Partagez | .
 

 Nouveau départ [Ayumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 34
MessageSujet: Nouveau départ [Ayumi]   Mar 20 Aoû - 3:26


    Haiko s'en grillait une. Changer d'équipe alors qu'il venait d'en intégrer une ça l'arrangeait vraiment pas. En effet, il était fort craint par les autres genins de son âge et s'intégrer dans une équipe était excessivement stressant pour lui. Il n'était pas certain d'apprécier un seul genin de sa promotion et ceux avec qui il était tombé n'étaient pas si mal. Malheureusement, leur Jônin les délaissait. Il n'avait pas voulu d'équipe et cela s'en faisait ressentir. En un an s'ils avaient fait dix missions, c'était beaucoup. Alors leurs parents, ou tuteur concernant Haiko, s'étaient plaint de la situation et les genins avaient été dispatchés. Haiko étant le plus jeune, il fut le dernier à l'être.

    Et aujourd'hui il allait rencontrer son nouveau Jônin. Il savait juste que c'était une femme et qu'elle avait une équipe. Des genins plus grands que lui. Au moins ils auraient moins tendance à avoir des à priori sur lui. Haiko recracha la fumée et la regarda brièvement s'échapper par la fenêtre. Une heure c'était tout ce qu'il lui restait. Il devait se doucher et être propre comme un sous neuf, et se débarrasser de l'odeur de tabac froid car s'il se faisait griller il était mort.

    Ainsi ne tarda t'il pas à aller se doucher dans la maisonnée vide. Cela devait être la première fois depuis des années qu'il était le dernier à quitter le domicile. Haussant les épaules à cette constatation, Haiko termina de s'habiller "comme un sous neuf" dans une tenue shinobi toute en noire. Attachant son bandeau frontal à son bras gauche, il sorti en rabaissant un capuchon sur ses cheveux encore mouillés. Dehors, la pluie tombait drue comme à son habitude mais le gamin n'y pris guère attention. Il flippait. Pire, il tremblait légèrement de froid et fortement de fatigue. Pour une première impression, on avait connu mieux.

    En attendant, il était à l'heure, à l'avance même. Puis le temps passa et passa. Le gamin n'avait aucun moyen de savoir depuis combien de temps il était au point de rendez-vous mais il savait qu'il n'en pouvait plus de stresser et stresser. Pire, il avait un immense besoin de bouger car contrairement à son habitude il n'avait pas pu s'entraîner et il ressentait la nécessité de se dépenser ou de fumer. Seulement, s'il se faisait attraper en train de fumer ça allait pas le faire. Imaginez la tête de son nouveau Jônin qui le prendrait pour un de ces gamins voulant se prendre un genre en se pourrissant la santé.

    Alors le gamin se contenta de s'asseoir en tailleur. Aujourd'hui il n'avait pas mangé de pommes. D'ailleurs, il n'en avait plus mangé depuis l'autre jour. Alors Haiko pris place au pied d'un mur et il s'assit. Une fois cela fait, il mis ses mains l'une face à l'autre afin d'y charger du chakra comme la dernière fois. Se concentrant, la gamin n'y parvint pas. Il avait beau froncer tout plein les sourcils et bouger ses doigts comme un marionnettiste, rien n'y faisait.


    - Elles étaient donc hallucinogènes.

    Rassuré, le gamin se releva : les cendres n'avaient donc été qu'une illusion. En attendant, moins bonne nouvelle : il n'y avait toujours aucune trace de son Jônin. C'était curieux. Anormal même. Sans doute un autre incapable. Cette seule pensée réveilla de nouveau l'angoisse dans le cœur du garçon. Et cette fois, il n'y resista pas. Le courant électrique relia son pouce et son index et de l'électricité naquit la flamme libératrice. Flamme qui consuma son être. L'espace d'un instant il se sentit coupable alors qu'il regardait la fumée voleter autour de lui mais bon sang ce que cela le calma. De toute façon, même une fois finie, personne n'était là.

    Soupirant, le gamin revérifia alors son papier avec ses instructions.

    ...

