Partagez | .
 

 Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Groupe 1   Lun 5 Aoû - 18:39

Règles

    o Merci de respecter l’ordre de post établi dans vos groupes.
    o Le premier post de chaque joueur sera un post d’introduction. Les combats débuteront dès votre second tour.
    o Vous disposez de 48h pour poster.
    o Si vous ne respectez pas votre délai, votre tour sautera et les attaques lancées à l’encontre de votre personnage seront automatiquement encaissées. Le Staff peut aussi prendre la décision de vous exclure de la FD si jamais vous ne respectez pas les délais.
    o Si vous pensez ne pas pouvoir poster dans les temps, vous pouvez toujours demander un joker de 12h en postant une absence. Vous ne pourrez l’utiliser qu’une seule et unique fois.
    o N’oubliez pas qu'en Frappe Décisive, votre personnage peut mourir. Ne prenez pas votre tactique à la légère ou vous en subirez les conséquences…
    o Soyez fair-play et, surtout, cohérent avec votre personnage !


Ordre de post
    Chinmoku Xaldin
    Apolyon
    Kazekage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 5 Aoû - 20:07


Spoiler:
 
On dirait un mauvais film américain. Si on devait me placer dans le rôle du personnage, je serais le gentleman cambrioleur. L’homme que personne ne soupçonnerait, entrain d’attendre le moment propice pour frapper son coup. Le contexte ? Un jour banal, comme tous les autres, à Suna. Quoique… Le lieu ? Le palais de kazekage. Avec quelques personnes un peu partout, des ninjas pour la plupart, et quelques civils. Je m’étais contenté de m’asseoir sur une chaise à proximité, et attendait. Mais voilà, maintenant ça faisait bien deux ou trois heures. Résultat ; Une responsable, interloquée par ma présence dans les lieux depuis tout ce temps était venue me demander ce que je faisais ici. Je lui répondis avec un large sourire :

    – J’attends ma petite amie, elle est allée s’entretenir avec le Kazekage.


Elle a l’air de me croire, et tourne les talons. Mais au même moment, des cris commencent à s’élever de toutes les parts du village. Elle se retourne. Un spasme maléfique me parcourt. Oui, calme toi. C’est bien l’heure, ami de toujours. Aujourd’hui, tu seras le spectateur de ma violence. C’est très rare, alors profite du moment, mais surtout, sois sûr que tu n’interviendras pas. Non, il n’en est pas question. C’est mon combat, cette fois-ci. Mais voilà, la femme me fixe, toujours un peu béate.

    Allez protéger le village, je vais chercher notre kage.


Elle fixe mon faciès avec un peu plus d’insistance. Mes pupilles ne trahissent pas, je suis un Chinmoku. Elle obéit presque, quoiqu’avec un peu de retenue. Maintenant, la route est dégagée. Il est temps d’aller chercher le bonhomme. Ceux qui liront ce récit se diront que ce n’est qu’une simple vengeance. Non. C’est le début d’un plan. La vengeance, ce sentiment ne m’a jamais habité, et ne m’habitera jamais. Si je devenais violent par nécessité, il n’y aurait qu’une seule éventualité ; Ma folie m’avait consumé.

Je longe les couloirs que je connais presque par cœur. Je cherche son bureau. Je cherche encore, encore et encore. Puis, au détour d’un couloir, j’aperçois la salle en question. Mon cœur bondit, pour se calmer définitivement, tandis que j’empoigne un kunai muni d’une note explosive au bout. Je pousse la porte et cherche le quidam des yeux.

Que le bal commence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 5 Aoû - 20:56


    Il avait laissé ses hommes faire leur boulot. L'attaque avait commencée et rien ne pourrait arrêter l'inexorable avancée de la Brume. Les villageois courraient dans tous les sens. Cela lui rappelait Kumogakure. Le visage apeuré, ils tentaient de fuir. Ne regardant pas la direction qu'ils suivaient. Beaucoup d'entre eux percutèrent le dirigeant de Kiri. Peu se retournèrent lorsqu'ils se rendirent compte qu'il s'agissait d'un étranger. L'information avait rapidement filtrée. La rébellion s'était alliée à la puissance de la Brume. Un cas de haute trahison.

    Se faufilant rapidement, il connaissait sa direction. Le plan qu'on lui avait refilé lui permettait de ne pas se perdre dans l'immensité de ce village. Saoulé de ce bout de papier, il le jeta et monta rapidement sur une des bâtisses, il repéra le palais et s'y dirigea. Plus rapide, et il n'aimait pas lire les plans. Perte de temps inutile, et puis personne ne lui barrait le chemin, alors autant passer par les airs.

    Arrivé devant le palais, deux gardes lui barrèrent la route. Leur vitesse fut affligeante et il tombèrent rapidement au sol. La demande de Xaldin, ne pas tuer de Sunajins, lui importait peu. Si il pouvait s'échauffer en exécutant le plus possible de soldats ennemis, il ne s'en priverait pas. Au contraire. Jetant le dernier cadavre sur le mur en face de lui, il entra dans le bâtiment. Une femme lui barra la route. Elle ne semblait pas elle-même. Les yeux d'Apolyon montrèrent une rage peu commune. Il lui attrapa les cheveux et la plaqua contre le mur en lui tordant le bras.

    « Si tu veux vivre, indique moi le chemin qui mène au Kazekage ! Vite ! »

    Elle tenta de résister mais céda lorsqu'il lui asséna un coup de coude au niveau du visage, lui ouvrant l'arcade. Ils montèrent quelques étages, délaissés des gardes, et se retrouvèrent rapidement vers une porte entrouverte. Des voix en sortaient. La femme avait fait ce qu'il lui avait demandé. Il la ramena devant lui et la regarda une dernière fois dans les yeux.

    « Dire que je suis désolé serait un mensonge. Tu ne seras qu'une victime parmi d'autre. » dit-il avec un sourire cruel.

    Un bruit sec, un corps qui tombe silencieusement. La nuque brisée elle était mort le regard terrifié. Poussant la porte doucement, il retrouva Chinmoku Xaldin en compagnie d'un homme dont il ne pouvait pas encore voir le visage. Sûrement le Kazekage. Restant à mi-distance des deux hommes, il observa la salle. Très exiguë. Il faudrait peut-être augmenter l'espace afin d'avoir plus de possibilité de mouvements.

    « Permettez que je m'invite.. »

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 6 Aoû - 13:56

Avec une certaine once de nostalgie, un homme observait, du sommet de la tour, le spectacle qui se jouait sous ses yeux amusés. Cela lui rappelait le « bon vieux temps ».

Ce temps où il avait mené une révolte contre son village, Suna.
Ce temps où il était venu, ici-même, pour combattre le Kazekage.
Ce temps où il avait vaincu ses opposants et prit le pouvoir par la force.

