Partagez | .
 

 Chinami Haiko [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 34
MessageSujet: Chinami Haiko [100%]   Jeu 1 Aoû - 23:45

[Hors Role Play]


o Prénom : M...euuuh moi non plus je sais plus :'(  par contre je connais celui de Hanbei si vous voulez /sbaff
o Âge : 21 ans o/
o Ville : M.... arf --' je sais plus >< Plus sérieusement : quelque part en Belgique près de Liège (dans un bled qui commence par M mwahaha).
o Comment avez-vous connu le forum : A force d'en entendre parler par Hanbei et Akio è__é m'ont transmis le virus les vils !
o Comment jugez-vous votre niveau RP : Je dirais normal, un peu moins bon que Hanbei toutefois mais je connais mieux l'univers de Naruto que lui è__é


[Role Play]



o Nom : Chinami
o Prénom : Hachiro (littéralement huitième fils) mais on ne l'appelle jamais ainsi.
o Surnom : Haiko (littéralement enfant des cendres)
o Âge : 11 ans.
o Villages souhaités : Ame (Kiri)
o Grade maximum souhaité : Genin, c'est un mioche après tout.
o Capacité spéciale : Il ne l'a pas encore découverte.

o Description du personnage UC :

    La guerre, cela tue des gens. Cela tue aussi certaines enfances.

    On dit d'ailleurs souvent que celle de Haiko a été brisée par la guerre. Et pourtant, ce n'est pas vraiment la vérité. En effet, malgré les blessures de la guerre, il reste toujours un enfant. Ce sont juste les gens qui l'ont oublié.

    Oublié que même s'il a vu la mort en face et perdu de nombreux êtres chers, le garçon n'est pas assez grand pour comprendre toute la noirceur du monde. Tout au mieux il est au courant que la vie n'est pas toujours rose sans pour autant comprendre les différents rouages qui se cachent derrière cette cruelle vérité.

    Dès lors, tout ce qu'il peut faire c'est se révolter à sa manière. Ainsi est il bien souvent trop cynique et trop "noir" pour son jeune âge. Quoi de plus normal pour un gamin désormais orphelin et ayant perdu tous ses frères ?

    Mais si ce côté révolté et désabusé semble aux yeux des autres être une preuve de sa maturité, il en est tout autre dans son fort intérieur. En effet, cette révolte n'est que l'expression de son incompréhension face à la perte de ses proches mais elle est aussi bien plus que ça : ne pouvant se permettre de sourire ou jouer normalement sans attirer des regards désapprobateurs, le garçon a appris à "jouer au grand" et à ne plus agir en enfant.

    Et pourtant, malgré ses efforts pour se comporter en adulte, il regarde souvent les autres enfants avec un regard envieux. Enviant les premiers parce qu'ils ont encore leur famille proche et les seconds parce qu'ils peuvent se payer le luxe de jouer sans être mal vus. Haiko lui n'en a pas le droit : il ne peut que s'entraîner pour rétablir l'honneur de son village et de sa famille.

    Beaucoup pensent donc qu'il est empli d'un désir de vengeance. Il n'en est rien. De quoi pourrait il se venger ? De qui ? Il a perdu trois de ses frères ainsi que son père au front. Mais c'était eux les attaquants. Pouvait on vouloir venger ceux qui attaquaient en premier ? Certainement pas. Quant à sa mère et le restant de ses frères ils avaient péris dans un incendie déclenché lors d'un siège. C'était dramatique mais il n'allait quand même pas se venger de tout un village ! C'était absurde ! Et pourtant, c'était ce que tous ceux de son village semblaient vouloir faire. Il le devrait aussi...qu'il le veuille ou non.

    Ainsi, Haiko est différent et cela n'était pas seulement lié à son jeune âge. Là où les autres voient un désir de vengeance, il n'y a qu'une peur de décevoir, une peur de sembler faible. En réalité, il déteste la guerre et est un grand pacifiste. Dès lors, et même s'il à un grand sens de la justice, il préférera ne pas intervenir dans une situation épineuse afin d'éviter de déclencher des hostilités.

