Partagez | .
 

 Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]   Lun 5 Aoû - 16:26

Le soleil traverse doucement mes paupières, traînant alors mon cerveau en dehors du monde des rêves. Dommage, mon rêve était hyper cool… M’enfin, faut bien que je me lève un jour, surtout que j’ai une mission à faire aujourd’hui. Depuis que je suis passé Jonin, mes supérieurs ne cessent de m’envoyer en mission. Pour preuve, je suis rentré de mission hier matin et voilà qu’une autre m’a déjà été donnée. J’aimerais bien vous y voir vous là ! Dès que vous aurez enchaîné deux missions de rang A vous allez moins rire moi je vous dis.

Trêve de connerie, je me décide à enfin sortir de mon lit, même si mon reflet dans le miroir me donne plus l’envie de me recoucher de suite. Les cheveux en bataille, les cernes plus que visibles et les yeux loin d’être réveillé me font comprendre que je vais devoir user de maquillage. Mais avant cela, je vais déjà me prendre une bonne douche, histoire d’être un minimum réveillé. Je retire donc mon pyjama alors que l’eau commence déjà à couler.

Après m’être correctement lavé, je me sèche rapidement les cheveux avant de me diriger en direction de ma penderie. En temps normal, j’aurais pris environ une heure pour choisir une tenue. En même temps, il faut que ce soit harmonieux et que ce soit adapté au temps qu’il fait. Sauf qu’aujourd’hui je n’ai pas besoin de choisir ma tenue vu que celle-ci est choisie d’avance, que je le veuille ou non. En effet vu que je pars en mission je suis obligé de porter, ou du moins c’est très recommandé, l’uniforme de Jonin du village.

Une fois ceci enfilé, je retourne dans la salle de bain, face au miroir. Là est le plus dur, certes mes cernes sont moins prononcés qu’avant ma douche, mais il y a tout de même encore beaucoup de boulot à faire. C’est donc dans cette optique que je commence à me mettre mon maquillage habituel en faisant bien attention à dissimuler mes cernes. Bien évidemment, mon maquillage est très légé et sert juste à dissimuler mes imperfections ainsi que mes soucis de sommeil. Faut pas croire que je suis un pot de peinture hein…

- Ça, c’est fait.

Maintenant bien séché, je prends bien soin de brosser mes longs cheveux roses en pensant à qui je vais tomber pour cette mission. Je me demande même si je suis accompagné pour cette mission… A vrai dire, quand on m’a donné l’ordre hier, je ne l’ai même pas lu tellement j’étais crevé par ma précédente mission. Sur le coup j’avais plus envie de la foutre à la poubelle qu’autre chose, mais maintenant, c’est une autre histoire. Il vaudrait mieux pour moi que je sache au moins en quoi consiste la mission si je ne veux pas passer pour une conne devant mes coéquipiers, même si je trouverai bine un moyen de le faire d'une autre manière.

Je passe donc dans le salon en coup de vent pour choper l’enveloppe contenant l’ordre de mission, avant de sortir de chez moi afin de ne pas être en retard à l’heure du rendez-vous. Une fois dans la rue, je déplie le document et commence à le lire en marchant, ne faisant pas gaffe aux éventuels obstacles. En même temps à cette heure-ci, il n’y a quasiment personne dans les rues du village. Ils sont tous en train de dormir ou alors ils se préparent à aller bosser.

