Partagez | .
 

 Un travail rondement malmené.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jônin

Messages : 16
MessageSujet: Un travail rondement malmené.   Sam 20 Juil - 20:01

[i]HRP[/i]:
 

Les étirements pouvaient débuter en cette fraîche matinée de juillet. Aujourd'hui Azelot avait été appelé au bureau des missions. Depuis l'attaque de Kumo Gakure No Sato le shinobi avait demandé à ce qu'on lui confit n'importe quelle mission. Cela changeait énormément de l'époque antérieure où il ne prenait que rarement son rôle de ninja pour se concentrer presque exclusivement sur celui de forgeron. La trahison de Kiri et la perte de bons nombres de grands shinobis l'avait propulsé au grade de Jônin. Ses responsabilités avaient donc augmentées et sa propre volonté faisait de lui un homme très demandé.

Lorsqu'il arriva au QG Tactique il put prendre connaissance de son ordre de mission. Un convoi de caravane de façon discrète. Il eut une grimace en lisant ce mot, lui qui n'était pas discret pour le moins du monde. La deuxième chose qui l'étonna fut sûrement qu'il y avait un deuxième shinobi sur cette mission. Cela montrait que le village avait accepté la mission à reculons. Le commanditaire avait dû semblé suspect au bureau d'investigation et cette « hypothétique attaque » qui était mentionnée dans l'ordre de mission devait être des plus sérieuse. Azelot lui n'espérait qu'une chose, que rien ne se passe. S'il avait à espérer autre chose c'était que son partenaire soit un pro de la discrétion. Car si lui devait en venir à ce battre il n'y aurait pas que les bêtes qui en viendraient à avoir peur... L'ordre de mission du Kajirin n'était que pour le lendemain, le lendemain à l'aube. Il entreprit donc simplement de se préparer et de se reposer pour le lendemain. Chose qui pour lui signifiait en fait forger une bonne lame et se faire péter la pense !

Le réveil fut difficile le lendemain à l'aube. Comparé au jour d'avant l'air était plus chaud et pesant. Le Jônin se prépara en quelques minutes et alla rejoindre son compagnon de route du jour. Le Chunin était là, jeune, bel homme, un sourie sympathique. Il était en tenue pour partir, l'air assez détendu. Azelot le salua de la main en arrivant, sans plus de formalité il allait commencer à prendre la route quand le jeune shinobi qui l'attendait posa un genou au sol et parla avec beaucoup, mais alors beaucoup de respect.

« Azelot-sama je vous souhaite le bonjour. Mon nom est Kazuki Hoshi, chunin de rang A. Très heureux de faire votre connaissance. La caravane est partie il y a à peine 10 minutes, j'attends vos ordres pour commencer la mission ! »

Le Jônin ouvrit de grands yeux tout ronds tellement il fut étonné de cette réaction. Ce garçon était vraiment zélé, beaucoup trop à vrai dire. Parler ainsi à un simple forgeron comme lui était vraiment trop poussé. Le Kajigin prit la décision de mettre les choses au clair dès le début.

« 'Jour, moi c'est Azelot Kajigin, mais appelles moi Az' sinon ça va vite m'énerver. Je n'veux pas savoir si c'est un toc ou autre, mais les « monsieur », « sama » ou autres tu laisses tomber. Moi y a des chances que je t'appelle gamin, alors si tu veux m'appeler vieux con t'en as l'droit. Tous se que je peux te dire moi, c'est qu'on va convoyer cette caravane de A à Z sans se faire repérer et que j'espère que tu sais te battre si besoin est. Moi je suis né dans ses montagnes alors je me chargerais de ne pas nous perdre. Voilà grosso-merdo ce que va être notre journée. Sur ce en route ! »

Le Kajigin pouffa intérieurement de l'ordre qu'il venait de dire. Ce n'était vraiment pas sa façon d'être que de commander, et pourtant il était Jônin. Le duo parti tranquillement sur les traces de la caravane. Azelot sifflotait un air joyeux, l'air insouciant son baluchon sur le dos. Sur lui il n'y avait ni kunai, ni shuriken, ni parchemin. Il y  avait une théière et une tasse, un drap pour s'allonger et prendre une pause et quelques trucs à grignoter. Son acolyte lui ressemblait à un escargot ayant emmené de quoi résister à n'importe quels imprévus. Les deux hommes semblaient s'opposer. Mais pourtant ils marchaient à la même allure, l'un serein, l'autre l'air inquiet. Ces mauvaises ondes énervaient un peu Azelot qui s'arrêta de siffler pour questionner le Chunin.

