Partagez | .
 

 Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 157
MessageSujet: Groupe 4   Lun 5 Aoû - 18:41

Règles

    o Merci de respecter l’ordre de post établi dans vos groupes.
    o Le premier post de chaque joueur sera un post d’introduction. Les combats débuteront dès votre second tour.
    o Vous disposez de 24h pour poster.
    o Si vous ne respectez pas votre délai, votre tour sautera et les attaques lancées à l’encontre de votre personnage seront automatiquement encaissées. Le Staff peut aussi prendre la décision de vous exclure de la FD si jamais vous ne respectez pas les délais.
    o Si vous pensez ne pas pouvoir poster dans les temps, vous pouvez toujours demander un joker de 12h en postant une absence. Vous ne pourrez l’utiliser qu’une seule et unique fois.
    o N’oubliez pas qu'en Frappe Décisive, votre personnage peut mourir. Ne prenez pas votre tactique à la légère ou vous en subirez les conséquences…
    o Soyez fair-play et, surtout, cohérent avec votre personnage !


Ordre de post
    Shisatsu Jutsugo
    Minami Makie
    Kaiga Hyun
    Kagami Ban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 5 Aoû - 19:49


    Nous y sommes enfin. Étrange, mais j'ai comme l'impression que ce trou perdu est un véritable guêpier. Les troupes viennent à peine d'entrer, le Mizukage est escorté jusqu'au Palais de son homologue Sunajin où un certain Chinmoku Xaldin doit être entrain de l'attendre en ce moment même. Pour ma part, j'ai commandé un détachement, et se trouve sous mes ordres le très étrange Hyun, un adepte de l'art des explosifs. Durant les préparatifs de l'assaut, j'ai pris connaissance des dossiers des quelques shinobis susceptibles de sortir du lot, et celui-là en faisait parti. Les lignes de descriptions avaient été remplies par ses camarades et supérieurs, autant vous dire que je ne fais pas confiance à cet homme pour ce qui est de la rigueur et du bon comportement. Je veux bien que ma place de médecin fasse de moi quelqu'un aux standards de rigueur élevé, mais il y a une limite entre le trop et le pas assez. Lui se trouve dans la second catégorie.

    Je n'ai rien à dire sur le village en lui-même, son architecture ne me plait pas spécialement et il serait de mauvais goût de chanter sa beauté alors que c'est bien pour la détruire que je suis là. Nous sommes rendus au point où il ne reste plus que la tête brûlée et moi, mes autres hommes étant éparpillés pour assurer des objectifs différents. Je mène en fait une unité de logistique et de soutien, la plupart des shinobis sous mon commandement sont des atouts stratégiques plus qu'autre chose. Mais vous vous doutez bien que jamais je ne forme d'unité non-optimale, aussi voilà pourquoi la force de frappe que représente Hyun marche à mes côtés. Bien-sûr, je ne suis pas sans savoir que lui et moi représentons la clé de la victoire sur cette partie du village; moi parce que je suis l'homme qui mène l'assaut, et lui parce qu'il me "protège", en un sens.

    Si je devais faire une remarque, alors celle-ci s'axerait sur le manque d'organisation des troupes rebelles. Les compter parmi nous est un grand plus, mais la force de frappe de ces derniers est amoindrie par leur manque de méthode dans le protocole d'attaque. Ici, Hyun et moi représentons l'autorité suprême de Kiri, nous sommes les envoyés directs du Mizukage, légitime représentant du Monstre Kiri. Nos hommes nous indiquent bientôt qu'ils ne peuvent contenir un certain élément ennemi, c'est à nous, l'élite, de faire entendre la suprématie au plus farouche des adversaires.

    -Hyun, tu prends la tête de file jusqu'à cet ennemi. Par contre, tu attendras mes ordres pour faire quoi que ce soit.

    Les rapports des différents shinobis, plus déterminés les uns que les autres, m'indiquent que le temps presse. Une chose me titille tout de même... les Kirijins ne sont pas des incapables, ce sont des soldats entraînés et élevés dans la loi martiale, et les voir prendre peur devant l'ennemi me laisse songeur. Je suis le numéro 3, certes, mais Hyun n'est pas au niveau de personnes comme Kojùin ou encore Apolyon, et je ne prétends pas posséder la force de frappe nécessaire pour mettre à bas un ennemi plus fort que moi... Nous nous rapprochons, et il est temps pour moi de lancer l'ultime ordre avant d'arriver sur les lieux du prochain combat.

    -Allez me chercher un médecin, et qu'il nous rejoigne dans les plus brefs délais !

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 5 Aoû - 21:17


    L'heure était arrivée, les tambours de la révolution sonnaient. Le peuple était prêt à se retourner contre ses maîtres, tout comme moi je l'étais. Les nuits étaient courtes depuis qu'on entendait les mots coups d'états dans le village. Ne savant pas quand et le comment, savant juste que c'était une question d'heure avant que le tout commence. Mes choses étaient prêtes, moi de même par la même occasion. Mon sac et mon Etwhal étaient à porter de main. Je traînais toujours mon sac avec moi. Il y avait quelque antidote de ma création, des éprouvettes et des bandages. Il ne restait plus qu'à attendre le signal... mais quel signal ? Nous ne savions rien de ce qui allait se produire enfaîte. On n'avait que de sous-entendu. Personne ne savait rien, il fallait qu'être prêt.

    Mon coeur ne penchait pas vers le Kazakage que nous avions. Nos problèmes n'avaient même pas été amélioré, mais enfaîte rien n'avait changé. Mais le temps était venu pour moi de me rejoindre au son de ce soulèvement de foule. Il n'y avait aucune organisation claire, il fallait seulement suivre ce qu'on croyait qui était bien. On entendait que des rumeurs sur qui allait participer, étais-ce vrai que Kiri se joignait à nous ? Allait-il être là ? Je devais me concentrer sur mes actions et non sur ce que mon coeur souhaitait revoir.