Et aujourd’hui, voilà qu’il revit ces instants, bien que cette fois, il occupe le rôle de l’opprimé et non celui de l’oppresseur, comme auparavant.
Les mains serrant les barrières installées sur les bords du toit, il contempla les multiples endroits attaqués. Nombreux étaient les bâtiments à exploser, les personnes hurlant à la mort et, surtout, le nombre de rixes qui confrontait les vrais Sunajins contre les blasphémateurs et leurs alliés Kirijins. Progressivement, le Chaos s’installait à Sunagakure, transfigurant le village en une terre désolée et ce, à grande vitesse. S’il ne s’occupait pas de cette menace au plus vite, son royaume redeviendra qu’un vaste champ de sable dans lequel la population se comptera sur le bout des doigts. Lâchant un ultime rire, court et arrogant, le vieil homme attrapa son arme fétiche, un sabre long et retourna dans ses quartiers.

Si l’investigateur de cette révolte poursuivait les mêmes objectifs que lui dans le passé, une chose était sûre : il cherchera à défier et défaire celui qui était sur le trône. En l’occurrence, sa personne.

Qu’elle ne fut pas sa joie de constater que ses hypothèses s’avérèrent exactes lorsqu’il vit un jeune homme pénétrait dans son bureau. Une personne, à la chevelure blanche-neige, qui arborait le blason de Suna. Pour connaître un minimum ses hommes, ayant consulté ses dossiers de manière régulière, le Kazekage n’eut aucun mal à reconnaitre Chinmoku Xaldin, un Jōnin qu’il avait longtemps considéré comme étant prometteur. Mais alors que ce dernier venait à peine de rentrer, un autre acteur révéla sa présence, ce qui ne surprit en rien le vieil homme : puisque les shinobis de Kiri étaient là, tuant une multitude de Sunajins, il n’était en rien surprenant de voir le Mizukage entrer dans son bureau. Sa réaction ? Un puissant rire amusé, qui en disait long sur l’estime qu’il portait envers son homologue de la Brume.



    » Xaldin, Xaldin, Xaldin… répéta sur une voix déçue le Kazekage. Que ce soit toi l’organisateur de tout ce « petit désagrément » ne me choque pas plus que cela. Avec ma « politique », je m’attendais bien ce que quelqu’un vienne m’exprimer son « amour », si je puis dire…


Le vieil homme s’arrêta quelques secondes, regardant d’un air méprisant le Mizukage. Il avait eu vent de ses agissements, en particulier à l’égard de Kumo. Et à ses yeux, cette Ombre n’était nulle autre qu’un lâche, un peureux, incapable de faire front à une autre personne de son niveau sans assistance ou sans lui planter un couteau dans le dos. Et sa pensée s’avéra véridique, puisqu’il semblait que lui et le Sunajin renégat allaient faire équipe pour défaire l’actuel Kazekage. Quels malheureux imbéciles ils faisaient…


    » Mais de là à ce que tu ailles te prostituer auprès du Mizukage et de ses caniches… J’en suis profondément déçu.


Un sourire à glacer le sang fit alors son apparition sur son visage. Son regard prit une expression meurtrière et démente, prévoyant l’horreur absolue que vont s’apprêter à vivre ses deux antagonistes. D’un mouvement lent et élégant, il déposa sa main sur le manche de son sabre avant de fermer délicatement chacun de ses doigts et de dégainer sans se presser son arme, la lame de cette dernière frottant avec l’intérieur de l’étui. L’arme resplendissait, la couleur de sa lame était d’un argent qui ne pouvait que rappeler la lune et elle semblait extrêmement bien aiguisée, comme si elle pouvait trancher le métal comme s’il s’agissait d’une simple feuille d’arbre.


    » Montre-moi tes ambitions, jeune Chinmoku. Montre-moi ta motivation, ton envie de prendre et de faire changer Suna. Je t’attends. J’attends également ton ami, le Lâche Sans Honneur. Mais sache une chose… Tes idéaux ne valent rien contrairement aux miens. Moi, je n’ai pas eu besoin de lécher les pieds d’une autre nation pour prendre le pouvoir. Mais surtout, j’ai vaincu et tué mon prédécesseur seul, sans aucune assistance… Comment peux-tu… Non. Comment pouvez-vous croire avoir la moindre chance face à moi, hum ?


Sûr de lui comme jamais, le vieil homme déposa sa seconde main sur le manche de son arme et se mit en posture de combat, le sabre tendu devant lui, la lame pointant vers le toit du bureau. Cette bataille du pouvoir n’était pas la première qu’il menait et ne sera pas la dernière. Il gagnera. Comme toujours. Et une fois qu’il se sera occupé du cas des traîtres et de leurs alliés Kirijins… Il lancera son plan de conquête… Il humiliera ceux qui ont bafoué le village par le passé, le poussant dans son état léthargique d’aujourd’hui… Konoha le paiera cher, tout particulièrement…


    » Venez… Je suis empressé de voir la Peur s’installer sur vos pathétiques visages. Je suis si excité à la simple idée de sentir ma lame découper vos corps freluquets. Je suis impatient de voir vos têtes suspendues au-dessus de mon bureau en guise de trophée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 6 Aoû - 17:50

Je passais les doigts sur le kunaï, pensif, évasif. Je regardais l’homme qui me faisait face. Un homme bien mieux bâti que moi, avec une certaine prestance. Quoique un peu Portugais sur les bords, ahah. Des scarifications parcouraient son corps à plusieurs reprises. Des scarification apparentes, pas comme les miennes. Aux yeux du monde, je n’étais qu’un garçon inoffensif et gâté. Un petit génie dans la cour des grands. La vérité était toute autre. La façade cachait un monstre qui allait ressortir, un jour ou l’autre. Je rendis au kage son rire puissant et tonitruant. Comme ça, ça donnait le bon rythme pour commencer, t’vois, un truc qui met d’l’ambiance, pas un combat trop dark.


    - Je suppose  que tu t’es préparé, alors.


A ma grande surprise, je fus rejoint par Apolyon Mon ton se faisait neutre :


    - Bonjour, Mizukage.


Je ne supportais pas les envoyés dans l’au-delà si ils partaient en vain, et j’en avais eu un paquet en « côtoyant » Apolyon et ses hommes. Mais j’abandonnais ces pensées vides pour un large sourire suite aux dires du Kazekage. Un vrai rigolo notre ami, j’l’aurais bien gardé finalement. Nonchalamment, ma main parcourut mon autre poignet, pour effleurer un sceau. Je suivis le mouvement jusqu’à mon coude pour rester le plus « naturel » possible. Le cœur de Kuzko lui, avait commencé à battre. Bientôt, on allait pouvoir jouer. Mais cette fois, mon ton s’était fait ferme, presque effrayant, alors que je le fixais.


