Partagez
 

 [Rang B] Voyage en bonne compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tenbatsu Raïken
Rang : Nukenin

Messages : 14
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty
MessageSujet: [Rang B] Voyage en bonne compagnie   [Rang B] Voyage en bonne compagnie EmptySam 13 Juil - 11:42

Il aurait pu il aurait trépigné comme un enfant. Se contentant de faire la grimace en gémissant, Takeru se sentait totalement impuissant. Il souffla en direction de son nez pour éviter qu’un des insectes entre dans une de ses narines. Peine perdue puisqu’il pouvait sentir sur chaque parcelle de sa peau la masse grouillante d’insectes et il ne faudrait pas longtemps avant que l’un d’entre eux ne fasse son chemin à travers un orifice.
Il était immobile au milieu de la petite cabane dans laquelle il avait trouvé refuge. Le corps recouvert intégralement de frelons. Le Tenbatsu ne lui avait laissé que le visage dégagé et dans son esprit résonnait encore l'avertissement "ne bouge pas tu vas les exciter". A nouveau l’angoisse le submergea et il ne put retenir un couinement plaintif, n’osant pas ouvrir la bouche pour ne pas offrir un boulevard aux frelons.
Raïken fit racler la cuillère en bois sur son écuelle et lança un regard en coin à son « associé ».

    - C’est vraiment le ragoût le plus dégueulasse que j’ai jamais bouffé.
    - Putain Raïken, arrête tes conneries !

L’homme au bandage s’en retourna à son assiette. Même si le contenu était immonde, il fallait bien manger pensa t’il.

    - Raïken putain ! On fait 50/50 !

Raïken soupira en regardant le vide. Takeru l’observait se disant qu’il avait encore une chance de s’en sortir. Après tout, la loyauté n’avait jamais été le fort de Tenbatsu Raïken si l’on en croyait la rumeur. Il lui faudrait faire une croix sur la moitié du butin, peut-être plus… Sans doute en fait, mais au moins il garderait sa vie. Et vu ce que ce gros tas de Jinbachi était prêt a payer pour voir sa marchandise arriver à bon port, cela serait amplement suffisant pour se retirer définitivement des affaires et se trouver un petit terrain en bord de mer.
Un sourire se dessina sur le visage de Takeru qui reprit consistance en voyant Raïken plongé en intense réflexion. Oui, un homme comme lui comprendrait facilement où était son intérêt.

    - Alors dis-moi…
    - Oui vas y, tout ce que tu veux mais putain rappelle tes frelons.
    - C’est de la betterave non ?
    - De quoi ?
    - Dans ton ragoût abruti. Le truc rouge c’est bien de la betterave ?
    - Aller Raïken joue pas au con !

Il enfourna une dernière bouchée et fit retomber bruyamment sa cuillère dans l’assiette. Il se releva et se dirigea vers la porte, attrapant au passage le sac contenant la cargaison.

    - Attends Raïken, putain Raïken !

Mais il était trop tard, le Nukenin avait déjà franchi la porte qu’il avait soigneusement fermée derrière lui. Takeru comprit que Raïken lui faisait un vieux coup de bluff. Il aurait aimé faire bonne figure, mais le corps recouvert de frelons qui lui bourdonnaient dans les oreilles, il ne pouvait se le permettre.


    - Tu as gagné ! Tu as gagné ! On fait 80/20 pour toi ! Raïken c’est bon tu peux revenir !! Raïken ??!