    Il y avait un rassemblement de foule, comme si personne ne savait pas où aller. Une organisation de merde, tout comme le village quoi, je n'espérais pas que celui qui avait créé le mouvement serait plus organisé que ça. Aucun discours, aucun soulèvement de foule, que du bouche à oreille. Rien de plus. Je ne savais pas si je devais me présenter comme étant une simple genin ou bien ninja médical... Je n'avais eu que quelque conseil et pas grande formation, mais les meilleurs conseils reçus venait de lui. Pourquoi ma penser revenait toujours à ce dernier ? Je devais me rendre à un endroit pour voir où je pouvais donner le plus de mon potentiel. Mais quelque chose me fit arrêter ma course une voix, sa voix enfaîte. Il n'était pas très loin de l'endroit où je me trouvais. Il cherchait un ninja médical, je n'avais qu'à le retrouver. C'était assez facile de savoir où il pouvait se trouver, je connaissais plus Suna que lui. Je devais être à quelques pas de lui et dit :

    - Tu as fait appel à moi ?

    J'étais prête pour ce qu'il allait se produire, je n'allais pas me défaire ma tâche que j'aurais et je serais là pour prouver que je m'étais améliorée et que je n'allais pas fuir devant la tâche. J'espérais même si on était en temps de guerre de recevoir un sourire. Mais mon regard se tourna vers l'autre, je le connaissais, mais cela datait d'il y a quelques années déjà. Cela m'avait surprisse que je dis simplement :

    - Toi ici !?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 5 Aoû - 22:54

Je connaissais pas ce Shisatsu. Tout ce que je savais de lui, c'était qu'il était le second du Mizukage, un truc comme ça. Et ce que j'avais appris, depuis le peu de temps qu'on m'avait assigné à lui, c'était qu'il était chiant. Putain. De. Chiant. Okay, j'aurai pu me creuser la tête pour trouver un autre qualificatif, mais ça aurait été d'une utilité très relative. Chiant avait la poésie inhérente pour décrire tout ce qu'il représentait. Il parlait d'organisation, il parlait d'ordre, il parlait de discipline. Des concepts qui m'étaient étrangers. Et qui au cœur de la bataille, n'avaient aucune valeur. Quel que soit le plan, celui-ci n'était de taille à affronter l'aléatoire que représentait le combat, autrui. Stolicus disait très bien en parlant de la guerre : *Le meilleur plan est d'être prêt à l'imprévisible."

Mais si j'avais bien retenu les cours de stratégie donnés à l'académie de Kiri, Stolicus aurait été tué lors de la première bataille à laquelle il aurait participé. Un homme bien sage, mais quand même très con. Et je rumine, je rumine, alors que nous sommes déjà à l'intérieur de Suna. Il y a des mouvements de civils, des mouvements de Kirijins, et plus rares, des mouvements de soldats Sunajins. Et nous étions au beau milieu de tout cela. L'architecture des lieux me laissait indifférent, mais il faut dire que ma passion, c'est pas la création mais la destruction de bâtiments. Et mon équipe ? Une équipe qui n'est pas censée aller directement au front. Qui n'est pas réellement là pour les affrontements. Et pourquoi j'suis là, donc ?

Parce que le Shisatsu c'est un mec prudent. Parce qu'il a besoin de gros bras au cas où quelque chose d'imprévisible arriverait. Affronter l'imprévisible avec un élément tout aussi imprévisible, je trouvais ça osé de sa part. Mais là, quelque chose ne tourne pas rond. Nos hommes viennent à nous, disent qu'ils ne sont pas de taille à affronter une bête Sunajin. J'dis pas ce que je pense, ça pourrait être blessant. Puis ... Après tout, ça va me permettre de me défouler. Et si c'est un adversaire puissant, là ... Un magnifique sourire illumine mon visage, alors que la tête d’œuf m'ordonne d'aller au-devant, afin de faire face à la menace fortuite.

- Ouais, ouais.

Et je m'exécute, mes sens à l'affut. Le combat urbain était sûrement le combat qui me déplaisait le plus. Beaucoup de recoins pour se dissimuler, beaucoup d'obstacles pour frapper couvert. Si je n'étais pas un pro' de la démolition, j'aurai dit *Fuck off là*. De la destruction gratuite, que demander de plus ?
Une miss aux cheveux roses. J'ai entendu sa voix, je me suis retourné direct. Mon visage s'est assombri, et j'ai répliqué.

- Moi. Ici.

Mais elle n'était pas importante. Il y avait là un ennemi formidable, et un ennemi que je devais abattre. Car comme le disait Stolicus : *A la guerre, il y a les gens qui importent, et il y a les autres. Eux tu peux les sacrifier.*

Stolicus justifie bien des dérapages, j'l'aime bien ce type.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mar 6 Aoû - 0:04


    Les rumeurs montaient rapidement dans les rues de SunaGakure no Sato jusqu'à se transformer en de nombreux cries stridents.
    Une première explosion éclata en périphérie de la ville et les premiers rapports fusèrent. Apparemment, des Kirijins assiégeaient Suna, mais il semblait que d'autres attaques venaient d'éclater de l'intérieur. S'agirait-il d'une rébellion ? Très certainement oui.

    La Kunoïchi du sable n'eut pas le temps d'en savoir plus, il était l'heure pour son unité d'agir. Ils se divisèrent la tâche en trois, de toute façon ils étaient d'une puissance incroyable et avaient largement les capacités de gérer les ninja encore liés au Kazekage.

    Ban sauta sur le toit le plus proche tout en hurlant des ordres à qui voulait les entendre. Elle en profita pour apposer quelques sceaux sur son passage qui pourraient lui servir plus tard.
    Un premier groupe d'ennemis s'opposa à sa progression, des Sunajin qu'elle avait déjà croisé plusieurs fois dans les rues du village, confirmant ainsi ses craintes d'une rébellion. Sans la moindre hésitation, elle bondit en arrière afin de reprendre un peu de distance et décocha quelques flèches vers eux. Ils reculèrent, la cadence des tirs ne leur laissait aucun répit. Quelques erreurs de leur part suffirent à les mettre rapidement hors course. Et les combats s’enchaînèrent. Elle faisait de son mieux pour ne pas toucher les Sunajins à des points vitaux, mais elle était parfois obligée de tuer pour ne pas risquer d'être gênée d'avantage. Elle n'avait par contre aucune pitié pour les Kirijins qui tombaient comme des mouches face à son arc.

