Partagez | .
 

 Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Ven 19 Juil - 22:20


Uchiwa Chio, 12 ans

Spoiler:
 

Voilà déjà trois heures que la nuit était tombée sur le village caché de la Feuille. L'ordre de mission était en ma possession. Je me demanais si "il" l'avait eu. Ne voulant pas attendre éternellement devant les immenses portes en bois de Konoha, j'avais décidée de foncer directement chez lui. Etant son équipière depuis déjà quelques mois, son domicile ne m'était plus inconnu. Sautant de toit en toit, je tentais d'arriver le plus vite possible à sa porte d'entrée.

Il fallait se depêcher, les bandits avaient déjà une petit heure d'avance. Traîner n'arrangerait en rien les choses, cet écart grandissant ne ferait que les avantager. D'après le parchemin, nous avions encore nos chances sachant que le rouleau contenant les techniques interdites faisait son poids. Il seraient donc ralentis de manière significative, et — Pourquoi pas ? — obligés de s'arrêter. Raijin-Senseï étant en mission à l'extérieur du pays, il ne pourrait pas nous prêter main forte.Il allait falloir que nous nous débrouillons comme des shinobis autonomes sur ce coup. Surtout que le duo entre mon coéquipier et moi était loin d'être optimal... Comme disait notre Prof', "il y avait pas mal de choses à revoir..."

Seul mes pas résonnaient dans le quartier, le village étant profondément plongé dans le sommeil. Le vent serait mon seul partenaire nocturne, jusqu'à ce que j'arrive à destination. C'est alors qu'à travers l'obscurité, j'apercevais la maison du Chuunin.

Deux, trois minutes plus tard, me voilà arrivée devant le palier de son domicile. Je toquais trois fois à la porte et attendis. Mon regard se porta alors sur le ciel. La Lune était pleine aujourd'hui, illuminant de ses rayons d'albâtre le village assoupit.  Les nuages n'étaient pas venus se disputer avec elle pour la domination des cieux. C'est alors que j'entendis le crissement de la porte. Elle ouvrit alors sur mon fameux équipier : Oarashi Fung. Le frère même de Naoki, un jeune académicien que j'avais rencontrée, il y a quelques temps de cela.

    — Habilles toi. On a du boulot.

Je restais silencieuse sur l'objectif, attendant qu'il soit prêt pour le lui en parler sur le chemin. Adossée au mur, je patientais, prête à partir dès que Fung sortirait. Afin de supporter le temps d'attente, je déroulais l'ordre de mission regardant les raisons qui ont permis à deux gars de réussir à voler un des parchemins les mieux gardé par les services de sécurité de la demeure de l'Ombre. Le Palais de l'Hokage n'était pas aussi bien surveillé que ça finalement... Si de simple mercenaires avaient réussis à s'infiltrer à l'intérieur, cet endroit devait être un véritable moulin.


Dernière édition par Uchiwa Chio le Sam 3 Aoû - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 61
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Dim 21 Juil - 6:44


Fung. 11ans
~ Le soleil se couchait dans une explosion de couleur. Le regard évasif sur ce splendide spectacle, on vint m'interrompre. Naoki avait débarqué dans ma chambre, sans prendre le temps de frapper à la porte. Je ne pouvais lui en vouloir, il ne voulait que me souhaiter une bonne nuit. Déposant ses lèvres sur ma joue, il repartit tout aussi rapidement. Me retournant à nouveau vers ma fenêtre, je venais de rater le moment où la Lune reprend ses droits, n'étant plus que seul maitre de la luminosité. Une teinte rouge venait ombrer sa pâleur naturelle. - Signe ou avertissement ? - Je n'étais pas scientifique, mais une lune rouge était souvent une marque de mauvais augure. M'étant entrainé toute la journée, le sommeil m'envahissait. N'aillant juste le temps de m'affaler sur mon lit, mes pupilles se dilatèrent et mes paupières se fermèrent.

