Partagez | .
 

 Balade Champêtre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Balade Champêtre [PV]   Mer 17 Juil - 16:42


Jinhai il y a 4 ans.


C’était il y a quatre ans que cette action se passait. Jinhai venait tout juste il y a quelques jours en arrière de quitté son village, il y avait alors quitté quelques un de ses amis mais surtout ceux qu’il considérait comme des membres à part entière de sa famille. On l’avait accueilli à bras ouvert alors qu’il n’était qu’un inconnu ayant fait un long voyage auprès d’un vieil excentrique. Protégé et nourri par ces petites gens qui ne vivait déjà pas dans l’opulence. Le Semuru était heureux de les avoir rencontrés, ça lui avait permis de voir que dans ce monde en perdition et en guerre, il y avait encore des personnes qui pouvait et avait le cœur a aidé leur prochain.

Ça lui permettrait sans aucun doute de ne pas sombrer dans la haine et dans la tuerie gratuite à l’avenir. Laissant ses pas et le hasard le guidé au travers des pays, le jeune homme faisait son possible pour ne pas s’approcher des frontières de Konoha, la rancune toujours bien ancré en lui contre les ninja de la feuille, certes la mort de ses parents lui avait permis de rencontrer des gens formidable et de s’éloigner pour un temps de la guerre, mais il aurait tout donné pour sauver ses parents et les habitants de son petit village d’Ame. Malgré le peu de souvenir qu’il en détenait.

Il faudrait d’ailleurs qu’il passe à Ame, retrouver les ruines du petit village qui l’avait vu naitre et fait découvrir les premières expériences du monde. Ça lui enlèverait pas mal de démon de la tête, d’après ce qu’on lui avait dit, avoir un endroit sur lequel pleuré les morts, leurs rendre un dernier hommage faisait du bien à la plupart des humains. Toutefois en attendant, il se devait de trouver un groupe de malfrat qui sévissait dans le coin. Cette mission était drôlement bien payé et en plus de cela, il avait parlé avec l’employeur, il lui passerait l’une des chambres à l’étage pour une semaine sans devoir payé, cadeau de la maison pour les quelques services qu’il avait déjà fourni. Jinhai se devait donc de récupérer ce qui avait été volé par les malfrats et de les donner à une autorité compétente, il n’avait pas spécialement envie de commettre son premier meurtre aujourd’hui.

Et pourtant avant de tomber sur ses cibles sa route croisa une autre âme. En perdition, en mission ou simplement de passage il ne le savait pas. Elle semblait bien jeune, bien plus jeune que le vingtenaire. Où étais ses parents, qui laissaient ainsi les enfants se promener ainsi ? … ou alors était-elle l’une des victimes de la guerre des grands pays, une orpheline de plus qui n’avais plus d’endroit où aller. Il avait drôlement envie de l’aider, syndrome du héros oblige mais il était lucide, la seule raison qui l’avait poussé à prendre la main tendu il y a plusieurs années de cela était le froid, la faim et la peur de la mort. Et surtout une bonne grande dose de solitude. Jinhai n’avait jamais été une créature solitaire, même si son comportement pouvait le laisser croire.

Elle ne semblait pas être dans la même situation. Peut-être refuserait-elle-même de lui accorder de l’attention. C’était même possible qu’elle soit là pour le boulot, avant qu’on ne lui donne sa petite mission en main propre, le tenancier l’avait fait diffuser dans le petit pays qu’était Ta no Kuni. Toutefois, il n’avait rien à perdre et entama la discussion sans animosité. Hoy, tu t’es perdu ou simplement de passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   Jeu 18 Juil - 1:02


Uchiwa Chio, 12 ans

Voilà maintenant une petite semaine que j'avais quittée le Royaume de Karayuki, le Roi des Corbeaux. J'avais du mal à croire que désormais, je pouvais avoir l'appui d'un peuple d'oiseau charognard d'un seul mudra. C'était un cadeau à la fois merveilleux et effrayant. Je ne savais pas trop si j'étais digne d'utiliser le pouvoir de ces animaux noble d'esprit.

