Partagez | .
 

 Liberté [Sazena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Liberté [Sazena]   Ven 26 Juil - 13:07

Liberté ? Est-ce le bon terme, réellement ? Oui, dans un sens. C’était il y a quatre ans de cela, à Ame no Kuni. La situation était compliquée à cette période, puisque les conflits avec Konoha ne cessaient de s’agrandir. Là, les troupes de la Feuille allaient bientôt s’en prendre à notre village. D’après ce qu’on m’a dit pour me rassurer, elles allaient connaître une défaite terrible. Pourquoi ? Parce qu’on était prêt à les accueillir. Enfin, "on"… Je n’étais pas vraiment compris dans le lot. À cette époque, je n’étais pas ninja. Juste un simple gamin civil, qui était tout de même en danger si je ne respectais pas les directives. Même si notre village était sûr de l’emporter sur Konoha, il y avait tout de même un risque. Les civils ont donc été évacués, et mis à l’abri. Me voilà donc séparé d’Iroh ou encore d’Ayumi.

Cette situation, je ne la supportais pas. Même si c’était pour me protéger, je n’acceptais pas d’être mis à l’écart, alors qu’ils allaient risquer leur vie. C’est insensé, mais il fallait que je les retrouve. Je ne les gênerai pas. Je veux juste garder un œil sur eux deux, pour me rassurer. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Et puis, c’était une occasion en or de sortir du village, et du goûter à l’aventure et au danger. Moi qui en rêve depuis longtemps ! Je m’étais fait à l’idée que je n’y goûterai que quand je serai apte à devenir ninja, mais là j’en avais l’occasion. Pourquoi s’en priver donc ? Il n’y avait aucune raison que je ne cède pas à mes désirs les plus fous. J’allais profiter de toute cette agitation pour partir à l’aventure sur les terres du Pays de la Pluie.

Paré à l’aventure. J’étais fin prêt à partir. Il fallait néanmoins que je fasse très attention, et que je reste discret. Nul doute qu’on ne me laissera pas partir si facilement. Mais je pense que l’attention est plus détournée vers nos assaillants que sur un petit civil qui a soif d’aventure. C’est ainsi que j’ai pu sortir du village sans n’éveiller aucun soupçon. J’ai géré sur ce coup-là. Je m’étais bien éloigné du village avant de baisser ma garde, et de partir à la recherche de ceux que je considérais comme mes parents adoptifs Dans le fond, c’était le véritable but de ma petite escapade. Bien que je voulais aussi profiter du danger et de l’aventure. Mon côté hyperactif et imprudent allait être dorénavant comblé pour quelques temps j’imagine.

C’était bon. Il n’y avait plus aucune chance que l’on me remarque. Ma sortie improvisée a été un franc succès, la joie me comblait. La liberté s’offrait à moi. Je sautais joyeusement en secouant la tête comme un dératé ! J'étais si heureux que j'avais l'impression de sentir mon cœur rebondir aussi vite qu'un éléphant sur un trampoline ! Quel bonheur. Ainsi, c’est ça de parcourir de longues distances, livré à soi-même, avec un danger omniprésent ? J’en jubile.  Mais la réalité me rappela bien vite à l’ordre. De là, j’entendais des combats, alors que je ne les voyais pas. Ces ninjas sont vraiment très forts. Dans un sens, j’ai bien fait de m’en éloigner un peu. De toute façon, j’avais foi en notre Amekage, il allait réduire les troupes de Konoha à l’état de poussière. Et ce sera mérité.

Bon, revenons à nos moutons. Il fallait que je les retrouve. Et vite. Courant de partout sur la plaine boueuse qui entourait notre village sur des kilomètres, je les cherchais. Je n’avais aucune idée de l’endroit où ils pouvaient être, et ça m’énerve. En plus, avec toute cette pluie, on ne voyait pas grand-chose. Enfin si, j’avais l’impression de voir une silhouette au loin. Elle semblait avoir des cheveux roses. Oui, on dirait, ah mais…


- Ay…


Non. C’est pas elle. Et je me suis fait repérer. Qui était-ce ? Même si je discerne mal ses traits avec la distance et ce temps, il ne me semble pas la connaître. Une Konohajin ? Je suis dans la merde. Reculant doucement, je fis un faux pas, et me voilà étalé au sol, dans la boue. Eh merde… C’est mauvais signe ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Lun 29 Juil - 2:06

La guerre. En rejoignant le village caché de la feuille, je ne pensais pas aller aussi rapidement sur le champ de bataille et encore moins en première ligne. Car oui, seulement quelques mois après avoir été promu genin, mes supérieurs ont décidé de m’envoyer combattre le village caché de la Pluie, Ame. A vrai dire, je n’ai pas trop cherché à comprendre. J’ai voyagé avec mes anciens camarades de classe qui était tous aussi apeuré l’un que l’autre jusqu’à arriver à un camp de Konohajin non loin d’Ame.

Je suis resté dans ce camp pendant à peu après une semaine. Au fur et à mesure que les jours avançaient, j’espérais que la guerre n’allait finalement pas éclater, mais comme on dit, faut pas rêver ma poule. À ce moment-là, je n’avais pas conscience de ce qu’était vraiment la guerre. Je n’avais pas conscience de tout le sang qui allait couler, mais un jour, alors que la plupart des Shinobi du camp dormait tranquillement dans les tentes prévues à cet effet, des explosions retentissent. Je n’ai pas eu le temps de comprendre ce qui se passait. Mes amis, mes professeurs, ils se sont fait exploser par des parchemins explosifs alors que des Amejin s’emparaient du camp.

C’est à ce moment-là que j’ai compris ce qu’était la guerre, mais alors que je regardais le spectacle apeuré, un de mes anciens professeurs de l’académie m’attrape par les épaules et me secoue pour me remettre les idées en place. Je le fixe, le regard perdu telle une enfant qui affronte un monde inconnu. Du sang tâche mes vêtements, l’odeur ferreuse du liquide rouge se repend dans le camp alors que de nombreux cadavres jonchent le sol.

- Écoute-moi. Tu vas partir discrètement en direction d’Ame et tu vas placer des mines dans les alentours de leur village. Ton art peut sauver des Konohajins alors utilisent le !

Il était temps pour moi de prouver que je ne suis pas un monstre, que je suis une carte que Konoha n’a pas encore abattue. Oui, j’allais faire exploser de l’Amejin aujourd’hui. C’est donc dans cette optique que je me suis lancé dans la direction contraire de là où je suis arrivé. Je fonce à toute allure ne cherchant pas à me retourner alors que des pleurs et des crient se font entendre depuis le camp.