    Tout en se battant, elle donnait des ordres à ses alliés et semait encore quelques sceaux dans les coins de chaque rues. SunaGakure no Sato était son village natale, elle le connaissait mieux que quiconque.

    Rapidement, elle atteignit enfin le bâtiment qu'elle désirait investir pour se poster. Elle grimpa rapidement le long du mur jusqu'au toit. Ce bâtiment était l’hôpital et était l'un des plus hauts du secteur qui lui était dédiée. D'ici, elle pourrait toucher n'importe qui.

    Elle plissa les yeux pour voir aussi loin que possible. Le surnom qu'on lui donnait, Eagle, ne sortait pas de nul part. Elle remarqua rapidement un groupe de trois ninjas légèrement à l'écart et relativement inactif. Elle en déduit qu'il s'agissait sûrement de généraux.
    Elle banda son arc et visa. Parmi eux, elle reconnue Makie, une jeune Genin du village qui avait fait parler d'elle pour ses talents de médecine malgré son jeune âge. Les Kirijins la tenaient-ils en otage pour utiliser son art médical ? Ou avait-elle rejoint leur rang volontairement ?
    N'ayant aucune possibilité d'obtenir une réponse rapide, elle visa la tête d'un des Kirijins et ajusta son arme.


    « Distance... 280 mètres. Vent... 45 kilomètres par heure... murmura-t-elle pour elle-même. »

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mar 6 Aoû - 12:28


    Je ne sais pas si c'est elle que je m'attendais à voir, mais elle est là. Finalement, nous ne gagnons pas en puissance, au contraire, nous sommes plus faibles si nous adoptons la tactique à laquelle j'ai pensé... Makie est un bon élément, mais son niveau fait qu'elle le soit essentiellement en dehors des champs de bataille. Ce n'est pas d'un bonne personne dont j'ai besoin, mais d'un soldat entraîné et apte à être utilisé. Heureusement pour nous, je n'ai pas demandé un médecin sans raison, et je dois dire que je m'attendais à rencontrer un shinobi de rang C. Les médecins ont cette très grande particularité de posséder une technique en particulier qui, lors de situations similaires à la notre, s'avère être très utile. Makie maîtrisait ladite technique, et ça, je le savais. Finalement, ce que les mauvais stratèges verraient comme une plaie se transforme, pour moi, en un atout primordial.

    Je me fiche bien de leur passé commun. Nous n'en avons pas pour longtemps, je veux juste être assuré qu'ils sauront exécuter mes ordres et agir ensemble. Notre cible principale est là, dominant majestueusement le quartier d'habitations qui lui faisait face. Finalement, l'architecture risque de nous intéresser, car cet hôpital est sans doute ce que le mystérieux adversaire veut protéger. C'est amusant, mon ennemi sait que c'est ce bâtiment que je veux, il sait qu'au moment où j'en prends le contrôle, Suna s'étouffe dans son propre sang. J'imagine qu'à ce moment, il sent l'avancée inexorable des troupes, et j'espère de tout mon coeur qu'il sait qui va faire s'infecter la plaie: moi.

    Bien, maintenant, il est temps de se creuser les méninges. L'agencement des habitations crée des ruelles tonitruantes, aucune ligne droite n'est présente, et les courbes sont étroites. A moins de passer par les toits, je ne vois pas comment une armée pourrait décemment évoluer dans un endroit pareil sans craindre l'embuscade. Notre ennemi ne nous affrontera pas là, j'en suis sûr. Son objectif est de protéger l'hôpital, alors il ne livrera pas de combat à l'intérieur. S'il ne le veut pas, alors il doit nous empêcher d'arriver au bâtiment. Nous sommes logiques et passerons par les toits, aussi il ne nous attend pas dans les ruelles. L'hôpital surplombe le quartier, rares sont les habitations à plus de deux petit étages... S'il veut nous stopper, c'est sur le toit qu'il doit se placer.

    Ensuite, partons du fait qu'il soit sur le toit. Les ruelles ne sont pas exposées par endroit, elles comportent de nombreux angles morts et protections. L'effet de surprise fait que ces ruelles sont vides, le manque d'organisation des troupes Sunajin a réduit leur faculté à se défendre. Ces ruelles ne sont pas "vitales". Tout porte à croire que la menace vient du ciel. Notre position nous rend vulnérables, car l'artère parallèle où nous nous trouvons est trop large pour que l'on puisse se dissimuler tranquillement. Quoi qu'il en soit, nous serons vite fixé.

    -Makie ! A présent tu es sous les ordres de l'armée Kirijin ! Notre armée se veut organisée, et de la rigueur est attendue des soldats ! Je suis ici ton supérieur et j'exige que tu exécutes mes ordres à la lettre ! La moindre protestation est considérée comme une trahison et la trahison mène à la mort.

    Petit rafraîchissement de mémoire pour mon subalterne. Comme déjà dit, je me fiche de leur passé, je veux du résultat, c'est tout.

    -Vous partez à l'assaut de l'hôpital en passants par les toits. Je pense que l'on vous tirera dessus, mais ce n'est pas grave. Pour le moment, Kaiga s'occupera de localiser l'ennemi, je fais confiance en son artillerie pour lui faire grâce de quelques explosions au passage, et Makie, tu économise ton chakra jusqu'à l'arrivée à l'hôpital. Il faudrait aussi que tu couvre Kaiga en étant devant lui. Un adversaire, aussi puissant soit-il, est avant tout un humain, et le fratricide n'est pas à la portée de tous.