- Alors… voyons voir sur quoi on m’envoi…

Ouais en fait c’est une mission tout ce qu’il y a de plus banale. Un village, une forêt, un monstre qui terrorise des habitants et des Shinobi d’un grand village pour tuer la terrible bête. Pour cette fois-ci, je serais accompagné de deux autres jonin, du coup, je n’ai pas vraiment à m’inquiéter de la réussite de la mission ou non. Faut pas croire qu’à trois on ne va pas réussir à terrasser une bête qui ne vaut même pas une mission de rang S…

Après quelques minutes de marche, j’arrive aux grandes portes du village où mes deux camarades m’attendent. Nous nous présentons en extra vitesse avant d’expliquer nos capacités chacun notre tour afin d’être le plus synchro possible lors du combat. Notre trio se compose donc d’un senseur, d’un Akimichi ainsi que moi et mon bakuton. Une team tout ce qu’il y a de banal, mais comme on dit, on ne change pas les bonnes habitudes. Les guerres nous ont prouvé assez de fois que le trio senseur Un mec au corps-à-corps un mec à distance, est plus qu’efficace, surtout si le senseur maîtrise la télépathie.

- Sur ce, je pense que nous pouvons nous mettre en route ~

Nous nous élançons donc en direction du village menacé par ladite créature. Il semblerait que la bête soit une sorte de reptile blanc géant, mais genre géant géant.. Au début je me suis dit « Cool avec sa taille on ne va pas avoir de mal à le trouver au moins », mais non, je me suis fait avoir. En lisant la suite de l’ordre de mission, j’ai appris qu’après avoir fait un petit carnage, la bête disparaissait comme par magie avant de revenir quelque temps plus tard histoire de refaire un carnage. De toute façon on a un senseur alors on devrait le dénicher assez facilement… Du moins j’espère.


Dernière édition par Sazena le Mar 6 Aoû - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]   Lun 5 Aoû - 17:15

Le trajet se déroule dans une ambiance tout ce qu’il y a de plus sérieux. On discute stratégie et tout et tout comme de bon Shinobi. Là est la différence entre une mission avec des genins et une mission avec des Jonin. Avec eux au moins, on reste sérieux et quand ce n’est pas pour parler de la mission, on se tait. Alors que les genins eux… Et va-y que je te raconte comment j’ai trop bien lancé mon kunaï lors de l’entrainement et blablabla et après sa couine parce qu’ils ne savent pas quoi faire si jamais un combat commence. Donc oui, pour ceux qui n’auraient pas encore compris : Je n’aime pas faire équipe avec des genins.

C’est donc après de longues heures à discuter stratégie que nous arrivons à notre destination. C’est un petit village entouré d’une forêt coupé en deux par une grosse rivière. J’avais déjà entendu des rumeurs sur cette rivière. Je suppose que ce ne sont que des balivernes qu’on raconte aux enfants pas sages, mais j’ai déjà entendu plusieurs fois dire que la rivière est très profonde, et que tous ceux qui ont voulu aller au fond ne sont jamais revenu… Ouais m’enfin là n’est pas vraiment le sujet.

Nous pénétrons donc dans le village où nous attend un homme âgé d’une quarantaine d’année recouvert de bandage. Je balaye l’horizon du regard et remarque que bon nombre des maisons sont détruites. Serait-ce là l’œuvre de la bête qu’on recherche ? Peut-être est-elle plus puissante que je ne le pensais… Enfin bref, nous saluons rapidement le vieil homme qui semble être le chef du village avant de le questionner sur notre proie.

- À quoi ressemble la bête ? Pouvez-vous nous dire à peu près sa taille ?

- J-Je ne l’ai vu que brièvement avant qu’elle ne me fasse cette blessure… M-Mais je dirais qu’elle ressemble à un alligator blanc d’environ 30 mètres de hauteur…

Mais c’est génial ça ! Moi qui avais besoin d’un nouveau sac à main. Quoique non… Je pourrais peut-être le revendre si j’en fais un sac vu que je n’utilise quasiment jamais de sac à main. Je suis sûr que je pourrais en tirer un très bon prix. En même temps je doute fort qu’on puisse trouver partout un sac en peau d’alligator blanc… Encore faudrait-il être sûr que c’est un alligator. Tout en réfléchissant à combien je vais vendre ma future acquisition en peau d’alligator blanc, un de mes collègues continues l’interrogatoire.

- Pouvez-vous nous dire à quand date la dernière attaque perpétrée par la bête ? Si cela ne remonte pas à trop longtemps nous pouvons peut-être la pister grâce à son chakra.

- Eh bien on dirait que vous avez de la chance… Vous voyez la maison à votre gauche... ? La bête l’a détruite il y a environ une heure il me semble.

En moins d’une seconde, mes collègues et moi échangeons des regards. Il ne nous en faut pas plus pour nous mettre d’accord sur un plan. Si la créature était là il y a moins d’une heure, notre senseur devrait être capable de tracer sa source de chakra sans aucun problème. Le pistage, c’est sa spécialité. Nous mettons donc fin à notre discussion avec l’homme avant de retourner sur nos pas.

Une fois à la sortie, où entrée vu qu’on est arrivé par-là, notre senseur se met en marche. Doucement, il ferme les paupières avant d’exécuter un mudras avec ses mains. Dans un silence mortuaire, mon autre collègue et moi fixons impatients notre camarade en attendant qu’il nous dévoile son verdict. Après seulement une vingtaine de secondes, il rouvre ses yeux avant de pointer une direction du doigt en prenant la parole.

- Par ici !

Ni une ni deux, nous nous mettons en marche en prenant soin de suivre les indications de notre senseur. Celui-ci nous explique que c’est un chakra étrange, que ce n’est pas une créature ordinaire vue son niveau de chakra mais que ce n’est pas non plus celui d’un humain. Car oui, cela pouvait être tout simplement un homme qui faisait joujou en usant du genjutsu pour faire croire que c’était un gros monstre. Malheureusement, mon collègue ne se souvient plus à quel type de créature appartient ce genre de chakra même s'il en a déjà vu. Sur ce coup-là, je ne peux pas vraiment aider vu que mes connaissances en sensorialité sont plus que minimes.

Nous parcourons environ un ou deux kilomètres sans une parole, jusqu’à ce que notre senseur nous explique que nous arrivons à destination. C’est donc après moins d’une minute que nous sortons de la forêt débouchant alors sur une clairière traversé par une grosse rivière. Serait-ce que la rivière dont j’ai entendue parler ? Celle qui est un peu trop profonde pour une rivière…? Nous nous approchons doucement du cours d’eau tout en balayant de clairière du regard afin d’éviter une attaque surprise. Sur mes gardes, je questionne mon collègue senseur.

- Alors, elle est où la bête que je me fasse un nouveau sac à main ?

- Bah en fait… Mon repérage chakraïque m’indique qu’elle se trouve au fond de la rivière… mais c’est assez absurde non… ? Une rivière ne peut pas être assez profonde pour accueillir un monstre aussi gros qu’on nous l’a décrit…

Je commence à comprendre pourquoi personne ne revient jamais du fond de cette rivière. Un petit rictus sadique se dessine sur mon visage alors que je retire délicatement mes mitaines avant d’ouvrir les sacoches accrochées à ma ceinture.

- Eh bien il n’y a qu’un moyen de le savoir non?

- Qui est… ?

- Faire exploser la rivière !

Sur ces paroles, je plonge mes mains dans mes sacoches alors qu’un bruit de mastication se fait entendre. Mon attaque ne va pas avoir pour but que de déloger la créature, mais aussi tester la résistance de sa peau. Ainsi, si elle résiste à cela, je saurais qu’il faut user de jutsu plus puissant, et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’artillerie lourde. Après avoir avalé assez d’argiles, mes orifices supplémentaire recrache une dizaine de petits oiseaux d’argile.

J’envoie ensuite mes créations dans l’eau après les avoir au préalable faits grandir. D’un signe de main, mes coéquipiers comprennent qu’il faut reculer afin d’éviter l’éventuelle créature qui va sortir de l’eau. C’est donc tout ensemble que nous faisons un bond en arrière avant que j’exécute un mudras de la main droite.

- Boum.


