Partagez | .
 

 Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Groupe 3   Lun 5 Aoû - 18:40

Règles

    o Merci de respecter l’ordre de post établi dans vos groupes.
    o Le premier post de chaque joueur sera un post d’introduction. Les combats débuteront dès votre second tour.
    o Vous disposez de 48h pour poster.
    o Si vous ne respectez pas votre délai, votre tour sautera et les attaques lancées à l’encontre de votre personnage seront automatiquement encaissées. Le Staff peut aussi prendre la décision de vous exclure de la FD si jamais vous ne respectez pas les délais.
    o Si vous pensez ne pas pouvoir poster dans les temps, vous pouvez toujours demander un joker de 12h en postant une absence. Vous ne pourrez l’utiliser qu’une seule et unique fois.
    o N’oubliez pas qu'en Frappe Décisive, votre personnage peut mourir. Ne prenez pas votre tactique à la légère ou vous en subirez les conséquences…
    o Soyez fair-play et, surtout, cohérent avec votre personnage !


Ordre de post
    Tsubame Akinobu
    Tsumetai Iker
    Jōki Asako
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : 2nd Sabreur

Messages : 34
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mar 6 Aoû - 23:59

I
l voulait la graver, cette idée l'obsédait. De quelle couleur allait être le tintement de la lame ? Peut-être cyan, comme toutes les autres. Il la regardait, complètement désœuvré, ne sachant pas si une décoration de plus sur un pommeau déjà orné n'en ôterait pas le charme. Akinobu prit ses outils, se posa convenablement dans le jardin que possédait la famille qui l'hébergeait et commença à s'imaginer des courbes. Cette arme ne serait pas la sienne sans sa touche personnelle, non, elle resterait celle "d'un autre" et ça il devait y remédier, aussi pacifique qu'il eusse pu être posséder une arme n'avait jamais forcé quelqu'un à s'en servir. Il fit comme d'habitude, à des lieues de se rendre compte qu'il allait sauter à pieds-joints dans tout ce qu'il méprisait le plus au monde : le sable et la guerre. Il positionna le ciselet mais pour des raisons de position il dû reprendre le manche de l'épée et là ce fut le black out, mais ça il ne s'en rendrait compte que plus tard. Pour le moment Akinobu venait de sombrer dans le sommeil, le genre de sommeil que l'on ne sent pas venir, celui qui vous fauche à vos pensées et vous réveille le lendemain avec une étrange impression d'avoir été interrompu par son arrivée. Le genre de sommeil qu'on déteste tous.
      Tsubame regarda ses mains, bouche-bée, finalement il l'avait empoignée, finalement elle était parvenue à reprendre son rôle. Elle se toucha le torse, les bras, les jambes comme pour réaliser que son corps était bien réel. Elle prit son corps vide par le pommeau, la rangea dans son fourreau, l'accrocha comme faire se peut autour de sa taille et s'en alla faire son devoir. Pour elle, pour l'esprit de l'épée, Akinobu l'avait appelée et à présent elle contrôlait ce corps fragile avec une aisance déconcertante. Elle remarqua de suite le manque de condition physique de son hôte, tout comme elle remarqua son faible esprit endormi. Sur le chemin qui la menait vers le bureau du... elle regarda autour d'elle et fit le point, du Mizukage, elle croisa par un heureux hasard un groupe de ninja près à partir pour... elle écouta leur discussion, si assurée, si confiante, qu'elle les suivi sans que personne ne se doutât qu'une vingtaine de minutes plus tôt elle avait été une artisane.

      Qui est cet homme qui s'exprime comme une femme ? Quel est ce ninja sans bandeau qui pourtant suit le groupe à la même allure qu'un soldat ? Ces questions là restèrent tacites, on lui en posa d'autres mais elle répondit d'une façon si innée qu'on ne pût remettre en doute ses paroles sans se sentir gêné. Le voyage dura longtemps, sur le chemin elle ne parla quasiment pas, certains la regardaient, d'autres l'ignoraient comme l'on ignore un enfant trop sage. Voilà Suna. Les esprits s'échauffèrent, elle-même sentait la fièvre de l'attaque l'envahir. Le bon vieux temps, songea-t-elle. Cachés dans le désert, quelques ninjas s'occupaient de la surveillance pendant que les autres peaufinaient leurs dernières stratégies. Tsubame était assise d'une façon très digne sur le sol mais encore une fois en inadéquation avec le corps de son hôte. Au sein du groupe qui avait monté le campement dans une cuvette formée entre deux dunes, elle faisait miroiter sa lame à la lueur de la lune pour en repérer les imperfections du temps : rien. Un sourire s'étira sur son visage fin, elle avait oublié ce que ça faisait que de pouvoir se contempler de manière si objective. Je te rendrai ton corps, Akinobu, mais pour le moment ton village en a besoin ;  Telle furent ses pensées lorsqu'elle se remémora soudainement que ce corps n'était pas tout à fait le sien.

      Un homme se leva parmi eux, il prit la parole et, en bon orateur et stratège, leur dévoila enfin la tactique complète à suivre dans le village-forteresse de Suna. Face aux ninjas de Suna, il leur faudrait faire preuve de prudence mais aussi de témérité, Tsubame n'aurait aucune pitié. L'épée c'est elle, et la guerre c'est la raison d'être de l'épée, elle suivrait ce dicton improvisé entre deux tirades de ce qui semblait être un ninja supérieur. Toutefois il arriva un moment où elle ne put s'effacer et due d'une question primordiale :

« Veuillez m'excuser, elle fit un ojigi plutôt long, les deux mains devant elle, bien loin de la façon de faire des hommes, je n'ai pas de bandeau car j'ai perdu le dernier en mission. Je ne vaut pas cet homme, elle désigna respectueusement un individu d'environ deux mètres, mais je possède des atouts différents que ceux de la taille et de la puissance. »
      Sa politesse n'était que formalité vis-à-vis d'une personne plus gradée qu'elle. Elle ne put s'empêcher de maudire son hôte : dix-neuf ans et pas un seul rang ninja de validé ? Que devenait le monde... En elle bouillonnait le désir de brandir son corps de métal pour fendre l'air de sa silhouette, prouver à cet homme qu'un bandeau ne faisait pas le shinobi. Pourtant, bien consciente que l'existence d'Akinobu dépendait d'elle, Tsubame s'efforçait d'être polie, courtoise, prévenante et d'attendre la décision, tout en sachant qu'elle participerait à cette bataille, avec ou sans eux :

« Mon nom est Tsubame, du village caché du pays de la brume : Kiri. »
      Tsubame, littéralement "Hirondelle", ça non plus ce n'était pas très masculin. Tous ces éléments ambiguës dans sa façon d'être, dans sa façon de parler, même jusque dans son simple prénom, contribuaient sans qu'elle le sache à une rumeur d'androgynéité concernant sa personne. Etait-elle un garçon aux tendances douteuses ? Etait-elle une fille se faisant passer pour un garçon ? Pour elle ces questions étaient bien loin d'avoir à être posées : ici, ils étaient tous guerriers.



Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 7 Aoû - 1:07

Une révolution. Concept bien connu de chaque Sunajins, puisque seulement dans les 15 dernières années, il y en avait eu d'autres et tout le monde y avait été impliqué de près ou de loin. Le nouveau "leader" de la révolution était Chinmoku Xaldin, un Junin quelconque qui avait soudainement eu la folie des grandeurs. Le jeune Tsumetai ne le connaissait pas, il ne savait pas ce qu'il valait réellement, mais de toute façon, si la tendance se maintenait, même si il l'emportait, il ne tiendrait pas plus de quelques années...

Comme beaucoup de Shinobi du sable, Iker entretenait une certaine haine contre l'administration du village. Pas contre le Kazekage en tant que tel, lui, il l'aimait bien, mais contre ses subalternes, ceux qui prenait les décisions plus techniques. Car si le Kazekage avait le pouvoir des grandes décisions, pour les problèmes "mineurs", ses conseillers ne prenait pas la peine de le déranger. Le destin d'un simple Shinobi aveugle et ses droits d'entrés et de sortis du village, par exemple, ne valait pas la peine que l'on dérange le grand chef. Plusieurs fois Iker s'était buté aux vieux croûtons qui composaient l'administration du colosse qui les dirigeait, alors qu'il tentait d'obtenir une audience pour plaider sa cause. Mais apparemment, le Kage n'avait même jamais entendu parler de son problème. En effet, il avait un jour croisé le grand chef au détour d'un corridor dans le QG tactique. Quand le jeune aveugle c'était présenté et avait demandé si il avait examiné sa demande, celui-ci n'avait pas semblé comprendre de quoi il lui parlait. Il lui avait donc expliqué la situation et celui-ci était ensuite parti en rageant. Deux semaines plus tard, Iker était assigné à un mission dans les plaines submergés d'Ame. Les vieux croûtons avaient cependant réduit la part de récompense d'Iker, prétextant un manquement quelconque.

C'est donc espérant que le renversement du chef actuel ferait tomber quelques têtes bien placés qu'Iker se retrouvait à écouter le discours de stratégie de celui qui semblait être leur chef d'escouade. Un joyeux mélange de Sunajins et de Kirijins se retrouvaient dans cette place à écouter les ordres qui provenait d'un haut placé Kirijins. Apparemment, ceux-ci étaient beaucoup mieux organisé que les Sunajins qui, au grand dam d'Iker, manquait cruellement d'organisation. Si les hommes du village caché de la brume souhaitait à leur tour renversé les leaders de la révolte, ils n'en auraient surement aucun mal, puisque ceux-ci n'avaient même pas prit le temps de bien renseigner leurs troupes sur les objectifs à remplir.

L'aveugle commençait à regretter sa décision de joindre cette révolution. N'avait-il pas jurer fidélité au Kazekage? Après tout, même si certaines têtes ne lui revenaient pas dans les hauts-placés, c'était tout de même eux qui avaient renversé le Kazekage qui avait ordonné la mise à mort de son père.

Iker chassa ces pensées de son esprit. Il s'était engagé, c'était pour rester. Entre temps, le discours était terminé et les gens commençaient à se mettre en position. Iker surprit une conversation entre un haut gradé et un jeune shinobi de Kiri aux manières bien étranges. Celui-ci le désigna même en disant ne pas avoir les mêmes qualités que lui. Le Tsumetai eut un sourire. En voilà un qui semblait prêt à tout pour entrer dans les bonnes grâces de tout le monde...

Justement, alors qu'ils étaient tous jumelés par leur supérieur, ce jeune homme se retrouva aux côtés d'Iker. Apparemment, ils se battaient tous deux principalement au corps à corps, ils étaient donc dans la même unité de combat. Ne voulant pas dévoilé son nom ou son rang à quelqu'un qui pouvait facilement devenir son ennemi par la suite, l'aveugle se contenta de lui faire un signe de la tête pour le saluer avant de se mettre prêt au départ.

L'attaque sur Suna débutait.


Dernière édition par Tsumetai Iker le Jeu 8 Aoû - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 7 Aoû - 15:16

Nous y étions donc. Voilà quelques minutes seulement que des membres de Kiri ont débarqué dans le village caché du Sable. Et pour couronner le tout, il semblerait que des ninjas de notre propre village se sont rebellés contre notre Kazekage. Pauvres fous. La situation devenait compliquée, il fallait régler ce problème au plus vite. Kiri allait connaître l’une de ses pires défaites, et les traîtres seront punis. Je m’en assurerai personnellement. Peut-être que le Sable est désavantagé face à cette situation, mais nous, membres du Silence et haut gradés du village, nous allions régler ce problème au plus vite.

Sans me vanter, je suis sûrement l’une des plus puissantes du village, avec mes autres compères de l’unité. On ne se laissera pas faire impunément. Nos assaillants, et les rebelles, ils payeront. Mon but n’est pas forcément de les tuer. Je préfère amplement les pousser au bout de leurs limites, les voir ramper au sol et en jubiler. Je veux les humilier. Les tuer serait bien trop simple, et pas assez amusant. Du gaspillage, alors que je pouvais m’amuser comme il se devait. Enfin. Il y avait une exception malgré tout : Xaldin. Il avait du cran, il fallait le reconnaître. Mais dommage pour lui, ça va lui couter la vie.