Après plusieurs minutes de marche, je me stoppe dans ma course afin de prendre mon souffle et faire l’inventaire de mon matériel. Autant savoir ce qu’il me reste pour combattre non . Peut-être vais-je faire face à un ennemi dans les prochaines secondes, autant avoir toutes les chances de mon côté. Mais alors que j’étale mes kunaï et tous mes autres ustensiles au sol, j’entends une petite voix parvenir à mes oreilles.

Ni une ni deux j’agrippe un kunaï, me retourne et saute sur la personne me faisant maintenant face. Ce dernier étant déjà à terre pour une raison que j’ignore, je bloque ses bras avec mes genoux et passe mon kunaï sous sa gorge.

- Qui es-tu ? Amejin ou Konohajin ? Shinobi ou civile ?

Même caché par l’ombre des arbres, on peut apercevoir le bandeau de Konoha qui prône sur mon front. Ainsi, il va sûrement comprendre que sa vie dépend de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Lun 29 Juil - 12:48

J’ai peur. Moi qui aime prendre des risques, j’allais être servi. En plus, j’ai chuté dans le sol boueux de cette plaine qui entoure le village. J’étais vraiment trop maladroit, et encore plus dans les situations les plus délicates. À partir de là, je n’ai pas compris ce qu’il s’était passé. Cette femme s’est retournée, et m’a littéralement sauté dessus, tout en bloquant mes bras à l’aide de ses deux genoux. Eh merde. Tremblant comme une feuille, je ne savais pas vraiment quoi faire pour me sortir de là, de plus qu’elle me menaçait d’un kunai sous la gorge.

On pouvait y voir son bandeau. Konoha. Bien évidemment. Après m’avoir pris ma famille, c’est de ma vie qu’ils veulent se délecter… ? Ca m’apprendra à désobéir tiens. Cependant, je n’étais pas encore mort à ce que je sache. Ils ne m’auront pas aussi facilement, je le jure. Il devait forcément y avoir un moyen de s’échapper de son emprise, sans pour autant qu’elle m’égorge avec son kunai. Malheureusement, j’étais à sa merci. À la merci d’une fille un peu plus âgée que moi, d’une faction ennemie, voire haïe. Une fois de plus, mon animosité envers le Village caché de la Feuille ne cessait de grandir.

Son ton était dur lorsqu’elle prit la parole.  Elle voulait que je me présente, ou plutôt que je lui réponde à deux questions. Si j’étais un ninja ou un civil, ou si je venais d’Ame ou de Konoha. À cette question, inutile de mentir. Un civil de Konoha, ça n’aurait absolument aucun sens. Un ninja de Konoha, elle se rendra bien vite compte de la supercherie. Un ninja d’Ame, j’imagine qu’elle me tuerait. La seule réponse plausible était celle qui était vraie : un civil d’Ame. À cette époque, je n’avais pas encore rejoint les forces d’Ame.

Ravalant ma salive, mes membres tremblaient sous l’effet de la peur. Cette fille, je la visualisais comme la Faucheuse qui allait mettre fin à mes jours. Il fallait que je me ressaisisse. Si je ne lui réponds pas, je ne donne pas cher de ma peau… Pourtant, je ne tenais pas à lui dire la vérité.


- Rien de tout ça… Je ne suis qu’un simple orphelin qui n’a nulle part où aller, et j’erre un peu partout dans le monde… Sinon. Shindō Akio, 11 ans.


C’est un risque énorme que je prenais. Je préférais nier toute affiliation  avec le Village caché de la Pluie lorsque je fais face à une Konohajin qui me dépasse sûrement de très loin en expérience et en puissance. Je n’avais pas à lui accorder une quelconque confiance. Pour mon nom cependant, je lui ai donné. Si j’avais inventé un nom factice sur le coup, elle se serait sûrement rendu compte que je lui racontais des bobards. Là au moins, j’ai dit ça naturellement. Une bonne couverture malgré tout, voilà ce que c’était.

Néanmoins, je devrais peut-être étoffer un peu tout ça, et jouer le jeu jusqu’au bout. En faisant preuve de grande faiblesse et fragilité, je pourrais peut-être m’en sortir.


- Je-Je ne veux pas mourir… Encore trop tôt. Pas après avoir survécu tant d’années pour finir… Comme ça. S’il-vous-plaît madame, laissez-moi partir… Je vous en supplie !


Deux larmes coulèrent de mes deux yeux. Peut-on dire qu’elles n’étaient que factices ? Pas vraiment. Dans un sens, je tenais vraiment à ce qu’elle me laisse partir. Normal me diriez-vous. Bien que je sache pleurer sur commande, là c’était des véritables larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Lun 29 Juil - 18:22

Je suis essoufflé, exténué. C’est la première fois que je ressens cela. Vous savez, cette sensation que chaque minute est importante, qu’une seule seconde d’inattention peut vous couter la vie. Le rythme incessant de la guerre. Et dire qu’il n’y a même pas une demi-heure, j’étais tranquillement entrain de dormir. Mais maintenant, je me retrouve à cheval sur un jeune garçon, bloquant ses membres avec mes genoux alors que mes vêtements sont tâchés par le sang de mes camarades et de mes adversaires.

Laissant mon kunaï plaqué sous la gorge de mon opposant et reprenant doucement ma respiration, j’écoute sa réponse qui définira la suite de sa vie. Shindō Akio, 11 ans, jeune orphelin errant dans le monde. Sur le coup, je me demande si je dois le croire ou non. Après tout, que ferait un orphelin dans les parages alors qu’une guerre est en train de ravager ces terres . N’est-il pas au courant que la guerre fait rage ? A-t-il été pris dedans sans le vouloir ? Si c’est le cas, je ne peux pas le tuer. Je ne suis pas un monstre, je ne tue pas les civiles et encore moins les orphelins qui ne sont même pas affiliés au village ennemi.

Je soupire un bon coup et songe à ranger mon kunaï, mais au moment où je le retire de sa gorge, j’entends des bruits de pas non loin. Aucun doute, vu la rapidité à laquel le son se rapproche, ce sont des Shinobi. Maintenant la question est de savoir si ce sont des Amejin ou des Konohajin. Mais ne sachant pas la réponse, je préfère jouer la carte de la sécurité, autant pour lui que pour moi car nul doute que la plupart des Shinobi de mon village le tueraient par précaution, même s'il n’a que 11 ans. Il peut en effet être un espion d’Ame mais ce n’est qu’une hypothèse et je ne le tuerais que quand je serais sûr de cela.