Mes pas hasardeux me menèrent dans une contrée remplie de rizière. Il y en avait à perte de vue, les pousses de riz visibles jusqu'à l'horizon. M'asseyant contre un rocher posé non loin de moi, je dépliais la carte qui se trouvait dans mon sac à dos. D'un geste du doigt je refaisais mon trajet d'Ame à ma position actuelle. Mon index s'arrêta alors sur Ta no Kuni. Je ne pouvais pas m'être trompée de direction, j'étais bien au pays du Riz.

Le temps était gris et pluvieux, de fine gouttes tombant sur mon pull usé par le temps et les combats. Il était peut-être temps que je me trouve de nouveau vêtements, les traces de sang sechées n'étaient pas du tout là pour m'avantager. Loin de dire aux gens "Hey ! J'suis innocente moi !", non, c'était juste pour ne pas m'attirer d'ennuis quand j'irai dans des villages afin de me ravitailler en vivre. Car une fille de douze ans couverte de tâches de sang, ça passait rarement incognito aux yeux de la populace, m'voyez. Et innocente, j'étais loin de l'être...

Mon regard rivé sur la map, se porta alors sur une contrée se trouvant à environ 4-5 jours de marche : Tetsu no Kuni. Le seul Pays où les shinobis ne dictaient pas la loi, le seul endroit où je serais à l'abri. Oui, si il y avait bien un endroit où je pourrais récupérer, me faire oublier, c'était bien là bas. J'allais proposer mes services pour diverses tâches, en échange d'un logement, ou de quoi que ce soit qui pourrait être utile à ma survie. Etant une kunoïchi, mes capacités physique étaient supérieures à de simples villageois, je pouvais donc me montrer réellement utile pour un aubergiste, un riche agriculteur ou même un forgeron. Oui, trouver du travail, à Tetsu ne devrait pas être très compliqué. Je rangeais ma carte dans mon sac et partais en direction du Pays des maîtres d'arme, créateurs du Bushido.

Voilà quelques heures que je marchais loin des routes. La pluie avait doublée de force, tombant à grosse goutte sur la laine sèche de mon pull. Je ne tardais pas à être complétement trempée jusqu'à mes sandales. Bras croisés, capuche rabattue, j'avais froid. Cet habit n'étant pas réellement adapté à une telle météo. Je ne pouvais pas continuer plus longtemps, il fallait que je m'abrite. J'étais au bord de l'évanouissement. Et le manque de nourriture n'était pas la pour arranger les choses. Trouvant une cavité dans une falaise, je m'enfouissais à l'intérieur.

Mes dents claquèrent sous l'effet du froid. J'étais recroquevillé essayant d'empêcher ma chaleur corporelle de fuir. Je n'avais rien sur moi me permettant de faire un feu. Pas de bois sec en tout cas. Et rien ne pourrait me servir de combustible dans ce que j'avais en ma possession. La seule solution que j'avais trouvée, avait été de me frotter les mains pour créer de la chaleur. C'était toujours mieux que rien. Je ne sais pas combien de temps j'étais restée comme ça, dans ce trou sans issues. Mais il me semblait avoir passée des jours et des jours. Malheureusement, cette attente allait durer si la pluie ne se calmait pas.

C'est alors que surgissant des ombres, une silhouette se dessina devant moi. Prise de panique, je me levais en saisissant un kunai, me mettais en posture de combat, Sharingans activés. La peur me tordait le ventre. La personne qui me faisait face était effrayante : Capuche relevée, son visage n'était pas visible à cause de la faible luminosité. Il était entièrement enroulé dans une tenue noire. Qui était ce gars ? Que me voulait-il ? Etait-il à ma poursuite ? C'est alors qu'une voix masculine m'interpella. Elle ne semblait pas agressive, même plutôt rassurante. Mais je ne devais pas me faire avoir. C'était peut-être un piège.