    Avant de continuer, j'attrape Makie par la nuque, puis, tout en apposant un sceau qui me sera d'une grande aide plus tard, je lance un kunaï autour duquel se trouve un parchemin explosif sur le mur de l'une des bâtisses pour que l'explosion bouche la vue à un éventuel sniper. De là je donne le départ en criant et vais m'engouffrer dans les ruelles, direction l'hôpital.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mar 6 Aoû - 16:27


    Je savais avant même d'avoir commencé que je serais le maillon faible. Quoi que j'aillais faire ou dire, on n'allait pas me prendre au sérieux. Que ce soit maintenant ou jamais. J'en avais marre un peu... je voulais qu'on me voit briller pour ce que j'étais et non qu'on me voit pour une lâche. Personne ne comprenait enfaîte, c'était difficile à vivre. L'expression dans son regard, je voyais qu'il s'attendait à quelqu'un de mieux... je pouvais autant toujours faire demi-tour et essayer de sauver le plus de gens avec ce que je savais faire. Si je pouvais retourner dans le temps, je n'aurais point parlé, quoi que je fasse je savais déjà qu'il était trop tard.

    J'étais un pion parmi tant d'autre, je ne pouvais rien faire qu'à part l'option d'avancer en ligne droite... et de détruire ceux qui étaient de la même espèce que moi, mais indirectement. J'avais toujours une chance, voir une très petite chance, de sois resté en vie ou bien que je vivrais mes dernières minutes en vie. Au cours des années, je n'avais pas eu la chance de participer à la dernière guerre. Je n'avais pas l'expérience militaire des autres et je n'avais pas la même expérience de vie. Je me sentais encore plus faible que jamais, mais je m'étais portée volontaire. Il aurait pu me retourner, me tuer ou simplement m'ignorer. Mais ce n'est pas ce qu'il fit. En résumer il me dit que j'étais sous ses ordres et que si je ne l'écoutais pas, c'était la mort. Ça ne sera pas la première fois que je serais sous ses ordres et j'espérais que cela ne soit pas la dernière. Je fis signe de tête que j'approuvais, je n'avais rien à redire. 

    J'écoutai son plan, je devais couvrir Kaiga. Je ne comprenais pas tout ce qu'il se passa, tout se passa très vite. Avant de partir, je sentis une main m'agripper la nuque. Je sentis que ça me piquait dans le cou, un sceau ? Je savais juste que c'était lui et dit juste avant de partir :

    - Fait attention à toi...

    Je passai devant Kaiga, avant même que ce dernier monte sur le toit et je commençai mon accession vers l'hôpital. J'étais à quelque mètre devant lui, on avait l'impression qu'il me courait après. Tout ça était voulu, je m'avançai en courant en ligne droite, j'espérais que ce dernier ne fasse pas le con de me rattraper ou bien de me dépasser... mais on allait voir ce qu'il allait faire. Je connaissais son caractère, juste un peu, mais du moins j'en savais assez. Je savais qu'il était quelquefois colérique et souvent violent, donc je ne pouvais dire s'il était du genre à écouter les ordres ou non. Mais je faisais de mon mieux pour garder quelques mètres d'avance en variant mes pas de gauche à droite pour essayer de faire comprendre que j'essaie de m'enfuir de lui, d'une certaine manière, mais tout à la fois... c'était stratégique.


Hrp:
 


Dernière édition par Minami Makie le Jeu 8 Aoû - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: Re: Groupe 4   Mer 7 Aoû - 15:28

Les ordres étaient donnés, alors que la Makie se joignait à nous. Elle avait quand même bien grandi depuis la dernière fois, je remarquais, mais rien sur mon visage n'exprimait la pensée. On devait passer par les toits, pour prendre d'assaut l’hôpital. Ça, je l'avais bien compris. Et la Makie devait me servir de bouclier humain. Ça aussi je l'avais compris, et un petit sourire en coin s'afficha sur mes lèvres. Le concept me plaisait, le Shisatsu remontait dans mon estime. Il était temps pour moi de me préparer, quoi qu'il en soit. Je me saignais les pouces, et traçais les signes d'invocation. Une nuée de scarabées apparaissait, camouflée par le nuage de poussière soulevé par l'explosion du stratège. Je souriais. Un coup d'éclat, et pas des moindres, s'offrait à moi. Les scarabées se groupèrent en une masse compacte. J’apposais ainsi un sceau sur eux, un sceau que je ne pourrai utiliser que si les scarabées en question se réunissait à nous. Ce qui impliquait qu'aucun d'eux ne devait être perdu, pour le bon déroulement de l'assaut.

- On se disperse, et on ne revient qu'à mon signal.

Le Kuchiyose s'exécutait, et il ne restait plus rien de l'imposante nuée qui une fois se tenait ici. Je me mettais à la poursuite de la demoiselle aux cheveux roses, même si cela s'avérait plus difficile qu'aux premiers abords. Elle était plutôt vive, et mes techniques avaient prélevé un lourd tribut dans mes réserves d'énergie. Mais qu'importe. Si j'arrivais assez près du bâtiment ... Il y aurait un Kaboum dont l'histoire se souviendra. En attendant, je me contentais de suivre Makie, prenant bien soin de me trouver derrière elle. Au cas où y'aurait une de ces merdes de sniper planquée quelque part pour me canarder. Qu'est-ce que je méprise cette race, les snipers.

Et juste histoire de, je me suis senti obligé de lâcher ce commentaire à voix haute.

- C'est marrant, on dirait qu'on joue au chat et à la souris, tu trouves pas ?

Moi, ça me faisait délirer. Après, pour Makie le bouclier humain, à la merci du moindre Sunajin sans conscience, ça devait l'être beaucoup moins. C'est sûrement ça qui rendait d'autant plus amusante la chose. La plus grande menace pour une fois, ici, c'était pas moi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 8 Aoû - 16:46

J’avais tout. La distance, la hauteur. L’avantage. Tenir cette place forte ne sera pas difficile, les trois Shinobis que je voyais de mon œil acéré allaient en faire les frais. La corde tendue, ma flèche était prête. Mon choix s’était porté sur ce qui semblait être le chef de cette petite troupe. Des cheveux bruns, attachés en une petite tresse, posés sur son épaule. Il ressemblait à un ingénieur avec ses drôles de lunettes. Mais qu’importe. Lui et ses soldats allaient mourir. Soudain, une détonation provoquant un nuage de fumée me fit perdre de vue ma cible. Astucieux.

