:20


Cela faisait quelques jours déjà que j’étais rentré au sein du pays de la pluie officiellement. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa triste réputation n’étais vraiment pas usurpée, loin de là. Les mioches commençaient déjà à s’entretuer à un jeune âge et les adultes ressemblaient à des croquemorts qui tuaient pour n’importe quelle raison. Certes il y avait des gens différents et j’exagère très fortement la situation, heureusement tout de même ! Mais ça me dépaysait de façon drastique de la plupart des gens que j’avais appris à côtoyer depuis toutes ces années. Mais au même temps, je n’avais pas spécialement envie non plus de tomber dans un village qui me tiendrait la main et sourirait à tout bout de champs, ils auraient perdu de leur crédibilité. Les Kirijin je les connaissais avec une froide détermination et possédant peu de scrupule. Fallait rester dans le rôle quand même.

Mais bref, je n’avais pas été si mal accueilli malgré tout, j’avais prouvé mes compétences et y avait été accepté, j’ai même été placé sous le grade Jonin pour mes compétences et à l’effort de guerre fourni. Mais je n’avais toujours pas rencontré celui qui gouvernait le village, celui qui en dehors de Kiri était vu comme un dictateur et un homme cruel, ici il était plutôt vu comme un sauveur et l’homme qui porterait Kiri vers la gloire, pour ceux que j’ai côtoyé en tous les cas. Me demande si les dissidents sont encore en grand nombre par ici.

Pour ma part, je n’avais aucun avis, je ne l’avais pas rencontré et ne connaissait que peu le village et la façon dont il fonctionnait. Pour ce qu’il m’a été donné de voir pour l’instant, l’idée générale de ce que je me faisais d’un puissant village Shinobi ne divergeait pas avec ce que j’avais sous les yeux donc …c’était plus ou moins bien.

Allongé sur le confortable lit du motel où je m’étais provisoirement installé, le temps d’économiser assez et de m’acheter un bon appart avec tout le luxe dont j’avais besoin pour m’épanouir. Dire que quand on goûte une première fois au bonheur du confort et du luxe on en devient accro, je ne l’aurais jamais cru… et pourtant. Quoi qu’il en soit, je regardai fixement le plafond de mes yeux ensommeillés. Dehors le paysage pluvieux me retira toute détermination pour sortir, en cette nuit la solitude et la pluie me donnait bien trop l’occasion de me remémorer ma vie à Ame.

Mais cette réflexion fut avorter par l’arrivé impromptu d’un inconnu, il avait toqué à la porte, donc je suppose que ce n’était pas un tueur venu m’éliminer et/ou qu’il avait le sens des convenances. Lui ouvrant la porte, mon regard miel se posa sur lui, encapuchonné comme il était, je ne pouvais rien discerner de sa personne. Sans aucun doute un homme du fait de son timbre de voix, mais ça ne m’en disait pas plus.

Oui, c’est bien moi. C’est pour ? Peu confiant envers le nouveau venu, je laissais la porte entrouverte, il n’y avait que moi de visible, ma chambre décoré avec goût par la tenancière n’était que peu discernable. Mon air fatigué donnerai surement une impression de vulnérabilité de ma part, mais osef, j’étais à deux doigts de dormir et faire de mauvais rêves avant qu’il ne me dérange et puis, j’étais censé être tranquille dans ce village. Je rajoutais tout de même une phrase, curieux tout de même de qui se cachait sous cette capuche, me raclant la gorge pour tenter d’en retirer tout timbre qui trahirai un peu trop la fatigue qui y était présente. Et vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mer 17 Juil - 13:28

    La porte s'ouvrit rapidement. Enfin, elle resta surtout entrouverte. La confiance n'était pas l'élément moteur de celui qu'il avait en face de lui. Tant mieux, cela lui éviterait, à l'avenir, de mourir stupidement. Il ne fallait jamais faire confiance à un inconnu. Surtout en ces temps troublés. Le Mizukage baissa sa capuche et posa une main sur la porte. Ne cherchant pas à entrer, il voulait surtout que la personne qu'il avait devant lui voit bien son visage puisse apercevoir à qui elle avait affaire.