    - Je suis leur allié, pas leur caniche, et n’importe qui pensant le contraire se trompe. J’vais t’dire un truc. L’seul avantage qu’ils ont sur nous, c’est l’veto d’pas aller s’entretenir avec Kumo. A part ça… Si il y’a vraiment prostitution, j’pourrais bien tenir ça de ta mère. A moins que ça soit ton père, trop de poils pour savoir.



Je levais les mains, et les ouvrit, dans un léger mouvement de provocation. Bien qu’elles ne lui soient pas adressées –les premières paroles-, je cherchais à raviver la mémoire d’Apolyon, et à vrai dire, malgré le fait que dans notre entrevue, Kiri avait un droit de veto sur toutes les nations, j’avais réussi à la repousser après quelques négociations écrites à une seule patrie, celle de la foudre. Encore un petit pas en avant. Ceux qui pensent que je ne serais qu’un simple pantin de Kiri ont tord. Mais, ça ils ne peuvent pas le savoir. Je n’étais pas venu parler à la nation qui avait trahi son ancien allié sans prendre de mesures, ça semblait absurde. Sans vouloir me flatter, mon plan était superbe. Je ne lancerais jamais d’assaut en premier à proprement parler sur Kiri, mais j’avais un plan de secours que je pourrais utiliserais à n’importe quel moment, si je sentais que le pays de l’eau faisait trop pression sur moi, ou qu’on me forçait littéralement la main, tout ne serais que question de temps. Le pire c’est que Kiri n’y a vu que du feu, alors qu’une petite partie de mon plan avait été accomplie lors de notre entrevue. Ils ont vu en moi un enfant naïf, qu’ils pourraient manipuler. Dans un sens, ce n’est pas faux, mais ils ne s’attendraient pas un moment au « retour à l’envoyeur ». Mais bien sûr, ce ne sera seulement que si je vois que Suna sombre en dictature. A part ça, je reste un « caniche », pour reprendre l’expression du Mujôna.

Enfin, tout d’un coup, il commence à ne plus trop me plaire le gars…


    - Tu parles trop pour ne rien dire. M’enfin, laisse moi te dire une chose. Je suis totalement différent de toi. Le nouveau Suna sera bâti sur des règles, des bases solides, et surtout de la liberté. Toi, tu as bâti Suna sur la dictature et le désir de vengeance. Nous sommes TOTALEMENT différents.



Je lançais mon kunai sur le toit du bureau, et le fit exploser en signe de début de combat. Une bonne partie s’en effondra, et le soleil inondât la pièce. Je jugeais ce moment propice pour passer à l’action, et mine de rien, j’allais encore le provoquer… Il parlait de peur, mais c’est lui qui allait la ressentir. Mes pupilles se plantaient dans les siennes et le genjutsu fût lancé. Instantanément –façon de parler-, je détachais Kuzko de mon collier, pour qu’il file vers le Kazekage en tournant sur lui-même, avec pour but de lui atteindre l’organe vital.

Spoiler:
 


Dernière édition par Chinmoku Xaldin le Mer 7 Aoû - 0:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 6 Aoû - 18:38

    Le Kazekage était vachement balaise. Rien à dire sur la corpulence du bonhomme. Mais il semblait avoir très mal vieillit depuis la dernière fois ou les deux hommes s'étaient rencontrés. Même si le terme croiser était plus en adéquation avec l'événement passé.

    Apolyon dû également subir des railleries de la part du colosse. Chose banale. Il se foutait complètement de ce pouvait bien penser les habitants des pays inférieurs. La petite antilope peut-elle comprendre pourquoi le grand prédateur s'attaque à elle ? Dire qu'il ne s'agit que de nourriture, c'est rabaisser l'instinct de domination animale. De ce fait, le Mizukage ne trouvait pas l'intérêt de répondre à de telles attaques verbales.

    La suite était étonnamment drôle. Xaldin, en cherchant bien, semblait avoir retrouvé les parties génitales qu'il avait perdu au pays du Fer. Apparemment l'ivresse de l'action lui avait redonné du courage et il ne se faisait plus dessus devant un homme infiniment plus puissant que lui. Ou alors c'était que le Kazekage ne méritait pas sa réputation et que ce n'était qu'un beau parleur. Voir le gamin répondre avec une telle arrogance, s'en était drôle. Vraiment. Les insultes répondirent aux insultes. Apolyon avait l'impression de voir Kojuin répondre à son reflet. Deux hommes qui ne semblaient pas s'apprécier et qui allaient s'affronter dans un combat dantesque.

    Les deux villages, Kiri et Suna, étaient certes alliés, mais le chef de la Brume ne faisait nullement confiance en Xaldin et il avait déjà commencer à prendre des dispositions pour répondre à une attaque surprise ou à une trahison quelconque. Comment le gamin Jônin avait-il pu croire qu'un homme comme Apolyon pouvait lui faire confiance ? Le Mizukage n'avait confiance qu'en deux personnes. Jutsugo et Kojuin. Le reste ce n'était que du vent ! Alors faire confiance en un type venu d'un village en plein milieu d'un désert, souhaitant son aide pour trahir son propre chef. Celui qui lui a fait confiance et qui l'a emmené jusqu'à sa place actuelle ? Une blague !

    « Vieillard.. Je n'aurai jamais cru te revoir un jour. Nous nous étions croisés, il y a maintenant quelques lunes. Le gamin n'était pas encore né je crois. Tu as mal vieillit. Dire qu'avant tu aurais été plus sage et aurait cédé la place.. Apolyon soupira et montra le Chinmoku... Quelle ne fût pas ma surprise de recevoir une demande de la part un soir, missive venant de Suna ! Je croyais que tu en était l'instigateur, jusqu'à ce que j'entende la proposition de cet homme. Alors tes basses insultes ne me touchent pas plus que ça. Je suis ici pour permettre à Kiri de montrer sa puissance. Mais je dois dire que vous voir vous chamailler, cela est agréable à mes yeux.

    Ne réussissant pas à garder son calme apparent, le gamin attaqua. Il lâcha son aigle de compagnie et ce dernier attaqua à l'aide d'un puissant mouvement d’ailes. Le Chinmoku lançait donc les hostilités. Apolyon eut envie de les laisser se battre et de n'intervenir que lorsque le rebelle serait en danger. Mais la différence de puissance entre les deux protagoniste était bien trop élevée, et l'enfant serait rapidement débordé par la toute puissance du Kazekage. Alors ses mouvements furent rapides, comme toujours.