    Pas une once de réflexion de plus, le gamin jeta sa cigarette dans le premier caniveau et courru de l'autre côté de la ville. Il s'était trompé de secteur ! Une heure de retard...il allait vraiment se faire une réputation pourrie !
    C'est donc ainsi qu’essoufflé et dégoulinant de pluie et de sueur que le jeune Haiko débarqua face à son nouveau, ou plutôt sa nouvelle Jônin. Il était petit et frêle, et dans ces conditions ci il ne payait pas de mines. Cependant, malgré la panique, il se ressaisi et se tint droit face à sa nouvelle Jônin. Respirant une grande bouffée d'air frais afin de prendre courage, il pris la parole.


    - Je vous prie d'excuser mon retard... Je présume que vous êtes mon nouveau sensei. Euh... Rassurez-vous, d'habitude je suis toujours ponctuel...euh...Je me suis juste gouré d'endroit...

    Eh oui car si le gamin parle aussi bien que les adultes, des fois il ne trouve pas le vocabulaire adéquat et son air enfantin transparaît. Puis, il venait surtout de se rendre compte que lui pouvait percevoir l'odeur de tabac froid sur ses mains alors il avait la hantise que sa future sensei le remarque. Evidemment elle ne sentirait peut-être rien mais le risque persistait...et si elle en parlait à son oncle, il était fichu. Ainsi malgré son aplomb apparent, le gamin se sentit soudain pris au piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://narultimate-rpg.forumactif.org/t376-chinami-h

avatar
Rang : Amekage

Messages : 55
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Ayumi]   Sam 14 Sep - 11:07

***Amegakure no Satô, 10 ans auparavant***


    - Yusuke, arrête ça !

    La luminosité dans le village d’Ame commençait lentement à baisser, la nuit n’allant pas tarder à pointer le bout de son nez. Il ne pleuvait pas, le ciel nuageux et menaçant ayant décidé aujourd’hui d’être clément. Sept enfants, âgés de 15 à 18 ans, se trouvaient dans une rue, ainsi qu’un vieil homme, très âgé, dépassant aisément les 80 ans, très maigre, des cheveux blancs, des lunettes et une démarche claudicante.

    Yusuke Chinami, le plus vieux des jeunes, se trouvait face au vieil homme, prénommé Takagi, un sourire malsain sur le visage, tandis que quatre de ses amis l’entouraient. Ils étaient tous Genin, tout comme et moi et mon amie, qui se trouvions dans cette ruelle par un pur hasard. Le vieil homme tremblait légèrement, mais ne baissait pas les yeux face à cette bande de garçons qui l’agressait, en cette fin d’après-midi, et qui ne fléchissait pas malgré les cris que je poussais.

    L’erreur de Takagi ? Leur avoir demandé, deux jours auparavant, de stopper de se battre devant sa maison à une heure avancée de la nuit. Yusuke s’était promis de « remettre ce vieillard à sa place », de toute sa prétention et son orgueil, et avait fomenté ce pseudo-plan avec ses amis : ils intercepteraient le vieux dans une ruelle et lui réglerait son compte. Yusuke s’avança et le poussa une nouvelle fois, le collant ainsi contre le mur. Takagi était un homme simple, toujours souriant et toujours prêt à aider s’il en était capable. Il n’a jamais été Shinobi, préférant s’occuper de sa femme et de ses enfants sans qu’ils n’aient la crainte qu’il ne revienne jamais, mais il a toujours mis un point d’honneur à soutenir et aider Ame du mieux qu’il le pouvait.

    - Alors, vieux débris, t’as quelque chose à nous dire maintenant ?

    L’air mauvais de Yusuke me donnait envie de vomir. S’en prendre de la sorte à un vieil homme tout ce qu’il y a de plus charmant et gentil, c’était exécrable. Et il ne s’arrêtait pas malgré mes protestations. J’en avais mal au ventre, j’avais envie de pleurer et d’hurler, du haut de mes quinze ans, mais ma fierté m’empêcha de faire quoique ce soit. Je restai là, à vouloir régler ce problème seul.

    - YUSUKE ARRÊTE !

    Mais rien à faire, il continuait de maltraiter le vieil homme, qui continuait courageusement à se terrer dans son silence sans baisser une seule fois son regard de celui de son agresseur. Ce qui mettait apparemment Yusuke en colère, puisqu’il finit par sortir un Kunai pour le mettre sur la joue du vieil homme. Je ne sais pas ce qui me retenait de le faire avant, mais aussitôt que je vis cette scène, j’exécutai des mudras, et une flèche de cristal vint se planter dans son dos. Les larmes aux yeux, je sautai et m’interposai entre Takagi et Yusuke.

