Partagez | .
 

 Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Mer 17 Juil - 20:04

Aujourd'hui, c'est quartier libre. Voilà la manière dont on lui avait présenté la chose. Une façon détournée de lui dire que son frère était parti en mission pendant que lui dormait à poing fermés. De quoi le faire rager évidemment. Partir sans dire au revoir, c'était réellement déplacé. Surtout que Naoki voulait manger une glace. Maintenant il avait deux choix. Attendre son retour, ou la manger seule. Le monde était décidément bien mal fait !

Enfin, s'il n'avait rien à faire, peut-être que s'entraîner un peu l'aiderait à calmer ses nerfs. Cela n'avait rien à voir avec des techniques ninjas. Enfin, un peu. Ses techniques consistants en général à dessiner, on pouvant voir l'amélioration de ses compétences en la matière comme un perfectionnement. Il aurait un impact extrêmement limité sans doute. Le tout était d'apprendre à dessiner extrêmement vite certaines formes. La forme devait donc être pratiquée souvent pour la faire presque par réflexe.

Se décidant à travailler tranquillement, Naoki devait se trouver un coin tranquille. Il ne voulait pas rester à la maison, préférant bouder ses parents de lui avoir caché la vérité. Un réaction puérile, mais il en avait marre d'être pris pour un gamin. On le mettait toujours devant le fait accompli, comme s'il allait ligoter son frère pour ne pas qu'il parte en mission ! D'accord, c'était bien arrivé une fois. Mais une seule ! Et pour une bonne raison en plus. Fung lui avait promis de l'emmener se baigner dans une rivière. Cela remontait maintenant. Il ne s'en souvenait probablement plus. Et en plus, le résultat final n'avait pas changé. Son retard avait été minime, juste une petite demi-heure, le temps que les parents se rendent compte que les affaires de son frère étaient toujours là. Rien de bien méchant au final, une petite blague inoffensive. On ne lui faisait vraiment plus confiance.

Frappant avec nonchalance un caillou qui traînait sur son chemin, ses pas le menaient inconsciemment vers le parc le plus proche. Décidément, les prochains jours seraient ennuyants... Le même caillou reçu un second coup de pied, avec la même délicatesse. Ce n'était vraiment pas juste.

« Quand il rentrera, je vais lui laisser une marque de morsure indélébile. »

Ou alors il le pisterait. Oui, chaque jour de sa vie, Fung serait suivi par son frère. Et s'il ne tenait pas une de ses promesses... eh bien, Naoki pleurerait. Oui, c'était à peu près la seule chose qu'il pouvait faire. Il ne pouvait pas le retenir, ni même l'assommer. L'inverse en revanche... Naoki se frotta le haut du crâne alors que les souvenirs refaisaient lentement surface. Certains pouvaient sans doute mieux convenir, comme les journée passées à jouer aux cartes. Au moins, dans ce domaine, chacun avait autant de chance de gagner !

Tournant au coin suivant de la rue, le gamin en avait déjà assez. Il marchait trop. Il voulait se plaindre, mais personne ne l'écouterait. C'était toujours comme ça, ses parents avaient l'habitude de ses caprices. Le seul à les écouter était son grand frère. Bien entendu, il fuyait avant que son cadet n'ait l'occasion de commencer à se lamenter. À quoi bon travailler pour s'améliorer s'il ne pouvait toujours pas l'accompagner en mission ? Naoki aurait parié que son frère l'évinçait pour ne pas le mettre en danger. Il avait toujours cette attitude excessivement protectrice.

Se mordant la lèvre inférieure, son dos glissa le long du mur. En fait, aller plus loin le fatiguerait trop. Il préférait rester assis ici, à dessiner tranquillement. La rue n'était pas très grande, pour ne pas dire étroite. On pouvait y mettre trois homme en largeur. Et encore, il ne fallait pas qu'ils soient trop larges. D'épaules ou de ventre. Enfin, assis juste à côté d'une poubelle vide, en-dessous d'une affiche vantant l'ouverture d'un nouveau magasin, Naoki commença à dessiner.