M’élançant dans le village, je partis combattre pour ma nation. La protection du village. Une valeur que certains insouciants semblent avoir oublié. C’est lamentable. Ont-ils une bonne raison pour agir ainsi ? Ou nous ne faisions face qu’à un troupeau de moutons, bernés par des illusions. Notre Kazekage méritait son poste, et était capable de diriger à la perfection son village. Que des ingrats. C’en est regrettable.

Tout autour de moi, des combats. Sunajins, Kirijins. Des faibles. Des insouciants. Des jouets non intéressants, qui ont rapidement cassé sous mes coups. Surtout ces Kirijins. Des Sunajins ont quand même pris les choses en main. Bien. Ils ne se sont pas tous laissés embobiner par ce Chinmoku. Moins de personnes seront déçues lorsque sa tête tombera. Je ne saurais pas dire si j’en étais ravie ou déçue.

Les combats se poursuivaient. Mes pas me menèrent aux quatre coins du village, pour gérer efficacement la menace. Sans aucune difficulté pour l’instant, j’ai su défendre le village. Peu de gens étaient en mesure de rivaliser avec moi. Voilà que ça se confirmait. La puissance du Silence était incommensurable. Les révolutionnaires et nos assaillants allaient bien vite s’en rendre compte. Ils n’avaient aucune chance, Suna vaincra. Notre Kazekage l’emportera.

Etant postée sur le toit d’une habitation du Sable, je vis un coin un peu plus isolé que les autres. Là, deux shinobis. Un Sunajin, et un Kirijin. Un traître, et une cible. Bien. Sans aucune hésitation, je descendis de mon perchoir, pour m’interposer devant eux, tout en restant à une distance raisonnable des deux hommes qui me faisaient face. Le Kirijin m’était bien entendu inconnu. Quant au Sunajin, il semblerait que ce soit un Chûnin plutôt prometteur du village. Tsumetai Iker, si je ne m’abuse.


- Quelle déception…


Mon regard aussi bleu que la voûte azurée se posa sur le Chûnin.


- Je considère les traîtres sur un pied d’égalité avec les Kirijins. Préparez-vous à souffrir, mes si beaux jouets.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : 2nd Sabreur

Messages : 34
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 8 Aoû - 11:44

L
a nuit passa sous les explications du leader et, le lendemain, à l'aurore, les voilà dans le village du sable. Elle était accompagnée par l'homme qu'elle avait dit ne pas égaler, pourtant il était évident qu'un ninja avec un bandeau sur les yeux n'en valait pas un sans. Elle ignorait les raisons d'un tel accoutrement et pour être honnête elle ne s'en préoccupait que peu. Attaque ou légitime défense d'un peuple oppressé, pour Tsubame il n'était là qu'une excuse valable pour prendre part à une guerre. Tuer elle le ferait mais elle avait un honneur, tout du moins un code, qui guidait ses actes. Une rébellion, soit, mais pas contre les civils. Qu'ils fuient ou qu'ils plient, elle écarterait ceux qui prendraient les armes, les autres pouvaient passer à côté d'elle sans crainte. Sans le dire elle espérait cependant que le Sunajin qui l'accompagnait partageait ces valeurs, sans quoi elle se retournerait certainement contre lui, après tout un Sunajin de plus ou de moins, dans cette cohue personne ne le remarquerait. L'épée centenaire écarta cette idée, aujourd'hui ils étaient alliés, point final.
      Avec son binôme elle traversa le champ de bataille qu'était devenu le village, calme, on pouvait dire sereine, elle était dans un environnement familier. Les cris, le sang, l'odeur de poussière des gens qui courraient pour échapper à un kunai qui leur sifflait aux oreilles, oui, tout ça elle connaissait, c'était du déjà vu. Sous ces airs tranquille, Tsubame était pourtant alerte, ses oreilles traquaient le moindre bruit qui n'aurait pas collé avec la bande son d'une bataille, ses yeux scrutaient sans cesse autour d'elle :

« Par là. »
      Ni une, ni deux elle emmena l'homme au bandeau à travers un dédale de ruelles isolées. Son but n'était pas le champ de bataille principal, ces choses là étaient bonnes pour les soldats, pas pour les ninjas. Elle ignorait le niveau de son binôme, en vérité elle ignorait tout de lui, tout ce qu'elle avait eu de sa part avait été un signe de tête. Elle se sentait petite fille à côté de ce géant et pourtant elle avait pris les devants sans s'en rendre compte. Tsubame ne connaissait ni la situation géopolitique récente, ni les évènements actuels, aussi ce déplacement vers le village du désert avait été pour elle plus une raison de sortir l'épée qu'un véritable désir de participer à une rébellion. D'ailleurs elle avait appris ce dernier facteur sur le tas, peu avant d'avoir franchi les portes du village :

« C'est ton village, gauche ou droite ? »
      Le ton était ferme, sa voix se voulait pressante. Ils se tenaient au beau milieu d'un large carrefour, à découvert, bien loin de l'intimité et de la protection des rues plus étroites qu'ils avaient parcouru jusque là. Iker choisit une route, Tsubame l'écouta et ils se dirigèrent côte à côte vers cette direction. Toutefois ils ne purent aller plus loin, une kunoichi leur bloqua le passage en s'interposant entre eux et leur objectif. Tsubame sourit intérieurement, peut-être que justement en s'interposant cette ennemie venait de leur donner leur mission : retarder des ninjas plus qualifiés. Tsubame était méfiante, si elle s'était montrée aussi facilement c'était sans doute qu'elle n'était pas seule, personne n'était vraiment seul sur un champ de bataille. Elle posa la main sur son corps de métal encore emmitouflé dans son fourreau, ses doigts effleuraient à peine la poignée de l'épée, elle resta ainsi, droite comme un i, attendant le bon moment. L'initiative devrait être prise mais pour le moment il était clair que ce n'était pas elle la cible mais son binôme :

« Tes copains sortent de l'ombre tout de suite ou ils attendent de te voir te ridiculiser dans un deux contre un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Groupe 3   Jeu 8 Aoû - 19:08

Alors qu'ils s'enfonçaient de plus en plus dans la ville, Iker se demanda si le jeune homme passablement étrange qui l'accompagnait savait où il allait, car lui-même n'en était pas très sûr. Ils parcoururent ainsi une grande distance, sans sortir des petites ruelles, ce qui leur fit éviter les grandes zones de combat. Ils croisèrent aussi plusieurs civils, mais aucun d'entre eux ne tenta de les arrêter, ils étaient trop occupés à courir se mettre à l'abri pour pouvoir songer que les deux Shinobi, l'un avec le bandeau de Suna et l'autre sans bandeau, était des ennemis de leur village. Cela soulagea le colosse, puisque déjà qu'il n'avait guère envie de se battre contre un autre ninja du sable, le faire contre un civil.