~ Cela faisait un moment que j'étais en repos, après plusieurs missions importantes. Raijin-Sensei était parti en mission avec plusieurs autres Jonin. Ne pouvait-il pas nous emmener avec lui, au lieu de nous laisser sur la touche, à s'ennuyer. Lorsque je parle de nous, c'est bien évidemment de Chio et moi-même. Après tout, nous étions un trio et sans lui, nous n'avions que le droit d'attendre et de soi-disant, « nous reposer ». Quel ennui mortel de rester enfermer dans le village. Les seuls moments où j'étais sorti ces quatre derniers jours, étaient pour aller m'exercer. Heureusement, j'avais Naoki pour faire passer le temps plus rapidement, même si ce n'était que légèrement.

~ Un bruit me réveilla, trois intonations, séparées par un même temps régulier. - Toc toc toc. - Qui pouvait bien frapper à notre porte à cette heure ? L'obscurité c'était épaissie, plus que quelques rares lampadaires éclairaient encore le village. Cela faisait quelques secondes déjà, personne n'avait réagi. Le son n'avait donc réveillé personne. Par peur d'une récidive, qui cette fois risquait de réveiller ma famille, je me levais pour en connaitre la cause. Marchant le plus rapidement que mes muscles me le permettaient, je vins ouvrir la porte. Baillant, bouche grande ouverte et à moitié cachée par ma main, je me frottais un œil, de mon autre paume, dans l'espoir de voir plus clair cette ombre féminine se trouvant sur mon porche. Chio. Si elle se trouvait devant ma maison, à une heure si tardive, ce devait être grave. J'analysais rapidement ma coéquipière, rien d'anormale, elle ne semblait pas inquiète. La seule anomalie était un parchemin dans sa main. Une mission ? Je rêvais de ce moment depuis des jours et il fallut que ça arrive lorsque je venais d'offrir mon corps à Morphée.

~ J'avais vu juste. Elle me demanda de m'habiller. Plaçant discrètement mes poings derrière mon dos, je me pinçais. Ce n'était donc pas un rêve. J'acquiesçais de la tête, avant de retourner dans ma chambre, enfiler un kimono et attrapant mon sabre. Je laissais un petit mot dans la cuisine, - « Je suis en mission, je ne sais pas quand je rentrerais. PS : Désolé Naoki, nous jouerons à mon retour. » - avant de rejoindre mon équipière.

    Alors, de quoi s'agit-il ?

Le temps que je finisse de bailler, pour placer ces quelques mots, nous étions déjà partis, et même déjà bientôt arrivé aux portes de Konoha.

    J'espère que c'est important, je dormais.

J'avais beau le dire, mes yeux et mon attitude m'avaient sans nul doute déjà trahi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t264-fung#939

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Dim 21 Juil - 7:54

Fidèle à lui même, l'Oarashi fut prêt rapidement. Il arborait encore une fois un kimono et son fameux sabre. Cette lame ne le quittait jamais. En tout cas je ne l'avais jamais croisée sans ce katana. Il devait accorder une grande importance à cet objet. Il ne m'en avait jamais parlé, aussi mes pensées à propos de son arme n'était que des suppositions.

Nous nous approchions des portes de la Feuille lorsque Fung se décida à me demander ce qu'il se passait. Un mince sourire se dessina sur mon visage lorsqu'il me fit une séance "boudin". Sachant que je l'avais tirée de son lit, il m'avertit que cette mission avait intêret d'être intérréssante. Si le sérieux n'était pas quelque chose à quoi j'apportais de l'importance, je lui aurais volontier fait croire que l'ordre consistait à retrouver un des nombreux chats disparus de Konoha. Mais non, je n'étais pas ce genre de personne.

    — Des gars ont volés un parchemin, il se trouve que ce rouleau contient des Kinjutsus. Bref, on doit le ramener au palais de l'Hokage avant qu'ils ne dépassent la frontière.

Je lui tendis alors l'ordre de mission afin qu'il se fasse lui même une idée de la chose. Une fois arrivés aux porte, la patrouille qui gardait cette entrée nous avait préalablement ouvert ces dernières, qui à cette heure tardive étaient d'ordinaire fermées. J'adressais un salut de la tête à l'officier en poste et passais, avec mon équipier, l'arche marquant la séparation entre Konoha et le monde extérieur. Les portes se fermèrent derrière nous dans un grondement impressionant. Nous êtions seuls désormais.