    D'ailleurs, il n'est pas un ninja hors normes : il ne brille pas par son talent mais bien par sa détermination qui est telle qu'il n'a jamais échoué à un examen. Cependant, les gens mettent de trop grands espoirs sur lui ainsi que sur d'autres orphelins. A croire qu'ils espèrent se servir de leurs douleurs pour en faire des machines de guerre. Le problème avec Haiko c'est qu'il a conscience de cela et que même s'il n'est pas d'accord il ne veut pas les décevoir. Alors, malgré ses réticences, le garçon fait ce que les autres veulent de lui : il passe parfois des nuits entières à s’entraîner ne montrant ni signe de faiblesse ni signe de sentiments. Et pourtant, au fond de lui son enfance gronde comme un volcan ne demandant qu'à s'exprimer.

    Alors, à défaut de pouvoir l'exprimer, il se montre froid et sec envers les autres jeunes de son âge. Chaque occasion est un prétexte pour leur rappeler leurs comportements puérils et pour leur dire qu'il est grand temps de grandir. Des fois, il en vient même aux mains, prétendant que les faibles ne méritent pas d'exister et que cela causera leurs pertes. Du coup, il n'a pas d'ami. Il faut dire que la plupart du temps son attitude, qui attire la pitié des adultes (voire la fierté des plus belliqueux), ne fait qu'attirer la peur et la haine chez les plus jeunes qui ne le comprenne pas. Quant à l'esprit d'équipe, curieusement il sait en faire preuve et bien plus naturellement que les autres de son âge. Mais pour prouver qu'il en est capable, il lui faudrait déjà une équipe. Qui sait cela, changerait peut-être le regard que les autres ont de lui...


o Histoire :

    Hachiro, huitième fils. Quoi de mieux pour terminer la longue fratrie des Chinami. Dans cette famille on aimait voir les choses en grand, et on avait aussi tendance à ne pas avoir beaucoup de filles. Pour une famille matriarcale c'était pas terrible mais on faisait avec.

    Ainsi Hachiro était il le huitième et dernier né de cette fratrie de garçons. Le plus grand de ses frères ayant déjà vingt ans alors qu'il respirait son premier bol d'air frais en se déchirant les poumons.
    Grandir dans une grande famille n'a d'ailleurs pas été simple tous les jours. Il y avait toujours quelqu'un pour lui rappeler qu'il était plus petit, qu'il devait obéir et faire ses tâches ménagères sans rechigner. Et pourtant avoir des grands frères c'était aussi pouvoir être protégé, pouvoir être conseillé et épaulé quand cela n'allait pas. Il n'y avait rien de plus précieux.

    Mais selon eux il était toujours trop faible, trop dépendant, pour devenir un bon ninja. Un bon ninja se devait de repousser ses peurs et ses limites. Un bon ninja se devait de protéger les siens tout en respectant sa mission. Un ninja ne pleurait pas parce qu'il s'était blessé en épluchant des patates. Un ninja ça ne faisait pas le rapporteur. Un ninja cela savait garder les secrets alors il ne fallait pas dire que numéro 1 préférait les garçons ou que numéro 3 avait mis une femme mariée enceinte. Ainsi la famille restait toujours parfaite et sans histoires.

    Pour le petit Hachiro ce n'était pas si dérangeant. Juste qu'il aurait préféré ne pas être le dernier. Le septième ça aurait été parfait. Cette espèce d'arrogant qui ne cessait de lui taper dedans pour un oui ou pour un non. C'était le seul frère qu'il détestait.

    Si numéro 1 avait déjà pris son indépendance, il restait à ses yeux un second père. Celui qui s'était occupé de toute sa fratrie avec un dévouement incroyable. Numéro 2 avait préféré être discret, silencieux. Il était bizarre au prime abord mais c'était un véritable génie, et bien le seul à ne jamais dire à Hachiro qu'il était trop faible ou trop petit. Numéro 3 était...particulier, un peu obsédé sur les bords mais bon à part courir les filles plus âgées que lui il ne faisait pas grand chose de mal. Numéro 4 et 5 étaient jumeaux, de véritables petites crapules. Cancres de toujours, ils étaient cependant d'excellents guerriers et étaient souvent envoyés dans des missions périlleuses grâce à leurs talents combinés. Numéro 6 était tout l'inverse. Il avait toujours eu d'excellents résultats mais sa couardise en faisait un mauvais combattant. Il était bien trop peureux pour garder son sang froid. Numéro 7 était une horreur. Et numéro 8 qui était le plus faible, le plus couard, le plus dépendant fut le seul survivant des Chinomi.