N’ayant plus de pigeon pour le moment, je débandais mon arc afin de soulager mon bras. Scrutant les alentours, mes yeux cherchaient de nouveaux lapins. C’est là que je les vis. Makie et un autre shinobi. Je commençais à comprendre leur stratégie. Avec la Sunajin et l’autre derrière elle, aucun doute quant à leurs intentions. Ces enfoirés avaient prévu d’utiliser nos propres soldats contre nous. Un fin sourire se dessina sur mes lèvres. Le Silence avait été entraîné de manière à ne ressentir aucune compassion, que ce soit pour ses ennemis ou même… ses alliés. S’ils pensaient que se servir d’une Sunajin allaient leurs assurer la survie, ils se trompaient.

Ayant à nouveau des personnes à cribler de flèche, je me positionnais de manière à être à l’aise pour effectuer mon prochain tir. Le projectile était déjà encoché, il ne me restait qu’à tirer. Je faisais attention à tous les détails. Un seul élément qui n’était pas pris en compte et le tir pouvait se solder par un échec. « Une flèche, un mort » c’est comme ça que j’ai toujours fonctionné. Le vent se calma, la progression des deux shinobis était constante, je pouvais tirer. Dans un sifflement, ma flèche partait en direction du Kirijin à une vitesse inhabituelle. Les deux personnes courant sur les toits étaient proches l’une de l’autre, cependant lors de mes nombreuses missions, j’avais effectués des tirs beaucoup plus extrême. Makie ne devrait pas être touchée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 8 Aoû - 18:25


    C'est maintenant que la réussite de la charge quelque peu héroïque repose dans les mains de Hyun que je me dis, et ce à mon très grand désarroi, que je n'ai pas donné suffisamment de précisions quant à la marche à suivre. Le manque de lucidité est à blâmer, ici. Ma peur de croiser le chemin d'un éventuel tireur embusqué pouvant abattre mes hommes un à un sans même sourciller m'a aveuglé, à ma grande honte. Si mes deux éléments n'arrivent pas à atteindre notre ennemi invisible, c'est de ma faute, car je suis leur supérieur, et que leurs vies dépandent de moi. Je sais Hyun capable de mener le plus ardu des combats, c'est qu'il faut reconnaître qu'il a la peau dur ! Mais Makie...

    Heureusement pour notre petit trio, je me suis attribué la lourde tâche d'aller déloger, dans l'hypothèse où il y en aurait un, le sniper moi-même, autant dire que mes deux valeureux chevaliers font office d'écran et le seul ordre implicite imposé par cette tâche est celui de tenir la charge, survivre, et aller de l'avant. Un bien beau concept pour une charge pour le moins ingrate. Mais je ne suis pas là pour philosopher sur la guerre, mais bien pour la gagner, et autant préciser que gagner une guerre en arpentant des ruelles aussi mal organisées que celles que j'arpente en ce moment même est une perspective qui me semble impossible...

    Pour l'heure, la seule information que j'ai de l'hypothétique combat à distance que se déroulerait là-haut, sur les toits, est un grabuge indescriptible... le combat n'est pas si hypothétique, finalement. Donc, il y a bien un sniper sur le toit. Quelle merde ! Bon, bon, bon... Hyun et Makie ne peuvent pas mourir en un seul tir, aussi, il me reste au moins un homme debout. Le sniper a tiré, tant mieux, cela veut dire que je sais où il regarde: vers nous. Pour le moment, je suis couvert par les courbes douteuses des habitations et les ruelles tout aussi étranges. Je suis aveugle, mais je suis invisible. Je suis une sorte de fantôme dans le noir !

    Je ne pense pas que le hasard nous ait amené un sniper au moment exact où nous lancions la charge. Cet individu à l'esprit sans doute aussi noble que les ruelles crasseuses du village doit nous guetter depuis le début, et il y a fort à penser qu'il ne se doute pas de ma position. C'est assez amusant, car vient un duel d'esprit entre lui, le protecteur et moi, l'assaillant. Les échecs ne mentent pas, mais l'homme oui. Les échecs se basent sur une logique établie, l'homme sur une logique à la nature encore inconnue. Je suis bon aux échecs, et je sais que de jouer au plus fort contre un sniper reviendrait à affronter un adversaire sans fous ni cavaliers. Je connais l'humain car il est le centre de ma vie. Quand un archer bande son arc, je sais quels muscles sont sollicités, et je sais également que c'est avant tout la mémoire neuronale qui guide ses tirs.

    Un sniper utilise ses yeux pour tirer, et moi je veux solliciter son esprit par le biais de ce qu'il sait utiliser le mieux: ses yeux. Tant qu'il ne tire pas, je le prive de son deuxième meilleur atout, sa mémoire neuronale. En occupant ses yeux de telle façon qu'ils ne puissent commander, alors je le neutralise. Il en va de même pour un chirurgien. Sans savoir je n'opère pas, de même que sans mains. Nous dirons simplement que sa profession lui demande plus de "mécanique", et que je suis expert en mécanique humaine. Dès l'instant où je sors de ces ruelles, il vise, et je meurs. Bien-sûr, je vais sortir de ce trou de misère, mais lui ne saura plus si oui ou non ses yeux regardent le bon endroit.