Si mes souvenirs étaient bon, l'ordre indiquait que les deux voleurs étaient partis à l'Ouest de notre position voilà déjà une heure. Le poids du rouleau qu'ils transportaient avait du les ralentir de manière significative, nous avions encore des chances de les rattraper avant qu'ils n'aillent se réfugier dans les pays annexe. Cependant, je préférais avoir la certitude de ce que j'avançais. Inutile de courir dans une direction qui n'était pas la bonne. Sans compter que j'avais l'horrible pressentiment que Fung ne se génerait pas pour m'enfoncer à la moindre erreur que je commettrais. Et ça, c'était hors de question, surtout que l'Oarashi avait un ans de moins que moi et qu'il m'avait déjà assez enfoncé comme ça depuis que nous faisions équipe... Donc bon, je préférais être sûre.

    — Ils sont bien partis vers l'Ouest ?

Là au moins, j'étais assurée de ne pas tout me prendre sur la tronche. Cette manoeuvre me permettait d'être gagnante à tout les coups. Si jamais nous êtions partis du mauvais côté, j'allais tout mettre sur le dos de l'Oarashi car c'etait lui la dernière personne à avoir regardé le parchemin et dans le cas où je ne m'étais pas trompée, et bien... Tout irait bien dans le meilleur des mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 61
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Jeu 25 Juil - 2:25

Enfin un peu d'action.

~ Je pouvais voir un petit sourire au coin de sa bouche. Était-elle contente de m'avoir réveillé ? Je ne pouvais lui en vouloir, nous avions une mission après tout. De plus, j'aurais tout le temps de dormir à notre retour, avec le parchemin volé. En effet, de ce que j'avais compris de mon équipière, notre objectif était un groupe de shinobi qui s'était infiltré à Konoha, dans le but de voler un rouleau contenant des Kinjutsu. Pourtant, le village se devait d'être bien gardé et la salle regroupant tous nos secrets devait l'être d'autant plus. Soit, il y avait eu bavure, soit, le groupe de mercenaire était très doué dans le domaine de l'infiltration, si ce dans d'autres domaines. Pour réaliser ce cambriolage, ils ont dû être en petit nombre, un groupe de trois à quatre personnes. Assez pour tromper la sécurité, mais en restant en petit comité, pour rester discret et furtif. J'avais beau y réfléchir, je ne voyais pas comment ils auraient réussi leur cambriolage sans l'aide d'un complice dans l'enceinte du village. Mais notre mission n'était pas de le découvrir, du moins, pas pour aujourd'hui. Nous devions seulement récupérer nos affaires, avant qu'ils s'échappent de notre juridiction.

~ Une fois les portes passées, nous nous arrêtâmes quelques secondes. Il n'était pas tout de partir, nous devions encore savoir où aller. C'est alors que Chio me demanda si nous devions aller à l'Ouest. Feuilletant dans notre missive, je vérifiais l'information. Il y avait bien, « ouest » indiqué, sauf qu'il était précédé par le Nord. Nous devions donc aller au Nord-Ouest. Indiquant la direction du doigt, nous nous mettions en route, et ce, sans un mot. Pour seule lumière, guidant nos pas, la Lune, ainsi que quelques étoiles, nous sautions rapidement d'arbre en arbre, dans l'espoir de les rattraper.

~ Je regardais discrètement ma coéquipière, la pâleur de la luminosité reflétait son débardeur blanc ainsi que sa veste à capuche grise. Pour une fois, cette dernière ne lui recouvrait pas sa chevelure, la laissant voler au rythme du vent. De beaux cheveux noirs allant parfaitement avec ses yeux sombres. Il m'est arrivé de voir ses yeux changés, ses pupilles que seul son clan possède. Je faisais équipe avec une Uchiwa après tout, l'élite du village, et ce, depuis quelques mois déjà. Pourtant, je ne me laissais pas abattre, bien au contraire, ça me forçait à m'améliorer quotidiennement. Je n'avais pas vraiment besoin de son aide pour m'y obliger, mais sa compagnie m'apportait une grande motivation et surtout, une grande aide.