    « Raigen, Raikouchou »

    L'attaque permettait au Mizukage de distraire son adversaire. Rapidement il se retrouva derrière ce dernier et tenta de lui asséner un coup au niveau de la nuque, faisant attention à ne pas trop se découvrir et à ne pas subir l'attaque de Xaldin. Le combat commençait, vers quelle finalité ?


Raigen, Raikouchou - Illusion d'éclair [B]
Spoiler:
 

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 1   Jeu 8 Aoû - 12:42

Xaldin refusait de voir la réalité en face de lui et ce déni amusait fortement le vieil homme. Le fait que l’enfant que représentait le Sunajin soit un aveugle pensant avoir tout calculé à l’avance le divertissait tellement qu’il n’avait aucun doute quant à sa victoire à venir : comment un imbécile pourrait-il prétendre au titre de Kazekage ? Cela était absurde pour lui. Et en plus de cela, il se persuadait d’être différent du Mujōna… A ses yeux, quelqu’un se devait de stopper le flux de conneries idéalistes et pacifistes que disait le jeune Chinmoku. Croyait-il réellement que les choses allaient se passer ainsi ? Que la guerre peut se passer ainsi ? S’il pensait cela, alors autant qu’il meurt : la situation actuelle du monde d’aujourd’hui ne pouvait pas réaliser ses souhaits. Cela était impossible, le Kazekage le savait éperdument : après tout, lui aussi souhaitait, à l’origine, une cessation de ce conflit interminable et lassant…

Le Mizukage, quant à lui, nageait en pleine folie. D’une part, il confondait le Mujōna avec son prédécesseur, ce qui ne manqua pas de déclencher en lui un fou rire. D’autre part, il déclarait que le seigneur du vent aurait refusé le combat par le passé. Une accusation infondée mais surtout, erronée. Alors, c’était ça le monde shinobi de nos jours ? Un monde rempli d’ahuris et de cinglés concevant des souvenirs inexistants ? C’était ce genre de personnes que l’on mettait au pouvoir et que l’on voulait faire continuer à prendre les rênes du système ninja ? Pas étonnant que Konoha n’ait nommé aucun Hokage depuis plus de quarante ans. Et pas surprenant que le Raïkage de Kumo soit mort… D’un coup, la rumeur disant d’Apolyon être l’assassin du seigneur des nuages semblait perdre de son sens, de sa crédibilité. Un sourire aux lèvres, le Kazekage rengaina son sabre, n’estimant guère nécessaire de s’en servir.



    » Quel sublime duo d’imbéciles heureux vous former, Chinmoku-kun et Mizukage. Vous ne méritez même pas l’honneur d’être purifié par mon sabre…


C’est alors que quelque chose d’étrange se produisit. Une petite vague de spectres firent leurs apparitions, essayant d’hanter le Kazekage. Le Mizukage et Xaldin ne semblèrent pas remarquer leurs présences, tandis que le Mujōna ne put s’empêcher de lever un sourcil, plutôt étonné de la scène. Mais en quelques secondes, il comprit ce qu’il avait face à lui : du Genjutsu. Malheureusement pour lui, il n’eut le temps d’effectuer un contre correct car un objet aqueux le percuta de plein fouet, brisant au passage l’illusion. Suite à l’impact, le Kazekage vola à plusieurs mètres mais les paupières fermées, premier fait surprenant. Mais le pire, c’est qu’il parvint, toujours en conservant ses yeux clos, à se rattraper sur ses deux pieds sans aucun mal. Sa tête, qui était légèrement abaissée, se leva et dévoila des marques tribales autour de ses yeux. Les paupières du Kazekage s’entrouvrirent lentement, dévoilant une forme d’iris jusque-là rarement vu.


    » Sennin Mōdo… déclara-t-il, sur un ton froid à en glacer le sang.


Le mode Sennin, un art ancestral que peu de shinobis ont pu acquérir depuis le début de l’ère Ninjutsu.
Une nouvelle attaque vint à lui, une vague d’éclairs tombant un peu partout, l’éblouissant légèrement. Une diversion, à ne pas en douter. Et ses doutes se révélèrent fondés lorsqu’il sentit l’aura du Mizukage juste derrière lui. Ne souhaitant pas subir les frappes d’un tel shinobi, le Kazekage avança rapidement et se retournant vers son ennemi venu de Mizu no Kuni. Il créa alors une bulle d’eau contenant une quantité d’air non-négligeable et qui ne cessait de tournoyer à l’intérieur de sa prison.



    » Fūton, Haishutsu !


L’air contenu dans la sphère perça cette dernière et s’en libéra, sous la forme d’un fin filet d’air linéaire, souhaitant percuter de plein fouet le Mizukage. Si ce dernier se prenait cette attaque, nul doute que la force de perçage de l’attaque ne lui fera aucun cadeau. Pendant que l’air était expulsé, sa force – Doublée par le Mode Sennin – fut suffisante pour faire reculer le Kazekage jusqu’à se stopper environ un mètre devant Xaldin, dos à lui. Lâchant un petit rire, le seigneur de Suna dirigea son bras gauche vers la tête du jeune révolutionnaire, pour lui faire goûter à la terrible puissance physique de son coude. Pour être Kage, il faut avoir la tête sur les épaules et le Mujōna allait prouver au jeune Chinmoku qu’il n’était pas suffisamment résistant : ni pour le détrôner, ni pour garder sa tête à sa place…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 9 Aoû - 4:32


Ces kages commençaient à rouiller. Le pouvoir et la puissance pervertissait la pensée. Je savais ça, et je virerais peut être, voire même certainement comme eux si je devenais kazekage. C’est pour ça que je ne voulais pas m’octroyer le pouvoir total. Car c’était sine-qua-non pour la suite du plan. Mais je n’étais pas encore arrivé à cette partie. Il y’avait encore un gros obstacle que je devais franchir. Je restais néanmoins confiant. Ce n’est pas n’importe qui m’a appris à être un ninja. Je suis l’enfant des aigles.