    Pour ce faire, il me suffit d'arriver à une débouchée et me stopper. Je vois une partie du mur de l'hôpital, mais la porte principale et le toit me sont invisibles, tant mieux, sinon cela voudrait dire qu'il me voit. L'idiot n'est jamais à l'origine du complot, mais je complote, et je dois être idiot... Mon fidèle ami de l'orage me sert dorénavant d'émissaire de bêtise. L'oiseau sait être silencieux, mais il ne le sera pas. Le voilà gorgé de parchemins explosifs. Avant, j'allume une cigarette. Les gerbes de fumées ne m'indiquent pas le moindre vent dominant. Dommage que ce fin cylindre gorgé de tabac doive aller dans le bec d'un oiseau. Mais il le faut ! L'oiseau prend son envol à mi-chemin entre discrétion et maladresse, histoire que le tout forme une épaisse mixture digne d'un débutant. Les parchemins explosent au loin, créant un nuage de fumée non négligeable, j'imagine.

    Je suis toujours à couvert. Je lance une petite fumigène à la sortie qui me mènerait au devant de l'hôpital. Cher sniper, j'ai essayé d'attirer ton attention, sur la gauche pour couvrir une position de fumée sur ta droite. Tu aimerais que je sorte ? Non, je profite de l'écran de fumée pour, toujours invisible, lancer une autre fumigène, esquissant ainsi un chemin de fumée en direction de l'hôpital. Il est maintenant temps de rebrousser chemin, te laisser à tes méditations, et me frayer une voie à travers ces chères ruelles dans le but de contourner l'hôpital. Si mes timings sont corrects, alors au moment où la fumée se dissipera, je serai entrain de monter sur le toit de ton cher bâtiment, te prenant ainsi à revers.

    HRP:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Groupe 4   Ven 9 Aoû - 8:42



    Malgré qu'on devait être sérieux et très concentré. La remarque de Kaiga me fit du moins sourire. C'était vrai qu'on avait l'air de deux gamins en train de jouer à chat. C'était une pensée enfantine, mais très réaliste à la fois. Je retournai ma tête pour regarder dans sa direction et lui dit :

    - Presque, sauve cette fois, la souris ce n'est pas nous... c'est celui qui nous à balancer cette flèche

    À force d'avancer, l'hôpital devait être à moins de cent mètres maintenant. Je changeais de toit aléatoirement, sans suite logique. Partais de gauche pour aller complètement à droite et revenir plus centrer, toujours en avançant. Comme si j'essayais de fuir. Mais je crois qu'il avait compris le stratagème que j'avais imaginé. Je savais que si je fessais un faux mouvement ou s'il lui arrivait quelque chose, je serais la première coupable et visé. Encore une fois, je n'avais vraiment pas ma place ici. Enfaîte je ne savais pas où elle était. Je savais juste que je voulais plus être entouré de tout ce sable et que même si le kazekage allait peut-être renverser pendant les prochaines heures.

    En s'approchant de plus en plus, j'avais des centaines de questions. Je ne savais plus quoi faire où qui j'étais. Comme si tout était noir dans ma tête et la seule chose que je devais faire c'était avancé tout droit. Cette impression de vide, n'était rien d'agréable. Cela me glaçait même le sang un peu. Comme si tout ce que j'étais, avait disparue soudainement. La seule chose qui me fit revenir à la réalité se fut ce bruit. Ce sifflement, ce bruit. Cette flèche décochée la sentant frôler ma joue. L'éviterait-il ? Je n'en avais aucune idée vraiment de ce que je devais faire ou dire. Je me retournai et regarda Hyun. Était-il correcte ? Avait-il été touché ? Étais-se de ma faute... ?

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: Re: Groupe 4   Ven 9 Aoû - 14:05


Mon commentaire avait réussi à l'amuser, dans une certaine mesure. Je ne savais pas encore si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Mais ce que je savais, pour sûr, c'est que l'hôpital s'approchait dangereusement. La pseudo course poursuite continuait, les mouvements de Miss Rose Bonbon devenant plus erratiques. Beaucoup s'accordent à dire que je ne suis pas très fut-fut, mais si j'étais un quelconque sniper en couverture, j'aurai rapidement compris notre petit jeu. Mais courir à droite et à gauche de façon aléatoire, ça rendait la chose compliquée, si jamais il voulait nous descendre. J'étais, encore une fois, heureux d'avoir un bouclier.

Et excité à l'idée d'affronter un adversaire aussi puissant. Mais ça, c'était avant que j'entende un sifflement. J'ai même pas eu une fraction de seconde pour me décaler, que je sentais un impact à l'épaule. Alors que j'avançais, désormais, je reculais à une vitesse folle. Grands yeux écarquillés par la surprise, j'dois avouer que j'ai pas compris ce qui se passait sur le coup. Puis j'ai touché de plein fouet un mur. J'ai vu la flèche fichée dans mon épaule. Et enfin, j'ai fait ce que tout homme recevant un tel projectile aurait fait : Hurler de douleur. Vous savez ce qui est le pire dans tout ça ? C'est pas tellement le fait d'avoir mal, parce que, sérieux, j'ai putain de mal. Le pire, c'est que j'ai pas vu le coup venir. J'me suis fait canarder, et ça venait de nulle part. Moi, le grand, l'unique, le DIVIN HYUN qui se fait abattre aussi salement ?

Moi je vous le dis direct, ça va pas se passer comme ça. C'est moi qui défonce salement tous ces petits connards de Sunajin. Et la sniper ça sera la première, parce que quand j'en aurai fini, si je choppe des civils, eux aussi ils comprendront pourquoi on m'appelle le boucher de Nagi ! Mais première chose à faire : Réussir à s'extirper cette flèche de l'épaule. Mais avant ...

- Putain de sniper d'ta race, si j'te choppe, j'te DÉFONCE ! T'ENTENDS ?! J'TE DÉFONCE !!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 10 Aoû - 5:59

Touché. J’entendais alors un hurlement émanant du blessé. Tsss, s’il pouvait encore exprimer sa douleur de cette manière, c’est que j’avais mal visé. Normalement aucun son n’aurait dû sortir de sa bouche, la Mort devait l’avoir emporté. Mais non. Il était bien vivant, et ça c’était quelque chose d’anormal. J’avais fait en sorte qu’il se prenne la flèche en plein cœur. Un courant d’air imprévu sans doute, un détail qui n’était pas entré dans mon analyse. Tant pis, avec une épaule transpercée, cet homme n’avait plus aucune utilité. Il ne me restait qu’à l’achever.

