Partagez | .
 

 Retour de la guerre ! [Tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Retour de la guerre ! [Tous]   Dim 15 Sep - 19:31

    Le rassemblement augmentait au fur et à mesure que les minutes passaient. Le trône avait été installé, les sentinelles étaient en position. Les troupes de Kiri s'étaient déployées tout autours du village et à l'intérieur afin de sécuriser et d'assurer la défense de ses habitants. Les événements de ce genre étaient rares dans le village, sécurité oblige, mais la cause demandait parfois des efforts. Et le conflit tout juste remporté était une raison de faire un discours et de rassembler tout le peuple de Kiri.

    Apolyon se tenait debout devant la foule qui se rassemblait. Le regard sévère et froid. Un événement venait de lui perturber le moral tandis qu'un autre lui posait quelques soucis. Le village venait d'accueillir un nouvel habitant, mais aussi de perdre l'un de ses plus illustres soldats. Car pour Apolyon, son plus fidèle ami n'était plus des leurs. Sa fuite lors du conflit de Suna, son incapacité à assumer ses actes, et la folie qui semblait le rattraper étaient toutes des raisons de l'avoir banni du village pour le moment. Officiellement, Kojuin avait été envoyé à Ame afin de contrôler au plus proche Kagerou. Officieusement, il n'avait plus sa place dans le village de la Brume. Trop dangereux pour lui, mais surtout pour Kiri.

    La pluie tombait à petites gouttes. L'Ombre de Kiri attendait que tous les shinobis prennent place avant de commencer à parler. Car ce n'était pas que de simples félicitations qu'il allait formuler, mais aussi des promotions, des explications et une annonce importante. En tant que Kage, il se devait d'assumer ses actes devant son peuple. Et les derniers événements méritaient une explication un peu plus longue qu'un simple discours. Certains d'entre eux ne comprenaient toujours pas le pourquoi de l'aide à Suna. Apolyon allait le leur expliquer.

    Suffisamment de monde était présent, c'était le moment. Les lumières se dirigèrent vers son corps imposant. Ses cheveux argentés voltigèrent derrière lui. Levant la main pour demander le silence, le Mizukage jeta un regard sombre son ses habitants, puis s'accorda un sourire. Il allait commencer simple, et quoi de plus simple qu'un ...

    « Bonsoir mon peuple !!! »

    La soirée promettait d'être riche en enseignements.


Ordre:
 

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   Jeu 19 Sep - 1:11

    J'étais arrivée à Kiri par la mer. On m'avait apporté, voir transporter de force, dans un bateau et mit en fond de cale. Mes blessure avait été pansée, je ressemblais plus à une momie vivante qu'à une jeune femme. Mes cheveux étaient masqués par les bandages couvrant mon visage. Je relevai la capuche de la cape qu'on m'avait donné pour qu'on ne puisse me remarquer. On m'avait laissé un trou pour que je puisse voir avec mon œil droit et un petit espace pour me permettre de bouger mes lèvres. Je crois que si ma mère serait toujours en vie, elle ne m'aurait point reconnu. J'aurais aimé découvrir le village de la brume sans avoir à être transportée comme une prisonnière, c'était l'impression qu'on m'avait donnée. J'étais surveiller de très près par un espèce de "gorille", du moins c'est ce que je croyais voir. Mais J'aurais aimé faire mes premiers pas en tant qu'une femme libre, forte et sûr d'elle-même, non tout le contraire.

    Comment suis-je sorti de Suna ? Je ne le sais pas moi-même... Je me rappelle juste d'avoir vu le visage de Jutsugo et d'avoir perdu connaissance après. Seul lui le savait. J'espère juste avoir bien été traité... du moins je n'ai pas de lésion de plus ou de nouvelle douleur depuis mon réveil. Donc j'imagine que tout s'est bien passé. Personne ne me parlait, donc je pouvais savoir où j'allais ou ce qui allait se passer. Je sais juste que je me suis réveillée peu de temps avant notre arriver à Kiri. Combien de temps c'était passé ? Je ne pouvais point savoir. Toutes mes questions étaient toujours sans réponse. Je connaissais que deux personnes ici... et les deux étaient responsables de ce que j'avais vécu et de ce que j'étais rendu...

    - Où m'apportez-vous ? Où est Jutsugo-Sama ?