« Pourquoi tu fais cette tête gamin ? »

« Et bien c'est qu'à cette vitesse nous n'atteindrons pas la caravane avant plusieurs heures et elle est donc sans protection. »

« Mais si nous allons bientôt la rattraper. Tu l'as dit toi-même microbe, elle n'a que 10 minutes d'avances. »

Au moment où il finit sa phrase Le Kajigin arrivait au sommet d'une vallée et contempla la longue route qui s'enfonçait vers la montagne. Il scruta, scruta encore et au fur et à mesure que son regard longeait le chemin de terre ses yeux s'agrandissaient et son visage se décomposait. Azelot se retourna brusquement vers Kazuki pour lui beugler :

« Mais elle est où ta putain de caravane !!! »

« Mais Azelot-sama, je vous ai dit qu'elle était partie il y a 10 minutes, mais son point de départ c'était le village au pied du mont Kaminari pas Kumo... »

« Raaaah mais tu pouvais pas le dire avant ! Et puis jm'appelle Az' pas Azelot-sama. Merde on est grave à la bourre là ! »

Le Jônin se mit à cavaler de toutes ses forces vers la montagne, ne se souciant plus de savoir si le Chûnin le suivait. Il jurait toutes les 3 minutes tout en continuant sa course folle vers les hauteurs de la montagne Kaminari. Après 30 minutes de course et de jurons il daigna regarder du coin de l'oeil si son compagnon le suivait toujours. Celui-ci le suivait comme courent les shinobi les bras suivants les jambes dans un mouvement bizarre et les pieds rendus très léger par l'utilisation du chakra. Azelot quant à lui courrait comme n'importe quel civil, le souffle court et la transpiration abondante. Il avait d'ailleurs mis son haut autour de son bassin pour faciliter son marathon. Après 45 minutes de course dont 20 à gravir les côtes de la montagne, la caravane était en vue. Elle n'était composée que de deux chariots tractés chacun par 2 buffles. Longeant silencieusement la caravane qui avançait à bonne allure malgré le terrain encombré on pouvait voir toute la puissance d'Azelot à l'oeuvre, ainsi que sa connaissance de la montagne. Alors que le Chûnin utilisait encore son chakra pour monter silencieusement la côte déjà abrupte de la montagne,le Jônin lui n'utilisait que la puissance de ses muscles et sa connaissance du terrain pour avancer sans un bruissement de feuille.

La matinée se passa très calmement, les deux hommes suivant discrètement la caravane sans remarquer la moindre trace d'une quelconque tentative d'attaque. Les seuls événements notables, furent la pause thé de 10h faite par Azelot. Celui-ci pour punir le Chûnin qui l'avait fait courir, avait décider de se servir de lui comme chaise et table, s'installant sur le sac de celui-ci et posant sa tasse de thé sur le haut de son crâne tout en l'obligeant à suivre le convoi. L'autre événement fut le passage de l'étroit pic de la montagne Kaminari à midi tapante et donc le début de la descente.

Le Kajigin était de nouveau de bonne humeur et sifflotait de nouveau en marchant à une centaine de mètres en parallèle de la caravane. Le Jônin se permettait même de regarder le ciel et les oiseaux qui tournoyaient au loin. Cette mission était d'une simplicité déconcertante, Azelot lui-même n'avait pas rêvé mieux. Les deux shinobis avait mis durant la journée un tour de garde. Un d'eux restait à proximité directe de la caravane pendant que l'autre ratissait les alentours pour prévenir les embuscades. Le manège des tours de garde continua jusqu'en milieu d'après midi. Alors qu'Azelot admirait le vol des oiseaux dans le ciel dégagé du mont Kaminari le Chûnin réapparut à ses côtés en un éclair tout en lui faisant part de sa découverte.

« Az-sama, des hommes marchent dans notre direction plus bas sur le sentier.»