    Les premiers à disparaître furent son père, numéro 2 et les jumeaux. Ils devaient envahir un village ennemi avec un village allié. Seuls leurs bandeaux frontaux revinrent à la famille. De leurs corps on avait retrouvé que de la poussière. Autant dire que ces pertes furent rudes. Nombreuses furent les familles endeuillées. Et c'est depuis ce jour que le jeune Hachiro se jura de mettre fin à la guerre. Seule la paix méritait d'exister.

    Mais la guerre ne s'arrêta pas là et d'envahisseurs ils devinrent les victimes. Il y eut plusieurs sièges. Souvent des incendies se déclenchaient. Souvent des gens mouraient. Sauf que ce soir là... le feu pris dans sa maison. Sa mère le fit sortir avant de rentrer chercher ses frères. Mais elle n'en eut pas le temps. A peine fut elle re-rentrée dans la bâtisse que celle-ci s'écroula sous les yeux apeurés du jeune Hachiro.

    Il n'eut pas la force de crier ni de bouger. Il ne vit que son oncle passer en courant devant lui avec d'autres personnes du villages. Il ne senti qu'une étreinte l'éloigner de là. Et puis ce fut le trou noir.

    Depuis ce jour, il fut recueilli chez son oncle. Avec ses quatre cousins et cousines. Tous plus jeunes que lui. Bien vite il fut décidé de le renommer. Sans son avis. Hachiro sonnait trop comme le souvenir de son ancienne grande fratrie. Ils préférèrent l'appeler Haiko. Enfant des cendres. C'est certain avec cela il se souviendra moins du drame...comme quoi les gens ne sont pas toujours malins dans leurs raisonnements.

    En attendant il est considéré comme un grand. Il peut interrompre les adultes, prendre ses repas avec eux. Mais à côté de ça dès qu'il agit comme un garçon de son âge il sent des regards désapprobateurs sur lui. Alors tout ce qu'il peut faire c'est s’entraîner encore et toujours. Devenir plus fort.

    Parce qu'un ninja ne doit pas pleurer. Un ninja se doit de venger les siens morts sous les coups des traîtres. Un ninja se doit d'être fort. Un ninja doit être fidèle à son village.

    Un ninja est avant tout une arme de combat.

    Alors il doit tirer un trait sur son enfance s'il ne veut pas décevoir son village.


o Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ? Non j'adore le design !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://narultimate-rpg.forumactif.org/t376-chinami-h

avatar
Rang : Genin

Messages : 34
MessageSujet: Re: Chinami Haiko [100%]   Ven 2 Aoû - 19:03

Finie x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://narultimate-rpg.forumactif.org/t376-chinami-h

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Chinami Haiko [100%]   Ven 2 Aoû - 19:54

Bonjour, et bienvenue à toi Haiko !

Pour être honnête, j'ai hésité entre A et B. Mais je vais finalement te mettre B. Car même si il y'a du vocabulaire, à côté trop de fautes parsèment ton texte, et des fois certaines phrases prennent des tournures fausses ou erronées. Mais sois en certain, si tu te montres actif, tu monteras très rapidement en grade. Tout ça pour dire...

Tu es désormais Genin rang B de Ame ! Tu auras ton grade et ta couleur sous peu. Bon rp parmi nous. cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chinami Haiko [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chinami Haiko [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kaogake Haiko
» Haiko Tsuyushi, pour vous servir ~
» Techniques de Chinami, petite kitsune~ [en cours...]
» Plante et foudre...bonne entente? [PV Rigu]
» L'enfant des cendres de l'enfer ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Général :: Présentations :: Présentations validées-