    Comme convenu... aucune réponse. Mais cela ne pris point de temps pour savoir ce qui se passait. On suivait une foule et plus qu'on s'approchait plus il y avait du monde. Que ce passait-il ? Qu'allait-on me faire... c'était plus ça ma question principale qui me venait en tête. Mes craints fut terminé dès qu'on s'immobilisa et une voix autour de nous dit que le discours allait bientôt commencer. J'avais qu'un œil et une vue un peu brouiller, mais je pus voir une silhouette. Était-ce lui le Mizukage ? Mais qu'es que je fessais ici ? C'était un discours pour les kirijins, moi j'étais qu'une sunajin. J'arrêtai de penser à essayer de comprendre et fit comme les autres autour de moi, je me mis à écouter sans dire un mot. Mais une partie de moi était toujours inquiet de la situation...

    Hrp:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483

avatar
Rang : Jônin

Messages : 73
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   Dim 29 Sep - 16:15

    Ce n'est pas dans le même esprit que mes camarades que je parade dans les allées d'un village bien trop puissant pour contenir sa force. Apolyon venait de perdre Suna alors qu'il rentrait seulement. Victorieux d'un instant, et moi, Jutsugo, poussé par quelques sentiments et valeurs que je ne m'explique pas, je fais fi de ma lucidité et fais tout mon possible pour assurer les fondations branlantes d'une Nation sur le point de voir sa fierté entaillée par la lame de ceux qu'elle venait d'asseoir sur le trône. Même trône que notre dirigeant qui ne nous épargnera visiblement pas un discours que nous avons écrit dans les rues de Suna, un discours que nous ne connaissons que trop bien, un discours écrit dans le sang et la moite chaleur de la fin d'après-midi désertique.

    Si ça ne tenait qu'à moi, tous ces habitants du désert, figures d'une race que je ne parviens pas à apprécier, seraient déjà en train d'endurer les tourments de la nouvelle ère Kirijin, une ère sombre et humide de peine et de souffrance. Car finalement, ce n'est que ce à quoi nous aspirons.

    J'arrive au rassemblement par l'arrière du trône, la foule est en pleine ébullition. Kojùin, normalement posté à la droite du tyran, n'est pas présent. Son nom ne figurait pas sur les listes de décédés, de même qu'Akinobu que je n'ai plus vu. Préférant toujours la gauche, je viens m'y poster, salua la foule d'un geste du bras avant que la diva de ce soir ne demande le silence et débute le fameux discours.

    Qu'allait-il pouvoir dire que nous ne savions déjà ? L'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t150-shisatsu-jutsugo

avatar
Rang : Chûnin

Messages : 14
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   Dim 6 Oct - 8:54

L’ensemble du Village, semblait vibrer d’une excitation que je pouvais ressentir au travers de tout mon corps. Les troupes qui étaient parties pour Suna, revenaient victorieuses et notre Mizukage avait invité tout le village à se rassembler autour de lui. Après tout, cette victoire faisait montre de notre force, à nous les Kirijin et notre chef se devait de la rappeler à tous et même à son peuple. Ce dernier avait mis en place, un système de sélections des plus drastiques, qui avait vu la mort d’un bon nombre d’aspirants à un grade plus élevé au sein de notre organisation militaire. De ce fait, nombre de familles avaient perdu l’un des leurs. Rappeler à tous, que ces sacrifices permettaient d’obtenir les plus puissants des guerriers et de ce fait offraient à notre village un moyen d’écraser tous nos ennemis, était un bon moyen de les faire accepter par la majorité de la population.

Je me trouvais parmi les shinobis en charge de la sécurité  de la place même, au sien de la foule et pouvais dès lors participer à ce rassemblement et profiter du spectacle qu’allait nous offrir le Mizukage. Je ne pus que frissonner devant le regard que posa notre maitre sur la foule, à moins que cela ne soit dû à la fine pluie qui commençait à recouvrir le tableau de son rideau. Je dois reconnaitre que je n’étais pas des plus habillé pour affronter la pluie, mais que m’importait cela. La mise en scène qui entourait le discours à venir faisait, elle aussi, partie de ce symbole de puissance que dégageait le Mizukage, de ce message qu’il voulait transmettre à tous.