Les deux shinobis disparurent sans plus de conversation pour aller couper la route aux intrus avant qu'ils ne soient en vue de la caravane. Ils réapparurent à seulement quelques pas des hommes dont parlait Kazuki leurs faisant simplement face en plein milieu du sentier. Loin d'être en position de combat Azelot commença d'abord par mettre une petite claque derrière la tête du Chûnin pour ensuite s'intéresser aux deux hommes en face de lui.

« Bonjour messieurs les gardes routiers, que faites vous sur ce tronçon de la montagne ? »

Les 4 gardes posèrent un genou à terre avec une parfaite synchronisation et l'un d'eux, sûrement le plus gradé prit la parole.

« Excusez-nous Shinobi-sama, nous ne pensions pas tomber sur une escouade en mission. Nous avons reçu l'ordre de sécuriser le voyage d'une petite caravane de ce côté de la montagne vers la ville. »

« On m'avait prévenu que le Daimyō avait renforcé la sécurité de la montagne, mais je ne pensais pas que c'était à un tel niveau. Tant mieux, cela nous fera moins de travail. La caravane arrivera d'ici quelques minutes, nous devons filer avant qu'elle n'arrive. Nous vous confions le reste messieurs. »

« Très bien monsieur le shinobi, nous honorerons la confiance que vous nous donnez quitte à mourir s'il le faut. »

Azelot et Kazuki disparurent avant l'arrivée du convoi, repartant dans le sens inverse. Le Jûnin semblait aux anges, très heureux que ces hommes aient été envoyés pour les relayer. Lui qui était un Kajigin connaissait la dangerosité de ces montagnes et les nombreux clan de brigands qui y étaient. Le Daimyô avait vraiment bien fait les choses et la sécurité n'avait jamais été aussi bonne. Même lorsque son clan sans occupait pensa Azelot avec un petit sourire amusé. A ses côtés le Chûnin semblait faire un peu la moue, sûrement triste qu'il ne se soit rien passé. Pour remonter un peu le moral de son coéquipier et parce qu'il voulait écarter tout dangers de la caravane, Az ' prévint Kazuki.

« Avant de rentrer nous allons voir le groupe qu'il y a non loin d'ici. Depuis ce matin j'ai remarqué ses oiseaux qui tournaient autour d'une petite clairière. On va y faire un tour histoire de s'assurer que ce ne sont pas des voleurs. »

Le Chûnin scruta le ciel étonné de la remarque d'Azelot et changea de direction à la vu des rapaces. Les oiseaux planaient au dessus d'un endroit assez proche que les deux shinobis atteignirent rapidement. Ce qu'il trouva là-bas fut un campement de garde forestier comme ceux rencontrés plus tôt. Mais la scène qui s'y était déroulée était la chose la plus marquante. Dans toute la clairière une dizaine de cadavres dénudés étaient disséminés. Les restes humains présent étaient ceux de gardes du Daimyô, reconnaissables à un tatouage sur le corps. Les deux Kumojins se croisèrent du regard et disparurent dans la fôret par où ils étaient venus. Le paysage défilait rapidement sous les pas puissant des deux hommes. Ils s'étaient bien fait berner et Azelot fulminait.

« Raaah les petits cons ! Si je les retrouve je les enterre. Z'ont pas intérêts à avoir touché à la caravane sinon je brûle toute la forêt pour les retrouver ! »

La distance qui les séparait de la caravane fut avalée en quelques minutes. Alors qu'ils entendaient très distinctement le bruit des roues et des animaux Azelot prévint Kazuki.

« Si t'as une technique de Genjutsu en réserve c'est maintenant gamin ! »

La phrase à peine finit le Kajigin sauta en avant pour s'échapper de la forêt et arriver sur le sentier, à la perpendiculaire d'un des imposteurs. Il frappa le sol de son pied avec puissance éjectant un rocher qu'il envoya dans la tête du garde. Celle-ci explosa en envoyant le corps inerte sur le côté de la route. Au même moment les animaux et les hommes qui s'apprêtaient à crier s'endormir. Kazuki qui venait de terminer son genjutsu fonçait déjà kunai à la main vers un des gardes. Ceux-ci s'étaient déjà mis en position de combat malgré la surprise. Celui qui se tenait en face du Jônin avait le visage tacheté du sang de son compagnon. Il fonçait droit sur Azelot katana à la main. Le Kajigin ne bougea pas d'un poil face à la lame du brigand. Mais au moment où celle-ci s'enfonça dans le corps du forgeron ont pu entendre un murmure sortir de sa bouche.