Aucune réponse…

Plus loin dans la forêt, Raïken fouilla dans sa sacoche et sortit une carte qu’il observa dans tout les sens. La reconnaissance spatiale n’était pas réellement son fort et jusqu’ici c’était Takeru qui avait indiqué la route à suivre.
Il soupira et se retourna vers la petite cabane dans laquelle se trouvait toujours son ancien associé. Fallait-il aller le rechercher ? Il soupesa le pour et le contre, traîner Takeru et l'astreindre allait sans doute être moins pénible que de retrouver son chemin. Il grimaça en chassant de son esprit cette idée. Il avait déjà eu envie de dégommer Takeru alors qu'il travaillait ensemble, maintenant que ce dernier n'avait pas honoré son contrat il ne fallait mieux pas tenter le diable.
Car malgré son apparence de monstre, Raïken n’en était pas un. Il ne tuait pas sans une bonne raison et encore moins pour le plaisir. D’ici une heure les frelons, qui recouvraient le corps de Takeru, s’envoleraient et le laisserait libre.
La suite lui appartiendrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t179-tenbatsu-raiken
Tenbatsu Raïken
Rang : Nukenin

Messages : 14
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty
MessageSujet: Re: [Rang B] Voyage en bonne compagnie   [Rang B] Voyage en bonne compagnie EmptyLun 15 Juil - 16:59


    - Comment ça c’est passé ?

Raïken évita la question d’un revers de main. Il donna le sac de jute au marchand qui le fouilla aussitôt. Extirpant un petit coffret, il attrapa la clef autour de son cou et l’ouvrit pour en vérifier le contenu avant de le refermer rapidement. Raïken ne s’attarda pas sur ce qui se trouvait dans le coffre mais un simple coup d’œil alentour lui fit comprendre qu’il était le seul. Takeru avait juste eu plus de cran que les autres en tentant de voler le coffret mais il suffisait de lire sur les visages des quatre autres mercenaires que les ennuis n’étaient pas encore terminés.

Cela faisait trois jours que Jinbachi l’avait embauché lui et 5 autres mercenaires, dont Takeru, dans le but de le convoyer à Kawa no Kuni. Une mission classique si le marchand n’avait pas autant insisté sur le petit coffret d’acajou. Oubliant que le convoi se constituait aussi de deux caravanes remplis de marchandises à écouler.
Au petit matin, Takeru avait tenté sa chance, partant avec le coffret au nez et à la barbe des autres mercenaires dont Raïken qui n’avait pas fait preuve de beaucoup de zèle depuis le début de la mission. A partir de là, la traque avait été lancé et ce qu’ignorait les autres « protecteurs » du convoi c’est que le rôle de Raïken était justement de résoudre ce genre de situations. Car Tenbatsu Raïken était cher, on n’embauchait pas un traître de son envergure pour transporter des épices et des merdes en coquillage.
C’est vrai que d’habitude quand on à l’honneur d’être classé Rang S dans la plupart des Bingo Book on est plutôt dans la catégorie des enfoirés mouillés dans les complots diaboliques impliquant la domination mondiale, l’extermination de la race humaine, ou la destruction des nations. Quand en plus on se ramassait une tronche comme la sienne… C’était foutu.