Une souris. Deux souris. Trois souris. Il les enchaînait. Les unes après les autres. Après la huitième, il avait même arrêté de compter. De temps à autres, l'une d'elle lui montait sur la tête, avant de redescendre de l'autre côté pour aller renifler ailleurs. Elles étaient très affectueuses. Fausses, mais cela ne les empêchaient pas de le détendre comme n'importe quel vrai animal. C'était une compagnie en somme. De plus, animer des êtres aussi fétiches semblait bien plus pratique car moins épuisants. Il en faisait plus en moins de temps, et répéter sans cesse la même tâche concentrait vraiment son esprit. Plus rapide. Sa main droite glissait puis sa main gauche décalait le parchemin pour passer à l'emplacement suivant. À un moment où à un autre, il allait finir par être à court de quelque chose. Place ? Chakra ? Motivation ? Encre ? Énergie ? Pour l'instant, il s'en moquait.

La prochaine fois, il serait plus fort. Assez pour pouvoir suivre son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Jeu 18 Juil - 15:55

Le massacre était fini, ou du moins celui du conseil, voilà à peine quelques heures qu'étais-je de retour à Konoha et déjà je commettais des actes odieux. J'étais parti sur une bonne lancée, j'espérais que cela continuerait. Mais maintenant qu'un nouveau kage allait être nommé mes plans serait nettement plus difficile à entreprendre. Enfin, toute chose arrive à point à celui qui sait attendre. J'avais bien patienté quarante ans dans cette prison avant d'y en sortir et maintenant j'étais de retour dans le village qui m'avait vu naître. Comme quoi la chance tourne.

En attendant j'étais plutôt assez embêté puisque je me trimballai dans les rues de la feuille avec de piteux habits, de simples lambeaux tout au plus, mais surtout maculé de sang de la tête aux pieds. Il avait sécher et formait des croutes un peu partout me grattant et me gênant dans mes mouvements. Je devais d'abord trouver un endroit ou me nettoyer, puis un petit tour en ville pour trouver quelques vêtements qui m'iront. Je ne pouvais pas prendre ce que je portais autrefois c'est-à-dire une armure de samouraï, je devais m'adapter à mon temps. Mais surtout le fait de porter des habits d'aujourd'hui me permettront de me fonder dans la masse et passer inaperçu. Je ne voulais pas que trop de monde en apprenne quant à mon évasion. Je voulais rester incognito, chose qui avait mal commencé puisqu’à peine arrivé quelqu'un m'avait-il reconnu. Et même si mes pupilles m'étaient revenues je me voyais mal affronter toute la section Anbu du feu et des autres pays. Être un grand criminel de guerre n'était pas toujours évident....

Alors que j'étais concentré dans mes pensées, cherchant toutes les éventualités possible, et surtout à la recherche d'un magasin de vêtement, quelque chose dans le pan de ma chemise se mit alors à bouger dans tous les sens, à me griffer, me chatouiller, puis comme une fleur qui éclot, une petite tête surgit du vêtement. Mince qu'est-ce que c'était ? Une souris ? Ah mais oui bien sûr ! Celle que j'avais recueillie alors que j'étais encore en prison. Ça faisait un moment qu'elle était là, je me souvenais même plus que je l'avais. En même temps avec tous les évènements qui avaient eu lieu il est clair qu'une petite chose passe vite à la trappe. Elle qui au début était ma seule visite et ma seule distraction, se retrouvait maintenant à mes côtés. Qu'allais-je en faire ? Après tout elle ne me dérangeait pas, à quoi mon m'en débarrasser.