- Tais-toi, des gens arrivent !

Sans lui laisser le temps de comprendre quoi que ce soit, je me baisse jusqu’à ce que nos corps soient collés comme si nous faisions un câlin. Si nous n’étions pas en pleine guerre et sur le champ de bataille, j’aurais certainement rougi comme pas possible mais grâce à la crevasse que forme la flaque de boue et aux hautes herbes, il y a de forte chance qu’ils ne nous voient pas. Faudrait-il encore qu’ils ne passent pas trop près de nous… Nous ne pouvons que compter sur la chance.

Pendant près de vingt secondes, nous restons collés l’un à l’autre sans un bruit. Seules nos respirations se font entendre alors que le groupe de Shinobi passe non loin de nous sans nous repérer. On a eu de la chance qu’ils n’aient pas en plus un senseur sinon on aurait été très rapidement grillé. C’est donc sans craindre quoi que ce soit que je me redresse avant de me lever. Encore, quand c’était pour connaître son identité ou pour échapper au groupe de Shinobi, ça ne me dérange pas d’être à cheval puis après allonger sur lui, mais maintenant qu’il n’y a plus de raison… Surtout que comme d’habitude, je suis en jupe…

- On peut dire qu’on l’a échappé belle ! Mais dit moi, que fait un orphelin dans les parages, alors que la guerre a éclaté sur ces terres? Tu sais, Amejin ou Konohajin, les deux n’hésiteront pas à te tuer par mesure de prudence. En étant civile, les deux villages croiront que tu es un espion de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Ven 2 Aoû - 13:47

La surprise était de taille lorsqu’elle me demanda de me taire, en raison de l’approche d’inconnus. Une nouvelle fois, la tension monta d’un cran. Moi qui avait voulu des risques et de l’aventure, j’étais plus que servi, il faut se le dire. En tout cas, l’inconnue ne semblait plus vouloir me tuer, vu qu’elle avait rangé son kunai. De plus, elle semblait avoir la ferme intention de me protéger, vu ce qui a suivi. Elle s’était littéralement couchée sur moi, pour me cacher. Je ne pus m’empêcher de rougir bêtement et d’être assez gêné par ce qu’il se passait. Si quelqu’un nous voyait ainsi, il pourrait se poser des questions, ou crier au viol.

Sans ne faire aucun bruit, j’attendais. Les secondes défilaient aussi rapidement que des heures, alors que des personnes inconnues passaient non loin de nous. Grâce à l’omniprésence de la boue sur ce terrain, on était plutôt bien dissimulé. Surtout que le temps n’était pas à son beau fixe, et que la visibilité s’en retrouvait réduite. La chance était avec nous, mais pour combien de temps ? Si on se faisait trouver, ça pourrait être très mauvais pour moi. Si c’est des Konohajins, je ne donne pas cher de ma peau. Si c’est des Amejins, mon identité factice pourrait voler en éclats, et je pourrais même être accusé de conspirer avec l’ennemi. Dans les deux cas, ça ne jouera en aucun cas en ma faveur. Je ne me sentais plus très bien en pensant à ça. Ma vie dépendait en grande partie de cette Konohajin, je ne l’aurais jamais imaginé. Et je n’aime pas trop ça.

Fermant les yeux, je me repliais un peu plus sur moi-même, pour me sentir un peu plus caché. Et ça paya. Enfin, ce n’était peut-être pas le fait de m’être un peu plus caché qui m’avait permis d’y échapper, mais j’aime me dire que ça y a contribué. Ne cherchez pas plus loin. En tout cas, on était sauvé… Pour l’instant. Et c’était une membre de la Feuille qui m’avait sauvé. Bien que j’éprouve une extrême animosité à l’égard de ce village, il fallait reconnaître que je lui devais la vie. Elle était une exception, quelqu’un d’admirable parmi tant d’hommes démoniaques.

J’étais sans voix. La gorge un peu nouée par toute cette émotion. Seulement, j’étais aussi partagé. Devrais-je voir l’humaine ou son village ? Elle n’était pas comme eux, mais bon… Si je lui avais dit la vérité sur mon identité, qu’aurait-elle fait ? Et que ferait-elle si elle apprenait que ce que j’ai raconté n’est qu’un tissu de mensonges ? Je n’avais pas d’autre choix que de continuer ainsi. Tant pis.

De plus, en reprenant la parole, elle me posa quelques questions sur mon statut d’orphelin errant. M’étant redressé, je m’étais agenouillé sur le sol, les fesses posées sur mes talons. J’écoutais ce qu’elle disait. Elle m’avait sauvé, elle était bienveillante. Mais je ne pouvais que lui mentir. C’est le moyen le plus sûr de survivre. Si je lui dis que je viens d’Ame, mais qu’en plus je lui ai menti… Elle pourrait me tuer. Civil ou non. Elle n’avait pas l’air spécialement méchante pourtant, mais on ne sait jamais. Et puis, je ne suis pas réellement en situation de force. Au contraire. Face à moi, une kunoichi adverse, alors que je ne suis qu’un civil. Lui dire la vérité serait du suicide.

Elle était juste devant moi. Relevant la tête, mon corps suivit, et je m’approchai d’elle pour la serrer dans mes bras. Je lui étais reconnaissant, et j’avais vraiment peur. Et dans un sens, ça ne pourrait que m’être bénéfique dans mon mensonge, qui me démangeait d’avouer. Mais c’était impossible. J’ai commencé ainsi, je me devais de continuer. Il le fallait.


- Merci…


Il fallait le reconnaître, je lui devais la vie. J’avais comme une dette envers elle. Avoir une dette envers une Konohajin… Ca pourrait jouer en ma défaveur ça. Je ne l’aurais jamais imaginé. Et pourtant…


- J’erre sans aucun but, je ne sais rien de tout ce qui se passe ici. J’avoue avoir été intrigué par des assemblements d’hommes que j’ai vus au loin, et des bruits de combat intrigants… J’ai voulu en savoir plus, alors je me suis rapproché. Je ne savais pas qu’on pourrait me vouloir du mal, je n’ai rien fait…


En réalité, je me suis juste échappé de mon village pour veiller sur mes deux anges gardiens partis en guerre. Je savais tout de ce qu’il se passait, mais autant jouer jusqu’au bout. Je n’avais plus trop le choix dorénavant.