Face à sa question, je restais silencieuse. Le stress de cette situation me rendant totalement muette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   Sam 20 Juil - 19:45


Tout d’un coup, je la trouvait beaucoup moins “innocente” et fragile. C’était certes idiot comme façon de penser, je suppose, mais en la voyant sortir ces yeux là, je n’arrivais plus à avoir les idées claires et faire ma bonne action de la semaine. Je n’avais pas grand chose de spécial contre les Uchiwa en eux mêmes, donc ma haine ou plutôt ma colère ne ressortait pas à cette vue mais plutôt à quoi ils étaient rattacher. Surtout que bon, je n’avais jamais vu les Konoha-jin qui m’avaient privé de ma famille, dommage, ça m’aurait éviter dans le futur de faire du mal aux innocents pour purger ma colère contre les shinobi de la feuille.

Soupirant en la fixant bien dans les yeux, j’avais entre temps légèrement changé de position, restant sur mes gardes, prêt à parer à toute éventualité, son apparente jeunesse pouvait cacher n’importe quoi. Toutefois je ne ferais pas le premier geste, elle semblait être juste une enfant ou une ninja de passage et tant qu’elle ne démontrait pas le contraire je ne lui ferai aucun mal. Dire que je me pensais capable d’éliminer le premier Konoha-jin à vue. C’était la preuve que je n’avais pas encore perdu tout ce qui faisait de moi un humain et non pas l’arme d’une nation ou de quelqu’un d’autre.

Hoy hoy, je te veux aucun mal. Je retirai ma capuche tout en prononçant ces mots, espérant désamorcer la situation. surtout que si on combattait... Je ne suis pas certain du résultat, en admettant qu’elle sache se battre et ait un bon niveau. Déplaçant quelques mèches humidifier par la pluie, que j’avais dernièrement teint en blanc et laisser pousser je continuai à la fixer, attendant une réponse mais avant qu’elle ne se décide à répondre - ou peut-être à faire durer le silence - je décidai de faire les présentations et me rendre amical autant que possible, j’avais déjà une bonne tête me manque plus que le comportement là.

Je suis Jinhai, enchanté. Détournant mes prunelles ambre des siennes, je la regardai dans son entièreté, remarquant qu’elle avait l’air bien maigre et surtout bien trempé, elle devait être frigorifié. Tu as faim peut-être ? Si tu veux, j’ai sûrement de la viande séché ou des sucreries... M’enfin, j’pense que s’mieux la viande, mh ? N’attendant évidemment pas de réponse de la miss, je lui balançai un bout de viande, voyons voir si elle l’attrape déjà ou continue de me menacer avec son petit Kunai.

On verra plus tard pour lui proposer de se réchauffer, voir de la nourrir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   Sam 20 Juil - 21:45

Cela faisait un moment que je n'avais pas était actrice d'une situation aussi "bancale". C'était dans ce genre de scène que tout pouvait dégénerer. La peur et l'instinct de survie guidant chacune de nos pensées, chacune de nos actions et chacune de nos paroles. Ces trois éléments étaient très liés, il fallait choisir ces actions avec le plus grand soin. Généralement les personnes ayant un sang-froid à tout épreuve sortaient généralement de ce genre de rencontre la tête sur les épaules.

Cette homme devait sans doute en faire partie. Car malgré mon attitude un tantinet agressive, ce dernier ne répondit pas férocement. Je pouvais cependant discerner un petit mouvement, signe qu'il restait prudent. Quoi de plus normal vu ma façon de l'accueillir. Il semblait lui aussi sur la défensive, ne semblant pas vouloir attaquer. C'est d'ailleurs avec le même ton calme qu'il tenta de détendre l'atmosphère. Ma méfiance à l'égard de cet individu commençait à diminuer lorsque je le vis enlever sa capuche révelant un homme très pâle, aux cheveux d'un blanc éclatant. Ces derniers se posant avec légéreté sur ses épaules. Faire ce qu'il venait de faire montrait bien qu'il ne cherchait en aucun cas le combat. En tout cas, c'était ce qu'il voulait faire paraître. Ca avait pourtant le don de fonctionner, ma garde se baissant légèrement suite à cela.