Quand ils débouchèrent enfin sur l'un des grandes artères du village, le Kirijin demanda la direction à l'aveugle, qui, après avoir prit le temps de se prendre quelques points de repères, indiqua l'est. Il jugeait en effet qu'il valait mieux se rapprocher du palais du Kazekage, puisque c'était là que les gros combats auraient lieu. Mais, dès qu'ils eurent mit le pied dans cette grande rue déserte, Iker eut aussitôt un mauvais pressentiment. Ils devaient rebrousser chemin immédiatement. Alors qu'il allait faire part de ses inquiétudes à son compagnon, une personne venue des toits atterri juste devant eux, leur coupant le chemin. Il était trop tard pour revenir en arrière.

La nouvelle venue s'adressa d'abord à lui personnellement. Il était un traître et devrait mourir. Sa voix lui glaça le sang. Elle ne plaisantait pas. Elle serait sans pitié. Vu la pression qu'elle exerçait, il n'y avait aucun doute qu'elle était extrêmement puissante, parmi l'élite des ninjas du sable. Son compagnon tenta alors de l'intimider en lui disant de faire sortir ses coéquipiers avant de se faire écraser. Avant qu'elle n'ait pu lui répondre, ses Iker lui-même qui répondit.


    - C'est une membre du Silence, les services spéciaux et gardes du Kazekage... Elle n'a probablement pas de collègue sur place et puis crois moi... Elle n'en aura sans doute pas besoin...


Dans quoi c'était-il embarqué encore. S'attaquer au Kazekage! C'était du suicide et il le savait!... Et toutes ces ruines autour d'eux qui défiguraient le village... Pourquoi avait-il accepté de partir en guerre contre son propre village? Ses propres amis? Maintenant, il n'y avait plus d'issus possible, il devrait se battre... Se battre pour survivre. Il sortit son katana et se mit en position de combat.


    -J'espère que tu es prêt à te battre, car ça risque d'être le combat de notre vie... Peut-être même notre dernier!


Suite à ces mots, il activa conjointement deux techniques, Futon ; Bottes Tornades et Futon ; Renforcement de lame. Avec le boost de vitesse que les petites tornades qui lui était apparue autour des jambes lui conféraient, il fonça à pleine vitesse sur leur adversaire, lame doublé de chakra Futon devant lui, prêt à transpercer la Kunoichi. Cette attaque était direct, sans faux mouvements apparent, mais très risqué, puisque si il manquait sa cible, il n'aurait aucun moyen de se défendre pendant les premières secondes qui suivraient l'assaut. Iker espérait donc que son coéquipier improvisé aurait la présence d'esprit d'attaquer lui aussi à sa suite...

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 10 Aoû - 1:09

- Haha. Exactement. Je n’ai besoin de personne pour défendre notre Kazekage, mon chou.


Le Tsumetai l’avait bien compris, ce qui n’était pas le cas de ce Kirijin à l’épée. Etait-ce un Epéiste de la Brume ? Hm. Trop tôt pour juger. Bon nombre de shinobis sont en possession d’une quelconque épée. Il n’y avait qu’à voir le Chûnin du Sable, qui en avait une aussi. C’était juste une hypothèse à ne pas exclure. Et puis, vu ses airs et sa carrure, j’en doute qu’il en fasse partie. Après tout, ça ne change pas grand-chose. Ce n’est pas comme si l’un d’eux était en mesure de m’inquiéter. Des jouets restent des jouets. J’allais m’amuser avec, jusqu’à les briser. Une fois qu’ils seront réparés, nous aurons bien l’occasion de réitérer notre petit jeu. Nous nous amuserions, tous ensemble, jusqu’à la fin des temps. N’est-ce pas merveilleux ?

En tout cas, malgré le fait que le Sunajin ait deviné mon appartenance à l’unité d’élite du village, il ne comptait pas abandonner. Il a de la combativité à revendre ! J’aime ça. Il aurait pu devenir un bon élément du village, s’il ne s’était pas laissé tenter par le vice de la rébellion. Voyons voir si sa motivation de faire bouger les choses était en mesure de m’ébranler. Il ouvrit alors les hostilités. Des sortes de tornades apparurent autour de ses pieds, alors qu’il se rua sur moi, katana en main. Du chakra de ce même élément semblait être concentré sur la lame. Quant au Kirijin, il ne fit pour l’instant rien. Préparait-il quelque chose ? Ou ne savait-il juste pas quoi faire ? Peuh. Dans les deux cas, il finira par s’en mordre les doigts.

Mais pour l’instant, il fallait que je sois concentrée sur l’offensive d’Iker. Il était évident, au vu de sa vitesse, qu’il utilisait une quelconque technique pour se rapprocher de moi. Seulement, une attaque frontale sur moi n’a généralement que peu d’effets, si ce n’est un bon lot de blessures suite à l’une de mes répliques.

Le voyant approcher, mon chakra particulier se concentra dans mes pieds. De la vapeur s’en expulsa, pour me propulser plus loin en arrière, afin de conserver une certaine distance avec le Tsumetai. Suite à ça, je fis quelques mudras pour souffler de la vapeur en direction de mon assaillant. C’est avec plaisir que je vais le voir fondre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : 2nd Sabreur

Messages : 34
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 11 Aoû - 16:56

L
e Silence, ça ne lui disait absolument rien. Un groupe d'élite sans doute, faut dire que Suna elle n'y avait jamais vraiment mis les pieds. Majoritairement présente au pays des rivières, le pays du sable n'était pas son terrain de prédilection. Tsubame avait déjà remporté des duels, plusieurs même, sa seule véritable faiblesse, celle où elle devenait complètement inefficace était le Genjutsu. Autant le Ninjutsu elle savait en esquiver quelques uns, autant le Genjutsu était sa bête noire et le fait de partager un corps pour deux rendait la chose encore moins gérable. L'esprit de l'épée ne répondit pas, Tsubame resta muette. Le combat de sa vie ? Celle d'Akinobu peut-être car, elle, ne pouvait pas mourir aussi facilement qu'un coup d'épée dans le thorax, après tout elle n'avait d'humain que l'apparence. Le deux contre un allait s'avérer difficile à en juger par l'arrogance de leur adversaire, les plus arrogants étaient toujours les plus coriaces, cela dit ils n'étaient pas toujours les meilleurs.

Iker fonça tête baissée. Idéalement Tsubame aurait attendu l'offensive plutôt que de prendre l'initiative, une stratégie qui ne convenait pas à tout le monde. De plus, un combat "sauvage", comprenez sans se concerter, était toujours assez compliqué. Finalement cette kunoichi avait raison, peut-être qu'elle n'aurait pas besoin de renforts, même si Tsubame doutait qu'elle eût été seule de toute façon. L'épéiste sortit son épée en même temps qu'Iker prenait les devants. Droite, noble, elle ne la sortit entièrement que lorsque son binôme arriva au corps-à-corps. De là, Tsubame tenta de profiter d'une ouverture : la focalisation de son adversaire sur un autre qu'elle. Au moment où Asako bondit en arrière, Tsubame la contourna tentant une offensive sur le flanc gauche. Un bond, des mudrā et Iker qui était en première ligne, Tsubame l'attaqua de son épée, exécutant un série de mouvements visant à l'empêcher de pouvoir faire autre chose que de se défendre de ses coups répétés. Une estoc passa près de sa tête, une tranche près de son flanc, un pas sur le côté, une nouvelle estoc, une nouvelle tranche, Tsubame se mouvait le plus possible, qu'importait que ses coups touchaient, l'important était de l'empêcher d'exécuter trop de technique à la seconde.

Malheureusement et ça elle ne pouvait le savoir, il n'était pas dit que Asako soit spécialisée en Ninjutsu. L'épée n'avait fait que le déduire, deux techniques, deux Ninjutsu, il ne lui en avait fallu pas plus pour en venir à une conclusion qui était, certes, en proie aux changements mais une conclusion quand même. Avec Tsumetai il lui était impossible de rester passive à élaborer une stratégie, elle aviserait, tout comme son binôme avait avisé en tentant une attaque frontale. Il fallait trouver le point faible de cette membre du Silence et en ce moment même Tsubame testait sa capacité à répondre à une offensive sur le long terme. Le coup final de son kata approchait, l'épée fit un tour complet en croissant de lune devant elle puis, en appui sur une main, elle fit une ronde pour que l'épée revienne par le dessous et non par le dessus, formant ainsi un cercle vertical parfait. En se relevant, une estoc, bras tendue dans la direction de la kunoichi. Tsubame ne savait pas vraiment si elle était arrivée à temps pour qu'Iker esquivât le ninjutsu de leur adversaire, elle avait essayé mais avait dû enchaîner tellement vite le reste de son kata que surveiller sa cible et son partenaire en même temps était de l'ordre de l'impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mar 13 Aoû - 20:02

Après que son estoc n'eut rien rencontrer de solide à transpercer et qu'Iker est ainsi conclu que son adversaire avait esquivé son coup, l'aveugle ne mit que peu de temps à sentir la chaleur augmenter rapidement autour de lui. Utilisant les derniers fragments d'énergie toujours dégagé par sa précédente technique, il se propulsa en hauteur d'un bond puissant pour esquiver la vapeur mortelle, puis se stabilisa dans les airs avec l'aide de son Kekkai Genkai.

De son point surélevé, il entendit l'autre attaquer à son tour le membre du Silence, enchaînant plusieurs coups d'épée, sans trop semblé se soucié de si il atteignait sa cible ou non. Pendant que les deux autres, il se surprit à se demander une nouvelle fois si il avait prit la bonne décision en s'alliant avec Kiri. Ces gens là n'avaient-ils pas une très mauvaise réputation dans le monde ninja? Alors pourquoi était-il en ce moment allié avec un Kirijin, en train de combattre l'une de ses compatriote, une kunoichi du sable? Ne s'était-il pas ainsi rabaisser au niveau des gens de Kiri? N'était-il pas devenu, comme l'avait souligné la membre des unités spéciales, un traître? En voulant améliorer le sort du village, il n'avait fait que le faire détériorer... Même si Chinmoku Xaldin prenait le pouvoir, la situation resterait probablement la même, alors pourquoi vouloir se changement? Au contraire, un échec de la rébellion assoirait le pouvoir de l'actuel Kazekage et découragerait les autres éventuelles déferlements de sang de Sunajins par des Sunajins...

Iker prit donc une décision. Il pointa son épée vers l'endroit d'où il entendait les sons du combat qui faisait toujours rage sous ses pieds. Il identifia que seulement l'un d'entre eux utilisait une arme semblable à une épée, cela devait être le Kirijin. Il prit donc une grande inspiration, le visa, et trancha dans l'air plusieurs fois avec sa lame, envoyant des lames de vent en direction de l'assaillant de Kiri, espérant le toucher, ou du moins le déconcentrer assez pour que la membre du silence puisse le prendre à revers. Après son attaque, il hurla un message à destination de la kunoichi.


    -Je m'étais momentanément trompé de voie! Je suis un Shinobi du sable, et je me bats pour le défendre, pas pour facilité la tâche de ses assaillants!



Technique utilisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 17 Aoû - 11:07


    L'assaut n'est pas terminé. Mon unité vient d'investir l'hôpital, lieu à l'importance stratégique extrême, mais il reste encore des détails à traiter. Mes hommes m'ont signifié que le numéro deux de l'unité des sabrurs, Akinobu, est aux prises avec un membre de l'unité "Silence", la police Sunajin, ennemi principal du pseudo leader de la rébellion Sunajin, Chinmoku Xaldin. Je sais qu'Akinobu est une débrouillarde, elle est d'un niveau effroyable et a su se faire une place dans le monde impitoyable des sabreurs, autant dire que je ne m'inquiétais pas pour sa victoire. Le seul problème est qu'il me faut sa force pour combler les importantes pertes que j'ai subi lors de la prise de l'hôpital. Hyun repartit pour Kiri, mes médecins occupé à investir pleinement les complexes médicaux, il ne me reste plus qu'une petite troupe de shinobis blessés dont je ne veux pas sacrifier les vies pour la protection de nos positions.

    Heureusement pour nous, notre armée fait preuve d'une organisation à toute épreuve, et c'est sans mal que l'on m'indique où je dois me rendre. Et j'arrive, et j’aperçois notre amie, et je sens que quelque chose ne tourne pas rond. Ce shinobi du sable est placé dans un angle peu commode, je doute que la sabreuse s'attende à une attaque de sa part, pourtant... Il y a des traîtres partout, et j'ai horreur des traîtres quand ils sont faibles, comme cet homme. La situation est simple, il me suffit de neutraliser cette femme là-bas pour ensuite m'occuper de cet homme là-haut. Akinobu sera le fer de lance de notre duo, je n'ai qu'à faire en sorte de la chouchouter.

    Le présumé traître n'attend pas pour se conforter dans son rôle et vérifier mes soupçons, il attaque. Akinobu ne doit en aucun cas être blessée, et je n'ai moi-même subi aucune blessure lors de mon combat précédent. Cette lame est pour moi. Solide sur mes appuis, je me sers d'une puissante impulsion pour intercepter la lame tout en étant assez proche d'Akinobu. Voir le numéro trois de Kiri voler à son secours a quelque chose de séduisant, j'espère, car je suis en train de souffrir le martyre. A peine retombé à terre, je me permets de placer ma main sur le coeur de la jeune femme, faisant abstraction de ses formes.

    -A mon signal, Akinobu...

    Apposant un sceau visant à doper les capacités physiques de la sabreuse d'un main et en activant un autre beaucoup plus puissant sur le sol, je crie.

    -Maintenant !

    Nul doute qu'Akinobu est naturellement plus rapide que moi, d'autant plus que je suis blessé, mais le sceau de l'orage interne est connu pour surcharger les neurones des adversaires, laissant la possibilité à des shinobis un peu plus lents de faire mouche. Pour ma part, je m'accorde une dernière action qui ne va pas sans me rappeler que je ne suis pas aussi frais que tout à l'heure face au Sniper Sunajin. Mais si jamais le sceau que je tente d'apposer sur les abdominaux de la Sunajin fonctionne, alors nous n'auront plus à nous soucier d'elle bien longtemps.

    HRP:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 18 Aoû - 11:41

Ce combat allait prendre une tournure plutôt particulière… Alors que je me contentais d’éviter les coups d’épées portés par le Kirijin, à l’aide de ma technique d’accroissement de vitesse par la vapeur, je réalisai bien vite que je n’en avais plus besoin. Iker intervint à son tour, et fit quelque chose qui me laissa perplexe en premier lieu. Il retournait sa veste ? Encore ? Ce coup-ci, ce fut le Kirijin qu’il trahit. S’étant envolé dans les cieux pour esquiver mon attaque, il attaqua avec une lame de vent son compère, tout en déclarant qu’il se bat pour Suna. Hé… A-t-il enfin compris dans quelle folie il s’était engagé en s’alliant à la Brume ? Je préfère. S’il m’aide à chasser Kiri de notre village, je saurais en mesure d’oublier les quelques instants de trahison qui ont précédé son attaque.

Le combat était-il pour autant gagner d’avance ? J’ai bien peur que non. Tant mieux, c’est plus palpitant ainsi. Seulement, je n’avais pas prévu ce cas de figure… Maintenant que j’ai un allié, certaines techniques vont être plus compliquées à placer… Il va falloir faire avec, malheureusement. De plus, un autre homme intervint, pour intercepter avec son propre corps l’attaque du Tsumetai, pour ainsi protéger son allié. C’en est presque touchant. Mais c’est assez mauvais pour nous… Surtout qu’il enchaine. Rapidement, quelque chose se créa tout autour de nous. Qu’est-ce… ? C’est vert. Et… Impossible pour moi de trop réfléchir, ou de réagir. Impossible. C’est quoi cette technique ?

Pour couronner le tout, il vint vers moi au corps-à-corps, et me fit quelque chose au torse. Un coup pas tellement puissant en lui-même… C’est un sceau. Des brûlures, et des fortes douleurs aux abdos s’ensuivirent. Ah l’enfoiré. De ce fait, chacun de mes mouvements me faisaient souffrir. Un coup rudement bien porté. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot. Forçant sur mes bras, dans la douleur, je fis un signe avec mes mains, et de la vapeur sortit des pores de ma peau pour former une sorte de dôme autour de moi, juste après que le sceau ait été apposé. À cause de ce sceau, mon Taïjutsu était réduit à néant. Saleté. Il ne me restait plus qu’à utiliser mon Ninjutsu, ou autre, tant qu’ils ne me demandent pas trop d’efforts…


- J’en ai pas fini… Avec toi. Fond, brûle… Et meurs.


Une voix basse à cause de la faiblesse, mais facilement audible pour lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : 2nd Sabreur

