Partagez
 

 Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-nuke
Uchiwa Chio
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMar 30 Juil - 7:19

Je restais immobile. Attendant une réponse de la part du jeune Shinobi. Il était face à un dilemme d’envergure. Plusieurs choix s’offraient à lui, mais il ne pouvait en faire qu’un seul et unique. Sa prochaine phrase allait avoir un impact radical sur la fin de cette rencontre. Cette dernière pouvant se finir à tout moment dans le sang. Quatre ans auparavant, alors que j’étais encore au village, jamais je n’aurais pensée avoir à combattre pour ma survie contre des personnes que j’appréciais. Les tours du Destin m’écœuraient parfois. Pas à pas, j’avançais peu à peu vers mon objectif : La destruction et la mort de ses dirigeants orgueilleux de Konoha.  Mais au fur et à mesure de ma progression, j’allais revoir de vieille connaissance. C’était inéluctable. Aujourd’hui, Naoki. Qui sera le prochain ? Fung ? Sazena ? Un jour, je serais de nouveau confrontée à des personnes qui comptent pour moi. Et peut-être que ce jour là, je devrais les tuer.

La destruction de la Feuille avait un prix. Et si trancher les liens de l’amitié était le tribut, alors je n’hésiterais pas le payer. Tout ce que j’avais entrepris jusqu’à maintenant, je l’avais fait pour ma famille, mon Clan. Père était mort, il n’y avait plus que moi pour accomplir le rêve de notre Ancêtre. J’étais celle qui allait libérer les Uchiwas. La famille passait avant tout, même avant mes amis. Alors si jamais l’Oarashi décidait de mettre un terme à mon rêve, il allait en subir les conséquences.

Soudain, Naoki exécuta des signes incantatoires. Animés par le chakra du dessinateur, un oiseau imposant, un serpent et un tigre se dégagèrent de leurs parchemins. Malheureusement, il fallait croire que le Genin avait choisi de répondre à l’appel de la Nation. Et vu le nombre de ses créations, il était déterminé à m'arrêter. Reculant légèrement et pliant les genoux, je m’apprêtais à encaisser les différentes attaques des créatures d’encre. Mon regard se posa en deux temps sur mes assaillants. En premier,sur le serpent, glissant rapidement sur le sol herbeux et ensuite sur l’oiseau massif qui prenait son envol, préparant sans doute un plongeon en piquet.

Concentrée, je fus totalement déboussolée lorsque l’aigle et le serpent éclatèrent en de multiples gouttes, couleur ébène. Mon regard se posa alors sur le créateur. Ce dernier était blessé, le sang coulant le long de différente plaies. Cette fois c’est moi qui étais perdue. Qu’est ce qui avait bien pu se passer ? C’est alors que le jeune manipulateur d’encre me demanda de le capturer. Est-ce que je rêvais ? Clignant des yeux plusieurs fois, allants même à m’entailler le doigt, je me rendais compte que j’étais toujours dans le monde réel. Comment pouvait-on vouloir se faire capturer de sa propre volonté ? Avait-il oublié qu’il avait un frère ? Je tentais de rester calme et de garder la tête froide.

    — Pourquoi ?... Je ne te comprends pas.

Je ne sais pas ce qui lui passait par la tête, mais je ne pouvais tout simplement embarquer le frère de mon ancien coéquipier dans mon odyssée. Ce ne serait pas juste envers lui, mais aussi, si Naoki venait à mourir, je ne me le pardonnerais tout simplement pas. Néanmoins, je souhaitais connaître les raisons de cette demande atypique et qui avaient poussés l’Oarashi à se mutiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-konoha
Oarashi Naoki
Rang : Genin

Messages : 78
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMar 30 Juil - 8:10

Ils se faisaient face dans une situation des plus particulières. Naoki venait de s'autoflageller. Il ne cherchait pas à se mettre sur un pied d'égalité pour un combat contre Chio. Une telle attitude ne mènerait à rien. Sauf peut-être à une plus grande chance de mourir. Son but était plus simple et terre à terre, faire croire à un combat. Du sang. Et aussi de l'encre éparpillée un peu partout couvrirait un peu ses traces, évitant qu'on ne soupçonne une absence volontaire.

Volontaire ? Pas tout à fait non plus. On ne pouvait pas vraiment dire que le gamin avait le choix pour l'instant. Peut-être n'avait-il même de de réelles raisons de se cacher. Pour le moment, mieux valait prévenir et éviter d'agir imprudemment en criant sur tous les toits ce qu'il savait. Difficile de faire confiance à quelqu'un d'autre que lui-même. Bien évidemment son frère n'était pas inclus dans cette méfiance. Et les personnes extérieures à Konoha -comme Chio- non plus. Après tout, ce genre de personnes avait décidés de quitter le village. Elles n'avaient donc techniquement aucune raison d'être mêlées aux récents événements.

Son comportement avait surpris Chio. La jeune femme passait soudain à la défensive, sans réelle raison. Enfin, techniquement, il utilisait une technique susceptible de l'attaquer et la blesser. Mais bon, son intention était toute autre. Lorsqu'il expliqua son idée, l'Uchiwa en perdit la parole. Bouche bée, elle le fixait, clignant des yeux avec un air déboussolé. Qui pouvait l'en blâmer ? Cela n'arrivait pas tous les jours. Un ennemi censé la capturer voulait se soumettre sans aucune raison valable. Du moins en apparence.

Une seule question pouvait en ressortir. Naoki s'y attendait. Pourquoi ? Après tout, ayant déserté, elle n'était pas aux courant des derniers événements. Même Fung n'en savait pas autant que lui. Enfin, normalement. Peut-être avait-il d'autres indices qui levaient un autre pan du mystère. C'était difficile à dire puisqu'ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion d'en parler. Majoritairement car aucun des deux ne voulait le mentionner, par peur de gâcher des bons moments. Cependant, à un moment ou à un autre, il faudrait bien une petite dose d'honnêteté l'un envers l'autre.

Le problème venait de ce que le gamin avait vu, à quelques heures seulement du couronnement du nouvel Hokage. Déjà, ce dernier était très louche. