Partagez | .
 

 Aizen Tsubaki ~ Terminer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 9
MessageSujet: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Jeu 12 Sep - 8:17

My real life...

o Prénom : Bryan fut le nom que mes parents m’on attribué
o Âge* : 18 années que mon coeur bat
o Ville : Tahiti, une petite ville située dans l’océan pacifique
o Comment avez-vous connu le forum* : Un petit oiseau nommé SasukeVSNaruto c’est pose sur mon epaulet et ma averti de votre tendre nom
o Comment jugez-vous votre niveau RP* : Pitoyable, Pitoresque…


The life of a king

o Nom : Tsubaki, mon nom, mon héritage
o Prénom : Aizen, un nom simple et pourtant ayant un lourd passé
o Surnom : Les cris agonisants de mes ennemies forgeront un nom qui survivra durant des siècles
o Âge* : Combien d’année mes pas retentisse-t-il ? 16 années de peine et de souffrance.
o Villages souhaités Kumo no Sato et Kiri no Sato, deux villages, une rivalitées* :
o Ancien village (uniquement pour les Nukenins) :
o Grade maximum souhaité* : Genin serait le plus grand des honneurs
o Capacité spécialeAucun pour le moment, du moins pas à ma connaissance* :

o My Body ? My Tought ? Listen to me...

A body for Fight..
.

Un corps forger pour le combat mais qui est attire, qui est convoiter. Dans notre époque l’aspect superficiel compte énormément afin de faire bonne impression, cet atout permets aussi d’ouvrir de nombreuse porte et notamment au près de la gente féminine. Pour vous dire que l’aspect rebelle et indifférent la société suscite plus d’intérêt qu’une personne dite normal et n’ayant pas un peu de mordant. Et c’est ce qu’il était étant enfant, un genre de Sasuke Uchiwa sont les yeux rouge et l’attitude enfin quoi que… Bref nous nous éloignons du sujet, fermer les yeux jeunes gens afin de mieux imaginer ce que je vais vous contez. Un corps à la fin de l’adolescence et au début du stade d’homme, tel est le corps de cette personne. Droite, sculpté mais ayant toujours un certain attrait de garçon, normal avec 19 ans ont n’est pas tout à fait homme n’est-ce pas ? Mais sa fine musculature montre de longue année d’entraînement assidus et intense, ce corps sec et vif piquerais aux yeux de n’importe qui sans doute.

Parlons tout d’abord de son visage, de ses traits de sa forme. Commençons par ses cheveux, une chose que l’on remarque facilement chez lui. Long et rouge comme le sang, qui ont selon ce qu’ont voit aspiré à la fois la douceur mais aussi une certaine pointe de crainte. Sa chevelure qui ne laisse nulle personne indifférente lui tombe sur les épaules, complétant parfaitement tel une chute de sang sur ce visage dur et sérieux. Les trait de cette homme sont ceux de quelqu’un connaissant la vie et ayant eu sa part de tristesse, mais qui essaye tout de même de paraître normale aux yeux de tous. Ses yeux tirer finement, dévoile des pupilles remarquable d’une certaine façon non pas pour avoir comme bon nombre de shinobi venant du pays du Feu un pouvoir spécial mais à cause du faite que chaque pupille dispose d’une couleur différentes. L’œil droit du jeune garçon est bleu virant presque au gris alors que l’autre est doré rappelant le miel, vous l’aurez compris notre jeune amis est Hétérocromie. Une chose fascinant et effrayant à la fois car cela surprendre bon nombre de personne, et c’est la cause du faite qu’il porte occasionnellement un léger tissus sur ses yeux afin de les cacher. Cela lui sert aussi d’entrainement afin d’améliorer ses autres sens, mais le tissus n’est pas très épais et il lui est tout de même facile de voir à travers. Son nez est quand à lui fin et noble, restant droit en toute circonstance. Quand à ses lèvres elles sont comme à son tendre par le toucher et d’une couleur enivrante, décuplant le faite de son attirance envers ses éventuelles prétendantes.