- Et vous ? Qui êtes-vous ? Vous aussi vous être une… Euh… Amejin ? Ou une Konohajin ? C’est ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Ven 2 Aoû - 21:12

Il est vrai que trainer ici alors qu’il n’est qu’un civile n’est clairement pas une bonne idée. Déjà que moi en tant que Génin j’étais la première visé lors des combats mais lui… En plus, il n’a que 11 ans et est seul… Pourquoi personne ne veille sur lui ? Pourquoi n’est-il pas dans un orphelinat ? Ce n’est pas possible, il ne peut pas survivre seul, pas dans ce monde guerre. Depuis combien de temps est-il seul ? Non, il doit vraiment avoir quelqu’un qui l’aide sinon je ne vois pas comment il pourrait trouver l’argent pour se nourrir.

Mais alors que j’étais perdu dans mes pensées, le jeune garçon se releva rapidement avant de venir me prendre dans ses bras. Contrairement à tout à l’heure, je ne peux m’empêcher de rougir. Son contact chaud, me rassure autant que lui. J’ai beau avoir eu beaucoup de sang-froid tout à l’heure, j’ai aussi très peur. La moindre erreur de notre part peut nous couter la vie, ça c’est sûr. Alors qu’un petit silence s’est installé, il me remercia, sûrement pour l’acte de tout à l’heure. Un petit sourire se dessine sur mon visage alors que je lui rends son étreinte.

Après quelques secondes, il s’écarte avant de répondre aux questions que j’ai précédemment posées. Il m’avoue errer sans but sans même savoir ce qui se passe ici. A vrai dire il est juste venue ici car il a entendu des bruits et a vu des gens se rassembler. Vraiment… quelle insouciance… À sa place je serais plus partie en courant, surtout en cette période de guerre. Il est jeune, imprudent et fragile. Personne ne peut rester insensible face à cela. On ne peut pas me reprocher le fait que je veux le protéger, non ? Mais avant, il faut que je lui délivre mon identité à sa demande, normal vu que lui s’est déjà présenté.

- Je m’appelle Sazena et je suis bien une Genin du village caché de la feuille.

Peut-être va-t-il trouver cela étrange que je ne lui dise pas mon nom de famille, mais après tout, je n’en ai pas alors je ne peux pas vraiment lui en dire un. En ce qui concerne mon appartenance à Konoha, certain m’aurait dit de plutôt la cacher mais avec mon bandeau sur le front c’est déjà grillé depuis longtemps. Maintenant, il faut que mette en garde le jeune homme.

- Actuellement, une guerre est en train de se dérouler entre Konoha et Ame. Je ne sais pas vraiment le pourquoi du comment cette guerre s’est déclenché mais je fais confiance à mon village. Après tout, ce sont les dernières personnes sur qui je peux compter…

Après avoir fini mon explication, je m’approche de lui et lui appose une main sur l’épaule en le regardant avec compassion.

- Je n’ai pas envie de te laisser seul. Personne ne mérite de mourir si jeune et surtout, seul. Tu n’as rien fait qui puisse mériter ce que risque de te faire subir les autres Shinobi présent sur ce champ de bataille. C’est pour cela que je ne laisserais personne te faire du mal. Peut-être que cela compensera tous les Shinobi mort par ma faute…

Les larmes me montent doucement aux yeux. J’ai beau combattre sans hésitation pour mon village, je n’aime pas trop tuer. Peut-être est-ce à cause de mon jeune âge ? Ou peut-être que je suis trop sentimentale ? En tout cas, c’est le moment de rétablir la balance. Je protègerais ce garçon. Contrairement à tout à l’heure, c’est moi qui le prends dans mes bras dans un silence gênant. Et pour changer : Je rougis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Dim 4 Aoû - 13:11

L’inconnue se présenta sous l’identité d’une Genin de Konoha, qui se prénommait Sazena. Elle n’était peut-être pas très gradée, elle pouvait cependant me mettre à terre dès qu’elle le souhaitait. Il fallait que je fasse attention, on n’est jamais trop prudent. Et puis, de toute manière, je commençais à bien l’apprécier, malgré le fait qu’elle vienne de Konoha. Jamais je n’aurais pensé apprécier quelqu’un de là-bas. Comme quoi, y a des exceptions. Ils n’étaient peut-être pas tous comme ces salauds qui ont tués mes parents. Cependant, je ne cache pas que je souhaite toujours voir ce village exterminé, par pure vengeance.

La jeune femme parla alors. La guerre entre nos deux villages était notre sujet de conversation. Elle voulait s’en prendre à Ame, parce qu’elle fait confiance à son village ? Ainsi, elle est bien décidée à s’en prendre à mon village. Si elle passait à l’attaque, je ne vois pas comment je pourrais l’empêcher d’attaquer quelques uns de mes compères. Le contraire était vrai aussi. Je ne vois pas comment je pourrais empêcher un Amejin de l’attaquer… Il fallait trouver une solution. Si elle se baladait par ici, ce n’était probablement pas pour rien. Elle avait quelque chose en tête, un ordre, ou je ne sais quoi. C’est mauvais. Très mauvais.

Une solution, quelque chose, vite. Peut-être que l’attendrir était la seule issue de secours. C’est déguelasse de faire ça, mais je ne tiens pas à mettre encore plus en danger mon village que ça. Cependant, il faut croire que je n’avais rien de plus à faire pour l’attendrir. Elle versa quelques larmes, avant de me prendre de nouveau dans ses bras, les joues un peu rougies. Elle venait de me dire qu’elle ne comptait pas me laisser tout seul ici, car je risquais à chaque seconde qui passait ma vie. Et dans un sens, elle parla de ninjas morts qu’elle avait tués. Elle semblait en avoir beaucoup sur le cœur… Je n’aime pas jouer sur ça, mais je tiens peut-être la solution…


- Vous n’avez pas à tuer davantage.


Elle m’avait apporté la solution de l’empêcher de faire quoique ce soit sur un plateau d’argent. Tant mieux, il ne restait plus qu’à voir si ça allait marcher.


- Vous avez quelque chose de personnel envers Ame ? Si vous n’arrivez pas à supporter le poids de toutes les vies que vous avez prises, alors c’est inutile de rallonger la liste avec des personnes innocentes à vos yeux.


Et il me restait un dernier argument à rajouter, et le cocktail sera fin prêt.