Je continuai ma marche à travers les rues, la regardant du coin de l’œil de temps en temps pour voir ce qu'elle faisait. Alors que je tournais au coin d'une allée cette dernière sauta par terre et se mit à courir vers une autre ruelle. Cela me surprit tout d'abord puis ayant aiguisée ma curiosité je la suivis. Je tombai alors sur une nuée de ces petites bêtes. Il y en avait partout, sur les murs, au sol, les poubelles, une vraie invasion. Mais elle n'était pas comme la mienne, tout blanche, elles étaient noires. Et au milieu d'elles, un jeune garçon qui dessinait par terre sur une feuille de papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Jeu 18 Juil - 18:14

Ses yeux commençaient à s'embuer. Il reniflait, terriblement vexé. Techniquement, les larmes venaient plus de la frustration que de la tristesse. Une promesse brisée, Naoki avait l'habitude. Seulement, à chaque fois que son frère revenait, il s'empressait de lui pardonner pour passer de bons moments en sa compagnie. C'eut été dommage de perdre du temps bêtement à se disputer. Cette façon de penser n'allégeait pour pas son fardeau. Il y avait de grandes chances que son frère essaie de l'évincer des missions dangereuses. Après tout, Fung avait toujours été trop protecteur.

Les larmes commençaient à couler, brûlant sa peau au passage. Elles lui paraissaient énormes, même s'il ne les voyait pas. Tout cela se passait dans un parfait silence. Parfois, un ou deux reniflements venaient troubler le calme de sa bouderie. Son avant-bras droit était maintenant humide à force de balayer les précieuses perles qui coulaient sur ses joues. Il se serait bien passé de les chasser, malheureusement, cela devenait gênant pour dessiner. Très gênant. Au debut, Naoki avait seulement été ralenti. Pas grand chose. Juste une légère pause le temps de les chasser. Puis il avait du changer de bras, car il avait plus l'impression d'en rajouter que d'en retirer. Après, elles étaient tellement en surnombre qu'il fallait s'y reprendre à plusieurs fois pour pouvoir dessiner une souris.

Désormais, Naoki croisait les bras, restant adossé contre le mur, cachant son visage. Son parchemin vierge était étalé devant lui, les souris gambadant un peu partout librement. Qu'elles fassent ce qu'elles veulent. Il ne les avait dessinées que pour évacuer ses émotions. Maintenant, il se sentait bien mieux. Certes, son humeur n'était pas parfaite, et ne s'approchait même pas du niveau nul. Mais au moins, il avait arrêté de pleurer.

Après quelques secondes, il releva la tête. La vue d'une homme le fit sursauter. Déjà, parce qu'il ne l'avait pas entendu, et n'avait aucune idée depuis quand il se trouvait là. Ensuite, parce que ce type était couvert de taches de sang. Enfin, parce qu'il dégageait un odeur terrifiante. Naoki en avait des sueurs froides. Un long frisson parcourut son dos et ses bras, avant de hérisser les cheveux sur sa nuque. Ce type pouvait être là depuis le début qu'il ne l'aurait pas remarqué.

Chassant les dernières larmes qui séchaient aux coins de ses yeux, le Genin dévisagea l'inconnu. Non, il ne l'avait vraiment jamais vu. En même temps, aucune personne qu'il avait côtoyé ne se baladerait couverte de sang en plein milieu du village. Cela effraierait les civils. Même lui en avait peur. Et pourtant, il était censé être un ninja. Comme quoi, un enfant restait toujours un enfant. Ne sachant trop que faire, Naoki commença par se relever. Réussirait-il à fuir en cas de danger ? La réponse était évidemment non. Il n'avait aucun espoir de réussir à semer ce type. Par contre, les chances qu'un ninja soit croisé entre le moment du début de sa course et celui où il se ferait attrapé grandissait notablement s'il pouvait fuir rapidement.