    « Qui je suis ? Effectivement je n'ai pas pu me déplacer avant, tu m'en vois navré. »

    L'ironie était à peine dissimulée. Reculant afin que la lumière de la lune l'éclaire, il se tourna en direction du village et le montra à son vis-à-vis, un petit sourire en coin. Apparemment l'homme n'avait pas eu connaissance de sa personne. Cela confirmait qu'elle n'était pas connue, physiquement parlant, hors des frontières. Et c'était une bonne chose. Le « Mythe Apolyon » reposait sur la sécurité et sur le secret de sa personne. On savait qui il était, on savait comment il en était arrivé là, on connaissait sa puissance, mais nul étranger ne pouvait affirmer connaître son visage. C'était d'ailleurs l'une des clefs principales de sa Légende. Le monde entier connaissait son nom, mais nul ne devait connaître sa tête. Ou s'en rappeler exactement.

    Le rapport indiquait que Jinhai était originaire d'Amegakure. L'allié de Kiri en quelque sorte. Kagerou ayant été élu grâce à l'appui direct du Mizukage, non sans avoir dû se résoudre à des concessions secrètes, tous les habitants de ce village avaient déjà aperçu le chef de la Brume, de plus ou moins près. Peut-être ce dernier n'avait-il, tout simplement, pas assisté à cet événement. La mort de Danzou, Shodaime Amekage, par la main de Kojuin et sous ordre direct d'Apolyon, avait permis à Kiri d'installer une personnalité plus sensible à ses idées et moins critique vis-à-vis des moyens mis en place pour atteindre les objectifs fixés.

    « Je vais faire simple Jinhai. Tu es ici, au sein du village de Kirigakure, grâce à mon consentement. Ce n'est que grâce mon accord, moi Apolyon, Nidaime Mizukage et Chef de la rébellion, que tu as pu franchir les frontières de ce pays et arriver au sein de village sans difficultés. Je suis même celui qui a autorisé ton entrée dans les effectifs du village, en récompense à tes services rendus lors des derniers conflits. Voilà qui je suis. Le Maître et Protecteur de ces lieux. »

    Il se retourna et regarda de nouveau le Jônin.

    « Cependant voilà. Les rapports que j'ai reçu de toi ne me permettent pas d'affirmer ta personnalité. Les multiples voyages durant ta jeunesse, car tu te doute bien que l'interrogatoire que Kiri t'as fais subir lors de ton entrée n'était pas vain, m'intéressent. Tu as certainement dû lier contacts avec de nombreuses personnes non ? Conte moi ton histoire Jinhai. »

    La question suffisait à elle même. Apolyon exigeait maintenant à Jinhai la contre-partie de son acceptation à Kiri. C'est à dire toutes les informations dont il disposait. C'était le coût à payer pour la tranquillité du village.

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mer 17 Juil - 19:39

S’il avait eu un peu plus tôt de grosses traces de sommeil sur le visage, ce n’était désormais plus le cas. Que pouvait bien lui vouloir le Kage ? Intimidé et tout de même un peu inquiet de ce que pouvait lui vouloir cette figure emblématique de Kiri, le jeune ouvrit plus grand sa porte. Ce n’est pas une porte qui allait le protéger du Mizukage s’il devait répondre de quelque chose face à lui de toute façon, autant avoir la conversation à l’intérieur donc.

Oh, excusez-moi de l’accueil Mizukage sama, je ne vous avez encore jamais vu. Il ne se justifia pas plus, inutile de toute façon, Jinhai n’avait encore jamais eu l’occasion de rencontrer cet homme avant ce jour. Ses ordres étaient toujours passés par des tiers. Il était donc inutile de s’excuser plus encore. De sa première phrase je n’en discernai pas vraiment l’ironie mais n’y avait que porté peu d’attention, distrait par le visage désormais à découvert du nouveau venu éclairé par les rayons lunaires. Il avait une apparence pour le moins singulière. C’est le genre de personne dont on se souvenait la rencontre, qui restait fixé en mémoire. Bon il était vrai que je m’en souviendrais pour très longtemps de par son grade, s’il avait eu une tête à faire peur comme ça en étant Genin, je n’y aurais pas autant prêté attention.

Lui laissant le passage pour rentrer dans ma petite chambre d’hôtel, je l’écoutais avec attention, j’étais terriblement curieux de savoir ce qu’il voulait me dire.