- J’ai peur, ce qui se passe m’effraie au plus haut point… On devrait peut-être s’éloigner, vous ne pensez pas ? Être trop prêt d’un village attaqué, c’est trop dangereux… Mais je sens qu’où que j’aille, un danger persistera. Vous pourrez peut-être me protéger… Enfin, si ça ne vous dérange pas bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Dim 4 Aoû - 18:04

Jamais je n’aurais imaginé faire la connaissance de ce genre en pleine guerre. A vrai dire, je ne savais pas trop à quoi m’attendre quand on m’a envoyé ici. Sharka ne m’a jamais vraiment parlé de la guerre, ne serait-ce qu’il faut suivre son village pour une raison bien précise. Si on refuse de tuer des Amejin, eux n’hésiteront pas et notre mort sera inutile. Voilà pourquoi je me bats pour mon village, pour la seule chose qu’il me reste.

Toujours dans les bras l’un de l’autre, le jeune garçon déclare que je n’ai plus à tuer davantage, le tout en me vouvoyant. C’est la première fois qu’on me vouvoie… J’ai l’impression d’avoir pris vingt ans dans la gueule en fait. Mais il n’a pas vraiment compris ce qu’était une guerre. Tuer pour ne pas être tué, c’est la seule loi qui règne ici.

Mais alors que l’étreinte se termine, il continue dans sa lancé en me disant que je ne suis pas obligé de tuer encore plus d’Amejin. On voit bien qu’il n’est pas d’un village shinobi ou même d’une famille de shinobi. Et puis, maintenant que j’ai commencé, ce n’est pas une vie ou deux en plus qui changera quelque chose. Cela ne peut être que bénéfique pour mon village au contraire.

Akio continue de prendre la parole. Il a peur et préférerait qu’on s’éloigne d’Ame. Il n’a pas tort, en restant ici, on est plus exposé au danger qu’autre chose… mais en même temps j’ai une mission que je dois accomplirai. Non, la vie de cette enfant passe avant tout. Je n’ai aucune certitude que mon piège tuerait des ennemis alors je ne vais pas risquer la vie de ce garçon pour peut-être… rien. C’est donc dans un geste délicat que je commence à retirer mes mitaines en prenant soin de lui répondre.

- Mon village est en guerre. Tuer ou être tué, tel est la loi qui prône sur ce champ de bataille. Si j’épargne mes adversaires, j’y laisserais sûrement ma vie. Ah et en passant, tu n’es pas obligé de me vouvoyer, je n’ai que 14 ans.

Tout en lui lançant un sourire tout ce qu’il y a de plus sincère, je finis de retirer mes mitaines, libérant ainsi mes orifices supplémentaires présents dans le creux de mes mains. S’ouvrant et se fermant chacune leur tour afin de se dégourdir, je plonge ma main droite dans ma petite sacoche accrochée à ma ceinture. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je n’ose pas voir la réaction du jeune garçon par rapport à cela. Vu son âge, c’est soit il sera émerveillé, soit il va être pire que dégouté et sincèrement, je préfère retarder le moment où je verrais sa réaction.

- Tu as raison, on sera plus en sécurité en hauteur je pense et on aura une vue d’ensemble pour trouver l’endroit le plus sûr.

Je retire ma main de ma sacoche avant que ma bouche supplémentaire crache un petit oiseau d’argile blanc. Avec un petit sourire en coin, je lance le petit oiseau non loin de nous sous le regard du jeune garçon. Subitement, ma création s’agrandit pour laisser place à un majestueux oiseau finement sculpter pouvant aisément transporter deux personnes. Je tourne mon regard en direction d’Akio après avoir sauté sur la bête.

- Montes, tu seras en sécurité avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Dim 11 Aoû - 23:13

Qu’est-ce que c’est ? Il y a quelque chose sur ses mains. Je n’ai su identifier ce que c’était tout de suite, n’ayant pas pu bien voir ce que c’était. Elle s’apprêter à retirer les mitaines qu’elle avait aux mains, c’est pour ça que je n’ai pas tout vu.Pendant ce temps, elle prit la parole, et mon attention se reporta plus vers elle. Envers son village, elle ne pouvait pas se résoudre à ne pas tuer ses ennemis. Enfin, les ennemis de son village. La première tentative a été un échec. Elle m’autorisa cependant à ne pas la vouvoyer, sous prétexte qu’elle n’avait que quatorze ans. Effectivement, elle ne semblait pas si vieille que ça en fait. Elle faisait bel et bien cet âge en réalité. Dans ce cas-là… Oui, je peux envisager la tutoyer.

Alors que je comptais lui répondre, elle fit quelque chose. Encore avec ses mains. Elles étaient à l’air libre, et on pouvait voir correctement la spécificité de ses mains. Y a… Y a… Des bouches qui bougent ! Mais c’est… Incroyable ! Assez spécial, il faut l’avouer, mais ce phénomène fascinait mon petit être. Je me demande bien à quoi ça peut bien lui servir… D’ailleurs, pourquoi les avait-elle sorties ? Elle voulait me mordre ? En trois fois en plus ? Je veux bien être mignon, mais pas à croquer. N’abusons pas. Je tiens à ne pas me faire dévorer. Surtout si c’est une Konohajin de surcroît.

Heureusement pour moi, ce n’était pas du tout ce qu’elle comptait faire. La main plongée dans une sacoche qu’elle portait, elle la fit ressortir, et un oiseau sortit de sa bouche, alors qu’elle venait de me dire qu’on allait se balader en hauteur. À la gueule que je tirais, on pouvait voir à quel point je suis sidéré. Que… Comment ? Comment a-t-elle pu faire ça ? C’est démentiel ! Mais… Minute. Comment on monte dessus ? Il est trop petit pour deux personnes… Ah bah le voilà qu’il vient de grandir. Problème résolu. Mais… En fait, je ne tiens pas vraiment à monter. Je risque de trop m’éloigner d’Ame. Ca serait mauvais pour moi, et je risque de me faire sévèrement punir en rentrant à la maison… Comment vais-je faire ? Me voilà tiraillé entre deux choix ayant chacun ses conséquences…


- Montes, tu seras en sécurité avec moi.


Oh, et puis zut. Excité comme une puce, je sautillais jusqu’à la création de la jeune femme.


- D’accord !


À mon tour, je grimpai alors sur l’oiseau, assez interrogé sur ce que c’était exactement. M’étant placé devant elle -sécurité oblige-, j’essayais de me tenir comme je le pouvais sur la monture qu’elle venait de nous offrir.