Des pectoraux gonflés, mais n’allant nullement dans l’excès contrairement à de nombreux gorilles de Kumo no kuni. Et une ranger de 6 abdos sculpté comme dit plus haut grâce à ses nombreuses années d’entrainement seul et intense, aucune faille dans sa musculature n’est visible. Blessures de guerre ? Qu’est-ce donc être blesser, ceci est une chose que le roi rouge ne connait pas ou plutôt qu’il ne connait plus depuis de longue année. Son corps est intact ce qui peut sembler surprenant pour un ninja, mais c’est bien la vérité aucune blessure ne parcours le corps de notre jeune ami. Ses bras son élancer et ferme, triceps ainsi que biceps ne sont certes pas volumineux mais aguerris malgré tout. Sous son bassin eh bien… Nous allons seulement dire que son bonhomme à fait du chemin depuis sa naissance et à combler bon nombreux de jeune femme. Ses jambes favorisent une démarche silencieuse et fluide, tel le vent s’insinuant tranquillement dans l’entrebâillement d’une porte avant de ce posé sur votre visage. Sa peau est quand à elle assez éclairci ce qui est assez étrange si nous comparant à l’endroit où il vit.

A présent attaquant nous à la partie la plus intéressante de tous, ses vêtements : les habits d’un shinobi ce doit d’être simple et utile afin de ne pas gêner son possesseur et de pouvoir être différencier parmi les autres nations. Eh bien ce que l’on peut dire c’est que pour être différencier, il sera différent. Renji est un homme de classe, à première vue on ne dirait pas qu’il est un simple shinobi. Habillé élégamment d’une tenue de combat lorsque cela est nécéssaire ou bien d’un élégant costard lorsque la situation le permets. Mais l’habit ne fait pas le moine comme on dit. Ah j’ai faillit oublier le plus important, son paquet de cigarette qu’il a toujours à porter de main. Eh oui, malgré ses 16 ans, Renji fume et pas qu’un peu. La marque de ses cigarettes sont des Shinkan une marque assez connu pour sa faible teneur en nicotine, une révolution sur le marché de la clope !!!


A wit for govern...



Que dire de mes méandres … Je n’es jamais était le genre de gars à compter sur les autres, à avoir confiance en une personne. Pourquoi donc accordé sa confiance ? Trahison, complot, souffrance. Voila ce que vous allez recevoir en contrepartie de votre douce confiance. Je n’es jamais accordé ma confiance à qui que ce soit, est-ce un mal ? Parfois, je laissais pensé à certaine personne qu’ils avaient de l’importance à mes yeux et que je leurs accorder ne serait-ce qu’un peu de confiance. Mais vous savez bien que c’étais faux… Manipuler les personnes afin d’avoir ce que je désire, afin de m’hisser au plus haut des sommets est chose habituel ainsi qu’aisé pour moi. Remord ? Pitié ? Pourquoi donc avoir de tel sentiment à l’égard d’une personne ? Seule la réussite compte pour moi, vaincre ou être vaincu. C’est cela la voix du shinobi… Vous pouvez penser que je suis un monstre, un autre de ces malades mentale sortie d’asile et relâcher telle une bête sauvage dans la nature. Eh bien si l’on devait me comparer à cela je ne serais pas une simple bête, je serais la plus terrifiante bête. Pourquoi donc suis-je comme sa ? Est-ce du a ma famille et au manque d’amour de leurs part ? Peut-être bien, mais il est trop tard maintenant. Je n’es jamais étais contredis ou du moins personnes n’as jamais osé me contredire ou bien simplement ce hisser face à moi. Sans doute est-ce du a ce sentiment étrange qui semble émanait de moi : inquiétude, peur, tristesse. Tous ressentent exactement la même chose. Devrais-je relâcher la bête qui sommeil en moi dans la bataille ? Eh bien ce n’est pas mon genre de frapper bêtement et sauvagement d’autre personne, la grâce et la fluidité de ma lame tranchant nettement le corps agonisant d’une personne. Oui, la beauté de la mort est bien plus intéressant qu’une vulgaire boucherie d’animaux. Comme citer plus haut lors des combats j’aime tuer en toute beauté en prenant mon temps, montrer la différence de puissance. Perdre ? Ne jamais admettre sa défaite et demander une mort rapide. Je préfère mourir en premier, ensuite je pourrais admettre ma défaite. Si je suis vaincu mais que je ne meurs pas, cela veut dire que j’ai été chanceux ! Lorsque cela arrivera, je penserais seulement à ma survie ! Survivre et ne penser qu'à tuer celui qui a échoué à me tuer. Donc si vous m’affrontez seul la mort, pourras m’arrêter avant que je ne vous traque. Tel un loup affamé sentant le sang chaud d’une brebis blessée.
Amour ? Qu’est-ce donc que ce sentiment étrange ? Aimé une personne et lui donner tout notre temps, notre compassion. Ceci est encore plus exécrable que la confiance, le sexe féminin est faible et devras le rester. Ne servant qu’à étancher notre soif de reproduction et notre instinct bestial. Apporter de la tendresse a une femme est inutile pour un monarque, la prendre, lui faire du mal encore et encore. Puis la délaisser comme une vulgaire serpière me semble une manière bien plus approprié de faire les choses. Non je ne connais pas l’amour, mais je sais reconnaitre la beauté dans les choses et une femme avec une grande beauté ne m’es pas indifférent. Mais ne comptais pas sur moi pour lui faire la cours, lui donner chaque jour des cadeaux plus formidables les uns que les autres. Ce n’est aps moi, je la prendrais sans doute dans un coin sombre pendant qu’elle pleurera et me délecterais de sa souffrance. Puis je lui trancherais la gorge et abandonnerait son cadavre froid là ou elle fut souillé… Non, là ou elle put enfin connaitre la perfection de chair et de sang.

Conquête ? Un mot gravé a jamais dans ma mémoire, toujours vouloir plus toujours agir pour en avoir plus. Terre, femme, jutsu… Nulle chose ne semble étancher ma soif de pouvoir, ceci me conduira peut-être un jour à ma perte mais il me semble que ce n’es pas encore le cas. Je manigance finement mes plans, attendant le bon moment pour sortir de l’ombre et nourrir cette faim. Oui, je suis une personne qui peut attendre que les choses ce passe et qui ne ce hâteras pas. Car une fois que les choses auront bougées comme je l’aurais voulus, telle des pièces sur un échiquier près pour un dernier coup avant un échec et mat, ma joie n’en seras que plus intense.
* :

o You know my name, no my story






I-Préface



Tu regarde les cendres de ta dernière cigarette s’écrouler délicatement sur ce sol froid et humide. Tes yeux fixes chaque seconde du trajet qu’ils font, examinant d’un œil minutieux et bienveillant la scène. Que faisais tu donc là ? Errant comme un fantôme sans lien, n’arrivant pas à ce posé. Serait-ce de la mélancolie que je pouvais voir dans tes yeux qui essayer de refléter ton arrogance habituelle ? Etrange petit homme au cheveu ardent, ce n’est pas habituel de te voir ainsi. Tu marche dans les ruelles de ton village lors d’une de ces nombreuses nuits qui semblaient toutes être parfaitement identiques. Les yeux levés vers le ciel, pendant qu’une de tes mains tenait encore cette cigarette déjà consommé et que l’autre cherchait de la chaleur dans ta poche. Tu devais réfléchir à bon nombre de chose. A ton enfance peut-être ? Cette partie de ta vie la plus banal sans doute. T’es tu suffisamment socialisé avec les gens, durant cette période de ta vie où tu apprends les bases d’une bonne socialisation ? J’en doute fort, mais comment peut-on ton vouloir avec le passé que tu as. Tu continue de marcher dans ses sombres lieux incertains, avant de remarquer un petit bac à sable où quelques enfants sous la surveillance de leurs parents jouent dans cette heure si tardive. Que fais-tu ? Pourquoi donc te rapproches-tu d’eux ? Tu n’es pas du même monde, pas de la même espèce. Parce que tu es un shinobi. Une arme fait pour tuer, tu n’as jamais était le genre de personne aimant la compagnie des autres donc n’essaye pas d’être quelqu’un que tu n’es pas. Garde ta fierté, qui est peut-être ta plus belle arme. Cette fierté qui exaspère certaine personne, te trouvant arrogant et imbus de toi-même. Cette fierté qui touche l’admiration d’autres, voulant être comparable à ta personne. Donc ne te rabaisse pas à… Hum ? Que fais-tu donc ? Je te vois te diriger vers un coin sombre du parc, n’attirant pas l’attention des autres et préférant rester discret. Seul la fumée s’échappant de ce mégot de cigarette peut encore permettre de suivre ta trace. T’asseyant sans le moindre bruit, tu commences à regarder chaque personne ce trouvant dans ce parc. De la curiosité pour ses gens normaux ? Ou bien voir ces enfants s’amuser avec leur parent, voir le sourire sur leurs lèvres encore innocente, te rappelle ce que tu voulais toi aussi à leurs âge. Un peu d’attention. Une balle comme attirer pas ta peine ce dirige vers toi, chaque rebond semblant millimétré et planifier à l’avance. Levant légèrement le pied tu l’arrête dans sa lancée, tout n’est qu’élégance dans tes gestes. Un léger bruit attire ton attention, une petite gamine ce dirige vers toi comme si de rien n’était. Dans un village ayant autant souffert que le tien, aller vers des inconnues n’était pas la meilleur des solutions. Pauvre petite fille incrédule du monde extérieur, encore renfermer dans ton petit cocon et protéger. Serait-ce ton premier pas vers ton trépas ? Que comptes-tu faire jeune shinobi, dit moi. Tuer est tellement facile, ne peut tu pas t’imaginé être une arme à la main au dessus de son corps inerte. Voyant ces organes à l’air libre et le sang couvrant ton corps ? Cette soirée seras t elle un appel à la brutalité et au sang ? J’en doute, du moins ton geste amical pour lui rendre sa balle dissipe tout espoir de meurtre. Donc tu penses vraiment à ton enfance après tout…


II-A kid's


Je marche encore dans ce tunnel qui semble sans fin. Père, mère, frère, sœur ?  Ces mots n’on jamais eu de réel importance pour moi, ni pour eux je suppose. Que dire de mon enfance dans ces hautes montagnes isolés de tous, dans ce village m’ayant vu naitre, moi et mes ancêtres. Père et mère m’ont souvent racontés leurs rencontres, sous un arbres fleurit. Elle faisait partie de clan le plus respecter du village les Kajigin et lui n’était qu’un étranger arriver récemment dans ce même village. Tout les opposés et je me souviens fort bien qu’ils aimaient nous faire rappeler qu’ils ne s’entendaient pas lors de leurs premiers contacts. Je m’imaginais aisément comment la fille de la plus noble des familles du village devait être arrogante face à un simple étranger. Les origines de mon paternel me sont toujours resté inconnu et le sont toujours maintenant, il n’aimait pas parler de sa famille. Pourquoi donc ? Jamais je ne le saurais à présent… Enfin, je m’égare pardon. Selon leur récit c’était lors d’une mission de la seconde guerre des shinobi que des liens ont commencés à naitre. Cela devait être une mission de routine, mais leurs groupes furent pris en embuscade et afin de permettre aux autres de fuir, mon cher père essayant de ce comporté en héros voulut les retenir. Mais voyez vous vraiment une jeune femme noble laisser toute la gloire à un moins que rien ? Evidemment pas, et sans vraiment avoir discuté d’un plan d’attaque, ils ont combattu côte à côte une troupe de shinobi. Tout le monde pensaient qu’ils allaient périr, mais ci ceci c’était produit je ne serais pas là aujourd’hui. Comme des héros, ils revinrent au village blesser et meurtrie, mais, vivant. Suite à ceci, les sentiments s’entrelaçant et naquirent mis en route la machine afin de réunir ses deux entité que tout séparer.

9 années plus tard

C’était un jour où une tempête de pluie c’était levé et frapper de plein fouet le village caché de Kumo, situé dans le pays de la foudre. Notre patrie construit dans les montagnes apportait certes une certaine prestance et sécurité mais n’étais pas protégé de toutes les intempéries.  Depuis bientôt une semaine cette Pluie touché le village, cette étendu blanchâtre qui s’engouffrait dans les ruelles et sembler être à la recherche de quelque chose. Enfin c’était la vision qu’avait un petit garçon d’environ 7 ans, arborant des cheveux rouge une chose habituel dans ce village. Etait-ce alors un présage pour dire que ce jeune homme allait faire de grand-chose dans l’avenir ? Sans doute, mais dès lors il ne le savait pas encore. Le nom de cet enfant était comme vous pouvez le deviner Aizen Tsubaki, c’était moi. Les mains collé à la vitre de sa maison je regardais avec un œil curieux le spectacle que ce paysage d’eau m’offrait. Etrangement, voir de la pluie apaiser mon cœur lorsqu’il avait peur ou bien lorsqu’il était triste. Mais à cause de cette tempête ma mère et moi  ne pouvons allés au jardin d’enfant, ce qui m’ennuyer un peu. Mon regard ce retourna dans le salon où mon père comme à son habitude buvait du saké, quelque chose  qui m’écœurait et moi-même je ne pouvais savoir ci c’était l’odeur acre du saké ou bien le visage de poireau qu’affiché constamment mon paternel. Bizarrement, je l’avais toujours connu comme sa, un gars qui rester dans le salon de la maison à picolait pendant que sa femme une femme de noble ramenait de l’argent grâce à sa richesse personnelle. Mais mon père n’était pas une personne violente, non malgré sa mauvaise habitude à boire beaucoup c’était un père qui ne frappait jamais sa femme où maltraités sa famille. Il aurait sans doute était un excellent père par le passé. Le jeune enfant de cette époque que j’étais marcha calmement vers lui et lui tendit une petite serviette chaude. Mon père me regarda et me fit un sourire chaleureux, puis prit la serviette chaude et la déposa sur son visage. D’après mes souvenir je m’assis près de mon cher paternelle, malgré le dégout que j’éprouvais, il avait de l’affection pour lui. Le petit bambin de l’époque s’avait pourquoi son père était comme sa et pouvait même à son jeune âge un peu le comprendre.


Mon grand-père de avait était enlever depuis déjà fort longtemps avant même ma naissance, c’était d’après ce que les gens racontaient un homme juste et fort. Enfin mon père n'aimait aps parler de sa famille et ce ne fut que quelque écho d'ici et de là qui me permis de me faire une idée de lui. La disparition de son aïeul fut la raison de l’ivresse de mon paternelle, car le village laissa un jour tombé les recherche et son corps ne fut jamais retrouver. Personne ne sait comment c’est arrivé n’y qui l’a enlevé, et tout ceci à causé un grand manque à son père qui avec le temps à sombrer dans l’alcool afin de refouler sa tristesse. Malgré qu’il ne le disait jamais, je pouvais me douté que mon père prenait comme responsable le village et ses dirigeants pour n’avoir pas sus protégé le précédent Chef de clan. Et avec les années cette haine s’accumulait silencieusement. Ma naissance avait cependant apportait d’après sa mère un peu de bonheur à mon père qui en trouvait durant un moment aucune raison de vivre. Cependant je n’eu pas la même sensation, être seul et mis à l’écart des autres enfants. Je ne pouvais trouver l’affection que je désirais de leurs part donc je restais dans ma profonde solitude.


