Partagez
 

 Tsubasa Suzuka [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsubasa Suzuka [Validé] Rouleau-ame
Suzuka Tsubasa
Rang : Chûnin

Messages : 10
Tsubasa Suzuka [Validé] Empty
MessageSujet: Tsubasa Suzuka [Validé]   Tsubasa Suzuka [Validé] EmptyVen 12 Juil - 20:54


[Hors Role Play]


o Prénom : Elisa.
o Âge* : 17 ans.
o Ville :Les Pennes-Mirabeau. (13)
o Comment avez-vous connu le forum* : Par mon meilleur ami. =^.^=
o Comment jugez-vous votre niveau RP* : Je ne sais pas vraiment, j'ai commencer à Rp il y a maintenant deux mois, c'est à vous de juger.


[Role Play]


o Nom : Tsubasa
o Prénom : Suzuka
o Surnom : Aucun pour le moment.
o Âge* : 18 ans.
o Villages souhaités (2 choix obligatoires, dans l'ordre de préférence)* : Ame, je vous en supplie !!!! *.* ou alors Kumo....
o Ancien village (uniquement pour les Nukenins) :
o Grade maximum souhaité* : J'aimerais bien Chûnin, rang au choix.
o Capacité spéciale(représente votre capacité propre, par exemple, le Sharingan des Uchiwa, une affinité combinée ou un pouvoir original. Vous n'êtes pas obligé d'en avoir une dès le départ) :Maîtrise du sang le Chi'ton.

o Description du personnage (15 lignes minimum)* :

Suzuka a des cheveux rouges, un carré plongeant ainsi qu'une petite couette longue sur le coté. Ses yeux sont aussi rouges comme le sang. Elle est vêtue d'une simple robe blanche et de lacets à ses jambes qui peuvent faire paraître à des chaussures spartiates, sauf qu'elle ne porte pas de chaussures. Ses lacets s'arrêtent à ses chevilles. Elle porte à sa taille un gros ruban qui, autour de sa robe, fait un gros nœud papillon. Elle porte aussi un collier qu'elle met chaque jour, un phœnix d'or, souvenir d'une connaissance importante qui lui a fabriqué par rapport à son prénom qui veut dire phœnix. Suzuka est une fille calme et qui parle très peu. Elle aime des choses étranges comme le sang et tout ce qui brille. Quand elle est énervée ou gênée, elle gonfle habituellement ses joues et piétine le sol jusqu'à ce que le sol casse, ou du moins soit bien endommagé.
                                                                                                                                              
Même si elle peut paraître forte et dure quand on l'a regarde, à l'intérieur du corps de la jeune femme se cache un cœur craquelé et fissuré par les divers évènements de son enfance, qui l'a fortement perturbée. Suzuka pense plutôt au bien des autres en premier lieu, au lieu de penser à sa propre personne, ce qui peut être une des faiblesses de la jeune femme. Elle possède aussi un fort sens de la justice et refuse que quelqu'un vive ce qu'elle a vécu. Ainsi elle fera tout pour l'aider.  Elle est secrètement très précaire sur elle-même parce qu'elle juge toujours être inutile par rapport aux autres.

Même si elle à dix-neuf ans, elle ne peut malheureusement pas faire confiance à une personne aisément. En effet, il faut qu'elle côtoie la personne au moins pendant cinq jours pour pouvoir lui faire pleinement confiance, ce qui peut déplaire à la personne. Suite à son passé, c'est quelqu'un de plutôt blasée et elle a du mal à montrer ses sentiments, affichant ainsi une expression neutre en quasi permanence. Cependant, elle peut très bien ressentir de la jalousie, de l'amour et d’autres qualités féminines.

o Histoire (25 lignes minimum)* :

Originaire de Ame no Kuni, je fus arrachée à ma famille et vendue comme esclave sur un marché très jeune. J'ai été mise en valeur nue et avait pour habitude de crier à mes parents pour qu’ils viennent me sauver, mais ils ne pouvaient rien y faire. Au bout d'un moment, j'ai atterri entre les mains d'un voyou qui abusa de moi, et me fit subir les pires tortures, à tel point que j'étais terrifié par lui. Encore aujourd'hui je cauchemarde sur cet homme. C’est alors que j’ai rencontré une vieille femme. D'abord au marché, puis dans une bijouterie et ensuite au bord d'un ruisseau. Je sympathise avec elle. Mais je vais tous vous raconter en détail.