« Yôton, la protection incandescente »

La lame disparut à l'intérieur du Jônin. L'ennemi commença par décrocher un sourire avant de remarquer quelque chose d'anormal. La température avait fortement augmentée, au point même qu'il dut lâcher le manche de son sabre qui lui brûlait la main. Lorsqu'il regarda de nouveau le Jônin son visage prit une expression de terreur. Face à lui se trouvait la silhouette du shinobi recouvert d'une fine couche de lave. Et au milieu de cet abdomen incandescent se trouvait un bout de métal fondu, une arme qui avait autrefois  fait la fierté de son possesseur. Azelot attrapa de sa main droit le bras de son adversaire qui se mit tout de suite à brûler, arrachant des cris au corps qui y était relié. Les gémissements se turent lorsque le shinobi passa son autre bras au travers du corps de l'ennemi.

Le colosse de lave se tourna vers l'endroit où se trouvait le Chûnin. Celui-ci avait déjà terrassé un de ses adversaires, mais restait en prise avec le dernier, un manipulateur de l'affinité raiton d'après les éclaires qui se dégageaient de ses paumes.Azelot stoppa sa technique, retrouvant son apparence normale. Le Kazuki était toujours aux prises avec l'ennemi, ne pouvant s'approcher de lui et passant son temps à esquiver des éclaires. Le Jônin pour venir en aide à son cadet retenta sa technique en lançant un rocher sur le garde occupé à attaquer. Celui-ci brisa le rock d'un coup de foudre et envoya une puissante décharge à Azelot qui vola à plusieurs mètres. Kazuki s'empressa d'aller secourir son compagnon. Mais au moment où celui-ci l'aida à se remettre debout l'utilisateur de raiton apparut dans son dos les deux mains prêtes à foudroyer le jeune Kumojin. En un instant le Kajigin tapa le sol de ses deux paumes, insufflant à la terre son chakra pour qu'elle se plie à sa volonté. Un mur de deux mètres s'éleva entre le Chûnin et l'agresseur. Derrière ce mur un flash eu lieux ainsi qu'un énorme grondement signe que l'attaque avait touchée la protection. Le Jônin se remit debout et enchaîna avec un nouveau coup de paume dans le bouclier de terre. Le chakra qui si infiltra fit jaillirent des pieux de roche qui vinrent empaler le garde derrière le mur.

Les deux ninjas restèrent quelques secondes à souffler sans rien dire. Le genjutsu avait marché et les ennemis étaient éliminés. Le ménage du sentier fut fait et grâce à sa maîtrise du doton Azelot réussit à rendre au paysage une forme à peu près  naturelle. Le temps que le genjutsu se dissipe les deux shinobis repartirent se cacher à la lisière de la forêt. Le Jônin se permit une nouvelle tasse de thé, cependant celle-ci n'eut pas le même goût que celle d'avant. Azelot n'avait pas tué beaucoup d'hommes malgré son grade. Avant l'attaque sur Kumo Gakure No Sato il n'avait d'ailleurs jamais tué. Mais le fait est, qu'il était un Kajigin, et lorsque ceux de son clan se mettaient en colère il ne fallait mieux pas se trouver sur leur route. Le Jônin en était le bon exemple, doux en temps normal il explosait lorsque ses sentiments étaient trop forts. La morale des Kajigins auraient pu être « Il ne faut pas réveiller le volcan endormie », ou quelque chose du genre...

Le reste de la traversée se passa sans encombre. Les bêtes se réveillèrent un peu stressée ainsi que les marchands qui ne comprirent pas leur petit som' sur le sentier. Mais la caravane repartie tranquillement et finit son voyage avec un peu de retard et la question suivante :

« Où est passée l'escorte ? »

Mais la réponse fut mise sur le dos de la mystérieuse montagne de Kaminari...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t250-kajigin-azelot

avatar
Messages : 12
MessageSujet: Re: Un travail rondement malmené.   Lun 22 Juil - 21:33

Mission Validée.

XP: 4XP
Bonus: 1XP
Total: 5 XP

Si vous avez des réclamations concernant cette évaluation, merci de vous adressez directement au bureau du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un travail rondement malmené.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Kaminari no Kuni :: Kumo Gakure no Sato :: Pics rocheux de Kaminari-