Dernière édition par Sazena le Mar 6 Aoû - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]   Lun 5 Aoû - 22:32

Mon attaque à fait mouche. Dans un bruit sourd, j’ai entendu un énorme rugissement venant du fond de la rivière alors que l’eau expulsé par l’explosion nous retombe déçue sous forme de pluie. Nous échangeons des regards en appréhendant l’arrivée de la créature. Cette dernière ne se fait d’ailleurs pas désirer. En effet, une énorme patte blanche surgit hors de l’eau, venant prendre appui sur le bord de la rivière. Très rapidement, la créature entière sort de son nid. A vrai dire, je ne sais pas trop comment réagir… si je dois être impressionné ou apeuré. Imaginez-vous face à un… Oui c’est ça, un énorme crocodile albinos d’une trentaine de mètres de hauteur. Voici donc ce que je vais affronter pour cette mission.

- On va essayer de l’attaquer par plusieurs angles pour trouver son point faible ! Je m’occupe d’en haut.

Sans même attendre la réponse de mes camarades, je plonge une nouvelle fois ma main droite dans une de mes sacoches remplies d’argile. Pendant que je récupère assez d’argile pour former l’airbus Konoha 3506, j’observe mon coéquipier Akimichi exécuter une longue série de mudras avant de grandir d’un seul coup, arrivant alors à la même taille que notre proie. Sur ce coup, on peut limite se demander qui est le plus impressionnant des deux. Mais il ne faut pas croire que je vais le laisser me voler la vedette, loin de là.

Je retire ma main de ma sacoche avant qu’elle ne recrache un dragon miniature. Comme pour ma précédente attaque, j’envoie le petit dragon non loin de nous avant qu’il ne prenne sa véritable taille étant proche des 20 mètres. Sans plus attendre, je saute sur le dos de ma création avant que cette dernière ne s’élève sous les yeux de mes coéquipiers. En parlant d’eux, l’Akimichi entame le combat en immobilisant la mâchoire de la bête. Ainsi, il prive le crocodile de sa principale arme le rendant beaucoup plus vulnérable.

Bon, il est temps pour moi de rentrer en scène avec mon airbus Konoha 3506, le plus grand et l’unique bombardier de Konoha ! Je vais lui montrer ce que vaut mon argile à ce sac à main ambulant ! Tout en concentrant mon chakra, j’envoie une bonne dose de chakra dans le corps de mon dragon. C’est donc quelques secondes après que ma création crache un petit dragonnet de deux mètres de hauteur en direction de ma cible. Mais il ne faut pas croire que je vais lui laisser le temps de réagir. Sans attendre, je renvoie du chakra afin de créer deux autres dragonnets aussitôt envoyés en direction de mon adversaire.

- Voyons voir s'il résiste à mon bombardement !

Une énorme explosion retentit, très rapidement suivis d’un rugissement de la bête. Bah quoi ? T'aimes pas que je te fasse exploser ? Bizarrement moi j’adore ça. M’enfin, on dirait bien que mon attaque n’a pas fait autant de dégât que je le pensais… Sa peau n’a absolument RIEN et sa mâchoire est de nouveau libre vue que mon coéquipier a lâché prise pour ne pas être pris dans l’explosion. Voyons voir ce que je pourrais lui lancer comme jutsu pour le calmer un peu le croco… Pourquoi pas une petite pluie explosive ?

Dans l’optique d’enchaîner sur un autre assaut, je commence une longue série de mudras après avoir récupéré de l’argile, mais avant d’avoir le temps de faire quoi que ce soit, j’entends la voix de mon coéquipier senseur me parvenir aux oreilles.

- Attention, il prépare une très très grosse attaque ! Utilisez vos meilleures défenses si vous ne voulez pas y rester !