« Je peux vous aider Monsieur ? »

Cessant de renifler, Naoki regardait d'un air suspect l'inconnu. Peut-être devait-il courir prévenir quelqu'un qu'une personne louche marchait dans le village ? Oui, il allait faire ça. Mais discrètement, afin d'éviter que ce type ne lui saute dessus. Enfin, ce type comprenait sûrement déjà son intention. Allait-il essayé de le tuer pour le faire taire ? Tout le sang qui le recouvrait semblait témoigner que ce serait le cas. Une horrible torpeur s'emparait de lui, tandis que Naoki tentait de chasser toute peur de son attitude. Peut-être que la tristesse la masquerait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Mer 24 Juil - 10:51

Quel gosse des plus ridicules. Oui il devait avoir peur de moi, oui il y avait de forte chance que je lui tombe sur le coin du nez, mais était-il nécessaire de laisser transparaître autant d'émotions ? Ce n'était qu'un gosse après tout, et il est clair qu'il ne valait pas ceux de mon temps. A mon époque, on avait à faire à de vrai ninja, même si ils étaient jeune, et plus que lui parfois, aucune peur ne s'échappait d'eux, seul la haine et la soif de victoire les hantais. Un simple genin se serait jeté sur un jonin sachant même qu'il allait perdre le combat. Si il avait pu voir ce que j'avais connu, là il aurait eu de quoi être terrifié.

Je le voyais trembler de tous son être et il ne m'inspirait que le dégout. Je m'avançai d'un pas, puis d'un autre, passant outre mesure ses paroles et ne dédaignant y répondre. Il ne bougeait pas, incapable de faire le moindre mouvement. Les idées fusaient dans ma tête au châtiment que j'allais lui infliger. Le regardant droit dans les yeux j'allais certainement le plonger dans un genjutsu des plus terrible où vu son jeune âge il lui serait certainement très difficile d'en sortir vivant.

Mais au moment de passer à l'acte, quelque chose attira mon attention. Je tournai doucement la tête pour voir ce que c'était. C'était donc lui qui avait dessiné toutes ces petites souris. Il en restait quelques une inachevées sur son parchemin. Il avait un don, c'était indéniable. Finalement il pourrait peut-être me servir. Le regardant à nouveau fixement, d'un air sec et terrifiant je prononçai ces quelques paroles très lentement pour rajouter de la terreur quant à ma posture

- Pourrais-tu me dessiner un masque

Il hésita quelques secondes, puis se mit à la tâche. Il était tellement stressé qu'il dut recommencer une ou deux fois. Puis lorsqu'il eut une idée fixe, son pinceau glissa sur la feuille, de façon si légère et harmonieuse. Et à la fin de son œuvre, il est clair que mes attentes avaient été comblées ainsi que mes prédictions. Ce jeune garçon, certainement un genin au vu de son jeune âge, avait un vrai don pour le dessin. Je lui tendis la main pour qu'il me donne ce qu'il avait composé, et une fois dans la main je me retournai sans un mot et sorti de la ruelle.

Je me dirigeai vers un forgeron, seul lui serait capable de réaliser ce que je tenais entre les doigts. Une fois devant l'établissement, j'entrai d'un pas non châlent et allai me tenir devant le patron, d'une posture des plus impressionnante. Cela marcha puisque l'homme se mit à claquer des dents et à bégayer. Il me demanda ce que je désirais et je lui tendis le parchemin. Après avoir regardé ce que je lui avais donné, il fit des allers-retours entre mon visage et la feuille.
Il commença sa phrase me disant que je pourrais revenir d'ici quelques jours. Je restai de marbre, me faisant plus menaçant qu'au début. Il se mit à trembler comme une feuille morte, prêt à se pisser dessus.

- Je... Je... Je le fais tout de suite... Je...