- C’est super ton tour de magie ! Comment t’as fait ? Qu’est-ce que c’est ? Comment t’as eu ces mains ? Tu dois les faire manger ? Tu m’en donnes une ? Ou les deux ?


Une avalanche de questions s’ensuivit. J’étais complètement fasciné par ce qu’elle venait de faire, et ce n’était même plus de la comédie là. Ah, et aussi, il y a quelque chose qui me tenait à cœur. M’envoler ! Tout de suite !

Une envie de jeu me titillait l’esprit. Je devais être le commandant de cet oiseau, et c’est moi qui allait le conduire, pour amener une princesse, en l’occurrence Sazena, dans son pays pour qu’elle retrouve son prince adoré. Ensuite, ils vont vivre heureux et auront plein de petits enfants ! Oh c’est trop beau comme histoire ! Il fallait vite emmener Princesse Sazena à destination. Quoique non ! Oui, je sais ! On va dire que je suis un grand méchant qui kidnappe la princesse, et qu’il y a un plombier avec un dinosaure qui va nous poursuivre. Ah ouais ! C’est carrément plus captivant ! Donc il fallait vite emmener Princesse Sazena dans mon repaire secret !


- Mouhahahaha ! J’te laisserai pas au plombier. Décollage !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Lun 12 Aoû - 3:50

Sans attendre, mon interlocuteur accepte de monter sur ma création et paraît même excité à cette idée. Il est vrai que moi-même j’étais tout excité quand j’ai mis au point cette technique. Il y a si peu de gens qui ont eu la chance de voler… Et dire que moi je peux le faire quand je veux et où je veux, avec en plus un moyen de locomotion dirigeable par ma seule pensée. Peut-être même que je devrais faire une agence qui offre des vols contre de l’argent… Ouais nan, je n’ai pas que ça à faire de monter une entreprise surtout que mes oiseaux sont explosifs alors ce n'est pas vraiment sûr que les gens voudront monter dessus…

C’est donc impatient qu’Akio monte sur ma création et vient, comme moi, à cheval. Mais avant même que je ne décolle ou dise quoi que ce soit, le jeune garçon me balance un véritable torrent de question sur mes mains. Effectivement, j’avais oublié qu’il les avait vus… Bon, au moins il n’est pas effrayé ce qui est déjà un très bon début. Dans ses questions, on peut remarquer celle qu’on me pose très régulièrement. Du genre, « Est-ce que tu dois leur donner à manger ? » ou encore « Comment tu les as eus ? » mais alors les deux autres……….. IL VEUT QUE JE LUI EN DONNE. Non mais il est sérieux là ? C’est la première fois qu’on la fait celle-là !

Lâchant un petit rire amusé, mon camarade de vol -même si on n’a pas encore volé- sort une phrase totalement incompréhensible. Tout ce que j’ai compris c’est qu’il parlait d’un plombier et qu’il voulait qu’on décolle. Si c’est ce qu’il veut, il va l’avoir ! D’une simple pensée, mon oiseau donne un gros coup d’aile qui nous fait monter d’un seul coup à plusieurs mètres de hauteur. Continuant dans sa lancé, il se met à voler vers le ciel pour gagner de la hauteur. Ce n’est qu’une fois bien haut dans le ciel qu’il se stabilise et se contente de planer en douceur pour nous laisser profiter du paysage.

M’enfin, profiter… Que si on ne regarde pas en direction du sol. En effet, si on abaisse on peut aisément voir des Shinobi combattre. Des techniques Katon et autres élément fuse dans tous les sens. Tout ça ne sert au final qu’à me prouver qu’on est bien plus en sécurité sur mon oiseau, bien haut dans le ciel. Qui sait, peut-être qu’on se serait pris une technique qui nous était pas destinée… Les jutsu se lancent tellement à l’aveugle qu’on peut tuer des enfants sans même le faire exprès. Bienvenu a la guerre.

Afin de ne plus trop penser à la guerre, je me concentre à répondre à Akio. Il faut dire qu’il ne pas vraiment laissé le temps de lui répondre vu son impatience à décoller. C’est donc avec une voix tout ce qu’il y a de plus doux que je prends soin de répondre à chacune de ses questions.

- C’est assez compliqué à expliquer comment je fais cela, surtout si tu n’es pas un Shinobi. Disons que c’est une particularité que j’ai depuis ma naissance… Je suis né avec ces bouches supplémentaires et avec je peux manipuler -en gros- de l’argile. Par exemple, cet oiseau est fait d'argile blanche, d’où le fait qu’il soit ferme mais aussi légèrement mou.

Je ne sais d’ailleurs même pas pourquoi mon art se fait avec de l’argile… Je sais juste que ma grand-mère a lu ça dans un des rares livres qui expliquent mon art. Il faudrait que je songe à me replonger dans ces livres d’ailleurs… Avec un peu de chance j’ai juste raté le paragraphe qui expliquait cela.

- Et non je n’ai pas besoin de les nourrir. J’ai juste à manger normalement comme toi ou n’importe qui d’autre. Après j'ai le regret de t’annoncer que je ne peux pas t’en donner… Ce n’est pas quelque chose qu’on peut donner comme ça tu sais… Moi-même je ne sais pas comment cela peut exister et d'où ça sort.

Et puis à moins de me couper le bras et te le greffer je ne vois pas comment je pourrais te les donner mon cher. Vaut mieux que je garde cette phrase pour moi… Peut-être est-il plus sensible que je ne crois alors si c’est pour le traumatiser en parlant d’arracher des bras… Mais alors que j’attends de voir s’il a d’autre interrogation à ce sujet, j’entends un bruit bizarre qui se rapproche de plus en plus. Après plusieurs secondes, je remarque que le son vient d’en bas. Penchant ma tête pour voir ce que c’est, je me retrouve nez à nez avec une grosse boule de feu qui fuse dans notre direction. Sans attendre une seconde de plus, j’ordonne mentalement à mon oiseau de faire un rapide mouvement vers la gauche. Ainsi nous évitons de justesse la boule de feu qui m’a quasiment frôlé les cheveux.