En effet, en y regardant de plus près, on peut voir de l’électricité se former autour de la bête… Il prépare donc une attaque raiton de très haut niveau. Heureusement, j’ai une bonne défense en réserve qui devrait aisément contrer son attaque. Je récupère un maximum d’argile avant que la matière blanche se mette à petit à petit  recouvrir mon corps, m’offrant ainsi une armure plus protectrice que n’importe quoi.

Soudainement, une énorme onde de foudre se forme avec comme épicentre le crocodile, ravageant le paysage environnant. Comme prévu, mon armure d’argile encaisse la vague de foudre, mais il y a un détail que j’avais oublié. Le dragon d’argile sur lequel je suis a été gravement endommagé au niveau des ailes par l’attaque ce qui fait que… Ben je suis un peu en chute libre en direction de la bête là. Bon, théoriquement cela ne devrait pas réduire les dégâts qu’il inflige à l’explosion, mais là le problème c’est surtout que je vais être pris dans l’explosion si je reste sur le dragon…

Je plaque alors une nouvelle fois ma main contre le dos du dragon afin de faire apparaître un autre dragonnet qui contrairement aux autres précédemment crée vient se positionner à côté de moi. D’un seul bond, je me propulse sur le dragonnet avant de m’envoler le plus haut possible pour ne pas être pris dans l’explosion. Je regarde derrière moi tout en montant en altitude afin d’admirer le spectacle. Rares sont les fois où j’ai dû utiliser mon dragon d’argile en tant qu’explosif. Il faut dire que c’est ma plus puissante création et que je préfère habituellement la garder le plus longtemps secret pour le bouquet final…

Ma plus grosse création explose dans un fracas terrible au contact de ma cible. Nul doute que la créature est hors combat après cela. Pas que je me surestime mais une attaque aussi puissante l’a au moins mis hors combat voire tué, même si cela est beaucoup moins probable vu la résistance de sa peau. Mais alors qu’un énorme cri de douleur sort de la bouche du crocodile, je sens une sensation bizarre m’envahir. Ma vision devient floue, je perds l’équilibre et boum. Je tombe dans les pommes.


Dernière édition par Sazena le Mar 6 Aoû - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena

avatar
Rang : Hokage

Messages : 119
MessageSujet: Re: Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]   Mar 6 Aoû - 17:36

Comme réveillé par un cauchemar, j’inspire un énorme coup en me redressant en position assise. Comme pour me rassurer, je palpe rapidement mon corps afin de confirmer qu’on ne m’a pas fait quelque chose. Une fois sûr que rien ne m’est arrivé, je prends soin de balayer le paysage du regard pour comprendre où j’ai atterri. Car oui, je ne suis pas au bord de la rivière, contrairement à quand je me suis évanouis. Petit à petit, la lumière éclaire de plus en plus là où je suis jusqu’à me faire comprendre que je suis entouré de plusieurs personnes.

- Oh putain.

En fait non, je n’ai rien dit, ce ne sont pas des personnes, mais plutôt une armée de crocodile de plusieurs couleurs prête à me dévorer. Tous me fixent avec leurs gros yeux globuleux en attendant que quelque chose arrive. Bon, je suis censé faire quoi moi là ? Ne plus bouger comme avec les guêpes ? Non, c’est bien pire que des guêpes là. La proximité fait qu’ils peuvent aisément me déchiqueter avant même que je n’ai le temps de dire oups. Je pourrais éventuellement me protéger avec mon armure d’argile mais face à autant de reptiles je ne tiendrais pas longtemps… Ma dose de chakra se viderait au bout d’un moment ça c’est sûr.

Mais alors que la lumière continue d’augmenter, révélant ainsi de plus en plus la pièce, je sens un souffle dans mon dos. Comme si quelqu’un respirait derrière moi. Je me retourne alors doucement, appréhendant la suite, avant de tomber nez à nez avec l’énorme mâchoire d’un crocodile géant. Je crois même qu’il est plus grand que celui que j’ai affronté tout à l’heure… Par prudence, je prends soin de reculer légèrement sans pour autant entrer en contact avec les autres crocodiles qui m’entoure. Ce n’est qu’après quelques secondes de silence que l’énorme crocodile se met à… parler. Oui oui tout à fait, un crocodile qui parle et pourquoi pas un cochon volant pendant qu’on y est !