Alors forcément, embauché Raïken faisait toujours son petit effet. Sa réputation de traître avait surtout cours dans le monde shinobi. Chez les marchands, on avait rien à lui reproché alors quand il fallait s’assurer une présence intimidante dans l’équipe on se tournait régulièrement vers lui.
    - Et le jeune homme ?
    - Il ne sera plus un problème et, comme convenu, sa rémunération me revient de droit. Payable par avance. Bien entendu.
Il y avait deux choses rares dans la vie. Faire changer d’avis une femme et voir un marchand cracher son pognon sans rechigner. Quand Jinbachi lança la bourse à Raïken sans faire plus attention le Nukenin en vint fatalement à se poser la question du contenu du coffre.
    - Si vous pouviez arrêter de vous comporter comme si ce coffret valait plus que votre propre vie ça m’arrangerait bien.
    - Vous êtes curieux Raïken ?
    - Pragmatique. Protéger un coffret je peux le faire, empêcher que son propriétaire se fasse buter c’est déjà plus compliqué. Takeru n’avait pas un mauvais fond, il c’est contenté de vous voler la marchandise. Par contre quand je vois la gueule de vos autres recrues j’ai de quoi me poser des questions.
Jinbachi resta un moment silencieux se contentant de fixer Raïken de ses yeux bridés. Un sourire se dessina sur son visage tandis qu’il ne quittait de son regard la figure impassible du Nukenin.
    - Quel est votre bien le plus précieux Raïken ?
La vérité, pensa-t-il. La vie peut-être. A moins qu’il ne s’agisse de son ascendant sur la ruche.
    - Pas facile n’est pas ? Et pourtant vous avez eu votre réponse. Tout simplement la première chose à laquelle vous avez pensé.
Sa vérité…
Impossible de l’enfermer dans une boite et pourtant on en avait jeté la clef voila bien longtemps. Elle lui avait permis de s’accrocher, de garder son humanité alors qu’il aurait été facile de devenir un monstre. Après tout, c’était ce que tout le monde attendait de lui. Mais en gardant cette vérité, il gardait son honneur, ses états d’âmes. Tout ce qui faisait de lui la personne qu’il était.
    - Vous voyez Raïken, il y a des choses qui n’appellent pas forcément à la raison. Il y a des choses qui nous dépassent et nous font agir comme des imbéciles. La fierté, l’honneur, oh l’amour surtout ! Personne n’a inventé de motivations plus stupides que l’amour !
    Je confesse être un horrible matérialiste mais pour ma part j’ai la possibilité d’enfermer cette chose dans ce coffre. Il y a un revers de la médaille à cette bonne fortune, celui d’attiser la jalousie de ceux qui n’ont rien. Dois-je pour autant m’en excuser ? Dois-je donc trahir ce que je suis ?
Raïken observa longuement le marchand et posa son regard sur les hommes qui remettaient le convoi en marche. Les paroles de Jinbachi faisait écho en lui et le ramenait à sa propre situation. Lui qui avait tout sacrifié pour rester fidèle à lui-même. Lui qui avait refusé de courber l’échine pour des principes…
    - Vous êtes vraiment un gros chieur.
Jinbachi éclata de rire tandis que Raïken s’en retournait vers la tête du convoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t179-tenbatsu-raiken
Tenbatsu Raïken
Rang : Nukenin

Messages : 14
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty
MessageSujet: Re: [Rang B] Voyage en bonne compagnie   [Rang B] Voyage en bonne compagnie EmptyMer 24 Juil - 16:52


Tout c’était passé très vite, trop vite…
Raïken toussa en redressant le visage. Un bruit sourd résonnait dans ses oreilles et l’empêchait de comprendre ce qu’il se passait. Totalement sonné il mis plusieurs secondes avant de réunir ses pensées en regardant autour de lui. Scène d’horreur, l’un des chariots avait pris feu. Les flammes s’étaient propagées à la monture qui s’emballait et ruait dans tous les sens. Le Nukenin eu à peine le temps de rouler sur le côté pour éviter de se faire écraser par la roue de l’attelage. Il se retrouva alors nez à nez avec un bras arraché dont il ne pouvait pas identifier le propriétaire.
Il avait prévenu le marchand ! Il l’avait informé des menaces qui pesaient sur lui et ce dernier n’avait rien voulu entendre. Contrarié d’avoir une nouvelle fois de plus raison, il se releva en titubant et du prendre plusieurs longues secondes pour reprendre totalement conscience de son corps. Il se passa la main sur le front sentant que l’un de ses bandages était imbibé de son sang.

Un homme se plaça devant lui. Fort heureusement, l’entraînement qu’il avait suivi à Iwa avait fait de lui une machine à tuer capable de réagir instinctivement à toute situation. Sans réfléchir il fit un pas sur le côté, esquivant une lame et attrapa l’homme par la tête. Il n’entendit pas le craquement mais ressentit la vibration dans ses mains tandis que le corps de son agresseur retombait lourdement à terre.
Il balaya la scène du regard en cherchant le marchand et l’aperçut. Malgré sa ventripotence il avait réussis à se glisser sous le deuxième attelage attendant sans doute une occasion pour fuir. Raïken jura.
Il n’avait rien vu venir, était-ce un jutsu ? Un sceau piégé ? Quoiqu’il en soit l’explosion avait provoqué des dommages considérables tout en semant une panique totale dans le convoi. Il aperçut le corps d’un des mercenaires au sol, victime au vu des lacérations sur son cou, de la lame du précèdent assaillant.