Tant mieux pour lui, si quelqu’un touche à mes cheveux il est mort. Je repenche donc ma tête en direction du bas pour voir qui a fait ça. L’auteur du coupable se montre enfin, chevauchant un énorme oiseau. Il vient rapidement à notre hauteur et se place face à nous. C’est alors que j’ai compris ce qu’il voulait… Ma mort. On peut clairement voir le bandeau d’Ame sur son front. Cet homme est donc un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Dim 18 Aoû - 14:33

C’est parti ! Nous nous sommes enfin envolés. À partir de là, je pouvais voir le Pays de la Pluie vu s’en haut. En regardant même en arrière, on pouvait apercevoir le village. Seul endroit qu’elle ne devait absolument pas approcher. Son argile avait l’air plutôt puissant après tout, elle peut même faire un oiseau qui vole ! Ce n’est pas rien. Si elle sait faire ça, elle doit être en mesure de faire plein d’autres choses… En tout cas, elle avait prit du temps pour répondre à toutes mes questions une fois dans les airs. C’est avec attention que j’ai écouté ses réponses, et que j’en ai un peu plus appris sur ses pouvoirs. Ces informations n’allaient me servir à rien, puisque je comptais bien les garder pour moi. C’est juste que j’étais intrigué.

Apparemment, elle était née avec. Rien qu’à ça, j’étais déjà choqué. C’est possible de naître avec des bouches dans les mains ? C’est juste incroyable ! Et c’est avec ces deux bouches qu’elle pouvait manipuler l’argile. Oui, ça je l’avais à peu près compris, je l’ai vu à l’œuvre après tout ! C’était fascinant. Par contre, la suite m’a un peu plus déçu… Ses mains ne mangeaient pas. Les pauvres. C’est pourtant trop bien de manger ! C’est de la discrimination envers les bouches dans les mains, je ne suis pas d’accord. Un jour, j’irai manifester pour que toutes les bouches soient égales ! Ouais, je suis comme ça moi. Et la suite était encore plus triste, car elle ne pouvait pas m’en donner. Raah. Pas juste.


- Même pas une… ?


Et sans qu’elle puisse me répondre, l’oiseau se mit à faire un mouvement assez corsé, manquant de me faire tomber. Une boule de feu venait de passer à côté de nous, et Sazena a du contrôler son oiseau de manière à le faire esquiver. Haletant sous la pression, et la sensation forte, je me calmais bien vite. En territoire de guerre, ça arrive… Ca ne veut pas dire qu’on nous attaque… Non ? Eh bah si. Un homme se montra devant nous, chevauchant un oiseau. Et le pire de tout c’est qu’il venait d’Ame… Oh mon dieu. Je suis dans la grosse merde. Comment je vais m’en sortir… ? Je suis condamné. C’est fini pour moi.

Il nous regardait d’un regard de tueur, prêt à passer à l’attaque, puis son regard se posa sur moi. Un regard moins meurtrier, mais plus surpris. Eh merde… Je préférais encore qu’il me tue ici même.


- Qu’est-ce que tu fais là, gamin ? Depuis quand tu traines avec des Konohajins, en pleine bataille en plus ?! Et qu’est-ce que tu fais en dehors du village ? Dois-je te rappeler que les civils ont été évacués et mis en sûreté ?


Ravalant ma salive, je n’osais même pas me retourner pour regarder la Konohajin. Elle doit commencer à comprendre… Ma couverture était réduite à néant.


- Je… S’il vous plaît monsieur, elle m’a sauvé la vie… Elle n’est pas méchante je vous le jure ! Je me sentais mal tout seul, donc je suis parti rejoindre des personnes que j’apprécie beaucoup… Et elle m’a sauvé !


Non, elle ne m’a pas vraiment sauvé. Enfin si, tout à l’heure un peu quand même. Si elle n’avait pas été là, j’aurais été dans la merde, lorsque des ninjas sont passés près de nous.


- Tu t’entends quand tu parles ? Tu ne peux pas lui faire confiance ! Éloigne-toi d’elle tout de suite, et je ferai en sorte d’oublier ça !
- Non ! Je ne veux pas… Vous allez lui faire du mal, et je lui dois la vie… Je vais rentrer mais laissez-la… S’il vous plaît…


Je ne pus m’empêcher de verser quelques larmes, après que ma gorge s’était nouée. L’Amejin ne répondit pas. S’il tentait quelque chose, je comptais bien m’interposer. Et il devait savoir que tuer un civil de son propre village n’est pas tellement conseillé…


- C’est bon, ok. Mais attends toi à des représailles, je ne vais pas passer sous silence cette affaire. Et fais gaffe à toi, tout le monde ne sera peut-être pas aussi clément que moi.


Sur ces mots, il partit dans la direction opposée, vers un nouveau champ de bataille. Pour Sazena, je ne savais pas trop quoi dire. Mes yeux étaient posés sur le dos de l’oiseau, sans un mot. Je lui avais menti. J’ignore comment elle va le prendre… Pas tellement bien j’imagine. Il ne me restait plus qu’à attendre, ne trouvant pas la force de placer quelques mots pour lui expliquer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Mer 21 Aoû - 18:23

Et bah ouais, faut pas rêver. On n'allait pas s’envoler tranquillement et se casser comme si de rien n’était. Il a bien sûr fallu que le karma se déchaîne sur notre gueule et nous fasse repérer… Par un Amejin. Vu le magnifique regard de tueur qu’il me lance, je doute fort qu’il ait prévu de m’épargner. Je pense qu’il est plutôt entrain de réfléchir à comment il va m’égorger… Après tout, je suis une de ses adversaires et il ne sait pas combien de ses camarades j’ai tué, il sait juste que j’en ai sûrement tué. Me préparant à un éventuel combat, je plonge mes mains dans de mes sacoches pleines d’argile.

Mais bizarrement… L’expression de visage change d’un seul coup quand il croise le regard du jeune garçon. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n’est nullement de la pitié ou de l’hésitation mais bel et bien de la surprise mêlée à de l’énervement. Comme s'il avait surpris son petit frère qui mangeait des gâteaux en cachette, si vous voyez ce que je veux dire. Mais il ne faut pas croire que c’est le plus surprenant… Non, la suite est bien plus impressionnante que le reste, me faisant même oublier qu’une attaque peut arriver à tout moment.

L’homme me faisant face se met à engueuler Akio, lui parlant comme s'il était du village caché de la pluie, comme s'il était son allié, comme si ce jeune garçon était mon ennemi. Sur le coup, ma tête devait avoir des airs de « WHAT THE PHOQUE ? » le tout couplé à de l’incompréhension… Mais petit à petit, les choses s’éclaircit-ce dans ma tête. Il faut dire que la suite de leur conversation ne cesse de m’aider à tout comprendre. Étrangement, mon cerveau met plusieurs secondes avant de tout assimilé, d’assembler les morceaux afin de reconstituer le vrai du faux.