De mon regard, je parcourais l’assistance réunie et qui ne cessait de grandir, un ordre avait il était donné ou bien la plupart des civils présents étaient là de leur plein gré. Une chose était certaine, civils comme shinobis, tous attendaient la suite avec nervosité et impatience. Les premiers arrivés commençaient à se demander quel serait le sujet de ce discours, le Mizukage allait-il expliquer la raison de notre participation dans une révolution, loin de nos frontière, allait il arranguer la foule et la faire vibrer d’une clameur patriotique. Bien des questions, qui n’avaient que peu d’intérêt pour moi, si je me retrouvais parmi cette foule, c’était par devoir et rien d’autre, je n’avais que faire d’explications ou de tout autre chose. Lorsque mon regard se posa sur ceux qui avaient participé aux conflits, je devins quelque peu envieuse. J’aurais tant aimé pouvoir faire couler le sang de nos ennemis, faire partit de ceux qui avaient démontré la puissance notre village.

Le spectacle allait enfin commencer, les lumières se dirigèrent vers le centre de ce dernier, la pièce maitresse, le Mizukage. Tout chez lui faisait montre de grandeur et de puissance et il semblait apprécier s’en servir. D’un mouvement de la main, il fit taire tous bavardages, je pouvais ressentir la foule se crisper légèrement, prête à recevoir les mots de son maitre. Je ma passa la main dans les cheveux, y chassant par la même occasion l’humidité. Geste fusil, au vu de la pluie qui s’était invité, mais que voulez-vous, je ne peux laisser cette dernière avoir raison de ma coiffure. J’en profite pour remettre ne place mon bandeau, certains pourraient voir dans ce geste de la fierté d’appartenir à ce Village, mais il n’en était rien. Ce geste n’avait pour origine que mon confort. Puis vinrent les premiers mots qui cristallisèrent toute l’attention des personnes qui m’entouraient. Peut-être que j’aurais agi de la même manière, si je n’avais dût assurer la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Mizukage

Messages : 271
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   Jeu 17 Oct - 21:14

    Ils étaient tous là. Enfin, ceux qui étaient encore en état de venir.

    Après un court instant de silence, le temps de laisser les passants s'arrêter et les soldats se placer. La pluie s'était maintenant arrêtée. Apolyon tenait le dernier rapport entre ses mains. Un de ses hommes venait de lui transmettre le dernier rapport qu'il avait commandé. Trois noms y figuraient. Dont celui de la deuxième force du village. Remerciant l'homme qui venait de le lui apporter, le Mizukage froissa la feuille et la déchira avant de la jeter dans la poubelle la plus proche de lui. Une telle situation était regrettable, mais les ordres qu'il avait donné avaient été respectés au pied de la lettre.

    Regardant la foule, il leva la main afin d'attirer l'attention. Toutes les têtes se tournaient maintenant vers sa direction. Certaines étaient encore jeunes, d'autres semblaient plus âgées. Des soldats discutaient encore entre eux, le regard que leur lança le Chef les dissuada de continuer. Jutsugo était à ses côtés. C'était bien ainsi, l'annonce qu'il allait faire le concernait. Regardant encore la poubelle dans laquelle était maintenant expliquée la funeste destiné de son ancien meilleur ami, il ferma les yeux et inspira quelques instants. S’imprégnant ainsi de l'atmosphère. Le vent fouettait ses long cheveux maintenant détachés.

    « Mon peuple !! Merci d'avoir répondu à mon appel malgré l'heure tardive ! Je vous fait face ce soir pour vous présenter le bilan de la guerre de Suna, et vous annoncer les nominations qui en découlent. »

    Le programme était annoncé. Il savait qu'en parlant de nomination, il retenait l'attention de tous, et que l'annonce d'un bilan de guerre était la chose la plus important à faire. Regardant derrière lui, il indiqua à trois hommes d'avancer vers lui. Les dits-hommes portaient des photos de shinobis.

    « Voici nos frères morts ou disparus ! Très peu de pertes lors de ce conflit, mais des pertes majeures tout de même. Effectivement, j'ai le regret d'annoncer la mort de Kojuin ! Un petit bémol cependant, il n'est pas mort durant la guerre mais à la suite d'un ordre lancé par moi même. N'ayant pas pu remplir une mission secrète confiée par ma personne, ayant fuit lors de son combat contre un soldat de Konoha au cours de cette même mission, j'ai estimé qu'il n'avait plus sa place parmi nous, et je l'ai fait exécuter. J'en suis triste, il était mon meilleur ami, et mon plus ancien camarade. Sans lui, la révolution d'alors n'aurait jamais eue lieue, et Kiri ne serait jamais devenu le plus puissant de tous les villages. J'exige donc une minute de silence pour notre frère. Mais que sa mort serve de leçon ! L'échec, la fuite et la peur ne sont PAS des options à KIRI ! »

    Ceci-dit, il ferma les yeux et laissa passer une minute avant de reprendre la marche de son discours.