Puis il se mit tout de suite d'arrache pieds à l’œuvre pour honorer ma commande passée. Il travailla sans même s'arrêter quelques secondes, il suait de grosses goûtes, tel un porc qui allait bientôt se faire égorger.
Impassible je me tenais au milieu de la forge à le regarder faire. De temps en temps il tournait la tête vers moi, et à chaque fois il fut surpris, comme si il se disait que j'étais une illusion qui apparaissait à chaque fois qu'il me regardait.
Après quelques temps il revint à moi avec le masque. Il me le tendit et je m'en saisis. Tournant les talons je sortis sans dire un mot. Le forgeron ne rechigna pas et fut même soulagé que tout se soit passé sans incident.

Il avait bien travaillé, le masque était souple mais résistant, et parfait pour le combat. Je l'enfilai, et regardai au loin devant moi. Plus personne ne pourra faire le rapprochement maintenant. Désormais, voilà ce que 'l’on pouvait voir en m'apercevant :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Mer 24 Juil - 17:14

Ce type était dangereux. Il y avait quelque chose de malsain qui se dégageait de lui. Son regard même s'imprégnait du sang qui le tapissait de haut en bas. Embrassé par une torpeur jusque là inconnue, Naoki le fixait. Pouvait-il le vaincre ? Non. Il pouvait essayer, mais ce serait vain. Le sentiment de ne même pas pouvoir l'égratigner saisissait tout son corps. Du moins, pas sans ruse. Et encore, au-delà de son regard malsain, au plus profond de ses yeux, le gamin pouvait le dire. Ce type était intelligent. Très intelligent. Pouvait-on réellement berner quelqu'un qui le regardait comme un dieu ?

Alors que l'inconnu s'approchait, lui-même fit un pas en arrière, heurtant la poubelle derrière lui. Légèrement. Elle ne tomba pas, ce fut même lui qui faillit perdre l'équilibre suite à ce soudain contact physique. Naoki pouvait sans doute réussir à partir. Mais sa vie était en danger face à ce type. Tout ce sang, il avait tué, et récemment. Dans le cas contraire, il se serait débarrassé de ses vêtements. Se pavaner dans cet accoutrement dans un village rempli de ninja, il n'y avait pas le moindre doute, ce type était bien trop puissant pour que lui-même puisse l'abattre.

D'un ton qui ne laissait paraître aucune émotion, juste la froide morsure de la mort qui suintait sur son corps, l'étranger demanda à Naoki de lui dessiner un masque. D'abord, le gamin n'avait pas compris. Un masque ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Il n'en avait absolument aucune idée. Que faire quand on fait face à un adversaire dont la présence est écrasante ? Se plier et prier pour survivre sans doute. Son frère lui en voudrait si jamais il tentait quelque chose. Se mettre en danger ne lui convenait pas, pour l'aîné, le petit devait rester à faire des château de sable jusqu'à l'âge de la retraite sans doute.

Se baissant sur un parchemin, il tenta quelque chose, ce type voulait un masque. Il fallait le lui donner. Cependant, Naoki voulait rajouter un prédicat à ce masque. Une malédiction impossible à retirer de ses courbes. La première fois, il ne savait pas quoi faire. S'il essayait de dessiner un animal complet, cela ne ressemblerait pas à un masque. Ce serait difficile de le matérialiser en cas de danger pour se protéger. De plus, il fallait berner les yeux de ce type. Le tracé ne devait pas laisser paraître la forme de base de la technique. Si jamais ce type l'attaquait après, il faudrait une forme capable de le retenir quelques secondes. Même son second essai ne convenait pas. S'il avait continué, cela aurait été bien trop évident que le dessin serait un piège. Enfin, l'autre devait s'en douter, après tout, il venait de voir une technique similaire qui donnait vie à un dessin. Si cela ressemblait trop à une attaque, il serait décapité dans l'instant. Rajouter son propre sang à la macabre toile qui se tenait devant lui ne le tentait pas le moins du monde.