Hm, tout d'abord je vous remercie de m'avoir accueilli dans votre village. Pour ce qui en est de mes voyages; ils n’ont pas été vraiment très fructueux en termes de connaissance sur d’autres forces ninja malheureusement. J’ai plutôt tenté de me construire une vie, découvrir la vie sous tous ses aspects, voir comment se passait la vie chez mes voisins, mais je me tenais éloigné des grandes nations, tel que Konoha, Suna et Kumo. Je me suis même éloigné d’Ame à vrai dire. Je marquai une petite pause, hésitant légèrement à dire où j’avais vécu et tout appris, m’enfin, de toute façon je lui avais prouvé ma loyauté dans la bataille contre Kumo, certes c’était maigre mais avec de la chance il ne me tuerait pas à vue. A la mort de mes parents, survenu lors d’une attaque de Konoha, j’ai été recueilli par un civil venant d’Uzu no Kuni. C’est là-bas que j’ai tout appris. Le contrôle du Bakuton et à développer mes capacités Shinobi seul. Toutefois, je ne pourrais pas vous parler des forces d’Uzushio Gakure, je n’y suis jamais allé, quelques ninjas venaient de temps à autre mais rien de plus.

J’avais préféré le préciser, je n’avais pas la moindre idée de la situation du village Shinobi d’Uzu. Je n’ai été de passage là-bas qu’en simple civil après tout. Certes j’y ai passé une bonne partie de mon adolescence et de mon passage à l’âge adulte, mais à cet époque-là, je ne voulais rien avoir affaire avec les shinobi, encore profondément marqué par la mort de mes parents.

J’ai vogué ces 4 dernières années dans le monde, et sans vraiment chercher cette situation, j’ai commencé à travailler de loin pour Kiri jusqu’à travailler directement pour eux, pour vous. Mais ça vous le savez surement déjà. Je ne sais pas vraiment quoi vous apprendre de plus, je n’ai jamais été dans aucun autre village Shinobi jusqu’à aujourd’hui. Me grattant le haut de la tête, j’étais légèrement gêné, ne sachant pas vraiment ce qu’on attendait de moi. Surtout que la fatigue et le fait qu’il m’intimidait clairement ne m’aidait pas vraiment à réfléchir, dans ces moments-là, j’étais vraiment capable de me mettre dans la merde par des paroles mal placé. J’étais pas un orateur, loin de là et mes pensées n’étaient pas spécialement bien structuré, je faisais tout au feeling. L’inspiration du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mer 17 Juil - 20:52

    La méfiance et la franchise étaient donc les deux qualités principales de cet homme. Ou plutôt, du point de vue d'Apolyon, de cet enfant. Car il possédait un visage relativement juvénile et ne semblait pas être bien vieux. Il lui raconta de belles choses, mais inutiles. Toute son histoire, toute sa vie, il la connaissait déjà. Les services secrets avaient parfaitement fait leur travail. Il n'était pas donné à tout le monde d'entrer dans le village de Kiri, et il était rare qu'on le quitte vivant. Il fallait donc s'assurer que tous ceux recrutés pouvaient, à un moment ou à un autre, agir pour le village.

    Le Mizukage observa l'intérieur de la chambre dans laquelle il était entré. Pittoresque. Mais il était interdit à un étranger, jusqu'à ordre suprême venant de la Direction du village, de posséder un bien quel qu'il soit au sein du Village. Ceci afin d'éviter toute tentative d'attaques terroristes venant de l'intérieur. Il était hors de question qu'une organisation, un pays ou une personne puisse nuire à la sécurité du Village et de ses habitants.

    Le garçon était intimidé, Apolyon le voyait bien. Comment ne pas l'être devant celui qui portait le nom d'un dieu destructeur ? A moins de se nommer Kojuin ou Jutsugo, s'en était tout bonnement impossible. Surtout venant d'un jeune shinobi, tout juste intégré au village et n'ayant jamais eu affaire avec les hautes instances du village. Prenant soin de ne rien déranger dans la salle, Apolyon vérifiait chaque endroit pouvait déceler une information, plus ou moins importante, pouvant servir ses intérêts. Mais ce ne fût pas d'objets dont vint la réponse.

    « Le Bakuton ? Tu manies donc les techniques explosives Jinhei ? Et tu dis que tu n'as rien de spécial à m'apprendre ? Je ne crois pas que, dans tout le village, il n'y ai un autre utilisateur de ce pouvoir. »

    L'idée qui venait de lu venir était tout simplement exceptionnelle. Bien qu'il ne le sache pas encore, Jinhei venait de faire un bon en avant dans la hiérarchie des shinobis de Kiri. Car, depuis un petit moment maintenant, le Mizukage avait une idée qui lui trottait dans la tête. Créer des équipes spéciales au sein du village et les envoyer dans les pays adverses afin d'en tirer des informations, de kidnapper des personnalités importantes voire, si la situation l'exigeait, de frapper de l'intérieur. Le Bakuton était donc l'arme idoine.