    « La deuxième perte est aussi une élimination faisant suite à l'un de mes ordres. Le shinobi AKINOBU TSUBAME a essayé de nous trahir et de vendre des informations à la race impure de Kumo ! Nous l'avons retrouvé, torturé dans nos cachots et éliminé ensuite. Sa tête est plantée sur un des piques posés devant la cascade de notre village. Que cet exemple serve d'avertissement. La trahison sera toujours punie de la peine de mort. »

    Clameur dans la foule, approbatrice ? Difficile de le dire. Mais le chef c'était lui, et il n'était pas réputé pour se laisser intimider. Levant la main pour exiger le silence, il désigna la dernière des photos.

    « Sachez aussi que cet homme est maintenant recherché ! Vous l'aurez reconnu, il s'agit de Kaiga Hyun ! Sa disparition est effective depuis quelques jours. Je demande donc de faire courir l'information. Nous ne savons pas si il est vivant ou mort. Si il est vivant, quiconque le rencontre a l'ordre de le ramener ! Si il est mort, qu'on me ramène son cadavre afin qu'il soit disséqué par nos soins. Je refuse que des informations soient recueillies par les autres villages. Alliés ou non ! »

    Cette fois les clameurs semblaient être des questions. Les gens se demandaient si Kaiga était toujours vivant, si il avait trahit Kiri, ou si il était mort.

    « Je tiens donc à annoncer la dissolution des Sabreurs de Kiri ! Le nouveau Numéro Deux du village, Jutsugo, reçoit l'ordre de créer une équipe spéciale et de m'en présenter les membres. Ils seront sous son contrôle direct et ne devront de allégeance qu'à lui ou à moi. J'annonce aussi la capture du dénommé IKER, shinobi de Suna nous ayant fait faux-bond lors de la guerre. Il s'était retourné contre l'un de nos hommes avant de s'enfuir en voyant que le conflit tournait en notre faveur. Nous l'avons retrouvés et il gît maintenant dans nos cachots. Jutsugo et moi même irons l'interroger et le punir comme il se doit »

    La pluie venait maintenant d'augmenter et ne faisait qu'une avec l'orage et les éclairs, ce qui rendant son discours encore plus impressionnant. Il marquait à nouveau un silence afin de laisser ses hommes avaler toutes les informations. La nuit allait être longue.

_________________

Je mènerais ce monde vers la Purification.

- Power of One
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t136-yoshimori-apolyon-sum

avatar
Rang : Genin

Messages : 105
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   Sam 19 Oct - 18:14


    Le discours allait commencer. J'étais mêlée à la foule, je pouvais voir les réactions des gens. Et c'était un silence de marbre. Personne ne bougeait, personne ne parlait, tout le monde l'écoutait. Comme je l'avais pensé il s'agirait d'un compte rendu des événements. Mais c'est là aussi que je réalisai enfin que les paroles, que Jutsugo m'avait dit, étaient vraies. Kiri est sombre et voir plus encore. Et là, j'en avais la preuve devant les yeux. Le mizukage venait d'annoncer à son peuple qu'il avait fait éliminer son propre frère d'arme, son meilleur ami, car il avait fui un combat. Oui la fuite n'était pas une idée, mais il devait y avoir une raison, mais ça seulement une personne le savait et c'était lui qui en avait ordonné l'ordre d'exécution. Même si, je compris entre les lignes, qu'il avait aidé ce dernier à monter sur le trône et il avait été d'une grande aide pour le village de Kiri, il l'avait exécuté. Les choses ne se passaient pas de la sorte à Suna. La peine de mort était en place seulement pour les traites, soit les déserteurs qui fuyaient le village. L'échec était pardonné, si on se rachetait en remontrant notre valeur, mais ici elle était impardonnable...