III-Never forget

Les nuages verse son lot de souvenir dans la mémoire de ses hommes, soufflant sur ce village bénit du soleil et méprisait du vent. Kumo no kuni village des nuages balayait par les vents de ce désastreux ciel, où l'étoile rouge c'était posée. Habitant dormaient paisiblement pendant que vous le pouvez encore, car cette soirée sera sont précédent dans le village, la lune sera couleurs de sang. Un jeune homme regardait de par les barricades du village, ce lieu l'ayant accueillit durant ses quelques années n'avaient plus rien de ce qu'il recherchait tant. Amour, paix tant de choses inutile avait pourri l'essence même de ce que ce village avait au départ d'attirant et tout ceci à cause d'une seule personne le Raikage . Un vent glacial fouetta le visage ensanglanté d'un jeune genin admirant de ses yeux la lune qui brillait et reflétait la tristesse du carnage qui venait d'avoir lieux. Poser sur un corps inerte un shinobi de Suna regardait les corps de ses anciens compagnons gisant sur le sol, ils étaient comme lui affectés à l'équipe de protection des civils lors des évacuation d’urgence et maintenant ils étaient morts. Etait-ce donc ça la vie d'un ninja ? Mourir sans personne pour nous voir et nous pleurer. Un kunai dans la main, le jeune shinobi trancha la jugulaire du dernier de ses camarades mourront implorant à la vie et vit le sang gicler de sa gorge avant de se répondre sur le sol. L'auteur de ce drame ce prénommait Kiri [...] Ce remémorant ce qui venait de se passer le jeune garçon n'a eu aucune réaction face à son geste, ce qui ne l'étonne pas lui-même. Quatre corps gisaient tout autour de lui, du sang continuant à s'écouler des différentes blessures occasionnées et nourrissant la terre maudite de ce désert. Il ne sert à rien de vous contée cet affrontement, car une chose est sur ils étaient tous morts. Oh dieu pourra tu leur pardonner ses actions ? Ou devront-ils se repentir devant toi de cet acte méprisable... Une légère symphonie provenant des quartiers pauvres du village arriva jusqu'aux oreilles de notre jeune protagoniste, elle était douce et chaleureuse. Dire qu'il y à quelque heure à peine le village avait subit la plus grande attaque de toute son histoire, mort et tristesse se promenaient main dans la main dans ce lieu. Assis sur la terre ensanglantée, le jeune garçon regarda le ciel et ferma les yeux repensant à ce jour où le malheur avait décidé de s'abattre sur ce peuple du désert.


Flash Back


Oh ! Douce brise qui tendrement enlace mon visage et semple l'apaiser de tous ses maux. D'où peut tu bien provenir, insaisissable et pouvant voyager sans contrainte apparent. Tu étais encore dans ta chambre à préparer tes affaires pour cette mission, enfin affaires ses sans doute un bien grand mot. Tes yeux examinèrent une dernière fois le tableau poster dans ta chambre à coucher, ce tableau représentait ta remise de diplôme lorsque tu reçus ton grade de genin, tu étais seul, comme toujours...Clac... La fenêtre de ta chambre s'ouvrit et un shinobi portant un masque s'engouffra à l'intérieur de ta maison. Tu ne t'étais pas entièrement tourné, mais il était évident qu'un membre de l'anbu entrant comme celà voulais sans doute te délivrer un message du Raikage. Ce qu'il fit bien évidemment, enfin ce n'était pas une discussion que vous aviez eue. Il te donna quelque information supplémentaire sur ta mission et te renseigna sur la personne qui allait t'accompagner. D'après ces paroles, le type te servons de partenaire était un certain chunin tout comme tu avais sans doute déjà eu vent de son nom, mais ne le connaissant pas personnellement, tu espérais seulement qu'il ne te ralentirait pas et ne serait pas un fardeau. Toujours selon l'Anbu la cible était un noble ayant pour domicile un manoir situé en face de l'académie chunin, ton ancienne demeure. Une sorte de retour à la maison hein ? Ton cœur battit un peu plus vite, était-ce du à l'excitation de revoir ta famille ? Ou bien le désir de pouvoir montrer que tu as réussit seul dans la vie? Peu importe de toute façon car, l'un comme l'autre étaient étroitement lié. Il finit rapidement son discours et parti par le même chemin qu'il était entré, silencieusement. Bien tu savais qu'il était aussi temps pour toi de partir ...