Et lui, quel enfant était-il ? Apparemment, il était du genre spirituel… Cette technique, le mode sennin. Je la connaissais de nom, de renommée. Alors c’était ça son pouvoir. Très certainement pas négligeable, mais il s’était tout de même pris mon offensive. Apolyon lui, était venu derrière notre ennemi pour lui asséner un coupà la nuque, mais le dirigeant des sables s’était montré plus réactif, et contre attaqua derechef. Repoussé par sa propre attaque, voilà qu’il se dirigeait vers moi, tandis que mon corps s’illuminait d’une énergie ambrée, et j’avais bien fait. Sa dextre filait maintenant en direction de mon faciès avec une extrême rapidité, presque déconcertante. Mais j’avais pu avoir la situation en main, et d’un mouvement bref et véloce, j’esquivais le coup, avant de contre-attaquer à mon tour. Il allait goûter à la vraie douleur. Tandis que j’utilisais mon pied gauche pour me reculer le plus loin de lui, je fis en sorte de ramener mon pédicule droit pour effleurer le sien, tout en criant à mes alliés un « maintenant » , tout ceci sans pour autant désactiver mon boost, bien sûr. A quoi ce mouvement anodin allait bien pouvoir servir ? A le plonger dans une illusion brève, très brève, mais terriblement dévastatrice. Me mettant hors de portée, je vis mon animal de compagnie filer à nouveau vers le kazekage, et attendais qu’Apolyon en fasse de même. Où convergerait la suite de notre rencontre ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Groupe 1   Ven 9 Aoû - 9:28


    Il était pas nul le bougre. Avec une facilité déconcertante, le Mujôna s'était relevé du Genjutsu et de l'attaque de Xaldin et avait activé le légendaire mode Sennin. Ce n'était pas la première fois qu'Apolyon voyait ce mode. Apparemment les anciennes « ombres « des villages maîtrisaient toutes se mode. Il en était de même avec l'ancien Raikage. Une technique ancestrale permettant d'utiliser l'énergie de la nature. Une énergie illimité en quelque sorte.

    Comment le Mizukage s'en était rendu-compte ? Simplement lorsqu'il vit que sa diversion n'avait pas marché, que le Kazekage s'était retourné avec une vitesse hallucinante et qu'il avait contre attaqué en reculant. Rapidement , lune bulle d'eau avec qu'il avait crée avait explosée et la force de l'explosion créa une puissant vent qui se dirigea vers le chef de la Brume. Il n'y avait qu'une issue, encaisser l'attaque. Mais pas entièrement, sinon c'était la mort presque assurée. Le mode Sennin développait la puissance de son utilisateur d'une manière démentielle.

    Il avait réagi rapidement, son pied était déjà au sol lorsqu'il termina ses mudras. Le souffle de l'attaque faisait voltiger les cheveux du Kirijin. Heureusement qu'il maîtrisait lui aussi le Ninjutsu. Un mec normal aurait succombé à cette contre attaque. L'eau qu'il expulsa de sa bouche le protégea en partie. Cependant l'attaque le propulsa contre le mur. Le choc fut rude, mais rien d'insurmontable et il remarqua, grâce au sang qui y coulait, une légère blessure au niveau de l'épaule. Un Kage pouvait bien encaisser de telles attaques. Et cette guerre avait aussi comme but de montrer la toute puissance du chef de Kiri.

    Durant tout cette enchaînement, Xaldin avait esquivé l'attaque du Mujôna grâce à une vitesse bluffante, sûrement un de ces techniques pour fuir un combat rapidement. Son invocation exécuta encore la même attaque. Apparemment il semblait croire qu'une même attaque pouvait fonctionner deux fois de suite contre un type de la trempe du Kazekage. En esquivant l'attaque, Apolyon avait remarqué que Chinmoku avait touché son adversaire, ou plutôt l'avait effleuré.

    L'eau de sa protection s'était maintenant étendue à toute la surface de combat. Ils avaient maintenant tous les pieds dedans. Les signes furent rapides. Dès lors qu'il avait lancé sa protection, l'idée d'Apolyon avait germée et il avait déjà eu la suite en tête. Une telle attaque ferait du dégâts même à un possesseur du Mode Sennin, il fallait tenter quelque chose et son combo avait la particularité de doubler de puissance grâce à l'utilisation préalable de l'eau. Cassant une partie du bureau, il l'utilisa comme piédestal afin de ne pas être touché, et, une fois qu'il eût mis sa main sur l'eau, il regarda la scène de combat et profita du fait que le chef du Sable ne le regardait pas.

    « Raiton, Kangekiha »

    L'électricité fût donc lancée de sa main et se dirigea à toute vitesse vers son adversaire. En vrai, elle recouvrit toute la surface de combat. C'était une attaque de zone dont la puissance était doublée par la technique Suiton utilisée juste avant. Il fallait maintenant voir si son combo allait réussir.



Explication:
 

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 19 Aoû - 12:03

    » Allons, allons ! Du Genjutsu ? Andouille…


D’un brutal coup de sabre planté dans son flanc gauche, le Kazekage n’eut aucun mal à se libérer de l’illusion du révolutionnaire. Cette action de la part du jeune Chinmoku prouvait au seigneur du vent que celui qui désirait prendre sa place n’avait qu’une connaissance limitée de ce monde. Comment, en prenant en compte cette donnée, peut-il vouloir prendre le titre de chef de village ? Cela paraissait absurde. Aussi absurde que de croire Kiri être un allié fidèle et sain d’esprit. Son animal de compagnie repassa à l’attaque mais cette fois, le Mujōna était plus que prêt à recevoir sa visite : créant une bulle d’eau, il se retourna et laissa sa sphère exploser, libérant un courant d’air dévastateur dont les vents étaient aussi tranchants qu’une centaine de lames réunies. Avec ça, il y laissera son plumage.

Ses sens du Senjutsu l’alarmant sur une activité suspecte de chakra derrière lui, le Kazekage se tourna vers le Mizukage. C’est à ce moment précis qu’il constata avoir les pieds dans l’eau. Mais il ne put réagir à la suite : la stratégie d’Apolyon s’était avérée osée mais intelligente et le seigneur du vent ne put rien faire pour empêcher sa propre électrocution via le jutsu Raïton de son antagoniste. Légèrement sonné, Kao posa un genou au sol, signe d’une première victoire en soit pour le duo improbable. Mais, bien qu’ayant montré un signe de faiblesse, le Kazekage lâcha un rire mauvais, inquiétant même…


    » Bien, bien… Vous m’avez montré l’étendue de votre puissance, de votre talent ! Laissez-moi vous faire voir ma réelle puissance…


Affichant un sourire mauvais qui n’annonçait rien de bon, le Kazekage se leva et se mit à tendre ses deux bras devant lui.

    » Fūton, Suna no Shike !


Une gigantesque tempête se leva, dont les vents étaient si tranchants qu’ils n’avaient aucun mal à réduire à l’état de poussière du diamant. Le cataclysme fut si dévastateur que les derniers murs du bureau qui ne s’étaient pas encore effondrés furent réduits à néant sous la force dévastateur du vent. Le Kazekage prenait le soin de s’éloigner lentement de ses deux protagonistes, espérant les revoir avec leurs membres éparpillés ici et là. Bien qu’il n’ait aucun doute quant à la survie d’Apolyon – Il n’était pas Kage pour rien, celle de Xaldin était beaucoup plus énigmatique. Comment pouvait-il parer une telle puissance. Souriant, le Kazekage prit son sabre en main, espérant que le jeune Chinmoku viendra pour se faire pourfendre par l’arme du Mujōna.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 19 Aoû - 23:36

La diversion pour qu’Apolyon et Kuzko puissent attaquer avait fonctionnée. Ce genjutsu avait une seule utilité. Ouvrir des brèches. Le temps qu’on passait dedans, ou qu’on utilisait pour le repérer et s’en sortir peut être sensiblement le même pour un ninja expérimenté.