~ Étant froid et distant, je ne devais pas être une très bonne compagnie. Ne laissant que ma maturité transparaitre. Elle devait d'ailleurs, être la seule avec Raijin-Sensei à accepter ma présence. Ce qui est de Naoki, il connait cette sombre facette de ma personnalité, mais ma tendresse pour lui, l'emportait. Je me recentrais rapidement sur notre mission, laissant tout le reste de côté. Cela faisait longtemps que j'attendais un apostolat important, quelques jours déjà et le destin avait enfin frappé à ma porte, ayant pour pantin, Chio, comme si ma destinée avait entendu ma prière. Nous continuions notre chemin, toujours aussi énergiquement, lorsque je prenais enfin la parole, calmement, et ce, sans laisser paraitre nos rebonds dans mon intonation.

    Il n'y a aucune information sur les cambrioleurs dans l'ordre de mission. As-tu reçu de plus amples informations ? - Reprenant tranquillement ma respiration, je ne lui laissais pas assez de temps pour une quelconque réponse. - Je ne pense pas qu'ils soient plus que trois, mais nous ne connaissons pas vraiment leur force. Tu n'as pas peur ?

~ Bizarrement, maintenant que je lui parlais, je ne la regardais plus. Le regard au loin, je continuais seulement à avancer, dans les entrailles de la forêt, dans l'obscurité de la nuit. Mes yeux s'étaient habitués aux ténèbres, je pouvais donc voir les branches, malgré cette absence de lumière. La lame de mon sabre venait frotter quelques fois les écorces des arbres, provoquant de petites étincelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t264-fung#939

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Jeu 25 Juil - 5:39

Au final, j'avais eu raison de procéder à une petite vérification. J'avais fait une erreur de lecture, car il fallait aller en réalité vers le Nord-Ouest. En tout cas c'est ce que voulais entendre le doigt de Fung pointé dans cette direction. Je remerciais ma bonne étoile de m'avoir insufflée cette idée, ce qui m'avait évitée de passer pour une gourde au yeux de mon coéquipier. Une fois cette information bien en tête, nous pouvions commencer la mission. Quittant les grands chemins, nous nous déplacions de branche en branche à travers l'épaisse forêt. Le silence de l'endroit me permettait d'entendre très distinctement les pas de l'Oarashi qui me suivaient de près.

Je scrutais les alentours, espérant désespérement découvrir un objet, une trace ou tout autre indice me permettant de savoir si les voleurs étaient passés par là récemment. Malheureusement, l'obscurité nocturne accentuée par l'ombre des feuillages envirronant, me compliquaient la tâche. J'avais beau tourner la tête dans tous les sens, je ne voyais rien. Aucune piste. C'est alors que je continuais à observer mon envirronement, j'entendis mon partenaire qui relisait sans doute l'ordre. Il remarqua que le QG ne nous avait pas donné plus d'information par rapport aux fuyards et me demanda alors si j'avais une idée sur l'identité des concernés. J'allais lui répondre lorsque l'Oarashi reprit en émettant une hypothèse quant au nombre de cambrioleur présent. Il pensait que les voleurs n'étaient pas plus de trois, mais que même s'ils étaient peu nombreux, la puissance de ces individus nous était inconnue. Je ne pouvais qu'apprécier l'esprit critique et mâture de Fung, sa capacité de déduction me dépassait de loin. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle j'étais heureuse — Même si je le montrais rarement — de faire équipe avec lui.

Le Chuunin me demanda si j'avais peur et redevint alors silencieux. Regardant droit devant moi je m'adressais à mon équipier, essayant de répondre à toute ses questions.

    — Je n'ai reçue que cet l'ordre. J'en sais donc autant que toi sur nos cibles.

Je jetais alors un regard en biais à Fung.

    — Je suis d'accord. Les gars que nous pourchassons ne doivent pas être plus de deux ou trois. Mais ce ne sont pas de simple bandits à mon avis.

Mes yeux se détournèrent alors du Chunin aux cheveux d'albâtre, fixant le paysage devant moi.

    — Quant à savoir si j'ai peur... Non.

Je me mentais à moi-même. Ce sentiment m'accompagnait constamment lors des missions et autres évènement où ma vie était en jeu. Mais je ne voulais pas paraître faible au yeux des autres. Car oui, la Peur était quelque chose que seuls les faibles ressentaient. Un frein à l'évolution. J'avais honte de moi-même, car malgré tous mes efforts, je n'arrivais pas à annihiler cet élément détestable de ma personnalité.

    — Et toi ?