Un démon, voilà ce que Naoki mit sur ce masque. Il en fallait bien un pour contenter ce type. Mais ce démon n'était pas le seul habitant de cette toile. Des serpents, et deux milles pattes. Il ne pouvait rien faire d'autre sans attirer l'attention, mais ce n'était pas ça qui le sauverait. Si ce type pensait qu'un simple dessin était le seul talent du gamin, il serait sans doute surpris.

« Voilà. »

La voix tremblante, surtout par peur que sa supercherie soit détectée, le gamin tendit sa feuille à l'inconnu en priant. Ses mains moites laissèrent quelques traces sur le parchemin, tandis qu'on le lui arrachait. Ce fut avec un certain soulagement que son dessin lui échappa. Pour une fois, il s'en moquait un peu. Quand l'autre repartit sans un mot, Naoki se laissa tomber sur le sol. Tout son corps tremblait, et son cœur aurait pu briser ses côtes.

Les souris suivirent les déplacements de l'inconnu. Il fallait que Naoki sache. Après tout, sa vie ne semblait pas en danger. Si ce type avait voulu cacher son existence, son cœur aurait déjà cessé de battre. Il entendait clairement le battement précipité de son cœur, alors que le sociopathe semblait s'être rendu dans une forge. Que voulait-il y faire ? Tuer une autre personne ? Ses souris commencèrent à se rassembler sur les toits environnant, sur les poubelles, sur les murs. Ces sales bêtes grimpaient sur tout et n'importe quoi, avant de fondre pour retourner à leur état originel. Des taches d'encre. Accroupi sur un toi, le gamin regardait nerveusement l'entrée. Il regretterait sans doute ses actions un jour ou l'autre.

Un homme sortit, toujours couvert de sang, avec un masque identique à celui que Naoki avait dessiné. Un frisson hérissa la nuque du gamin. Lorsque la silhouette fut identifiée, ses mains bougèrent rapidement d'elles-mêmes. Il fallait absolument le saisir. Fort heureusement, l'encre des souris éparpillée un peu partout lui donnait de très nombreux angles d'attaque. Sans oublier que le parchemin qu'il avait utilisé pour le croquis. Les cadavres de ses souris s'animèrent pour créer des liens, et ils fondirent sur l'inconnu. Cette fois, ce serait lui qui aurait l'avantage.

Ses tremblements avaient cessé pour laisser place à la concentration. Peu importait de qui il s'agissait. Si cette personne avait des choses à se reprocher, alors Naoki agirait bien. Dans le cas contraire, il s'excuserait après l'avoir ligoté. Mieux vaut prévenir que guérir. Une phrase qui semblait porter tout son sens maintenant.

« Je vous tiens maintenant. »

Admirant la toile d'araignée qui s'était érigée grâce à sa technique, Naoki inspira profondément. Son frère le tuerait si ce type ne le faisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Jônin

Messages : 44
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Ven 26 Juil - 16:40

J'étais content de la commande que j'avais passé auprès de l'homme. Celui-ci était très certainement en train d'agoniser d'une crise cardiaque dans un coin de sa forge. Après tout il avait honoré mon marché, qui était à sens unique, mais maintenant je n'avais que faire de son état. Il pouvait bien crever cela ne me changerait pas. Il fallait maintenant que j'aille trouver de nouveaux habits, car me trimbaler dans ces lambeaux, on pouvait difficilement passer inaperçu avec ça. Alors que je fis un pas, une voix résonna dans la petite ruelle, et des centaines, voire des milliers de fils noirs tombèrent du ciel pour m'enchevêtrer. Ils ne me laissaient aucuns répits, je ne pouvais plus bouger un seul membre, à part la tête peut-être. Je me débattais, ou du moins j'essayais, puis me stoppant net, un petit rire rauque éclata de sous mon masque. Tournant la tête, je regardai le petit garçon qui se trouvait sur le toit

- Je me demandais quand est-ce que tu allais passer à l'action...

