Partagez | .
 

 La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]   Lun 2 Sep - 19:34

Je tâtonnais du bout des doigts mon épaule. Ca faisait encore mal. Et malgré tous les talents des médecins (ou bouchers, selon le point de vue) de Kiri, il resterait une belle cicatrice. La première depuis que je servais le Village de la Brume. Faites par cette pute de sniper, à Suna. Je peux encore imaginer la chair fondue et l'odeur de viande carbonisée dans l'air ... Je posais à nouveau mon doigt sur mon épaule, et la douleur me fit sourire. Un sourire un peu dément. Elle a goûté au vrai feu, au pouvoir de la ruine. Tout comme la demoiselle aux cheveux roses. Toutes les deux mortes à l'heure qui est, et ça ne me faisait ni chaud ni froid. On ne laisse pas de problèmes derrière soi. C'est toujours plus simple de vivre avec les morts qu'avec les vivants, et j'étais bien d'accord avec Stolicus sur le coup.

Et puis c'est les vainqueurs qui dictent les règles. Suna était tombée sous notre assaut, hein.
Alors pourquoi j'ai un arrière-goût de cendres dans la bouche ?

Qu'importe. Voilà que l'émissaire du Mizukage se pointe. Un bon petit brin de femme, comme ça me plait. Il a du goût le leader, même si y'a plein de trucs à dire sur lui. Elle me dit qu'Apolyon est prêt à me recevoir, et c'est pas trop tôt. J'ai beau être un sujet, je ne suis pas N'IMPORTE QUEL SUJET. Je suis ... L'unique, le flamboyant, le DIVIN KAIGA HYUN ! La Terreur Noire, le Boucher de Nagi, Aigracier, vice-commandant (ou presque) de la Compagnie Libre des Alligators ! Nan, définitivement. J'étais pas n'importe qui. J'étais quelqu'un qu'on haïssait autant qu'on craignait. Et même si par moment, c'tait carrément lourd à porter, ce poids, je me devais de le faire. Pour pas me faire bouffer. Pour être un homme meilleur qui gravera l'histoire de son sceau. Ou qui l'éclaboussera de sang tout du moins.

Il n'y a pas de rédemption pour les putains comme moi.

Je souris, sinistrement. Je continue de suivre l'émissaire dans les couloirs du Palais, avant qu'elle m'ouvre la porte du bureau. Elle reste stoïque, alors que je lui pose un regard un peu trop appuyé. Un peu trop appuyé là où un esprit mal tourné le mettrait. Et je rentre, en faisant une belle courbette. Ce qui voulait dire que c'était vraiment pas gracieux.

- Mizukage.

Je l'interpelle par son titre. Les gens comme lui prennent très mal qu'on oublie leurs titres.
Ils ont gâché tellement d'énergie à les avoir, je les comprends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]   Lun 2 Sep - 20:18

    Le rapport posé sur la table, Apolyon attendait l'arrivé d'un guerrier s'étant distingué d'une gracieuse manière lors du précédent conflit. Son nom ? Kaiga Hyun. 27 ans, spécialiste incontesté du Bakuton. L'art des explosions. Même technique que Semuru Jinhai. Peut-être étaient-ils en relation.

    Le Mizukage était revenu ils y a quelques heures. Ses effectifs n'étaient, eux, pas tous de retour. Lui avait du boulot. Une refonte des effectifs, mise en place d'un nouveau groupe secret, promotions, rétrogradations, sanctions et éliminations des traîtres. Car il y en avait. Les informations qu'il avait réussi à obtenir lui indiquait qu'une forte masse de contestataires avait profité de l'absence des forces Kirijins pour tenter de reprendre le pouvoir dans le village. Arrêtés et déportés dans les camps de concentrations, ils attendaient la liberté que le Mizukage n'allait pas tarder à leur accorder. La mort.

    Jetant un regard sur les documents informant les particularités du soldat qu'il allait recevoir, il remarqua que ce dernier avait fait équipe avec Jutsugo lors du conflit. Un bon point pour lui. Kaiga semblait être un réel spécialiste de la guerre explosive. Le rapport mentionnait plusieurs utilisations excessives de ses capacités, une tendance à se sentir supérieur et une envie d'indépendance relative. Contrairement à Semuru Jinhai, il semblait réellement aimer utiliser ses techniques pour faire ressentir la peur à ses cibles. Exactement ce qu'il fallait à un stratège comme le Chef de la Brume.