    « Connais-tu le sens du mot Terrorisme ? Le terrorisme, selon sa définition la plus exacte, est l'emploi de la terreur à des fins politiques. Pour moi, je ne l'accepte pas. Sinon autant m'appeler terroriste vu que j'ai dû employer la force contre l'ancien régime afin de le renverser. Pour moi le terrorisme ne peut être appelé comme tel que si il vise des institutions civiles. Et ce n'est pas mon cas, je te rassure. »

    Enfin, ça ne l'était qu'en cas d'extrême nécessité, comme lors de la prise du pouvoir, ou il avait dû châtier les résistants à l'Ordre Nouveau. Ce fût aussi le cas lors de l'attaque contre Kumo. Mais une guerre nécessite des sacrifices. Et rien n'était interdit pour protéger et assurer la Puissance de son village. Tant pis si il devait vivre avec de telles décisions sur la conscience.

    Il avait marqué une pause afin que son interlocuteur puisse voir ou il souhaitait en venir. Le visage du jeune homme avait tilté lorsqu'il avait prononcé le mot terrorisme. Il est vrai que son dossier mentionnait une propension à ne pas s'attaquer aux civils ou frapper autre chose qu'un soldat de l'armée ennemie.

    « Je connais tes idéaux et je les respecte. Mais crois-tu réellement qu'en temps de guerre, nous devons nous attarder sur de telles banalités ? Jamais je ne frapperais une institution civile ou un habitant, non guerrier, d'un village. Cependant, dès lors qu'il travaille au sein d'une organisation, de manière passive ou active, visant à nuire à la tranquillité de MON village et de MES compatriotes, je considère qu'un civil est complice d'un Ninja, si ce n'est un combattant lui même ! »

    La conviction qu'il mettait dans son discours était destinée à créer le même sentiment chez son vis-à-vis. Il n'était pas sûr que cela le mènerait quelque part mais, pour le bien du village, il se devait d'indiquer la marche à suivre à ses hommes.

    « Avant de t'en dire plus, je souhaite ton avis sur la question. Toi qui a dû subir l'infamie des shinobis, toi qui, durant ta jeunesse, n'a pas eu d'endroit ou pouvoir te fixer. Un être tel que toi, ne peut rester insensible à mes propos. Tu es l'exemple type de ce que j'appel un dégât collatéral. Tes parents sont morts, peut-être en combattants, peut-être par surprise, lors d'une attaque de ton village. Tu as donc dû subir une vie de bohème, d'homme errant de pays à pays, de villages à villages. Si Konoha avait eu les moyens, le POUVOIR, de réduire les risques d'attaques, moyen que nous possédons amplement, crois-tu que ta vie aurait été différente ? »

    La psychologie était un point fort qu'il avait su développer lors de ses années de prison. Et il comptait bien le démontrer à nouveau.

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Jeu 18 Juil - 17:40

Bizarrement, le seul point sur lequel le Mizukage revint fut sur ma maîtrise du Bakuton. Il n’était donc pas encore au courant de cette capacité unique ? Enfin, unique Jinhai ne faisait que le supposé, il n’avait encore jamais vu personne en faire la démonstration et c’était loin d’être un pouvoir héréditaire. Ça restait étrange que l’homme ne rebondisse que sur cela ou alors il était déjà au courant du reste… Par contre, si savoir qu’avec cette capacité j’étais "spécial" pour le Mizukage me plut, la suite m’enchanta beaucoup moins. Une micro grimace fit son apparition sur mon visage à la mention du mot terrorisme. C’était donc de cette façon que j’étais spécial, ça n’avait rien de gratifiant pour le coup. La suite pourtant me rassura un peu, il n’avait pas l’intention de me faire tuer des civils… pour l’instant tout du moins.

Le silence qui suivit me permis de réfléchir, heureusement que le Mizukage n’attendait pas vraiment de réponse parce qu’en cet instant je n’étais vraiment pas très emballé par ce qu’il sous entendait, m’utiliser ou plutôt utiliser ma capacité pour faire régner la terreur, n’avait rien pour me faire plaisir. Malgré tout, la suite me mit légèrement de son côté. Je n’étais pas d’ordinaire un gars facilement influençable, j’suis loin d’être une girouette qui avec les bons mots change facilement de sens, mais en touchant les points sensibles, j’avais tendance à tourner dans le sens des ailes du moulin. Et là, avec ce long discours il venait de toucher à certains de ces points.