Soudain, alors que l'Oarashi n'avait pas encore répondu, je remarquais un fin éclat de lumière dans l'obscurité. D'un geste de la main j'indiquais à mon coéquipier de s'arrêter. M'éxécutant à mon tour, je me posais sur ma branche, plissant les yeux afin de connaître la raison de cette lueur. Prudemment, je sautais sur la branche suivante, l'endroit même où j'avais aperçue le faible reflet de la reine lunaire. Après un petit temps de recherche, je pouvais apercevoir un cable tendu. le fil de fer reliant deux parchemins explosif entre eux, eux même collés à un tronc d'arbre différent.

Avec un surplus d'attention, je passais une à une mes jambes au dessus du piège et invitais Fung à faire de même. Pas de doute, nous êtions sur la bonne piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 61
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Jeu 1 Aoû - 18:05

Le regard évasif, me regardant, puis m'ignorant.

~ Chio répondait une à une à mes questions. Elle n'avait pas plus d'information sur les cambrioleurs. Nous devrions donc analyser leurs compétences par nous-même, ce qui nous obligeait à une plus ample subtilité, que foncer dans le tas. Le principal était notre accord sur le nombre et la puissance de nos futurs adversaires. - Ce n'était pas de simples bandits - elle avait raison, de simples brigands n'auraient jamais réussis à forcer l'entrée, éviter la surveillance et à voler un parchemin sous haute surveillance. Plus j'y réfléchissais, plus l'hypothèse d'un rude et difficile combat grandissait. Nous avions été choisis pour cette mission, cela signifiait que nos supérieurs avaient confiance en notre chance de réussite.

~ Perdu dans mes pensées, je ne pensais même plus à regarder où je posais mes pieds. Par automatisme, je sautais de branche en branche, j'analysais chaque possibilité, et ce, jusqu'au signe de main de mon équipière. Lui faisant entièrement confiance, je m'étais arrêté sans me poser de question. Ses yeux pouvaient voir ce que j'étais incapable de percevoir. Je la voyais enjamber un objet invisible, puis elle me faisait signe de suivre son mouvement. Avançant précautionneusement, je finis par remarquer les reflets des faisceaux lumineux, provenant de l'astre nocturne, sur un câble tendu. Un piège, que j'aurais bêtement activé, par manque d'intention. Heureusement qu'elle était là, pour combler mes stupides erreurs.

~ J'enjambais à mon tour l'obstacle, avant d'acquiescer de la tête, un remerciement. Le fait qu'ils aient pris le temps de poser des pièges, alors qu'ils avaient une bonne longueur d'avance, ne pouvait signifier qu'une seule chose. Ils s'étaient arrêté quelques instants pour se reposer, sécurisant les alentours avec quelques ruses, et avec un peu de chance, nous les trouverions allongés quelques mètres plus loin. Sinon, nous n'aurions plus qu'à continuer la poursuite. À présent, nous savions qu'il pouvait y avoir des pièges, et ce, n'importe où. Nous devions donc redoubler de vigilance, de plus, avec l'obscurité de la nuit, notre travail en était que plus difficile. Nous entamions donc, avec une cadence moins élevée, la reprise de notre course, nos regards scrutant chaque recoin. Un piège ne nous serait peut-être pas mortel, mais notre effet de surprise serait complétement annihilé.

~ Après avoir évité quelques traquenards, nous arrivions rapidement au-dessus d'un groupe ninja. Sans un bruit, je vérifiais si ce regroupement était notre objectif. Je comptais six shinobi, ce qui n'affaiblissait en aucun cas mon analyse passé. Seulement un petit nombre d'entre eux devait avoir cambriolé le village, le reste, avait attendu à la sortie. Par contre, ce détail, qui avait son importance, n'avait pas été prévu par le QG. Six adversaires, si ce n'est plus. S'ils étaient organisés, ce que je ne doutais pas, ils avaient prévu des sentinelles, qui restaient dans l'ombre, afin de les protéger à distance et surtout de contrer une quelconque attaque surprise. Je dirais donc deux autres opposants. Au vu de cet imprévu, il était dans notre droit de renoncer et de rentrer.