Mais apparemment, le Kage des vents voulait porter ça au niveau suivant. Pour un vieillard, c’est pas mal. C’est même la première fois que je vois quelqu’un avec un chakra aussi puissant et imposant, même Apolyon ne fait pas le poids. Mon boost était toujours activé, et Kuzko s’était fait renvoyer chez lui après une riposte ennemie. Je pris donc la décision d’aller le chercher moi-même au corps-à-corps. Suicidaire face à quelqu’un qui usait du senjutsu, mais il fallait le repousser dans ses derniers retranchements, surtout au niveau du chakra. Quitte à se montrer suicidaire.

Mais voilà, ça ne se passa pas comme prévu. Une brise malsaine, au début omniprésente, s’accentua subitement. Instinctivement, j’utilisais ma technique de « l’hydre », en donnant un coup d’accélérateur, qui ne fut pas suffisant. J’étais littéralement entre les deux parties. Le quidam ayant crée un cyclone, mon boost m’a permis de faire mon chemin jusqu’au centre de cette mini tempête, mais partiellement seulement. Mes jambes étaient restées « coincées », et se faisaient maintenant violement laminer, déchiqueter. Je jurerais même avoir entendu un craquement d’os.

    *Ahah. C’est tellement réjouissant. Notre fin approche.*
    *Tu es perplexe, tellement perplexe. Tu ne comprends rien tout d’un coup, hein Xaldin. Et si au fond, tu avais un réel démon enfui en toi, tout ce temps ? Si je n’étais pas simplement le fruit de ta folie.*
    *Mais non. Je suis toi, tu es moi. Enfin, pas exactement. Nous sommes la même personne, et je suis toi. Mais toi, tu n’es pas moi. Tu crois me contrôler. Non, tu crois te contrôler. Mais tu ne peux pas te contrôler. Ton potentiel, ton vrai potentiel, c'est-à-dire moi, est incontrolable, Xaldin. Car je suis le réel toi, celui que tu as façonné toi-même. Je suis ton double visage, je suis ton opposé, mais je cohabite dans tes pensées, je m’empare de toi quand ça t’amuse. Tu peux m’appeler Nidlax*
    *Tu es un fou. Et tu m’as crée de toute pièce. Comme tu as crée tous ces souvenirs indéchiffrables qui s’emparent de toi, quand je prends le dessus. Je suis ta folie, et tout ça se passe dans ta tête. Mais je peux tellement te donner. Je peux te donner une force que TU ne pourras jamais acquérir en combat. Nous allons… ECRASER TES ENNEMIS*
    *Et regarde, je suis gentil cette fois. Je ne vais rien demander en échange. Enfin, tu ne vas rien te demander, hahaha. Mais une fois que tu auras échappé à ça, tu rechercheras cette puissance exquise à laquelle tu as goûté. Tu me supplieras de m’emparer de toi, et tu connaitras la puissance. Celle qui peut anéantir tous les ninjas. N’est-ce-pas notre souhait ? Le mien… Et le tien. Après tout, je suis toi, retiens-le bien*


Xaldin était un fou de nature, bien plus que ce que l’on pouvait s’imaginer. Le combat psychologique qu’il se livrait chaque jour contre son propre fantôme était une bataille que même le plus grand des kages ne pourrait mener à bien. Cette folie, il l’avait dompté, alors il a fait en sorte que parfois, elle prenne le contrôle. Ensuite, il a fait en sorte qu’en cas extrême, elle soit source de force. Au final, il lui avait même donné un nom. Sans même s’en rendre compte, Xaldin avait perdu son propre combat, et était rentré dans une sphére de double personnalité dont il ne pourrait plus jamais ressortir, certainement. Cette folie était son opposé total, ce qu’il haissait, mais ce qu’il n’avait pu être. Et aujourd’hui, voilà qu’elle le sortait de ce mauvais pas, en échange de la malédiction éternelle. Bientôt, dans sa tête, il faudra trouver un terrain d’entente. Pour que Xaldin et Nidlax puissent cohabiter ensemble. Forcément, si Xaldin ne faisait pas le premier pas, son archétype le consumerais. Mais pour l’instant… Il lui donnait un spectacle de haut niveau, un spectacle où il sentait qu’il ne pouvait plus contrôler grand-chose…

Rapidement, une série de mudra fut exécutée. « Dinlax » prenait les choses en main. Il se servait du trou géant que son anagramme avait crée pour s’extirper de ce mauvais pas, en quelque sorte. De toute part en suivant sa position, une série d’éclairs fusa, certains frappant Kao, d’autres créant une sorte de rempart de fortune, dont la première utilité était de réduire quelque peu la force du vent pour pouvoir se propulser une dernière fois. En temps normal, cette technique aurait pu faire une défense adéquate, mais les vents n’étaient pas prêts de s’arrêter et le raiton se faisait battre par le futon.

Son pied craqua définitivement, mais il put sortir du cyclone avant d’y laisser la vie et celle de son colocataire encéphale. Instinctivement, il mordit son pouce, et utilisa sa main pour amortir la chute et invoquer son précieux allié, son « sensei » de toujours. Enfin, le sensei du vrai Xaldin. Akuro était apparu sous le garçon à la crinière alpestre, pour ensuite quitter le bureau tombant en ruine avant qu’il ne soit trop tard. Bon nombre de regard étaient maintenant posé sur le trio, mais aucun ne tenait à intervenir dans un combat qui le dépasserait. Stoppant le plus gros de l’hémorragie, et évitant la fracture à vie tout en réduisant la douleur, Xaldin désactiva sa technique de l’hydre qui lui a été vitale sur le coup. Le but étant de pousser le Kazekage dans ses derniers retranchements, l’adolescent activa une technique basique mais primordiale dans son style de combat. Il fallait vider l’ombre de toute réserve de chakra afin qu’elle désactive son mode sennin. Ceci fait, le quidam sera une proie facile pour l’aigle

Spoiler:
 

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Groupe 1   Mar 20 Aoû - 11:36


    Le Titan avait encaissé l'attaque du Kirijin. Toute l'attaque. Mais ce n'était pas pour autant qu'il s'était couché au sol et avait capitulé. Il était toujours face à ses adversaires, plus puissant que jamais. Et sa contre attaque ne se fit pas attendre. Tandis qu'Apolyon était toujours sur son piédestal, le Kazekage se délecta de sa propre puissance et utilisa la plus formidable technique Fûton jamais vue par le chef de la Brume.