Sans réfléchir Raïken composa les mudras permettant d’appeler la ruche à lui. Les bandages de ses avants bras se mirent à onduler tandis que plusieurs frelons commencèrent à s’extirper. Bientôt un flux incessant d’insectes se déversa de ses bras. Personne à part les Tenbatsu eux-mêmes ne savait d’où venait la ruche, d’où se matérialisait la colonie. Il ne s’agissait pas d’une invocation, les insectes semblaient disposer du corps des Tenbatsu comme d’un portail. En quelques secondes un essaim entier s’était rassemblé autour de la caravane sous laquelle le marchand se dissimulait créant ainsi une protection.
Un sourire satisfait se dessina sur le visage du Nukenin mais, privé de son ouïe, il n’entendit pas l’homme se jeter sur lui. L’attrapant par la taille, il entraîna Raïken dans sa chute et les deux hommes se retrouvèrent au sol dans la terre fraîchement retournée par l’explosion.

Raïken grimaça en voyant le visage de Takeru. Ce dernier lui adressa quelques mots avec un sourire triomphant mais le Nukenin, incapable d’entendre quoi que ce soit, se contenta de regarder le jeune garçon d’un air implacable.
Avec trop peux d’expériences, le jeune homme se lança sur Raïken. Un kunaï, sans doute récupéré sur un cadavre, à la main. Le Nukenin attrapa le bras de Takeru et l’attira à lui. Le visage du brigand se figea avec un hoquet de surprise tandis que Raïken l’observait… Non il n’était pas un monstre mais il n’était pas non plus du genre à se répéter…
Takeru bascula en arrière laissant apparaître le scalpel de chakra qui l’avait frappé en plein cœur. Une mort rapide, efficace…
*****
    - Le garçon a fait son choix.
    - C’était stupide de sa part. Se payer un ersatz de Nukenin pour attaquer la caravane. Trois hommes sont morts à cause de sa cupidité ! Tout ça pour une boite…
La fin du voyage s’était déroulé sans encombre et à mesure de leur avancée dans la ville le reste du groupe s’était étiolée. Arrivé devant l’échoppe, il ne restait plus qu’eux deux. Jinbachi posa son regard sur le Nukenin. Malgré ses apparences, Raïken était beaucoup plus humain que beaucoup de ses congénères pensa-t-il. Il ne fallait pas gratter longuement pour comprendre tout le potentiel que pouvait avoir un tel individu.
    - Papa !
Tiré de ses réflexions, le marchand fit volte-face vers un petit bonhomme dont l’âge ne devait pas excéder les 8 ans. Un mince sourire se dessina sur le visage de Raïken qui assista avec amusement au vol plané du gamin dans les bras de son père.
    - Tu l’as ? Tu l’as ?!
    - Evidemment que je l’ai ! Tu m’as pris pour qui ?
Jinbachi reposa son fils et attrapa le coffret d’acajou de son obi en le tendant vers l’enfant. Ce dernier l’ouvrit sans grand ménagement et en dévoila son contenu.
Raïken haussa un sourcil en regardant la myriade de bonbons aux couleurs chatoyantes. Le garçon attrapa l’une des petites boules de sucres et la mit rapidement en bouche. Une grimace lui déforma le visage, sans doute le résultat de l’acidité de la sucrerie.
    - Todo, j’aimerai te présenter un ami. Voici Raïken c’est lui qui m’a aidé a ramener les bonbons depuis le pays du thé.
L’enfant bloqua de très longue secondes en réalisant soudain l’apparence du compagnon de son père. Habitué à cette réaction, le Nukenin resta impassible et se contenta d’hocher solennellement la tête pour appuyer dans l’imaginaire du gosse son statut d’homme pas tout à fait ordinaire.
Jinbachi ébouriffa les cheveux de son fils en l’invitant à ne pas abuser des bonbons et le renvoya dans la petite échoppe.