    Des bruits de pas se rapprochaient. Quelques secondes après, la porte s'ouvrait, laissant apparaître la secrétaire du Kage, et un jeune homme à l'allure noble. Qui pourrait croire que ce garçon était un brillant « dynamiteur » ? C'était là une force à exploiter. La courbette de coutume, le regard qui ne cherche pas à fuir, l'annonce du « titre » d'Apolyon. Tout y était, il jouait parfaitement son rôle. Ne lui indiquant pas de se relever, il fallait quand même lui montrer à quelle place il se situait, Apolyon se leva du siège centrale et indiqua à la secrétaire de dégager.

    « Kaiga Hyun. 27 ans. Bakuton. Voilà les informations que j'ai sur toi. Je sais aussi que tu as combattu auprès de Jutsugo lors du conflit à Suna. Que tu t'y es révélé. Je connais des choses sur toi. Mais il m'en faut plus, il me faut en savoir plus afin de voir si je peux me permettre de te mettre dans la confidence de mes plans futurs. Tes actes parlent pour toi et affirment ta loyauté envers mon pouvoir. »

    Faisant les cents pas devant le Jônin, Apolyon s'arrêta et observa les réactions du gamin. Aucunes. Il écoutait simplement, mais qu'en pensait-il ? On verrait ça à la fin de l'explication.

    « Tu n'es pas sans savoir que des rebelles ont tentés de reprendre le pouvoir lors de notre absence. Ils sont actuellement enfermés dans les camps de concentration des îles. Certaines de ces personnes sont des proches à toi. Elles doivent toutes mourir. Et tu seras la personne qui exécutera la sanction. Mais ceci n'est qu'une partie des projets que j'ai pour toi. Avant toute chose, j'aimerai connaître ton ressentis du dernier conflit et de notre alliance avec Suna. Relève toi et parle, en toute franchise ! »

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Jônin

Messages : 46
MessageSujet: Re: La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]   Lun 2 Sep - 21:14

Et voilà que le jeu de rôle commençait. Il faisait le Mizukage, je faisais le loyal sujet. Il commence son speech, je laisse couler. Je continue à le fixer, sans peur aucune. Il me fait part de l'incompétence de son administration, et je ne dis rien. Il essaye de jouer avec moi au jeu du "tue les gens que t'aimes bien", mais je réagis toujours aussi peu. J'attends bien qu'il ait fini de dire tout ce qu'il avait à dire. Et lorsque ses paroles se taisent, je laisse passer quelques secondes. De longues silences, où je me contente de me redresser, affichant une posture droite. Presque insolente.

Et je lui réponds avec sincérité. Parce que moi, j'ai peur de personne.

- Votre administration est gérée par des attardés. Si ils faisaient bien leur taf, vous sauriez que je suis arrivé à Kiri quand j'avais la vingtaine. Que c'est un Jounin appelé Asaha, Asahi, Asa-machin, qu'importe il a sûrement clamsé depuis le temps, qui m'a ramené ici. Après avoir exterminé une de nos nombreuses bandes de brigands ayant la connerie de se proclamer "Compagnie Libre". Et que moi-même, j'ai fait parti de la Compagnie Libre des Alligators et ait pillé bien des villages sous le contrôle du Mizu no Kuni.

Çà, c'est fait. Mon ton était fier, peut-être même arrogant. Mais je n'étais pas à ça près.

- Et je vois direct à quoi vous essayez de jouer avec moi. "Il y a des proches à toi à tuer" hein ? Vous vous foutez de ma gueule ? Si vous vous étiez intéressé à ce qui se disait sur moi, vous sauriez que personne n'est proche de moi. Personne pleurera ma mort, pire. Une bonne moitié du village festoiera sur mon cadavre. Alors non, ça me posera aucun problème de conscience de les faire péter, les rebelles.

Je croise les bras. Laisse quelques secondes passer. Et j'enchaîne.