- Mes salutations, dame aux cheveux roses.

- Euh… Bonjour…Crocodile géant…

- Tu dois sûrement te demander ce que tu fais ici… Eh bien sache en premier lieu que c’est moi qui t’aie invoqué ici, ou plutôt que tu as été automatiquement téléporté ici après avoir vaincu notre roi.

Euh…. Il est en train de me dire que l’autre crocodile géant qu’on a battu avec mes coéquipiers était en fait le roi des crocodiles ? Bah écoute c’est cool mais je ne vois pas trop en quoi ça m’avance, j’aimerais plus savoir comment rentrer chez moi sans perdre un membre entre les mâchoires d’un de ses camarades plus petit que lui…

- Il y a une longue tradition qui perdure dans notre race. La personne qui tue notre roi ou reine devient à son tour le chef de notre race et ce, sans qu’aucune contestation ne soit possible.

- Attendez, vous êtes en train de me dire qu’en ayant vaincu le gros crocodile blanc tout à l’heure, je suis devenu la reine des… crocodiles… ?

- Tout à fait. Nous te sommes tous dévoué depuis la seconde où tu as tué Hiryo, notre ancien roi.

Ah. Ahah. AHAHAHAH. C’est une blague ? Moi Sazena, Jonin de Konoha, je suis maintenant reine des crocodiles qui parle, sans même qu’on m’ait demandé mon avis ? Ouais nan, tout ceci ne doit être qu’une blague ou un rêve, enfin je ne sais pas moi, depuis quand un crocodile parle déjà, hein ?! Et puis c’est pas un peu débile qu’une humaine devienne reine de leur race alors que… Je ne suis même pas de leur race ?

- Et vous allez me dire que vous ne trouvez pas étrange d’avoir une humaine en tant que Reine ?

- Oh vous savez, nous avons déjà eu un roi humain et c’était l’un des meilleurs que nous avons eus. Cela ne pose donc aucun problème, sauf peut-être que tu dois faire quelque chose pour pouvoir facilement entrer en contact avec nous.

Ouvrant la gueule, un grand rouleau sort de sa bouche pour venir rouler à mes pieds. Sceptique, je l’attrape et le déroule découvrant alors de nombreux textes avec des cases comprenant à l’intérieur des empreintes digitales.

- Croque ton pouce afin de le faire saigner et marque une case vide de ton empreinte ensanglantée. Dès lors, nous serons ton Kuchiyose. Tu pourras nous invoquer quand tu veux et où tu veux. Nous savons même utiliser les arts ninjas, nous pouvons donc combattre à tes côtés.

Ah mais attendez… J’ai déjà entendu parler de ce genre d’invocation. C’est très rependu chez les jonin d’avoir un animal qu’on peut invoquer quand on veut pour combattre. J’ai même entendu dire que certaine invocation se rebellaient de temps à autre. Cela explique alors le pourquoi du comment je me suis retrouvé face à un crocodile qui parle… Ce n’était pas un rêve finalement. Je croque donc mon pouce comme me l’a demandé le gros reptile et appose mon empreinte digitale dans une case vide. Dès la seconde qui suit, mon prénom s’écrit tout seul en dessous de la case où j’ai posé mon empreinte.

- Sazena, je vous déclare officiellement, Reine des Crocodiles !

Un énorme gong retentit et la lumière baisse d’un seul coup. Et c’est reparti pour un tour… La même sensation que la dernière fois envahit mon corps avant de finir dans le même noir complet. Je commence à en avoir un peu marre de tomber dans les pommes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t199-sazena
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh, un sac à main vivant ! [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» [liste] Morts Vivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-