~ Bien évidemment, abandonner, ne faisait pas partie de mon vocabulaire, ni même dans celui de ma coéquipière. Mais après tout, ce n'était pas à moi d'en décider, le choix pesait sur les épaules de Chio, qui avait été désigné comme chef de notre petite escouade. Lui laissant donc le choix de notre voie, je lui faisais comprendre d'un seul regard, que je la suivrais, quoi qu'elle choisirait. Nous devions seulement nous dépêcher, une sentinelle ou même un quelconque guetteur aurait très bien pu nous avoir déjà repérés. Seulement, si elle décidait de continuer la mission, il faudrait surement utiliser la ruse, ou établir un plan. Si nous foncions tête baissé, une mort certaine nous attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t264-fung#939

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Sam 3 Aoû - 7:14

C’était une chance. Le piège avait été placé de manière à être totalement invisible. Le seul moment où l’on apercevait le fil de métal, était lorsque l’on activait le mécanisme. Les rayons de la pleine Lune m’avaient aidé. Sans eux, Fung aurait probablement dû continuer la mission sans moi. Mon coéquipier avait rapidement compris où est-ce que je voulais en venir et avait lui aussi esquivé l’astucieux stratagème de nos cibles. Car oui, à mon avis, personne d’autre que les voleurs n'auraient eu interêt à couvrir leurs retraites avec ce genre de piège. J’en étais certaine et l’Oarashi devait lui aussi être de mon avis. Mais tout allait bien, nous pouvions continuer.

Sautant de branche en branche nous ne tardions pas à entendre des voix. Prudemment, nous nous approchions de l’origine des sons. Adossée contre un arbre, la tête penchée, je pouvais apercevoir un groupe de 6 personnes, ils formaient un cercle. L’un deux tenait le parchemin, ce dernier lui servant d’appui, comme une canne. Ça se corsait, deux ou trois c’était jouable. Mais là, ils étaient le double de ce qui était prévu au départ. Et puis à voir l’expression de Fung, ces gars n’étaient pas au grand complet. Un septième homme devait faire le guet. Bref, nous étions bloqués, le temps de trouver rapidement une solution. Qu’est-ce que Raijin-Senseï aurait fait ? Il fallait que je pense comme le maître. Seuls ses enseignements pourraient nous permettre de savoir comment résoudre ce problème.

J’avais beau retourner l’état de la situation dans tous les sens, je ne débouchais sur rien. Chacune de mes idées étaient mauvaises, la fin se finissant généralement par ma mort ou celle de mon camarade. Ils étaient six, nous n’étions que deux. Et ces gars devaient au moins avoir notre niveau. Ce n’était pas le péon du coin qui pouvait se vanter de s’être introduit dans le palais de l’Hokage, croyez moi. Malheureusement, perdue dans les pensées, comme je l’étais, je n’avais pas remarqué la silhouette qui s’était faufilée derrière moi.

    — Alors les gamins, on veut jouer aux vrais ninjas ?

Pas le temps d’être surprise. Une masse noire me percuta le visage avec force, m’envoyant valser à quelques mètres plus loin. Je sentais le goût du sang se propager dans ma bouche. Deuxième choc. Je me trouvais sur la branche d’un autre arbre. Crachant un filet de sang, je tentais tant bien que mal de me relever en utilisant mes bras. Après quelques efforts et d’atroces douleurs au niveau des côtes et du dos, je me remettais sur pieds. Le désespoir m’envahit lorsque je vis que l’entièreté du groupe nous avait encerclés. Ils étaient bien organisés. Ils avaient fait en sorte que nous ne puissions pas fuir. Ils nous avaient condamnés.

Non. Je n’allais pas mourir lors d'une simple mission. Il n’en était pas question. En un instant, mes yeux noirs virèrent au rouge, trois virgules se dessinant dans mon iris. Il était temps de voir si notre duo était opérationnel. Mon regard se porta sur Fung. Mon expression ne laissait aucun doute quant à mes intentions. Il savait quoi faire. Mes yeux scrutèrent l’attitude narquoise de tous ces gars qui pensaient nous avoir eus. Ils allaient être déçus. Il était temps de montrer ce que des semaines d’entraînement avaient donnés. Effectuant mes mudras avec une concentration accrue, je tendais mon bras vers le sol. Soudain, une énergie électrique apparut sur ma main. Un son insupportable s’échappait de ce jutsu, semblable au cri d’une bonne centaine d’oiseau. C’était le prof qui m’avait appris cette technique de haute volée : le Chidori.