    Une gigantesque tempête se leva. Les vents semblaient tranchants. Sur leur passage, les meubles furent réduits en cendre. Le bureau proche d'Apolyon ne résista pas à cet état de fait, et le support ou était le Mizukage non plus. La puissance était réellement surprenante, et même lui ne pourrait pas résister à une telle attaque. Xaldin ? Le rebelle semblait lutter contre lui même à première vue. Puis il tenta sa chance avec une nouvelle attaque, les éclairs, avant de prendre, littéralement, son envol sur le dos d'un aigle royal. Ses pieds, d'après ce que pouvait voir Apolyon, étaient maintenant inutilisables. Un vrai carnage.

    Pendant qu'il regardait cette scène, l'attaque venait vers le Kirijin. Elle s'étendait rapidement. Dans ce genre de situation, quand il faut faire face à une tempête, il était coutume de dire que seul le centre du tourbillon était un lieu sûr pour le peuple. Cependant, le centre de cette tempête était l'endroit exact ou se situait Mujôna. Et, d'après ce qu'en pensait le Mizukage, ce n'était donc pas un endroit sûr. Mais il n'y avait que cette solution, et il n'avait plus le temps d'y réfléchir. Effectuant ses mudras rapidement, il posa sa main au sol et, dans une explosion de fumée, un énorme ours blanc fit son apparition. Il s'agissait de Baltazo, le Roi de tous les ours.

    « Technique n°1, je n'ai pas le temps de t'expliquer. VITE ! »

    L'ours regarda autour de lui et compris rapidement. Il appuya sur l'abdomen de son comparse et rapidement un frisson parcouru le corps de ce dernier. Apolyon enchaîna avec une nouvelle série. L'atmosphère fût refroidie rapidement. Une blizzard venait de naître, cachant les mouvements du Mizukage. Puis les deux comparses se dirigèrent en plein dans la tempête. Leurs corps étaient attaqués violemment par la puissance du vent. Mais l'Ours était un monstre de résistance, et Apolyon profitait de sa corpulence pour se protéger partiellement. Ils arrivèrent alors devant le monstre Mujôna qui, épée à la main, attendait bien sagement.

    Le corps d'Apolyon avait encaissé l'attaque. Son visage était marqué par de redoutables entailles. Sans la technique de Baltazo, et sans la sienne, il n'était plus de ce monde. Mais son chakra venait d'en prendre un coup. Face au monstre Kao, il était bien petit. Baltazo avait été beaucoup plus touché que son comparse. L'enchaînement des événements était clair, profitant de l'effet de surprise, ou pas, il essaya de toucher le Kazekage avec sa seconde technique.

    Apolyon profita de cette diversion pour enchaîner une attaque. Le combat devait prendre fin rapidement, sinon lui et Xaldin ne tiendraient pas longtemps.

    « Shichuu Shibari – Le piège aux quatre piliers !!! »

    Il créa donc quatre piliers, autour du Kazekage, qui lancèrent une série d'électrocution. Et espéra que, de son côté, Xaldin enchaînerait avec ses techniques. Leur redoutable adversaire pouvait-il encaisser cette attaque à bout portant ? Envisageant une riposte rapide de ce dernier, Apolyon prépara, sans la lancer, une éventuelle défense. En cas d'attaque de Kao, cette défense lui permettrait de se retirer de leur proximité dangereuse. Le combat arrivait-il à son terme ?


Explication:
 

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Re: Groupe 1   Sam 24 Aoû - 13:36

Le tour du Kazekage est désormais passé. Afin d'en terminer avec ce combat, c'est à Xaldin Chinmoku de poster. Nous considérons que le Kazekage encaisse la totalité des attaques lancées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Groupe 1   Sam 24 Aoû - 22:56

Le glas de la fin sonnait enfin pour le Kazekage. Maintenant en état de pseudo-transe, Xaldin essayait tant bien que mal de reprendre le dessus, mais se voyait emprisonné dans une sorte de sphère où il n’avait pas le contrôle de soi. Un état léthargique dont on ne pouvait facilement se sortir. Une sensation de revigoration mêlée à un état tierce qu’il n’avait auparavant jamais ressentit se mêlaient, et lui procuraient, malgré les à priori, une incroyable sensation de confort. Cette fois, les images et les bribes de souvenirs ne se bousculaient pas dans sa tête, cette fois, il sentait qu’en revenant à soi même, il n’allait pas être aussi extenué que d’habitude. C’était comme si son pire ennemi lui léguait sa force le temps d’un combat. Ennemis et alliés, au fond, comment les différencier ?

Apolyon lui aussi avait choisi ce moment pour attaquer, et il usait de tous les moyens possibles. Mobilisant les grands moyens, il avait utilisé la petite brèche que Xaldin avait ouvert pour créer une faille putôt importante, une fissure tellement présente qu’elle rendait le tout extrêmement fragile, presque faible. Le Kazekage, très certainement à court de chakra, s’était pris tous les dégâts que moi et le Mizukage avions successivement infligés. Il ne restait au « Xaldin reître », pour l’appeler ainsi, qu’à marquer son coup. A déclarer le début de cette nouvelle ère. Mais cette fois, il n’allait pas le tuer, aussi fou que cela puisse parraître. Les deux Xaldin convergaient au même but, dans un certain sens. Si « Dinlax » trouvait en les plans de Xaldin un certain profit, son avantage était de ne pas en dévier. Certes la soif de sang était grande, mais le djinn intérieur, maintenant extériorisé, se disait qu’il pouvait avoir plus. Bien plus. Alors, pourquoi ne pas patienter, juste un peu plus.

Xaldin l’avait dit. Cette fois, ce ne serait pas un coup d’état lambda. Cette « originalité », si on pouvait l’appeler comme ça, se discernait aussi par le fait que l’ancien dirigeant n’était pas sur les plans de mort, du moment, pas pour l’immédiat. Peut être le laisserait il s’en aller, ou bien le réintégrerait il aprèsun passage chez les Chinmokus. Peut être même qu’il laisserait le choix au peuple. Mais la mort n’était cependant pas à écarter. Tous ces détails, le rébelle les planifierait en temps et en heure. Pour l’instant, il y’avait plus urgent. Il fallait finir le gros morceau. Celui qui était en quelque sorte la clef.

Son aura en elle-même était devenue plus sombre, plus froide, très distante de l’aura d’habitude si chaleureuse. Tout son faciès avait changé. Sous ce masque, il faisait plus « kage » que jamais. Mais il ne sera jamais un kage normal, que ce soit pour le bon, ou le mauvais côté de la chose.