Je suis née il y a maintenant dix-neuf ans, oui c'est bien ça, j'ai grandi dans une famille nombreuse qui a pour particularité d'avoir les cheveux rouges ou roux. Quand je suis née, j'étais la cinquième fille de la famille Tsubasa. On m'a élevé comme les autres, sans avoir de préférence particulière, ma famille était assez pauvre, mais elle résistait grâce à nous. Les filles sont vendues comme esclave, et les hommes aussi. Sauf qu'eux, ils travaillent pour gagner de l'argent, alors que nous, nous servons notre maître. À l'âge de dix-ans, j'ai été vendue à un riche de mon village. Une chaine au pied comme symbole de l'esclavage, je servais mon maître avec respect et allégeance. 

Mon maitre s'appelait Kudo, il n'était guère gentil avec moi, il me frappait et me torturait, il me donnait plein de tâches ménagères très pénibles, mais, malheureusement, j'intégrai malgré moi le syndrome de Stockholm, où moi qui est prisonnière, j’ai sympathisé avec le ravisseur. Je n'avais pas trop le choix, étant donné que ma dernière riposte m'avait coûté une semaine sans nourriture et juste un peu d'eau… Je ne voulais pas recommencer. Depuis que j'étais devenue son esclave, je n'avais pas eu de nouvelle de ma famille. Je pensais alors qu'ils étaient soumis à la société. Je ne pouvais rien y faire, j'avais dix-ans et quand on a cet âge-là, on ne pense qu'à survivre et obéir. 

Un esclave a bien évidemment du temps libre, j'en profitais pour me balader dans le village, regarder les autres enfants libres sans souci. Je ne voyais que peu d'esclaves qui avaient un temps libre et qui se promenaient. À vrai dire, je remerciais mon maître pour ça, il avait au moins un brin de gentillesse envers moi. Pendant un bout de temps j'observais une bijouterie d'assez loin. Chaque jour qui passait, je m'approchais de plus en plus de la boutique, jusqu'à ce que mes yeux virent les magnifiques objets et autres gravures de la bijouterie. J'observais alors un magnifique collier plaqué or, un oiseau était gravé dessus. Il me plaisait beaucoup. Mes temps libres n'étant certes pas très long, je devais faire vite avant que mon maître m'envoie ses gardes aux lances aiguisées.

Un beau jour, en observant le collier encore une fois, un visage apparut derrière la vitrine. Une vieille femme qui me souriait. J'étais restée figée, personne ne m'avait montré cette expression sur le visage depuis une décennie. J'avais même peur. Cela ressemblait à l'expression de mon maître lorsqu'il me frappait. La vieille femme sortait alors de la boutique, puis s'agenouilla. Elle regardait mes chaînes au pied qui avait fait des marques rouges autour de mes chevilles, puis me parlait.


    Vieille femme : Tu es une esclave n'est-ce pas ? disait-elle avec tristesse.


    ◊ ...


    Vieille femme : Tu sais tu peux répondre, il n'y a personne qui traîne beaucoup par ici.


    ◊ ... Je n'ai pas trop le droit.


La vieille femme se releva et posa sa main sur mon épaule, ce qui me fit reculer à vitesse grand V. Je m'accroupissais alors, en mettant mes mains devant moi.

    ◊ ... Ne me faites pas de mal, s'il vous plaît madame, je ne suis pas une méchante.


    Vieille femme : Mais je n'ai pas dit le contraire, jeune fille, depuis quelques temps je remarque que tu observes avec insistance ce collier en or plaqué que j'ai fabriqué il n'y a pas longtemps. C'est en m'entraînant en tant que Kunoichi que j'ai eu cette idée.


Elle me parlait du collier que j'observais de jour en jour. Elle disait qu'elle avait eu l'idée de le fabriquer, en s'entraînant en tant que Kunoichi. Mais, c'est quoi une Kunoichi? Je ne connais pas ce mot et je ne sais pas ce qu'il voulait dire. C'est peut-être un grand titre.  C'est avec curiosité que je lui demandai alors ce que c'était.

    ◊ ... Madame, c'est quoi une Kunoichi ?


Le visage de la femme avait changé, elle avait de grands yeux ouverts à ce moment-là. Elle me prenait par le bras et m'entraîna à l'intérieur de sa boutique. Elle m'expliquait alors qu'une Kunoichi était une ninja. J'avais déjà entendu parler de ninja mais pas Kunoichi. J'avais donc appris un mot nouveau. Elle me disait qu'elle pourrait m'apprendre à me défaire de mon maitre, en m'apprenant à être une Kunoichi. Je voulais me libérer moi-même de cet emprisonnement à vie. Il fallait que je me libère et malgré mon âge, j'avais pris la décision de l'écouter. Je rentrais promptement à chaque fin de mon temps libre, cachant à mon "ravisseur" ce que je faisais. Chaque jour durant, pendant mes temps libres je vaquais à mon occupation de devenir une apprentie ninja. Je découvrais énormément de choses. J'endurcissais mon corps, frappais des sacs durs comme de la pierre, je transpirais beaucoup. Je sautais d'arbre en arbre, trancher branches et parpin sans difficulté à force de m'entraîner.