- La guerre ? Je n'ai connu que la Guerre. La Guerre avec des brigands, la Guerre avec un Village, la Guerre avec des rebelles, une Guerre reste une Guerre, une nécessité ou une folie. Je m'en branle. C'est l'unique chose que je connais, et l'unique chose pour laquelle je suis bon. Alors je m'en fou des raisons de la guerre à Suna, tant qu'un connard comme moi peut y gagner un peu de gloire. Et d'autres choses.

J'avais bien appuyé sur les mots de ma dernière phrase. Ils voulaient tout dire.
J'étais mercenaire dans l'âme. Et quel était la meilleure motivation du mercenaire qu'une récompense ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t280-kaiga-hyun#1397

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]   Dim 15 Sep - 19:15


    Le gamin avait des couilles. Et pas qu'un peu. Apolyon aimait ça, mais il fallait mettre une limite. Il y avait une grosse différence entre faire preuve de courage et faire preuve d'insubordination. Et Kaiga approchait l'insubordination. Le Mizukage attrapa le gamin par la tête et le plaqua au mur. Il n'y avait aucune violence dans le choc, mais il fallait simplement que le Jônin comprenne la limite à ne pas déplacer. Le regard d'Apolyon croisa celui de son solda lorsqu'il prit la parole.

    « Tu es un bon soldat, à n'en pas douter. Mais tu dois connaître ta limite et savoir ne pas la dépasser. Je ne supporterais pas l'insubordination et encore moi venant de mes hommes. Est-ce bien clair Kaiga Hyun ?! »

    Lâchant Hyun, le chef de Kiri se recula et essaya de se calmer. Les paroles du gamin résonnait encore dans sa tête. Tout ce qu'il venait de dire faisait de lui le prototype même d'un mercenaire. La porte du bureau s'ouvrit et deux hommes, des forces spéciales, apparurent à l'entrée. D'un signe de la main le Mizukage les congédia. Inutile d'avoir deux parasites en plus dans les pattes.

    Son calme enfin récupéré, l'Ombre de Kiri respira un bon coup. S'énerver ainsi contre un de ses soldats, ce n'était pas dans ses habitudes. Mais les derniers événement ne faisaient qu'accentuer sa colère et sa violence longtemps cachées en lui. Il n'avait pas convoqué Hyun pour se battre avec lui. Il devait lui annoncer des nouvelles qui le concernait.

    « Kaiga, si tu as vécu jusqu'ici c'est aussi grâce à la bonté des dirigeants de Kiri. Dont la mienne. Si tu as pu progresser jusqu'au poste qui est le tiens maintenant, c'est surtout grâce à tes capacités, et à l’œil averti des recruteurs. Maintenant je pense que tu es arrivé à maturité pour accepter les plans que je compte te dévoiler. »

    Lui indiquant de s’asseoir, Apolyon se plaça dans son fauteuil, les bras croisés devant lui. A ses côtés des documents apparurent. Y jetant un coup d’œil, il décida de ne pas y prêter attention pour le moment. Il s'agissait simplement d'informations concernant des mouvements de troupes aux environs d'Ame. Rien de bien important à l'heure actuelle.

    « Je ne veux pas de mercenaires dans mon village. Si jamais j'ai ouïe dire que tu as des envies révolutionnaires, tu seras exécuté. Suis-je bien clair ? Tes pouvoirs vont être mis à contribution. Pour la cause de Kiri ! Nous venons de faire alliance avec Suna. Je sais que certains de Kiri restes encore suspects quant à cette évolution, mais j'ai obtenu des avantages que personne avant moi n'aurait pu avoir. Concernant tes futures actions, je veux que tu ailles terroriser aux alentours de Kumo. Ce sera ta future mission officielle. Je sais qu'un conflit va nous opposer à ce village, la paix n'a que trop longtemps durée. Tu vas partir en reconnaissance dans le pays de la foudre. Tue, pilles, détruit. Je me fiche de tes actions. Prends quelqu'un avec toi ou pars en solitaire. Une chose simplement. Fais toi passer pour un homme de Konoha. Je veux attiser la haine entre la feuille et la foudre. T'en sens tu capable ? »

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort nous va si bien [Ft. Apolyon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parce que nous le valons bien... ♥
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» La mort nous guette.
» « La vie est un rêve dont la mort nous réveille. » - Avalon.
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Palais du Mizukage :: Bureau du Mizukage-