Tu étais encore là, sur les murs du village avec d'autre de tes paires. Ce n'était pas une chose que tu aimais particulièrement, mais que pouvais-tu faire d'autre ? Travailler pour gagner ton pain était devenu une habitude pour toi. Souviens-toi qu'il y a encore quelque année tu vivais dans la luxure, sans connaitre la définition du mot pauvreté. Mais tout ceci à changer au fond et tu le sais. Tes yeux fixe ce désert comme chaque jour depuis quelques jours, rien ne se passer mis à part un semblant de mirage. La chaleur s'engouffrait dans tes vêtements et semblait t'étouffé, mais tu ne laisser rien paraître tel le shinobi que tu étais. Froid et distant, méprisant les faibles et sûr de tes capacités. Attendant, ton compagnon tu réfléchissais silencieusement et marchant d'un endroit à un autre. Depuis combien de temps n'avait tu pas accomplie de mission ? Plusieurs jours, plusieurs semaines peut-être même. Tes yeux ce fixèrent à l'entrée des gardes où trois shinobi étaient assis jouant aux cartes, donc c'était comme cela qu'ils comptaient protégés leur village ? Jouant au carte au lieu de rester vigilant ? Enfin d'une certaine manière ont ne pouvaient pas vraiment les en vouloir puisque depuis de longues années la paix avait trouvé sa place dans le cœur de ses hommes. L'un d'entre eux te vit et te salua d'une main, ne m'avait-il pas reconnu ? Cette attitude était étrange car, habituellement en ta présence bon nombres de personnes deviennent nerveux de par ton passé et ton attitude distante ainsi qu'arrogant avec les gens. Sans doute ne m'avait-il pas reconnu, était-ce du à la mèche couvrant ton visage ?  D'un geste lent et plein de tendresse tu remis tes cheveux en arrière afin que les traits de mon visage soient plus faciles à discerné, à cette petite mèche de cheveux centré au milieu de tes yeux n'avait pas été oublié. Ce qui dû marcher car le garde t'ayant salué de la main fit tomber ses cartes et après avoir dit quelques mots aux autres joueurs ce leva. Les autres limitèrent rapidement et en quelque instant tous fut debout attendant que tu passes près d'eux. Cet effet de ta part pourra paraître insolent et vantard, mais avec le temps tu as appris qu'être craint et respect était bien mieux que se faire marcher dessus. Un petit surnom commençait à se répondre parmi les quelques shinobis te côtoyant, celui de roi rouge  ou bien the kaiser. Selon ce que tu avais compris le terme de roi était dû au fait que tu ne te laissais pas marcher aisément sur les pieds et lors de tes combats tu avais l'autorité et la puissance d'une conquérant. Et l'adjectif rouge était dû à cheveux ardent comme des flammes  si soyeuses, lors des batailles tes ennemis ne voyaient qu'un rouge vif sacré et pur. Devrais-tu être fier ? Peut-être que oui, peut-être que non. Comme un surnom n'est rien de plus qu'un titre que de pauvre personne utilise pour satisfaire leurs propres envie de grandeur. Lorsque tu passais finalement à coter d'eux ton regard s'attarda sur les leurs, tes yeux reflétaient ton mécontentement vis-à-vis de leurs attitudes non professionnel sur leurs lieux de travail. Enfin bon, tu n'étais pas là pour ça et rapidement tu les dépassais. Ce calme, cette torpeur qui aurait cru que tout ceci changerait en une seule nuit.