La vieille femme était très gentille avec moi, au début je doutais de ce qu'elle était. Elle avait beaucoup de compassion pour moi, elle ne pouvait pas me libérer de mes chaines, c'était interdit par la loi, elle risquait même la mort. Ce que je ne voulais pas, je voulais qu'elle aille bien, je me foutais complètement de ce qui pouvait m'arriver à moi...

Je n'étais qu'une simple esclave. Je commençais à m'habituer à la tendresse de la femme, ses câlins étaient pour moi quelque chose de tellement doux et réconfortant. Mon maitre s'apercevait que je changeais de plus en plus, physiquement et mentalement. Je lui résistais de plus en plus, non par les coups mais aussi moralement. Je lui répondais clairement ce que je pensais, ce que j'avais au fond du cœur, il ne comprenait pas pourquoi j'avais changé si soudainement. C'est alors qu'il a envoyé des gardes me surveiller sans que je m'en aperçoive.

Pendant que je frappais de toutes mes forces un arbre, je sentais une présence. Oui, je la sentais, la vieille m'avait appris à me concentrer sur ce qui m'entourait. La sensorialité était le mot adéquat. Cette présence était accompagnée d'une autre, ils étaient deux. Je me retournais donc puis je les vis avec leur lances à la main. Je ne pouvais pas me rendre. C'était décidé, je n'avais plus envie de succomber à cette maltraitance insupportable, qu'être esclave d'un être dépourvu de pitié et de sympathie envers moi. Mes poings refermés sur eux-mêmes, je fonçais vers les grades. Je leur portai des coups à la tête et au ventre. Ils souffraient, cela me faisait vraiment plaisir, mon cœur se soulageait doucement au fur et à mesure que leurs corps saignaient abondamment. Oui, mes coups étaient violent et j'adorais cogner dans de la chair humaine. Je m'arrêtais alors. Pourquoi ? Tout simplement car ils ne bougeaient plus, c'était dommage, moi qui voulait encore me défouler.

Mes mains étaient ensanglantées, du sang était sur mes joues ainsi que sur mes vêtements. J'étais comme émerveillée par cette matière étrange. C'était la même couleur que mes cheveux. Je trouvais ça très joli. Bref, après avoir quelques peu blessé mes adversaires, je me rendis au plus vite chez la vieille. Pourquoi ? Je ne sais pas. Une impression me préoccupait à présent… J’avais comme l’impression qu’elle était en danger.

Arrivant en courant devant la boutique, il était déjà trop tard. Mon maitre était là et avait enfoncé son katana dans le ventre de la femme. Il rigolait, mais moi je ne rigolais pas, j'étais en colère, tellement en colère qu'il fallait que je me défoule et que je le tue, une bonne fois pour toute. Le tuer pour ce qu'il m'a fait subir durant toute mon enfance, et pour mon idole qu’il venait de blesser... Le moment était venu d’employer les grands moyens. Voyant un grand bassin d'eau à coté de la boutique, je composais un mudra, comme la vieille femme m'avait enseigné dernièrement. 
Je faisais alors apparaître un monstre d'eau, comme un serpent qui fonça sur mon maitre. Il disparut au contact de celui-ci. Des bouts de verres par terre. J'en pris un, puis, je me précipitai vers l'homme par  terre et le poignardais jusqu'à ce que je n'entende plus son souffle sortir de sa bouche. L'homme étant mort, je me précipitais vers la femme, allongée par terre.

    Vieille femme : Tu vas bien mon enfant ?


    ◊ Oui, madame mais vous, vous allez ...


    Vieille femme : Cela n'a aucune importance, écoute, durant toute ce temps avec toi, j'ai découvert que tu me ressemblais quand j'étais jeune, sérieuse et forte comme moi. J'ai pu voir que tu as pu maitriser le Suiton, j'en suis très fière. Malheureusement ma quête s'achève là Suzuka.


Elle toussait, elle n'arrivait plus à respirer, ses poumons étaient en piteux état à cause du coup fatal que lui avait porté mon maitre. J'étais certaine qu'elle allait se relever et qu'on allait retourner ensemble s'entrainer pour que je devienne une Kunoichi à part entière. Je m’enlèverais ses chaînes que j'ai depuis mes dix ans et je vivrais enfin une vraie vie. La vieille femme déplaça alors son bras dans une poche, puis sortit un étrange collier. Elle me le mit autour de mon cou, puis me disait que l'oiseau gravé état un phénix.