    - Vous n’imaginez pas à quel point il est difficile de trouver ceux qu’il aime... Votre silence en dit long mon ami. Pas de « vous vous foutez de moi » ?
    - Vous m’avez engagé pour un travail. Que celui-ci soit trivial ne me regarde pas. Je fais le job pour lequel on me paye et je ne pose pas de questions.
    - Vous vous en posez pourtant.
    - Pas vraiment. J’avais compris que le coffret avait davantage une valeur sentimentale que marchande. Ce que je ne comprends pas c’est votre discrétion à son égard. Dévoilez le contenu de votre boite nous aurait évité bien des écueils.
    - J’ai deux raisons à vous donner. Vous trouverez sans doue ça mielleux mais j’ai chéri cette boite pour ce qu’elle était : le sourire de mon fils. Et puis la seconde c’est que j’ai une image de marchand cupide à respecter et à projeter aux autres. Tout comme vous ne pouvez pas vous permettre de dévoilez aux autres la noblesse de votre cœur.
    Si mes activités étaient plus en phases avec la personne que je suis alors peut-être que finalement des morts auraient pu être évité. Vous ne croyez pas ?
Le parallèle avec sa propre situation n’était pas assez subtil pour que le Nukenin puisse l’ignorer. Le Tenbatsu ne supporta pas ce jugement à peine dissimulé sur sa condition. Si il avait continué sa vie à Iwa il n’aurait pas été défiguré, il n’aurait pas été un Nukenin, il n’aurait pas été un paria. Il posa sur Jinbachi un regard froid.
    - On ne me paye pas pour répondre aux questions.
Il tendit la main vers le marchand. Ce dernier, visiblement déçut de la réaction, mis quelques secondes avant de réaliser ce que voulait le Nukenin.
Lorsqu’il posa la bourse contenant le paiement de Raïken il lui lança un regard empathique en retenant le geste de recul du Tenbatsu.
    - Puissiez vous un jour trouvez la paix Tenbatsu Raïken.
Le Nukenin opina du chef en conservant son visage fermé. Il tourna les talons et s’éloigna sous le regard de Jinbachi. Combien de temps allait-il continuer à ce rythme ?

Todo sorti alors sur le pas de la porte de l’échoppe. Le marchand se tourna vers lui tandis que sa silhouette devenait floue et s’agrandissait pour prendre une taille adulte. La voix qui prit alors la parole n’avait plus rien d’enfantin.
    - Tu penses réellement qu’il a l’étoffe ?
    - En tout cas, lui-même n’en a pas conscience et ne semble pas vouloir se raisonner…
    - Alors tu sais ce qu’il nous reste à faire…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t179-tenbatsu-raiken
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Rouleau-pnj
Rikudō Sennin
Messages : 157
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty
MessageSujet: Re: [Rang B] Voyage en bonne compagnie   [Rang B] Voyage en bonne compagnie EmptyMer 24 Juil - 18:03

Mission validée.

Exp : +4
Bonus : +3

Total : 7xp

Si vous avez des réclamations concernant cette évaluation, merci de vous adresser directement au bureau du staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
[Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty
MessageSujet: Re: [Rang B] Voyage en bonne compagnie   [Rang B] Voyage en bonne compagnie Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rang B] Voyage en bonne compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un retour en bonne compagnie [PV: Lucy Heartfilia]
» Liste compagnie grise
» La Compagnie médiévale
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» SDA Lothlòrien/Compagnie Grise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Archives :: Archives-