Messages : 34
MessageSujet: Re: Groupe 3   Dim 18 Aoû - 12:34

D
ans son enchaînement Tsubame n'avait même pas entendu venir son allié. Elle ne se rendit compte de sa présence que lorsqu'il se fit percuter par une attaque, de nature inconnue selon elle puisqu'elle n'avait rien vu. L'épée tendue vers son adversaire, le regard de l'épéiste se perdit et fixa son nouvel allié, du sang, il venait de lui éviter le pire : une attaque de plein fouet. Elle n'eût pas le temps de réaliser ce qui se passait, tout allait très vite, une main vint se poser sur son torse au niveau de son cœur et une étrange sensation lui parcouru l'entièreté de son être. Un véritable électrochoc la secoua, qu'était-ce ? Elle n'eût pas le loisir d'y songer et suivit les instructions de son sauveur à la lettre : "Maintenant", son état la plongeait dans une sorte de transe, à ce signal ses mouvements devinrent si fluides et instinctif qu'elle ne sentait quasiment pas son bras bouger. Contrôlait-elle seulement quelque chose ? Pas sûr. Mais ce signal, ce "Maintenant" qui lui résonnait dans la tête comme si quelqu'un avait hurlé dans un canyon lui ordonna bien plus que de simplement se mouvoir. L'éclair qui l'avait foudroyé en un instant lui avait donné une force nouvelle. Elle ignorait ce qu'il lui avait fait, ni même si ce gars était réellement de son côté ou juste un membre de Suna un peu plus malin que les autres. Son état était-il dû à sa main sur son cœur, ou était-ce là la simple réaction de quelqu'un qui puisait dans ses dernières forces avant de mourir... Ces deux sensations étaient floues et pourtant concrètes au point qu'elle lui donna sa confiance.
Alors que les pores de la peau de la Sunajin sécrétaient une fumée chaude et humide dans un souffle sifflant légèrement, Tsubame tenta d'interrompre la technique ― sans savoir que cette dernière était déjà lancée et opérante. L'épéiste se redressa vivement, fit un mouvement de tranche au niveau du flanc, se tourna sur un angle de quatre-vingt dix degrés et trancha à nouveau de l'autre côté. La vapeur rendait sa vision étrangement imprécise, elle pouvait sentir la chaleur se dégager de la kunoichi. Non, il était trop tard, la technique était passée et maintenant elle allait les tuer tous les deux en les enveloppant dans cet épais nuage brûlant. Oui, ils seraient mort si le sceau apposé sur son cœur n'avait pas régit ses mouvements, car à ce moment précis elle donna un coup de pieds à son allié, le faisant glisser sur le côté, espérant que ce dernier roulerait assez pour sortir de la vapeur. Quant à elle, elle fit un bond sur le côté, la chaleur la poursuivait comme le lion poursuit la gazelle, plus d'échappatoire : à bout de bras elle estoqua la tête de la kunoichi. Elle sentait ses doigts rougir alors que pourtant une lame de quatre-vingt centimètres séparait ses doigts de la peau de la Sunajin.

C'était quitte ou double, soit la membre du Silence esquivait et, avec un peu de chance, ferait sortir Tsubame de son aura, soit elle restait sur place et finissait une épée en travers de la tête, ce qui, elle l'espérait, arrêterait la vapeur de sortir de son corps. Autour d'eux se tenait un champ de force à la couleur verdâtre, Tsubame n'y avait pas fait attention pour la simple raison qu'elle n'était pas affectée par ses effets. Une bonne chose, oui, mais dont elle n'avait pas conscience. Aussi son attaque avait-elle en réalité plus de chance de passer que ce qu'elle pensait. C'était une rébellion, les pertes étaient inévitables. Tsubame était silencieuse, quitte ou double, pensait-elle, quitte ou double. Cette action lui donna l'impression de durer une éternité, pourtant elle n'avait pas duré plus de cinq secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Groupe 3   Mer 21 Aoû - 6:30

Suite à la rédemption d'Iker et à son attaque sur le Kirijin sabreur, ils avaient été rejoins par une nouvel adversaire qui avait fait plusieurs actions rapides qui pourraient s'avérer dangereuse pour les deux Sunajins... Il avait commencé par prendre de plein fouet la lame de vent qui était destiné à celui qui avait été pendant un court moment. Cela avait étonné grandement Iker, puisqu'il imaginait que les Kirijins étaient des gens plutôt égoïste et ne les imaginait pas se sacrifier les uns pour les autres... 

Mais le nouvel arrivant n'était pas mort et sa deuxième action surpris encore plus le jeune Tsumetai. Un étrange pressentiment envahi Iker et il s'envola un peu plus haut, ce qui le fit sortir de la zone d'effet du sceau qui aurait brouillé ses capacités mentales, sans même qu'il ne s'en rende compte. Cependant, le chakra qu'il devait utiliser pour se maintenir en vol le faisait approcher dangereusement de la limite de ce qu'il pouvait utiliser et le faisait craindre pour sa vie, comme il n'avait jamais craint auparavant.

Alors que sous lui, et sans qu'il ne puisse le savoir, la kunoichi du sable venait de se faire apposé un sceau qui la faisait énormément souffrir et que les deux kirijins étaient aux prises avec un nuage de vapeur extrêmement brulante, Iker prit une décision. Une seule attaque, lancé avec tout ce qu'il pouvait tirer d'énergie, tentant ainsi de donner une chance à la garde du Kazekage de les attaquer convenablement ensuite.

Le jeune Tsumetai prit donc une pose très semblable à celle qu'il avait prise précédemment pour attaquer le Kirijin, se concentrant pour rechercher ses cibles. Les 3 combattants étaient très rapproché, mais Iker était confiant de n'atteindre que la suite. Il se concentra sur les sons et puis... Lança.


    - Futon, Tornade Rasoir!



Iker donna alors plusieurs coups de lame dans le vide, sous différents angles, dans le but de créer un tourbillon tranchant qu'il propulsa dans la direction où le combat faisait toujours rage. Sitôt son attaque lancé, le shinobi se senti devenir faible, puis se senti chuter. Il tomba de plusieurs mètres, sur un toit adjacent à l'endroit où les autres combattait. Il était tombé sur son bras gauche qui avait craqué à atterrissage. Il se releva tant bien que mal, puis s'approcha du bord du toit pour "observer" le reste du combat, tout en tenant toujours son épée, prêt à se défendre du mieux qu'il pouvait si on l'attaquait de nouveau. Il n'avait plus de chakra, mais savait se servir d'une épée quand même...

Explications:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 24 Aoû - 13:44

Le tour de Jutsugo est passé. Le PNJ peut maintenant poster. Le combat se doit d'être terminé rapidement. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 3   Sam 24 Aoû - 14:22

Il allait fondre. Ils allaient fondre. Bien que j’étais récalcitrante à les tuer, pour pouvoir m’amuser avec indéfiniment, mes pulsions sont montées d’un cran dès que cet arrivant surprise m’a apposé ce mystérieux sceau. Je n’avais plus qu’une envie : en finir. Les tuer. Ces deux Kirijins allaient connaître mon courroux. J’allais les exterminer. Un était déjà bien parti pour fondre sous la chaleur et la nocivité de ma vapeur. Mais c’était sans compter sur l’habilité et le courage de cet épéiste…

Impensable. Tête baissée, il a foncé dans mon dôme de vapeur pour venir en aide à son coéquipier, pour ensuite m’attaquer avec sa lame. Il était vraiment rapide ! Même plus que tout à l’heure. Jamais je n’aurais imaginé ça… Me faire prendre de vitesse. Les épéistes de Kiri sont bien plus redoutables que je ne le pensais. Fait chier. En plus, dans mon état, que pouvais-je faire ? Je ne sais pas trop. Du coin de l’œil, je vis Iker attaquer à son tour, pour tenter quelque chose. Il flottait dans les airs, et s’était retrouvé assez haut pour éviter cette technique verte bizarre qui m’a coûté ma mobilité. Mais il s’était trop éloigné. Vu l’habilité et la vitesse du Kirijin, son attaque ne traversera pas la distance qui nous séparait à temps.