Oui, il était vrai que les villageois qui se plaçait du côté des shinobi prenait part d’une certaine façon à la guerre, et je ne pense pas qu’il serve à quelque chose de les protéger en disant qu’ils n’ont pas vraiment le choix de se placer ainsi entre les mains des plus puissants, je ne suis pas certain de comment réagirais cet homme. Mais ce qui était encore plus vrai était l’attaque que j’avais subi de la part de Konoha durant mon enfance, me privant bien trop tôt de mes parents et j’avais acquis depuis lors une rancune bien enraciné envers Konoha. C’était plutôt bas de mettre sur le tapis ce passage de ma vie, mais c’était un bon exemple.

Bon, il ne m’avait pas complètement dans la poche, mais j’abondai en son sens, c’était donc un gros pas en avant. Je verrais bien par la suite s’il me demandait de tuer trop de gens que je pourrais qualifier « d’innocents » mais pour l’heure je pouvais parfaitement faire ce genre de travail, ça ne serait pas la première fois. Ne sachant par quoi commencer, je préférais débuter par ce que je pensais du boulot qu’il me refourguait, la suite me viendrait.

Il est vrai que je suis plutôt sceptique quand il s’agit de ce genre de travail, je serais parfaitement capable de le faire évidemment surtout si j’en reçois l’ordre express. Mais d’un autre côté, je dois avouer que ça ne m’emballe pas réellement d’être utilisé comme un outil de terreur, certes vous me dites que ça ne sera pas tourné contre les civils, mais dans ce monde, tous les civils de n’importe quel village, sont en lien de près ou de loin avec les Shinobi. En 4 années, je n’ai pas trouvé un seul village qui n’ait déjà accueilli ou nourri un ninja – autre que moi. La plupart ils ne le font pas de gaieté de cœur, mais plus parce que c’est ça ou encourir le risque de se faire tuer par ce même Shinobi.

Je me sentais obligé de prendre la défense de ces gens malgré ce que j’ai pu penser plus tôt, il y en a beaucoup qui m’ont énormément aidé et d’autre dont je pouvais parfaitement comprendre et même partager la peur et la méfiance, je l’avais ressenti autrefois étant plus jeune. Je suis tout de même conscient que nous sommes en guerre, et tant que cela profite au bien-être et à la protection du village qui m’a recueilli, il ne posera aucun souci de vous mettre à disposition mes talents.

J’avais bien envie de rajouter une phrase du genre : mais j’ai aucune envie d’être un instrument de terreur, mais ça aurait trop démontré mon caractère immature, il n’empêche que je n’en pensais pas moins et qu’au moment où j’avais parlé d’outil de terreur une mine renfrogné s’était fait une place sur mon visage basané.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Dim 21 Juil - 19:07

    Cet enfant possédait encore son sens de la morale. Cela en était risible. Le Mizukage le regardait donner son avis sur la « proposition » qu'il venait de lui faire. Apolyon avait d'ailleurs vu juste. Ce shinobi n'était pas encore une arme utilisable. Il en avait les capacités, mais son sens de la morale était encore trop présent pour pouvoir les utiliser pleinement. Mais ce blocage ne serait que de courte durée. Dans quelques temps, et après quelques missions dont le chef de la Brume avait le secret, ce Jônin ne serait plus qu'une arme utilisable à foison.

    Mais pour le moment il fallait le façonner, lui inculquer les valeurs de Kiri et ce que voulait dire que d'être shinobi au service du Mizukage. L'idée était de faire disparaître lentement, mais sûrement, tous ses idéaux pacifistes. Idéaux inacceptables pour quiconque vivait dans le village et comprenait le pourquoi des agissements du sombre Kage. Mais cet homme, étant nouveau dans Kiri, ne pouvait pas encore comprendre l'immensité des projets de son supérieur. Bientôt.

    A sa tête, Apolyon comprenait que ce n'était pas gagné d'avance. Le mot terreur venait de lui tirer une tête d'enterrement et l'on aurait dit qu'il devenait malade à l'idée d'être « utilisé » pour des causes dont il ne comprendrait sûrement jamais le but ni les raisons. Mais c'était en ça que le Mizukage voulait le former. Un homme ne cherchant pas à comprendre les causes. Pour Apolyon, un shinobi ne pouvait se résumer de meilleure manière. Il fallait commencer à le lui faire comprendre.