Il se présenta alors à moi sous le nom de Jinhai. Etait ce son vrai prénom, où juste un pseudonyme ? Il n'y que lui qui pouvait m'éclairer. La politesse ne m'ayant pas quittée depuis ma désertion, je me présentais à mon tour. Cette "conversation", si on pouvait appeller ça comme ça, me calmait.
    — Chio.

Il me demanda alors si j'avais faim. "Faim" n'était sans doute pas le mot. J'étais affamée, en manque total de nourriture. L'évanouissement n'était pas loin. J'étais comme animée d'une seconde jeunesse, lorsque ce dernier m'annonça qu'il avait divers aliments sur lui. Pour preuve, un morceau de viande fut envoyé de la part de Jinhai. Le bout de chair voleta dans la pseudo-grotte pour finalement atterir dans la poussière à un mètre de moi. Je n'avais pas quittée l'homme aux cheveux d'albâtre du regard. Les coups de ce genre, je connaissais. On attirait ton attention sur autre chose, offrant une belle ouverture à ton adversaire qui te plantait gentillement une arme blanche entre les deux omoplates. Cette stratégie était le "b.a.-ba" du shinobi. J'étais Chuunin, fallait pas me prendre pour une conne. Finalement, je n'avais descellée aucun mouvement suspect de la part de Jinhai. Il était peut-être sincère, après tout.

Me décalant sur le côté, je m'approchais lentement du morceau de viande posé dans la poussière. Arrivée à sa hauteur, tout aussi lentement, mon regard posé sur ce gars, je ramassais à l'aveuglette la chair poussièreuse. L'époussetant de mon pouce, je finissais par l'ingurgiter. Mes papilles se réveillèrent soudainement, me permettant de savourer cette viande séchée. J'avais l'impression de renouer avec les goûts. C'était magnifique.

Cependant, un évènement fâcheux arriva. Quelque chose qui n'aurait pas du arriver : Sans m'en rendre compte, j'avais totalement baissée ma garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 20
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   Sam 20 Juil - 23:44

La jeune fille était vraiment méfiante, elle devait posséder un très bon instinct de survie. Un bon point pour elle qui lui permettrait de vivre encore longtemps. Durant quelques secondes, je la vit continuer à me fixer, cherchant le piège peut être ou convaincu qu’il y en avait un et ne toucherai donc pas à la nourriture que je lui avait donné. Pas cool.

Pourtant, contre tout attente, alors que le silence et le jeu des regards continuait et que le jeune homme se tâtait de partir voguer vers de nouveaux horizons, l’enfant commença à bouger, se dirigeant vers la nourriture. Un vague sourire prit place sur mon visage, pas moqueur pour un sous, j’avais soulever de quelques millimètres les coins d’une de mes lèvres c’est tout. Je n’avais aucun idée de si elle remarquerait ou pas. En tout cas, elle semblait apprécier la nourriture, son attention se détachant de moi et me débarrassant enfin de l’attention gênante de ces deux pupilles rouges, je profitais alors pour me rapprocher, pas de beaucoup mais assez pour que ça soit discernable, je prit place à même le sol, étendant mes jambes face à moi. de ma main gauche j’attrapai un petit caillou orphelin, il ne me servait pour l’instant à rien du tout, mais si un danger se présentai ça pourrait bien changer.