D’un geste, je récupérais une nouvelle flèche de mon carquois. Encochant le projectile, je me plaçais de manière à pouvoir tirer une nouvelle fois. Alors que, la corde tendue, le tir mortel s’apprêtait à partir, une détonation retentissait. Alerte, je me redressais, regardant à droite et à gauche en espérant connaître l’origine du son. Une attaque m’avait été portée ? Je regardais le nuage de fumée noirâtre s’effacer pour finalement le voir disparaître dans l’atmosphère. Non, l’attaque avait explosée beaucoup trop loin de ma position. Je pariais sur la diversion. Ils étaient trois à l’origine. L’espèce d’Ingénieur devait sans doute se faufiler dans le bâtiment afin de me débusquer. Ma théorie se confirma lorsque qu’un écran de fumée se forma dans une des nombreuses ruelles entourant le centre médical. Un deuxième fumigène explosa libérant son contenu non loin de l’Hôpital.

Ma cible avait changée. Le danger ne venait plus du duo présent sur les toits. Non. Le plus gros danger désormais, c’était celui qui avait le plus de chance de me débusquer. C’est-à-dire celui qui s’amusait à lancer des attaques dans le vide afin d’attirer mon attention. Car tout ce cirque n’était qu’une simple diversion. Ni plus, ni moins. Arc bandé, j’attendais qu’une silhouette sorte de ce brouillard artificiel. Mais au final, aucune personne ne pointa son nez hors de cet écran de fumée. Sur le coup, j’avais presque envie de me frapper. Je m’étais faite manipuler comme pas permis, et pendant tout ce temps Makie et le Kirijin avaient dû progresser. Tournant la tête, je vis qu’ils étaient encore visibles. A ma plus grande joie.

Plus aucun son déstabilisateur, des conditions météorologiques parfaites. Je pouvais à nouveau tirer. Comme précédemment, la flèche siffla et tel un frelon enragé fonça en direction du blessé.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Groupe 4   Sam 10 Aoû - 11:21

Beaten by the Jutsugo:
 



    Les ruelles, encore les ruelles. Chaque débouchée m'indique ma position par rapport à l'hôpital, et chaque débouchée m'indique que ça y est, je ne suis plus en face de ce dernier. Le silence devient mon seul et unique compagnon, habituant mes oreilles à un environnement vierge de son. Je ne sais si cela est une ruse du sniper, mais le silence altère grandement ma confiance. Jusqu'à maintenant, je n'avais qu'une seule idée en tête: atteindre notre ami sniper. Mais le silence me fait à présent contempler le doute. Je me fais une raison, cependant. Même le meilleur médecin du monde serait impuissant face à un sniper s'il l'attaquait de front. Je suis plus utile là où je suis, après tout, cela fait parti de mon plan, et je ne dois ni ne peux improviser maintenant sous peine de sacrifier nos trois vies.

    Me voilà sur le côté du bâtiment. Je sors enfin des ruelles, aucune raison qu'un sniper me repère s'il regarde en face de lui. Avec vitesse et furtivité, je me place à l'arrière du bâtiment. Un autre projectile est tiré. Un piètre meneur aurait paniqué et se serait rué sur le toit du bâtiment dans un élan vengeur et courageux. Moui... sauf que la vengeance est un plat qui se mange froid, et que je ne suis pas un piètre meneur. Aussi, c'est sans hâte que je me lance dans l’ascension du mur, chakra à l'appel. Et c'est au moment où je parviens au toit que je rencontre enfin la plastique plutôt plaisante d'une tireuse bien épineuse.

    En tant que médecin, je dois dire qu'il ne m'est pas rare de mettre à nu des créatures de ce genre, aussi, cela me laisse indifférent, nous ne sommes pas du même bord, et j'ai un sceau qui ne demande qu'à être apposé et activé. Voilà, tout est fini, mon sceau est sur le sol. Le plus puissant des shinobi ne pourrait résister à ce qui adviendra. J'aimerais lui parler, lui faire un cours sur ce qui se passera bientôt, mais je me tais. J'active le sceau... tout est fini...

    La décharge silencieuse du sceau me permet de me ruer sur notre demoiselle maintenant complètement désarçonnée. La suite du programme est simple, en un mouvement singulier et similaire à ce que l'on pourrait appeler un placage, je percute la Sunajin, l'emportant ainsi dans les aires en direction de mes compagnons.  Un peu avant la chute, j'active un second sceau, et une puissante décharge électrique bien visible cette fois émane de mon corps, laissant à ma dulcinée une marque digne d'un amour violent, passionnel. Nous arrivons à terre. Je compte sur les effets couplés de mes deux techniques pour laisser la belle derrière moi, toujours dans les limbes de la désorientation. Makie est encore debout. Je me précipite vers Hyun qui est plus en retrait. En passant, j'active le sceau placé sur mon apprentie et lance:

    -Active les scalpels de chakra et sectionne-lui la ceinture abdominale !

    Cela devrait la priver de tout mouvement, et laisser le temps à notre ami Hyun de faire la suite. J'ai encore un seul ordre à donner et tout est fini. Je suis maintenant assez proche de lui et Makie loin derrière.

    -Hyun ! Maintenant, tout ce que tu as ! Et qu'aucun Sunajin ne soit épargné...

    HRP:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Groupe 4   Dim 11 Aoû - 4:14

    Hrp:
     

    Je me retournai après avoir entendu le cri de douleur. Un seul mot me venait à l'esprit : merde. Merde d'avoir rien pu faire, de ne pas avoir pris la flèche à sa place. Je n'étais pas fait pour ça ? Mais enfaîte j'avais aucune idée de ce que je devais faire depuis tout le début. Par la même occasion, il y avait quelque chose qui se tramait en hauteur. Je devais sois allé rejoindre mon camarade blessé ou bien continuer les ordres. Je sentais que la sniper n'allait pas nous épargner à notre tour. Je retirai mon sac et le balança sur Hyun. Mais avant même que j'aille le temps de lui donner mes informations, une autre flèche venait de passer près de moi. J'avais eu chaud et mon sac venait d'épargner une autre blessure à mon compagnon. J'avais entendu le bruit de mes éprouvettes et contenant éclater dans mon sac. J'espérais juste que la flèche n'avait pas traversé mon sac et Hyun à la fois. Mais je ne crois pas qu'il soit touché, il avait tant de choses dans mon sac, donc il devrait s'en sortir indemne. Mais j'étais dans sa peau, donc je ne pouvais dire...