Je ne pouvais compter que sur moi-même sur ce coup-là. Quoiqu’il arrive, l’épéiste est en danger dans mon dôme, et devra très bien jouer pour se défaire de l’attaque du Tsumetai. Pour moi par contre, c’est plus compliqué… La lame fusait droit vers ma tête. Pendant quelques microsecondes, j’ai ressenti une terrible peur. Cela faisait des années que je ne l’avais plus ressentie… Dans un ultime effort, je tentais de m’éloigner de cette épée par l’arrière. Un réflexe voulut que ma tête se déplace d’elle-même, pour éviter le pire.

Mais ça ne servait à rien. J’ai pu éviter de me faire transpercer la tête, mais c’est ma gorge qui en a fait les frais. Crachant du sang, mon regard devint vitreux, ma vision s’assombrit. J’étais dans l’incapacité de prononcer le moindre mot, ma respiration en était coupée. C’était fini. Mon corps devint raide, il n’était plus animé d’une quelconque vie.

Quelle mort ridicule. Mais Suna n’est pas encore tombé. Kiri n’a pas gagné, et ne gagnera pas. Même ces deux-là n’ont pas encore gagné.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 26 Aoû - 1:34

Le Pnj étant considéré mort, un délais de 24h est accordé, exceptionnellement, à Akinobu Tsubame à partir de ce post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rang : 2nd Sabreur

Messages : 34
MessageSujet: Re: Groupe 3   Lun 26 Aoû - 8:31

T
subame la vit se débattre vaillamment, oui, elle esquivait, encore et encore, ou alors c'était elle qui manquait ses coups à cause de la trop grande vitesse que lui procurait ce jutsu un peu spécial, qui sait... Et puis, sans crier gare, la membre du Silence vacilla dans une giclée de sang et tomba au sol, convulsant légèrement sans pour autant faire quoique ce fût pour stopper son hémorragie. Elle savait, comme Tsubame, que sans jutsu médical il était impossible de se sortir d'une telle blessure. La main rougit par la vapeur, le visage perlé de sang de son adversaire, ce souffle inépuisable qui la maintenait en vie, finalement il n'y avait que comme ça qu'elle avait l'impression de servir à quelque chose. On l'avait oublié depuis trop longtemps, se mit-elle à penser sur l'instant. Par terre, son compagnon d'arme de fortune, inerte, épuisé, semblait-il. Toutefois il en manquait un : le Sunajin. Le regard de Tsubame scruta brièvement aux alentours avant qu'un sifflement ne vînt trahir l'attaque fuuton de son ex-allié.
Une tornade lui fonçait dessus, un tourbillon de vent d'environ un mètre, un mètre cinquante qui se dirigeait droit sur eux. Le sceau faisait toujours effet, ou était-ce l'adrénaline qui menait encore son œuvre, Tsubame brandit son épée déjà hors de son fourreau et trancha le ninjutsu qui se dissipa au contact de sa lame. S'eût l'air si simple, s'eût l'air si basique, et pourtant Tsubame venait d'utiliser une technique de défense... On eût dit un simple coup d'épée, rien ne le différenciait vraiment d'un autre. Peut-être un Hyuuga aurait pu voir qu'en réalité le chakra avait fait un détour par l'épée, peut-être car Tsubame elle-même n'était pas certaine du fonctionnement de l'énergie vitale humaine. Après tout elle ne faisait qu'utiliser des corps, ça n'avait jamais été le sien. Cependant, aussi bizarre que ça puisse paraître, elle savait ce que son épée, son véritable corps, pouvait encaisser et ce ninjutsu là avait été à sa portée.

E
lle resta immobile pendant un moment, bras tendu. Son souffle n'était pas court, elle ne suait pas, son corps ne montrait aucun signe de fatigue et pourtant elle sentait au fond d'elle qu'Akinobu n'en pouvait plus. Si elle continuait elle le tuerait lorsqu'elle le quitterait. Et non, elle ne voulait pas retomber dans l'oubli, plus jamais. Elle se releva, droite, les pieds joints, et rangea son épée dans un claquement singulier. D'un revers de la main elle essuya son visage, laissant sur son avant-bras comme une traînée de peinture rosée qu'un doigt aurait étalé. Elle vit le Sunajin sur son toit. Devait-elle en finir, écraser ce qui restait d'espoir de liberté à ce village ou alors simplement laisser la graine de la trahison germer pour mieux revenir plus tard... Elle ne su quoi faire, en vérité cette rébellion elle n'y avait participé que pour son seul contentement et non pour réellement défendre une cause. Tsubame s'assurait de ses capacités après plusieurs siècles d'obscurité elle voyait le jour de la façon la plus sanglante qui soit et, mine de rien, ça lui plaisait d'une façon joyeusement malsaine. Son travail... C'était son travail...
Au loin résonnait des cris de victoire. Le Kazekage était mort, bientôt il serait remplacé par Chinmoku, était-ce une bonne chose ? Ne risquait-il pas de devenir leur nouvel adversaire ? Les alliances étaient toujours si fragiles, d'expérience elle savait que le moindre désaccord enfantin suffisait à déclencher les foudres des camps concernés. Tsubame tourna les talons, Iker, était sur le toit, oui, mais elle n'avait pas pu se résigner à le pourfendre. Après tout qui étaient les traîtres dans tout ça, n'étaient-ce pas eux, les Kirijin ? Quelque part Iker avait fait le choix qui lui semblait juste. Il comprendra plus tard qu'il faut se choisir un camp, tout comme toi Akinobu. Me laisseras-tu... Cette pensée l'attrista, pourtant il fallait qu'elle rentre à Kiri mettre son hôte à l'abri, elle ne pouvait se permettre de l'exposer de la sorte plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 3   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Kaze no Kuni :: Suna Gakure no Sato :: Frappe Décisive #1-