    Vieille femme : Je te le donne à présent, comme ça tu garderas un souvenir d'une vieille peau toute ridée. Un phénix, tout comme ton prénom ma jeune enfant. Tu sais, parfois je me dis que tu n'étais pas là par hasard devant ma boutique, il y a longtemps. C'est fort nostalgique tout ça humpf !


Elle toussait de plus en plus, et moi je ne faisais que libérer mes larmes chaudes qui coulaient sur mes joues tâchés de sang. Puis elle me regardait et me souriait, le même sourire que la première fois que je l'ai rencontrée. Je ne pus m'empêcher de laisser tomber ma tête sur elle. Je pleurais pendant plus de dix minutes, puis je me relevais. Il fallait que je parte d’ici. J'enlevais mes chaînes à l'aide des clés planqué dans la poche du pantalon de mon maitre. J'étais enfin libre. Je pouvais enfin partir en quête d'un nouveau but, devenir une grande ninja, qui saura protéger ses amis.


o Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ?
Je veux aller a Ame y'a mon meilleur ami *.*
* : Les champs marqués de ce symbole sont obligatoires.


Dernière édition par Suzuka Tsubasa le Mar 16 Juil - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t236-suzuka-tsubasa-parche
Tsubasa Suzuka [Validé] Rouleau-nuke
Kyu
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
Tsubasa Suzuka [Validé] Empty
MessageSujet: Re: Tsubasa Suzuka [Validé]   Tsubasa Suzuka [Validé] EmptySam 13 Juil - 10:53

Bonjour et bienvenue,

Vu le nombre de demande pour Ame, je me vois dans l'obligation de te proposer Kumo, ton second choix comme village.
Je suppose cependant que si tu veux aller à Ame, c'est parce que ton meilleur ami y est aussi, dans ce cas je te validerai à Ame.

Si tu choisis de changer, édite ta présentation au besoin et préviens nous une fois fait. Si tu souhaites réellement être à Ame, dis le nous et on validera ta présentation au plus vite Wink

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Tsubasa Suzuka [Validé] 6ze7
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289
Tsubasa Suzuka [Validé] Rouleau-ame
Suzuka Tsubasa
Rang : Chûnin

Messages : 10
Tsubasa Suzuka [Validé] Empty
MessageSujet: Re: Tsubasa Suzuka [Validé]   Tsubasa Suzuka [Validé] EmptySam 13 Juil - 11:26

Je souhaite réellement aller à Ame, merci beaucoup Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t236-suzuka-tsubasa-parche
Tsubasa Suzuka [Validé] Rouleau-nuke
Kyu
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
Tsubasa Suzuka [Validé] Empty
MessageSujet: Re: Tsubasa Suzuka [Validé]   Tsubasa Suzuka [Validé] EmptySam 13 Juil - 11:52

Alors, pour plusieurs raisons que je vais t'expliquer, je ne te validerai pas au dessus du rang B :

- A un moment, tu passes soudainement du passé au présent. Une maladie redondante chez ceux qui utilisent un peu maladroitement le rp à la première personne.
- Ton rp manque de fluidité, on a parfois l'impression de lire au rythme d'un tambour, un autre problème récurant chez les utilisateurs de la première personne.
- Ne précise pas "Vieille femme :" à chaque fois que tu veux faire parler ce PNJ, le code couleur suffit à faire la différence entre ton dialogue et le sien (c'est d'ailleurs ce code couleur qui permet de différencier un role play à une simple pièce de théâtre, autant profiter de ce que les forums nous permettent). Intronise là une première fois avec une phrase permettant de comprendre que c'est elle qui parle, comme ça on comprend direct que "la couleur violette = la vieille dame" et c'est amplement suffisant. Ceci évitera d'avoir des cassures dans la lecture.

Si tu suis ces quelques conseils, je pense que tu passeras rapidement au rang supérieur, je ne me fais pas de soucis concernant ta progression, et si ça ne fait que deux mois que tu rp, ça ne laisse présager que du bon.

Bienvenue à toi, si tu as des questions, n'hésite pas à venir sur mumble ( https://narultimate-rpg.forumactif.org/t30-mumble-regles-et-tutoriel ) ou à écrire dans le bureau ( https://narultimate-rpg.forumactif.org/f1-bureau-du-staff ).

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Tsubasa Suzuka [Validé] 6ze7
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289
Contenu sponsorisé
Tsubasa Suzuka [Validé] Empty
MessageSujet: Re: Tsubasa Suzuka [Validé]   Tsubasa Suzuka [Validé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tsubasa Suzuka [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ryudo Oikawa [Prez finished en attente de valid']
» Kura, un être né pour tuer... [Validé]
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» [Validée]Heine Rammsteiner, le Chien Errant !
» Mahoria, Drowette, Assassin {fiche validée}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Archives :: Archives-