Le résultat ? Akio m’a menti. C’est un civile du village caché de la pluie, et même s'il a pris ma défense au point que mon adversaire s’en aille, je ressens comme une douleur au cœur. Comme si on m’avait blessé comme jamais, encore pire qu’une blessure physique : Il a joué avec mes sentiments et a trahi ma confiance. Sur le coup, je ne peux que me dire à quel point j’ai été conne de le croire, à quel point je peux être naïve en temps de guerre. À quel point je me suis faite avoir.

Nous restons là, en silence, ne sachant l’un l’autre pas quoi dire. Doucement, les larmes se mettent à rouler sur mes joues dans un silence morbide. Trop blessé par ce garçon pour rester à ses côtés, je lâche prise, laissant la nature décider de mon corps. La tête vers le bas, je tombe en chute libre, prête à m’écraser sur le sol alors que des larmes coulent encore sur mon visage. Avant de mourir écrasé, j’utilise mon argile pour créer un autre oiseau, cette fois plus gros afin d’amortir ma chute. Je tombe donc lourdement sur ma création, à seulement quelques mètres du sol. Délicatement, ma créature perd de l’altitude afin de me déposer au sol, où je reste là, debout, en pleins milieux des hautes herbes en tenant mon visage avec mes mains.

Par la pensée, j’ordonne à mon premier oiseau à descendre jusqu’à se poser au sol. Oui, j’ai été trahi, mais je ne vais pas le tuer. Non, je ne suis pas un monstre. Dos au jeune garçon, je sèche du mieux possible mes larmes avant d’essayer d’articuler quelque chose. Il faut bien que l’un de nous brise ce silence.

- C-Comment as-tu osé… ?

Je me retourne alors, la tête baissée.

- Tu as joué avec mes sentiments… Tu m’as trahi… T'es un monstre !

Laissant un petit rire m’échapper, je continue.

- Il faut croire que je suis trop naïve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Genin

Messages : 126
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   Jeu 26 Sep - 4:57

Durant quelques longues et interminables secondes, je ne me sentais pas de prononcer le moindre petit mot. Mon mensonge était dévoilé au grand jour, je m’étais joué d’elle pour pouvoir maximiser mes chances de survie. Malheureusement, ça va maintenant se retourner contre moi. J’imagine que rien ne pourra réparer ces mensonges, qu’aucun mot qui je puisse dire me permettra d’avoir son pardon. D’un côté, j’étais terrifié à l’idée qu’elle se retourne contre moi, mais dans un sens ça me faisait mal d’avoir brisé sa confiance. C’est que je l’aimais bien moi… Enfin, ça ne doit plus être réciproque maintenant. J’avais tout intérêt de fuir, avant qu’elle ne me trucide. Seulement… c’était impossible, et ce pour deux raisons : tout d’abord, j’étais sur l’un de ses oiseaux d’argile, et donc à plusieurs mètres d’altitude de la terre ferme, puis je ne pourrais pas m’y résoudre. Ce serait bien trop lâche de ma part…

De là où j’étais, je pus voir des larmes couler sur ses joues, avant qu’elle ne tombe dans le vide. Qu’est-ce que… Elle est folle ?!


- SAZENAAA !


Elle tombait, tête en première. Etrangement, j’ai ressenti une peur horrible pour elle. Il fallait quelque chose pour la tirer de là… Et heureusement, elle réagit, en créant une seconde création d’argile ailée pour amortir sa chute, et la déposer au sol. L’oiseau sur lequel j’étais bougea également, et se rapprocha du sol. Tous mes membres tremblèrent à ce moment-là. Etait-ce la fin pour moi… ? Je n’en savais trop rien. La seule chose que je pouvais faire, c’était d’attendre de voir ce qui se passe, et agir en conséquence. Si elle décide de m’attaquer, je ne pourrais absolument rien faire pour me défendre.


- C-Comment as-tu osé… ?


D’une moue triste, j’abaissai la tête en direction du sol. Je m’en voulais, mais il n’y avait pas d’autres solutions… Si je lui avais dit la vérité dès le début, j’aurais été exposé à un grand danger, et ma tentative de l’éloigner d’Ame aurait été un échec. J’ai cru bien faire pour mon village, mais au final je me suis attiré les foudres du village et de Sazena. Le pire scénario envisageable, entre autre. Elle continua sur sa lancée, allant même jusqu’à dire que j’étais un monstre. À ses mots, je ne pus m’empêcher de pleurer à mon tour… Et là, c’était des vraies larmes, même si elle n’allait peut-être pas y croire. Au final, elle n’avait pas l’air décidé de m’achever… Pour l’instant en tout cas.

La gorge nouée, je n’arrivais pas à prononcer le moindre mot. Surtout que rien ne pourra m’excuser. Regardant le ciel, je vis que la pluie s’accentua. Quel temps de merde pour un moment comme celui-là… Surtout avec ces traces noires dans le ciel. Attendez… C’est quoi ça ? On dirait des oiseaux, des gros oiseaux. Comme tout à l’heure… Malédiction ! Des ninjas d’Ame reviennent à la charge… Un, deux, trois… Et quatre. L’un d’eux balança un kunai avec une note explosive grossièrement accrochée dessus, le tout vers la Konohajin.


- Attention !!


D’un bond absolument pas contrôlé, je rejoins la fille aux cheveux roses pour la pousser de toutes mes forces vers l’avant. Suite à ça, le kunai se planta au sol, et je me pris de plein fouet la déflagration de l’explosion avant d’être projeté à toute allure contre un arbre. Mon regard était assombri, mais je vis qu’elle avait pu éviter l’explosion… Tant mieux…

♦ ♦ ♦


J’avais mal de partout. C’est en ouvrant les yeux que je vis que j’étais de retour au village, dans l’hôpital de celui-ci. Que… Qu’est-ce qui s’est passé ? Ah oui, je me souviens. J’ai pris toute une explosion à la place de Sazena. Quel malade je fais… En plus de ça, j’ignore totalement si elle s’en est sortie ou non…

Les jours qui suivirent, je me suis remis de mes blessures. Cependant, j’ai été puni comme prévu, je n’avais plus le droit de sortir de la maison pendant plusieurs jours. Raaah… Moi qui voulait un peu de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t187-shindo-akio-parchemin
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Liberté [Sazena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liberté [Sazena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-