A la vue de cette attaque, nos ennemis se firent plus sérieux. Pour preuve, certains avaient empoignés leurs armes. Mes yeux se posèrent sur l’adversaire le plus proche de ma position. D’une impulsion, je m’élançais en direction de ce dernier avec la ferme intention de le tuer. Mes Sharingans détectaient la moindre de ses pulsations de mouvement. Si contre-attaque, il y avait, j’étais parfaitement en mesure de l’esquiver. Je connaissais mes limites, esquiver une attaque frontale faisait partie de mes compétences. Arrivée à portée, l’homme fit la chose la plus logique à ce genre d’assaut : D’un geste vertical rapide, il tenta de m’entailler sérieusement le torse. Anticipant le mouvement, je me décalais sur le côté d’un bond tout aussi véloce. Il n’y avait plus rien entre ce gars et moi. Telle une lance, mon bras s’élança vers le cœur du bandit. Je n’avais senti aucune résistance, mon Chidori traversa l’intégralité de son corps avec une facilité déconcertante.

Alors que je retirais ma main du cadavre, je sentais une vive douleur au niveau de mon épaule. Un bref regard et je vis que cette dernière était entaillée, l’hémoglobine coulant le long de mon pull. J’avais eu trop confiance en moi, désormais, j’en payais le prix. J'éspérais que Fung se débrouillait mieux de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio

avatar
Rang : Jônin

Messages : 61
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Ven 9 Aoû - 14:31

Je la voyais réfléchir.

~ Cherchait-elle la meilleure solution ? J'avais beau y réfléchir, je ne voyais que trois dénouements. L'un de nous aller sans doute y rester et dans le pire des cas, nous mourrions tous deux. C'est pourquoi nous avions besoin d'un plan qui tenait la route. J'en avais d'ailleurs plusieurs en tête, mais le temps d'y avoir réfléchi, je me laissai surprendre, une masse noir vint frapper Chio, l'envoyant s'écraser sur une branche un peu plus loin. Dans le même mouvement, la masse se dirigeait rapidement vers moi. Je plaçai rapidement ma main sur le manche de mon sabre, se trouvant sur la gauche de ma hanche, le dégainant dans la même foulée, pour parer la frappe. Tenant mon katana à deux mains, je pus bloquer l'offensive, mais la force et la violence du choc, m'encastra dans le tronc de l'arbre. Mon corps coincé dans les écorces, j'assistais impuissant aux événements qui suivirent. Le regroupement que nous espionnions un peu plus tôt, c'était à présent séparé. Maintenant, ils nous entouraient, empêchant une quelconque retraite.

~ Alors que l'homme avec la massue s'approchait de moi, sans doute pour m'achever, je ne pouvais bouger, ne serait-ce qu'un peu. La douleur envahissait mon corps. Dans un instinct de survie, je me secouais, de plus en plus fort, pour me débloquer. Le géant, pas à pas, s'avançait. Un sourire aux lèvres. Il allait m'assener le coup de grâce, lorsque mes épaules se dégagèrent enfin. Le surprenant, je plantai ma lame dans sa chair, le transperçant sans aucune résistance. Son sourire se transforma en grimace. Du sang coula lentement, au coin de sa bouche. Ses genoux tombèrent au sol. Maintenant qu'il était accroupi, nous avions la même taille. Je retirais lentement ma lame, pour le laisser s'affaler, mais cette fois-ci, de tout son long.

~ Étant blessé, je ne pouvais pas me battre convenablement. Analysant rapidement mon corps douloureux ou même inutilisable, j'estimais mon aptitude à soixante pourcents. Mon bras gauche était endommagé, mais il pourrait toujours me servir à l'occasion. Pendant que je testais mes muscles, pour en desceller leurs utilités, mon regard s'égarait sur les brigands. L'un d'entre eux gisait déjà au sol, alors que mon équipière se relevait difficilement. Elle semblait être aussi blessée que moi, voir même plus. Son regard en disait long sur son intention. Alors qu'elle détournait ses yeux sur l'un des cambrioleurs, ceux-ci changèrent, devenant rouge. Je faisais alors de même, me retournant, je m'apprêtais à affronter un nouvel ennemi. Je commençai d'abord par essuyer ma lame émoussée, par du sang impure, pour cela, je me servis des vêtements du cadavre.