Akuro vira rapidement, entamant une vrille que maintenant tout le monde présent devait bien connaitre. Le dirigeant craqua totalement, et la victoire était acquise. Le jônin descendit, et se mit allongé sur un mur à côté, tandis que son aigle chargeait le corps du kazekage définitivement inconscient, mais pas mort. Quelques secondes après, celui-ci survolait Suna, propageant ainsi la nouvelle un peu partout « La rébellion avait gagné » et le pari était gagné. L’oiseau revint d’ici quelques minutes, et fit un compte rendu de la situation. L’accord entre les deux nations était effectué, et l’alliance rebelles-Kiri s’imposait. Le vrai Xaldin reprenait ses esprits, et s’adressa à Apolyon

    - Nos troupes s’imposent un peu partout. L’accord a été respecté, les pertes civiles ont étés au maximum évitées. Les dégâts matériels sont là par contre, mais on devait bien s’y attendre. Vos troupes pourront quitter Suna d’ici quelques heures je pense. Je vous enverrais bientôt un message pour ce que concerne le reste des informations que nous avons à échanger, la victoire est apparemment pour nous. J’espère que l’avenir sera bon pour nos deux nations.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 1   Dim 25 Aoû - 22:46

Lentement, son corps bascula vers le sol. Vaincu… Le grand Mujōna Kao, Kazekage, avait échoué dans son but. Il n’avait su protéger son village. Il n’avait su le relever. Mais plus encore, il n’avait su immuniser son statut de seigneur du Vent. Son sabre, ayant été longtemps son allié le plus fidèle, l’abandonna, pour aller se briser en multiples morceaux un peu plus loin. Son pouvoir rarissime, le Mode Sennin, le quitta aussi, laissant son corps redevenir celui d’un shinobi et non celui d’un être exceptionnel. Ses forces l’abandonnèrent, son chakra ét ait aux abonnés absents… Tout l’avait quitté.

Couché face contre terre, le Kazekage simula l’inconscience et regarda, avec dégoût, Xaldin se pavaner dans les cieux de Sunagakure, pour avertir la populace que le règne totalitaire de Kao venait de prendre fin, qu’il avait été défait par Xaldin et sa rébellion. Dans son élan de vantardise, le vainqueur envoya un de ses aigles chargé le corps de l’homme blessé mais ce dernier le prit par surprise aux derniers instants, en effectuant une ultime permutation, parfaitement bien réalisée. Cherchant à se lever, le Kazekage s’extasiait à l’idée d’effrayer le jeune Chinmoku quant à son endurance quasi-illimité. Mais, dans ce monde qu’est celui des shinobis, un perdant reste un perdant. Pensant qu’il avait encore une chance, Kao se releva mais retomba aussi vite au sol à cause de quatre personnes étant sortis de nulle part. Les uniformes qu’ils portaient étaient celles du Silence. Le Silence, cette unité qu’il avait lui-même conçu. Prenant pour la première fois de sa vie une expression remplie de peur, le Kazekage ne croyait pas ce qu’il voyait : ses soldats les plus fidèles et les plus puissants venaient, à leur tour, de le trahir.

C’est dans un ultime cri de rage que le Kazekage quitta ce monde, pourfendu de toute part par les membres du Silence, qui s’en donnèrent à cœur joie. Le combat avait parlé. Xaldin avait gagné et Kao avait échoué. Il était donc tout naturel pour le jeune Chinmoku de prendre le pouvoir. Que cela plaise ou non au Mujōna. Mais, de toute façon, son avis importait peu désormais… Les Morts n’ont aucune place dans notre monde…


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Groupe 1   Lun 26 Aoû - 1:05


    Le combat s'était terminé avec l'attaque finale du Mizukage. La tempête se calma et le Kazekage était tombé au sol. Baltazo, de son côté, avait disparu dans un nuage de fumée. Sur le corps inanimé de son adversaire, inconscient mais pas mort, Apolyon posa un regard. Cet adversaire avait été le plus puissant jamais affronté par le chef de la Brume. Et malgré les différents qui les opposaient, ce dernier devait admettre que « l'Ombre du Sable » avait honoré son titre de la meilleure des manières.

    Regardant le jeune Chinmoku, le Kirijin ne pu retenir un sourire. Première fois depuis des années qu'un tel événement arrivait. La bataille avait été gagnée. Âprement, mais remportée tout de même. Reculant, Apolyon se posa contre ce qui semblait être un mur. Le soleil tapait fort au dessus d'eux. Des nuages de fumées s'envolaient dans les cieux. Il n'en doutait nullement, ses hommes avaient remportés la totalité des combats dans lesquels ils avaient étés engagés. Kojuin, Jutsugo, Tsubame Akinobu, Kaiga. Tous de valeureux combattants.

    Sa blessure le rappela à l'ordre. Lorsqu'il regarda à nouveau le lieu du combat, il ne pu s'empêcher d'éprouver de la pitié envers celui qui se débattait maintenant entre les mains de l'unité qu'il avait lui même formé. Car le Kazekage n'avait pas voulu en rester là. Il avait tenté une dernière attaque, en direction du Chinmoku. Attaque qui avait échouée bien entendu. Sa toute puissance l'avait quitté. Il n'était plus qu'un homme. Puissant, mais abattu par plus fort que lui.

    Regardant sa blessure, Apolyon constata qu'elle avait arrêté de saigner. La plaie était grande, mais Jutsugo saurait la refermer. Ses autres blessures n'étaient que superficielles. Xaldin s'était adressé à lui. Il l'avait remercié et lui avait expliqué que ses forces pourraient quitter le village une fois qu'elles auraient récupérées. N'ayant plus rien à faire dans ce lieu, et préférant être avec ses hommes, Apolyon se dirigea vers la sortie la plus proche, c'est à dire un mur écroulé donnant vue sur le village. Juste avant de sauter, il regarda derrière lui et s'adressa à son nouvel allié. Le vent faisait virevolter ses cheveux blancs.

    « Nous partirons une fois les plaies soignées et les forces récupérées. J'attend le complément d'information, et je ferais libérer la captive. Comme convenu. Je t'enverrais des hommes, robustes, afin d'aider à la reconstruction de ton village. Et en attendant que Suna soit pérenne, Kiri aidera financièrement à cette reconstruction. L'avenir sera brillant. A n'en pas douter. »

    Saluant son collègue il sauta dans le vide. De maisons en maisons. Rapidement, des forces spéciales de Kiri virent à sa rencontre. Le sourire au lèvres, il s'éloignait de l'endroit ou avait eu lieu le premier grand événement des années à venir. La suite ? Kiri et Suna l'écrirait ensemble.


Ambiance de fin:
 

Fin du Rp:
 

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 1   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Kaze no Kuni :: Suna Gakure no Sato :: Frappe Décisive #1-