    - CASSEZ-VOUS ! ALLEZ VOUS-EN !
    - Espèce de petite…
    - Je crois que la jeune fille vous a demandés quelque chose.

    Cette voix, je la connaissais. Et je sentis tout à coup mon cœur se libérer et devenir plus léger. Je tournai la tête et regardais à gauche. La pénombre qui se créait doucement ne me permettait pas d’en être certaine, mais je le savais : Nao, ma senseï, se trouvait là. J’en eu la confirmation quand elle s’approcha. Des cheveux noirs lui arrivant aux épaules, un corps de rêve et un visage d’ange, Nao était l’une des kunoichi les plus connues et les plus craintes du village. Tout le monde était persuadé qu’elle serait la prochaine Amekage.

    - Nao-senpai, Ayumi m’a…
    - Boucle la Yusuke. Et rentrez chez vous immédiatement, tous. Et priez pour vos âmes, parce que je ne crois pas que vous allez apprécier ce qu’il va vous arriver demain.

    La scène était typique d’une scène de fiction. Nao se trouvait face aux cinq jeunes garçons, son long manteau noir virevoltant au gré d’un vent nouveau, ses mains dans les poches. Rapidement, ils partirent en courant, ne laissant dans la ruelle que Takagi, mon amie, ma senseï et moi. Elle s’approcha de nous, rattrapa le vieil homme dont le souffle venait de s’accélérer, et le mit sur son épaule.

    - Je vais l’emmener à l’hôpital, et je le ramènerai chez lui. Sonoko, tu diras à Kogoro de venir me voir demain. Ayumi, je veux te voir demain matin à 10H, comme d’habitude. Rentrez chez vous maintenant.

    Nous ne répondîmes pas, acquiesçant simplement de la tête. Takagi avec elle, Nao passa à côté de moi et m’ébouriffa les cheveux, en me disant :

    - Bien joué championne.

    Puis, dans un dernier sourire, elle disparut dans le noir.

    Le lendemain, Sonoko et moi étions pressenties pour devenir Chûnin, tandis que Yusuke allait passer devant une commission qui allait décider de son sort. Ses quatre autres amis ne furent pas inquiétés, bien qu’on m’ait promis qu’ils resteraient Genin encore longtemps. Takagi s’en remit très vite, et finit ses jours tranquillement chez lui, à s’occuper de ses petits-enfants, sans jamais plus être dérangés par qui que ce soit.

    ***Amegakure no Satô, de nos jours***


    Un Chinami, j’en connaissais donc déjà un, et j’en connaitrais bientôt un deuxième. J’ignore s’ils avaient un quelconque lien de parenté, mais ce ne serait pas étonnant que ce ne soit pas le cas. Ame est un immense village, et surtout ancien. Que deux inconnus portent le même nom de famille n’était impossible.

    Mes pensées m’avaient tellement obnubilée que je n’avais pas remarqué l’heure tardive à laquelle il arriva. Il s’excusa, évidemment. Akio m’avait fait la même chose quelques jours auparavant, lors d’un entraînement. J’avais sans aucun doute les élèves qui savaient le mieux lire et se repérer au monde.

    - Pas de problème. Je me présente, je m’appelle Ayumi Akiyama, et je serai donc ton nouveau professeur.

    Bienveillante et souriante, comme à mon habitude. Nous devions avoir rendez-vous le matin, mais le retard faisait tendre l’heure vers midi. Je l’emmenai donc dans un restaurant non loin d’ici, et l’invitai à déjeuner. Je passai commande, et me tournai ensuite vers lui, une fois qu’il ait fini la sienne.

    - Bon, Haiko. Parle-moi un peu plus de toi. Pourquoi es-tu devenu ninja ? Qu’est-ce que tu ambitionnes pour l’avenir ? Quelles sont tes capacités ? Bref : dis m’en le plus pour que je sache comment t’aider au mieux.


Dernière édition par Akiyama Ayumi le Sam 14 Sep - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t317-akiyama-ayumi-parchem
 

Nouveau départ [Ayumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Ame no Kuni :: Ame Gakure no Sato :: Capitale-