Une explosion, des cris… Que ce passait-il ? Ton regard fut attiré par le son d'une puissante explosion provenant du centre de ton village. Examinant calmement afin de ne pas louper le détail crucial, tu te figeas lorsque tu compris que le bruit venait du bureau du Raikage. Cette personne ayant réussi à se hisser tout en haut de la hiérarchie du village, de part sa force et son engouement. L'alerte sonna enfin dans tout le village, comme un son annonçant la fin de la paix pour un flot de sang imminent. Tu savais que la mission n'avait plus d'importance pour le moment et décida d'aller au quartier général afin d'avoir tes ordres de mission. L'autre type n'était pas encore arrivé, eh bien serait-il déjà mort ? Peu importe... Tu pars en direction de la tour des missions. Tes pas furent rapides sautant de toit en toit, tu pouvais apercevoir bons nombres de shinobi faire de même. Il est vrai qu’en cas de crise majeure ou d'attaque à l'encontre du village, personnes ne savaient vraiment ce qui fallait faire. Comme des chiens allant à leurs maitres, vous vous dirigiez tous au même endroit. Cela ne t'écœurait pas d'être si simplet ? N'avoir aucun réel pouvoir sur les choses et obéir tout simplement aux ordres, tel un pathétique humain. Lors de ton arrivé au quartier général, tu eus la mission de sécuriser les lieux et d'évacuer les derniers villageois. Eh bien, ce n'était pas comme si tu pouvais contredire les autres. Tu pars le coeur plein de rage pour une si piètre estime de toi, tu savais que tu pouvais faire bien mieux. Tu n'étais pas un chunin certe, mais tu valais bien mieux que ces autres ninjas. Toutefois, cachant ton jeu comme un caméléon ce fondant dans la masse, tu ne te fis pas remarquer et courber l'échine. Tu parcourais les rues tel un fantôme à la recherche de quelques retardataires, afin de les 'aider' à s'enfuir dans les abris. Mais personne, tous ses lâches avaient bien compris la leçon. Depuis combien de temps la première attaque avait eu lieu ? On ne vous avez même pas dit qui étaient votre ennemi, un village adverse ? Peut-être allais-tu pouvoir combattre... Un son trident attira ton attention, qu'étais-ce donc ? Une ombre engloba le village, sombre et terrifiant. On pouvait constater qu'un léger sourire c'était dessiné sur ton visage, étais-tu ravis de ce que tu voyais ? Brulant et envahissant chaque parcelle de la ville un large écran de fumée montée dans le ciel, que ce passait-il ? Quelqu'un avait battu le Raikage ? Ta curiosité ne pouvait t'empêcher de te rendre sur les lieux du combat et tu ne vis rien.... Ni corps, ni traces de sang. Seulement les restes d’une grande bataille. Qu'est-ce donc cela pouvait être ses flammes. Sans le savoir vraiment tu venais d'assister au début d'une longue série d'événement qui pouvait apporter à Kumo un renouveau.


Fin du flash back





[i]o
Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ?
Aimeriez-vous gouter au coup aicre de ma lame ?
* : Les champs marqués de ce symbole sont obligatoires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Genin

Messages : 9
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Ven 13 Sep - 8:31

Présentation terminée... Bonne lecture à tous. Et merci d'avance ***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Ven 13 Sep - 8:48

Plop,

Les gifs sont interdits en signature Wink

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289

avatar
Rang : Genin

Messages : 9
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Ven 13 Sep - 8:57

Corriger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Ven 13 Sep - 11:35

Bonjour et bienvenue à toi sur NU !

Je te signale qu'ici, les noms sont au format NOM+PRÉNOM, ce qui donne dans ton cas Tsubaki Aizen. Lorsque tu modifieras ton pseudo reposte ici, et on pourra passer au reste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481

avatar
Rang : Genin

Messages : 9
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Sam 14 Sep - 5:09

Voila Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   Sam 14 Sep - 10:16

Yo. Je te valide genin rang C de Kumo. J'ai bien aimé le fait que la narration soit à la 2éme personne, mais il y'a beaucoup de fautes. Moi j'crois pas en ces logiciels, mais d'autres staffeux n'hésiteraient pas à te conseiller un correcteur du style bon patron. Libre à toi donc d'essayer. :p

Et surtout, bon rp parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aizen Tsubaki ~ Terminer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aizen Tsubaki ~ Terminer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Daiklan Écuyer d'Émeraude(Terminer)
» je croyais que c'était terminer...
» Namiko Tsubaki [Gryffy]
» Tsubaki(Je suis une victime dans cette histoire.) [Accepté]
» Nam Mok Li(terminer)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Général :: Présentations-