    Pour l’instant je devais aller aider Jutsugo. Hyun devrait être correcte pour l’instant, il était assez Je vus sa chute et celle de la kunoichi, je savais déjà que cela laisserait des marques. Il s’avança vers moi, je sentis sa main passer sur ma nuque. Je détestais les sceaux pour ça, ce picotement, on aurait dit une décharge électrique qui passait dans tout le corps. Mais j’avais l’impression d’être plus forte par la même occasion. En résumer ce qu’il m’a dit : achève-la. Je retournai la tête pour le voir s’éloigner vers Hyun, mais retourna la tête vers la kunoichi. Mes yeux ne portaient pas le même regard doux normalement. On aurait presque dit un regard dément. Je devais réussir point. Je devais rester concentrer sur l’archère et non sur ce qu’il allait faire…

    Je m'approchai d'elle en activant mes scalpels de chakra. Je ne pouvais dire si elle était dans son état normal, mais une chose était sûr, quand j'en aurais fini avec elle, son arc serait mien. Je m'approchai d'elle doucement, toujours avec ce regard. Sans pitié, c'est que je devais être et je le serais. Je souris un peu et m'approcha d'elle. Je gardai mes mains droites, en prenant soin que le bout de mes doigts vient la toucher en premier. Je tranchai en trois coups la peau et les muscles aux niveaux de son ventre. Les coups portés se résumait un coup long au niveau du ventre en diagonal, dont le milieu était le nombril. Et les deux autres coups sont sur le coter plus près des côtes en diagonal aussi. Je pris bien soin de toucher les muscles que Jutsugo m'avait conseillé. Comme ça, elle ne pourrait plus tirer aucune de ses flèches pendant un long moment. J'arrêtai la technique pour venir prendre mon épée accrocher à mon dos et que mon Etwahl lui donne son dernier sommeil, mais quelque chose m'en empêcha.

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: Re: Groupe 4   Lun 12 Aoû - 11:21

J'étais toujours en train de gueuler au meurtre que la voix de mon pair Kirijin s'élevait. Une voix qui sonnait à triomphe, quelque chose qui, disons le clairement, me plaisait vraiment beaucoup. Mais il ne s'adressait pas à moi, il s'adressait à Rose Bonbon. Alors j'me dis : Et si j'arrêtais de me plaindre, même si c'est 'achement dur, pour voir d'où ça vient tout ça ? Je regarde. Je vois le Jutsugo qui active le sceau de la gamine. Mais surtout, je vois le pauvre sniper, à terre, se tortillant bien pathétiquement. J'sais pas ce que lui a fait l'autre, mais j'aimerai pas être à sa place. Je marques ça dans un petit coin de mon esprit, histoire de. Pas être ennemi avec Jutsugo. Bref, ça c'est fait. J'gueule encore un coup. Histoire de montrer à tout le monde que j'souffre comme une merde. Et là, le Jutsugo me dépasse et me donne le dernier ordre avant de se retirer.

J'avais pas besoin de lui pour savoir que c'était à mon tour d'intervenir. Qu'il me restait juste à achever le travail. Et à ne laisser aucun Sunajin vivant. Le Mizukage me l'avait dit, personnellement. Ne rien laisser derrière soi. Pas de vivants, pas de regrets. Un sourire s'esquissa au coin de mes lèvres, alors que mon regard implacable se posait sur l'impuissante sniper. Et sur ma compère Rose Bonbon. Elle aussi faisait partie du lot. Est-ce que cela me ferait hésiter ? Définitivement pas. C'était une gamine, peut-être. Mais elle n'était pas la première que je tuerai. Avec ma flèche toujours fichée dans l'épaule, je me déplace. Déplace en direction des deux Sunajins. Makie a usé de son scalpel de chakra, histoire d'handicaper un adversaire qui est, anyway, déjà mort. Derrière moi, je devine Jutsugo qui se casse aussi vite qu'il le peut.

Je le comprends. J'ai jamais fait dans le détail. Lorsque je décide d'anéantir quelque chose, j'me moque bien du dégât collatéral. Alors, on est à dix mètres, juste derrière nos demoiselles. J'ai eu envie de dire désolé. Même si je le suis pas vraiment. Désolé d'être une pute. Désolé de tâcher mes mains d'un peu plus de sang innocent. Mais c'est ça qu'on appelle Guerre.

- Big Bang ... IMPACT !

L'énergie phénoménale, stockée en l'espace d'une seconde, parcourant et faisant palpiter mon bras, s'abattait au sol. A ce moment là, je ne voyais plus rien. Il y avait juste l'incroyable déflagration. Mais je ne la voyais que l'espace d'une seconde. Là, maintenant, je me trouve au sommet d'un quelconque bâtiment, bien loin de l'explosion dont le souffle me touche. Mes scarabées planent dans le ciel, paresseusement. Moi, je m'écroule, épuisé par l'incroyable quantité de chakra dépensé. Mais je l'avais fait. Mon unique regret, c'était d'avoir buté Rose Bonbon.

Si elle était vivante, elle m'en voudrait. A mort. Hahaha ... A mort ... Ah.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Messages : 4
MessageSujet: Re: Groupe 4   Jeu 15 Aoû - 15:40

Vous avez gagné !
Ce PNJ est mort, vous pouvez enchainer la suite de ce rp comme bon vous semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Groupe 4   

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Kaze no Kuni :: Suna Gakure no Sato :: Frappe Décisive #1-