Partagez | .
 

 Kyûbi peut aller se coucher [Kuchy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jônin

Messages : 6
MessageSujet: Kyûbi peut aller se coucher [Kuchy]   Lun 30 Sep - 19:27

Voilà plusieurs années que cela s’est passé. À l’époque, je n’étais qu’un jeune gamin entièrement insouciant, qui était parti pour sa toute première bataille, en pleine guerre. C’est contre Ame, la puissance de la Pluie que nous nous sommes battus. Il faut dire que leur village et le notre ne se sont jamais trop bien entendus. La Feuille et la Pluie ne s’aiment pas, et ils l’ont bien fait comprendre à de multiples reprises. Moi, personnellement, je n’ai rien de bien personnel à l’encontre de ce village. Bah ouais, même si des ninjas de la Pluie ont déjà tué certains des miens, on ne peut pas dire que nous n’en avions pas fait autant de notre côté. Je trouve ce conflit inutile et dénué de toute forme d’intérêt. Dans le passé, j’éprouvais de la rancune envers Ame, mais ce n’est plus vraiment le cas dorénavant… Ce n’est pas comme si je n’ai jamais mis fin à la vie de l’un des leurs, comme ils l’ont fait eux. C’est la dure loi de la guerre, et ce n’est pas encore qu’on pourra changer ce monde.

Mais revenons-en à ce jour-là. Ca date un peu, mais je suis tout de même en mesure d’affirmer que j’avais treize ans à ce moment-là. Konoha et Ame étaient entrés dans une phase bien plus tendue que d’habitude, puisque mon village avait décidé d’attaquer la Pluie. C’était la première fois que j’allais devoir me battre pour ma nation, et me battre tout court. Un tournant décisif pour mon avenir en tant que ninja. J’avais en tête de m’illustrer durant cette bataille pour commencer à me faire une petite réputation. À vrai dire, c’est quelque chose qui me préoccupait auparavant. Je souhaitais entrer dans les bonnes grâces du village, me faire remarquer pour qu’on reconnaisse mon talent. Et bien entendu, je n’aimais pas du tout notre ennemi, ce qui me motivait davantage. D’un point de vue personnel, je n’ai rien à leur reprocher, mais je devais penser à mon village avant tout, je devais penser comme chacun de mes pairs, et me battre vaillamment. On ne va pas cacher que je prenais un certain plaisir à me battre, au prix de devoir ôter quelques vies aux forces adverses.

Cependant, ça ne se passa pas vraiment comme je l’avais prévu… Bien évidemment, j’ai été incapable de vaincre le moindre ennemi, alors que j’ai risqué ma peau à plusieurs reprises. Heureusement que je n’ai jamais été seul, et que j’ai pu battre en retraite dans les moments les plus difficiles… Quelle honte. Je n’osais même plus retourner au village, ou encore m’afficher sur la zone de combat. Une honte indélébile m’habitait, et je pensais ne jamais m’en remettre… Je n’ai pas eu tort. Quand j’y repense, j’ai envie de me cacher. Mes adversaires m’avaient salement amoché, à un point que je ne pouvais plus me battre. Et, en plus de ça, je n’avais presque plus une seule petite goutte de chakra. Quel enfer, je vous jure. J’ai eu ma dose de cette bataille. Ma seule envie était à présent de rentrer, que l’on gagne ou que l’on perde. Mais bon, ça je l’ai gardé pour moi, pour ne pas que ça me retombe dessus.

Essoufflé comme jamais, je m’étais mis à l’abri dans un coin un peu isolé, caché dans des multitudes d’arbres. Là c’est sûr qu’on ne me trouverait pas… À moins d’être vraiment maudit.  Maintenant, c’est clair que je n’ai absolument pas le niveau pour inquiéter qui que ce soit. En même temps, je suis sorti de l’académie il n’y a que quelques semaines, je débute à peine dans ma carrière de ninja. Tous les shinobis présents ici étaient d’une toute autre trempe que la mienne. Si je sortais de ma cachette, je mourrais sans doute. Je me sentais terriblement faible, incompétent et impuissant face à la situation. Et puis… Je n’étais pas dans un état très enviable… C’est limite si les Amejins auront pitié de moi s’ils me voient, et qu’ils me laisseront la vie sauve. Même si j’avais cette pensée en tête, j’évitais de trop me faire d’illusions… Il ne faut pas rêver non plus.


- L’heure est venue pour moi de venger mes frères ! Tu ne t’enfuiras plus, maintenant !


Cette voix a éveillé en moi un puissant sentiment de panique, mélangé à de la terreur, qui me glaçait jusqu’au sang. Discrètement, j’ai regardé derrière moi, au travers des arbres. À environ cent mètres se déroulait un combat… Ils étaient tout proches. Tant que je ne bougeais pas, je ne risquais rien… Non ? Bah si.


- Tu penses m’avoir eu ? Erreur, tu es tombé dans mon piège. J’ai au préalable piégé toute la zone… Tu n’as plus aucune chance.


Même si je n’étais pas censé être sa victime… J’allais prendre très cher. Des arbres commençaient à s’illuminer… Des parchemins explosifs dissimulés ?! D’un bond, je m’éloignais de l’arbre contre lequel j’étais adossé, avant que tout n’explose. Mes pensées étaient devenues noires, vides, ma vision se troubla avant de devenir nulle, et ma conscience s’envola.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kyûbi peut aller se coucher [Kuchy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» Le sous- préfet peut aller aux champs!
» Cimetière
» Tu es le plus beau des bateaux !
» GrosBillisme - Jusqu'où on peut aller ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-