En tout cas, pour la Uchiwa, je devais sembler prendre mes aises installer ainsi. C’est bon hein ? Je t’ai passé de la qualité ! Enfin, si on peux parler de qualité pour la nourriture. Tu en veux encore ? J’en ai un petit stock, ou autre chose peut-être ? Cette fois, je décidais de la laisser venir à moi, à elle de faire un pas en avant ! Cette situation, de mon point de vue, était assez amusante quand même, c’est comme si je tentais de faire affaire avec un animal blessé. L’attirant et endormant sa méfiance avec de la nourriture. Je retins de justesse un rire à cette pensée. Plus que l'amusement, c'est l'inédit de la situation qui me plaisait.

Empoignant deux morceaux de viande, je tendais le bras vers elle, main ouverte et s'y tenant au creux la viande séché. Tient. Et si tu veux autre chose, dit le, j’vais pas te manger héhé. C’était stupide, mais j’avais eu vraiment envie de placer cette dernière réplique, espérons qu’elle le prenne pas mal. D’ailleurs, pas mal le prénom. Un clin d’oeil lus tard et me voilà à attendre sa réaction face à tout mon bavardage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t281-semuru-jinhai

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   Dim 21 Juil - 2:46

Je revivais. C'est fou comme un morceau de viande pouvait vous réveiller. Cet apport de vitamine était vraiment nécéssaire. C'est d'ailleurs au moment où la viande tomba dans mon estomac que je me rendais compte à quel point j'étais affamée. Il grondait, demandant à nouveau un tribut. Mon regard se posa sur Jinhai, qui s'était entre temps déplacé. Il était désormais assis sur le sol rocailleux, parfaitement à l'aise. Il avait du comprendre que j'avais vraiment aimée renouer avec les goûts d'une bonne nourriture. Il me demanda si je désirais à nouveau manger, histoire de calmer les ardeurs de mon ventre. Si je ne tenais pas à mon image extérieure, je me serais empressée de lui tendre les mains en beuglant comme une gamine dégénérée que j'en voulais plus. Mais non, j'avais une dignité, et qui disait dignité disait aussi orgueilleuse. Je n'étais pas du genre à me rabaisser même si ma vie en dépendait.

Il sortit alors deux morceaux de cette même viande séchée. Mais cette fois, pas de lancé. Il les gardaient, dans sa main. Je fronçais les sourcils, comprenant qu'il voulait que je vienne à lui. Je n'aimais pas cette façon qu'il avait de jouer avec moi. Mais bon, j'avais faim. D'un pas prudent, j'avançais en direction de l'homme blanchâtre. Raide, je me baissais afin de pouvoir atteindre les bouts de chair. D'un geste calme, je m'emparais des précieux aliments. Tout aussi calmement, je faisais quelques pas en arrière afin de mettre un peu de distance entre nous. Une fois qu'un intervalle acceptable nous séparait, je m'asseyais à mon tour. Sans attendre, j'avalais de petit morceaux de viande que je déchirais entre temps. Je voulais que ce moment dure. Je restais silencieuse, n'écoutant même plus celui qui m'avait donné les aliments, appréciant au maximum la saveur de ces bouts de chair. Le goût s'était nettement amélioré par rapport à son prédécesseur. En effet, cette viande n'avait pas cet arrière goût de poussière.

Une fois ce repas terminé, je me suçais les doigts, essayant de prolonger ce plaisir presque gastronomique. Une fois qu'il ne restait plus une seule trace de cette nourriture, je posais à nouveau mon regard vers celui qui m'avait sauvé. Mes pupilles rouge cédèrent leurs places aux autre, plus habituelles, de couleur noire.
    — Merci.

J'avais lachée mon kunaï, ne montrant plus aucun signe d'agressivité. Je lui faisais confiance. S'il avait voulu me tuer, il aurait pu le faire un nombre incalculable de fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Balade Champêtre [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balade Champêtre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Balade en amoureux (pv Charlotte)
» Petite Balade Avec Pauline (pv elle)
» Balade en ville [PV : Menthos]
» Balade rafraichissante [pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-