~ Pour la suite, je laissais la cible venir à moi, plantant mon arme sur la branche, je lui faisais signe d'approcher. Ma provocation marcha parfaitement, énervé, il sautait d'arbre en arbre. Lorsqu'il fut assez proche de moi, je repris mon katana et bondis à mon tour. Nous étions tous deux en l'air, malheureusement pour lui, ma rapidité n'avait d'égale que mon maniement du sabre. Alors que j'assenai une frappe diagonale, il voulait parer mon attaque avec un kunai, c'est alors que j'utilisai la première forme du Shiguren Souen : Samidare. Lâchant mon katana en cours de trajectoire, je la rattrapai avec mon autre main, blessée, pour finir l'assaut dans une nouvelle direction. Son torse sans défense, se fit entailler, de toute sa largeur. Ses yeux étaient sans vie, son corps tomba. Pendant sa chute, ses intestins quittèrent leur demeure. L'organe glissait peu à peu, se dévoilant, au clair de la Lune.

~ Lorsque j'atterris, après mon offensive, je me rendis compte, que dans un élan de fureur il m'avait planté son kunaï, et ce, dans mon bras droit. Du sang ruisselait à grand flot. Je retirai alors le projectile. Pour arrêter l'hémorragie, je posai ma seconde main dessus. Après avoir concentré un peu de chakra, le sang qui quittait auparavant mon organisme, devint gluant, pour en obstruer la plaie. Un genou posé sur la branche, je ne pouvais plus manier mon arme, alors qu'un autre ennemi arrivait. Plantant mon katana pour me soutenir, je regardai au-dessus de mon épaule, pour voir si Chio s'en sortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t264-fung#939

avatar
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   Mer 28 Aoû - 1:21

Je regardais ma main, rouge du sang de mon adversaire. Ce dernier était au sol, un trou béant lui traversant la poitrine. Levant la tête, je regardais le reste de mes adversaires. Ils semblaient beaucoup plus sérieux, bien plus sérieux qu’au début de cette « rencontre ». Une légère grimace me tordit le visage suite à une vive douleur provenant de ma blessure récente. Un mort pour une blessure moyenne, c’était un bon échange. J’espérais ne pas finir avec une blessure à chaque fois que je devais en faire tomber un. Ma main s’illuminant à nouveau d’une énergie électrique, je tournais ma tête en direction du plus proche de ma position.

    — A qui le tour ?

La colère se lut alors sur le visage de mon futur opposant, une envie de meurtre clairement lisible sur les traits abrupts de sa face. Se propulsant de sa branche, il fonça dans ma direction. Bandant mes muscles, je me préparais à encaisser de plein fouet cet assaut frontal. Armé d’un sabre, le voleur tenta de m’asséner un coup vertical de son arme. Voyant le coup venir à des kilomètres, je m’écartais violemment sur le côté et rapide je réitérais mon action précédente sur ce gars. Un de moins. Ou pas. Alors que je m’apprêtais à en finir avec ce deuxième gars, une silhouette se dessina sur mon flanc. Un genou s’abattit sur mon visage. Un cri de douleur et me voilà envoyée à nouveau à plusieurs mètres de mon ancienne position. Crachant un flot de sang, je me relevais en titubant. Je voyais trouble, mes jambes tremblaient. En gros, j’étais dans la merde. Je voyais alors les deux bandits se diriger vers moi, arme au poing, prêt à en finir.

    — Fais ta prière petite conne !

La panique commença à me gagner. Essayant de malaxer mon chakra, je vis qu’il ne me restait plus rien. J’avais utilisé les milles oiseaux deux fois. Ma limite. Il me restait assez de force juste pour tenir debout. Mes sharingans n’ayant plus de carburant à disposition, ils s’éteignirent d’eux même, scellant mon destin. Cette mission aurait été bien mieux avec des renforts finalement. Fung et moi n'êtions pas de taille pour affronter tout ce petit monde. Adieu Père, adieu Mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux Chuunins en mission (Feat. Fung)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux filles ça peut être aussi fort que deux mecs! [suite mission]
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]
» Deux amies malgré elles (feat Aily)
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» [FB] Deux tueurs pour une victime. Mais qui remplira sa mission?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-