    Les gens étaient près à tuer leur pair pour le respect à ce que je compris. Les gens feraient-ils semblant d'avoir trouvé un trait pour le respect du village ? Je crois que la phrase clé de ce village était de faire confiance qu'à soi-même et de n'être sans pitié. Mais d'une manière les gens étaient soudé, comme si quelque chose les reliait entre eux. La peur ? Je ne pouvais dire encore ce n'était que mes premières impressions. Je me remis à me demander ce que je fessais ici. Pourquoi on me fessait écouté ce discours, je n'étais et serais surement jamais une Kunoichi de ce village... à moins que celui qui m'avait apporté ici voulait ça ? La minute de silence venait de se terminer et je chassai mes pensées pour me concentrer à nouveau sur le discours. Une autre élimination fut annoncée, cette fois c'était un peu plus logique. À Suna cela aurait été la même sentence, donc celle-ci me choqua moins que la première, même si dans la foule les voix s'élevaient. Mais une voix me parvenue aux oreilles et m'en brisa le cœur. Une voix d'une petite fille, ayant crié : « Non pas Ani-Kun ! » Dans sa voix qui avait résonné, on entendait la douleur et la souffrance d'avoir perdu un être cher. Une partie de moi aurait voulu prendre cette fillette dans mes bras et lui dire que cela allait aller. Mais je ne pouvais pas, j'étais surveillée et je devais me tenir immobile et ne rien dire... Pourtant, je comprenais ce qu'elle vivait...  

    Je reçu une claque derrière la tête, je me retournais pour voir qui m'avait fait ça. C'était le gorille qui me surveillait. Je grimaçai à travers mes bandages, j'avais fait une commotion cérébrale quelque jour avant et qu'il aille toucher ma tête qui était très sensible, j'aurais juste voulu me retourner pour le frapper à mon tour, mais il lança sur moi une cape. Il m'ordonna juste d'un regard de l'enfiler. Mes bandages étaient déjà tout trempé, donc ce n'était pas pour cette raison. C'était surement, car j'attirais les regards. Les gens se demandaient quel Shinobi ou Kunoichi se cachait sous ses bandages. Je l'enfilai et mit le capuchon et retourna mon regard au niveau de la scène. Il se mit à parler de Hyun qu'il était mort surement, c'était une bonne nouvelle, du moins pour moi. C'était avant tout de sa faute si j'étais dans l'état que j'étais. Mais quelque chose ne me fit pas entendre les deux trois phrases après l'annonce de la disparition d'Hyun. Ce fut le bruit du tonnerre, un bruit peu familier pour moi. Déjà la pluie ce n'est pas commun pour moi, mais le fait que leur éclaire fasse autant de boucan me terrifia. Les gens autour de moi ne réagissait pas, ils étaient surement habitués... Je pouvais plus bouger un membre et c'était comme si le bruit me rappela un souvenir. Les flammes autour de moi, le bruit sourd de l'explosion... J'avais ce qu'on appelait un stress post-traumatique, un événement troublant et marquant et le simple bruit d'un tonnerre me fit retomber dans la peur de mourir dans l'explosion et de ressentir l'odeur de ma chair brûle...

    Mais quelque chose me fis sortir de ma peur. Ce fut quand le mizukage prononça le nom d'un de mes frères d'armes. Je le connaissais un peu, on avait passé une soirée ensemble, voir presque flirter, mais ça c'était une autre histoire. Qu'avait-il fait ? Comment avait-il pu se faire prendre ? Pourquoi se retrouvait-il lui aussi à Kiri ? Il allait en mourir et Suna ne pourrait rien faire pour lui...

    - non... Iker...

    - Tait-toi tu vas attirer encore les regards !

    Depuis que je suis sous sa surveillance je crois que c'était la première fois que j'entendais le gorille me parler. Je serrais mon poing, le fait que je force me fit ressaigner, mais je ne pouvais pas me calmer... J'étais dans un cauchemar c'était la seule chose de possible à mes yeux, je devais me réveiller, mais qu'es que je fais ici ? Pourquoi m'avait-il apporter ici ? Qu'allais-je devenir...


Résumer & Fait:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t185-minami-makie#483
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retour de la guerre ! [Tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour de la guerre ! [Tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis [Ando] (abandonné)
» En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis (With Marie de Guise
» La Guerre des Clans, le retour des grands héros
» Rendez-vous tous, ou ce sera la guerre, oui, la guerre ! [Pv]
» Départ pour la Guerre || PV Tous les Sang-Purs||

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Mizu no Kuni :: Kiri Gakure no Sato :: Village-