Puis tout l'univers autour de nous changea littéralement. La petite ruelle laissa place à une immense pièce, extrêmement sombre, dont les murs étaient tapissés de gravure et de bas-reliefs qu'ils étaient très difficile de discerner due à l'obscurité. Le genin se trouvait au centre de la salle, et au bout se trouvait une sorte de siège, ou plus un trône. Dessus se tenait un homme, habillé dans des vêtements plus noirs que la nuit, avachi, le dos sur un accoudoir, les jambes sur l'autre. On pouvait seulement distinguer un masque blanc et rouge à la tête de démon. Je me mis alors à taper dans mes mains, mais à un rythme très lent, voir las.

- Je n'aurais jamais imaginé que tu puisses t'en prendre directement à moi. Le coup d'intégrer des animaux, parfaitement dissimulé dans ton œuvre était tout simplement... splendide ! Bravo à toi. Mais tu as commis une erreur en faisant ça... et oui tout ce paye... Alors que vais-je bien pouvoir faire de toi...

Mon fauteuil, se trouvant à plusieurs dizaine de mètres se trouvait maintenant instantanément aux pieds du garçon. Je lui saisis la tête entre mes mains, toujours "confortablement" installé.

- Je pourrais... t'arracher la tête...

La pièce se modifia alors en une fraction de seconde, la salle laissant place à une immense tour, bien au-dessus des nuages, dont le sol était à peine perceptible et où je flottais dans les airs toujours dans la même position. Le vent soufflait fort sur lui et ses cheveux s’ébouriffaient dans tous les sens. Il avait du mal à tenir debout.

- Te pousser d'en haut d'une tour....

A nouveau le paysage changea et la tour disparu pour faire apparaître un immense serpent enroulé autour du jeune homme, le serrant avec force, aux allures plus que menaçant.

- Ou encore... Te laisser aux mains de ceci...

Une dernière fois la vue se modifia et revint à celle d'origine. Je me levai de mon trône, et m'approchai de lui, d'un pas droit, le regard directement posé dans le sien.

- Mais comme tu as eu l'audace de m'affronter directement, je te laisserai la vie sauve, tu me rappelles ces jeunes genin inconscient du danger d’antan, tu me rappelles moi...

Je me tenais maintenant sur le toit d'un bâtiment près du traquenard, la main posé sur l'épaule du garçonnet, et non plus en bas dans la ruelle. Je m'accroupis à ses côtés et vint mettre ma tête près de son oreille

- Tu es très intéressant, j'ai hâte de te voir d'ici quelques années, lorsque tu auras progressé. A ce moment-là nous nous battrons comme de vrais hommes, en attendant ne meurs pas, je ferais en sorte que cela n'arrive pas...

Puis dans un nuage grisâtre, je disparus tout simplement, laissant ce jeune homme sur sa fin. Il allait maintenant rentrer chez lui, plus perplexe que lorsqu'il en était sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t277-uchiwa-yukito

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   Ven 26 Juil - 19:33

Sa technique venait de lui coûter cher en chakra. Peut-être que ce n'était pas très judicieux. Non, la réaction la plus judicieuse aurait été de fuir dès le départ. S'en prendre à ce type relevait purement et simplement de la folie. Dans son excès de prudence, il avait sans doute réussi à se saisir de son opposant, mais avec trop d'énergie pour que cela soit réellement utile. Une règle primordiale disait de ne pas faire de choses inutiles. C'était vital, pour éviter un tel gâchis, et pour protéger sa vie.

Le monde changea de forme. La toile d'encre s'effaça pour laisser place à un environnement complètement différent. Impossible. Un genjutsu ? Depuis quand ce type l'avait piégé ? Naoki hésita un instant. S'il avait été soumis à une illusion, cela ne datait pas de plus tôt. La suite des événements n'aurait rien voulu dire. Il avait donc réussi à l'avoir en plein milieu d'une attaque ? Le gamin trouvait se comportement étrange. Si lui-même voyait voler dans sa direction des dizaines de projectiles aux objectifs inconnus, sa première réaction aurait été de se protéger réellement, pas avec un genjutsu. Après tout, si cela avait été une attaque, l'inconnu serait mort, mêlant son sang à celui qui tachait déjà ses habits.