    « Jinhai, tu n'as sans doute pas totalement compris là ou je voulais en venir. Dès le moment ou tu as mis les pieds dans ce village, tes pouvoirs et ta personne ne t'appartiennent plus. Tu serviras la cause de Kiri sans poser de question. Je comprends ton point de vue, mais je ne doute pas qu'il changera au contact de tes congénères et lorsque tu comprendras ce qu'est ce village. »

    Car oui, c'était bien là que la différence avec les autres village était la plus forte. Kiri ne fonctionnait pas comme eux, et n'avait pas l'intention de le faire.

    « Dans un premier temps, nous allons, toi et moi, sortir du village afin d'accomplir une mission qui servira notre cause. Je pourrai effectuer cette banalité seul, mais je tiens à te voir en action. Après cette sortie, au cours de laquelle je t'expliquerai comment le village en est arrivé là, tu auras sûrement compris pourquoi j'agis de cette manière et tu seras enfin enclin, je l'espère, à en faire de même. Tu as un potentiel, encore inexploité, dont tu n'imagine pas la puissance. Malheureusement, tant que tu n'agiras pas en tant que Ninja, il restera une part de toi que tu ne découvriras jamais. C'est mon rôle que de te « transformer ». Tu n'es qu'à la phase embryonnaire de l'être que tu es amené à devenir. »

    Les discours de propagande, c'était l'arme ultime du chef de la Brume. Combien de fois avait-il retourné un homme contre sa volonté, rien qu'en lui retournant ses idées. Le côté obscur de chaque être était grand, il fallait juste appuyer au bon endroit, et un pacifiste paysan devenait le plus grand combattant.

    « Afin que tu termines ta mue, Kiri te fournira des cibles. Plus ou moins faciles. J'engage ma parole qu'elles ne seront jamais civiles. Je ne suis pas le meurtrier que le Monde croit. Ou plutôt, seulement lorsque la situation l'exige..»

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   Mer 31 Juil - 20:49


Y a des fois, où il vaudrait vraiment mieux ne pas trop dire ce qu’on pense des choses, ou les tourner de façon à ce que l’interlocuteur entende ce qu’il veut entendre. C’est ce que je suis en train de vivre, enfin je pense. La situation est pas trop à mon avantage en tout cas, mais cette fois pas question d’en montrer quoi que ce soit sur mon visage, ‘fin j’ai peut-être du tiquer à une ou deux reprise, mais beaucoup moins que quelques secondes plus tôt.

J’ai écouté silencieusement le Mizukage, sur ce coup j’étais beaucoup moins emballé et je n’étais pas d’accord. Devenir une arme ? Ok. Mais hors de question de laisser mon caractère et mes ambitions derrière moi. Être une arme sans volonté ni émotions, je laissais cela à d’autres. Toutefois, pas question de le dire, pas cette fois. Autant apprendre à se taire et faire profil bas. Je ne suis, de toute façon, pas du genre à me battre pour un point de vue. Le Mizukage aura de toute façon ce qu’il veux, je l’aiderai au mieux de mes capacités. Tuer ne me dérange pas plus que cela, du moment que je n’avais pas à subir le regards de mes victimes ça m'importait peu. Et puis, en intégrant ce village, je savais à quoi m’attendre... un peu près.

Étant donné que je n’avais rien à dire qu’il voudrait entendre ou tout simplement rien qui ne me ferait courir le risque de raccourcir mon existence, je partais sur un sujet moins épineux, faisant comme si j'acquiesçais simplement ses propos. Prenant un air intéresser non fin, je pris de nouveau la parole. Une mission ? Puis je savoir de quel genre elle sera et quand elle se déroulera ?

Huu, faire une mission avec le Mizukage lui même, je ne m’y attendait pas du tout. J’aimai bien l’idée. Je pourrais lui montrer ce que je savais faire, rien d'affriolant, mais bon. Les feux d’artifices, tout le monde aime ça. Hé bien, j’ai hâte d’en être à cette mission. C'est avec plaisir que je vous accompagnerai et vous montrerai ce que je sais faire. Je devais avouer également, que j’avais envie de connaître ses raisons, de connaître ce village aussi et s’il tenait à sa parole, il allait m’en raconter un bout. J’adore les histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La tranquillité a un prix. Pv Jinhai !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Un Prix Nobel Controversé, mais pas Embarrassant
» Prix du petrole a travers le temps
» L'Afrique piégée par la flambée des prix des aliments

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-