L'inconnu parlait. Un peu trop d'ailleurs. Dans cette salle, tranquillement assis sur son trône, il le menaçait ? Naoki n'avait pas peur d'un genjutsu. Après tout, cela n'était et ne resterait qu'une simple illusion. Son corps serait intact, et son esprit aussi en le sachant. Tout irait bien. Celui qui était le plus mal en point n'était pas lui. Son opposant avait beau être menaçant, dans la position où il se trouvait, cela ne changerait absolument rien. Forcer ses sens avec une illusion ne marcherait pas. Naoki ne le laisserait pas réussir.

Fermant les yeux, la gamin commença à dessiner une image dans son esprit. Une de celle que son adversaire ne pourrait pas effacer. Il fallait qu'elle soit omniprésente, y créer des saveurs, des odeurs, sentir le monde dans son propre esprit. En bref, il voulait se soumettre à un genjutsu lui-même, pour éviter celui de l'homme. De l'herbe, la douce caresse du vent, l'odeur de la terre humide, et le clapotis d'un ruisseau. Oui, tout cela semblait réel. Les félicitations et les menaces ne pouvaient pas l'atteindre.

Quelque chose serra sa tête. C'était froid. Deux mains, qui ressemblaient à des pinces en métal. Elles tenaient son visage fermement, menaçant de le décapiter. Naoki ne pouvait plus faire abstraction de la présence de ce type. Il contrôlait son environnement, impossible de l'ignorer définitivement. Les menaces continuaient et les changements de décors avec. Le jeter dans le vide, ou le laisser à manger à un animal. Quel manque d'originalité. Enfin, il ne pouvait pas s'en libérer. C'était une simple intuition. Essayer ne lui venait même pas à l'esprit. Ce type était bien trop puissant pour le laisser faire. Cette illusion devait maintenir sa concentration pour rendre l'univers crédible. Donc en attendant, son corps ne pouvait pas bouger. Sans oublier qu'il l'immobilisait.

Persuadé de ne rien craindre, Naoki ne pouvait que maintenir son calme. Le reste était tout de même effrayant. Il devait se répéter sans cesse que tout cela n'était qu'illusion pour pouvoir maintenir son esprit clair. Comment ferait-il une fois sorti ? Il aurait vraiment du fuir. Ce qu'il s'empresserait de faire une fois libéré. Combien de temps cette illusion durerait ? Son temps pouvait être déformé, des mois dans ce monde pouvait être équivalents à quelques secondes. Cela serait extrêmement embêtant. Résister à une pression psychologique constante sans savoir quand viendrait la fin pouvait être difficile. Il n'était pas taillé pour résister à la torture.

Quand tout cela disparut, Naoki eut un frisson d'horreur. Son adversaire était sorti de sa technique, et ses réserves de chakra semblaient épuisés. L'encre s'était écroulée sur le sol, lui était à genoux. Ce type devait être bien trop fort pour lui. Qu'il veuille l'affronter à nouveau ressemblait à une vaste plaisanterie, il ne pouvait même pas le toucher en l'état actuel, et chacun progresserait. En quel honneur deviendrait-il assez fort ?

Lorsque l'inconnu disparu, le gamin s'écroula sur lui-même. Il n'en pouvait plus, complètement épuisé et tremblant, Naoki n'avait même pas le courage d'essayer de poursuivre ce type, ni d'alerter qui que ce soit. Cela ne servait à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Invasion de Rongeurs ! [Uchiwa Yukito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'invasion des gobelins
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» [Validée]Technique de Madara Uchiwa ( en cour)
» l'invasion des moutons
» Scénario 1 - Invasion!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Hî no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Village-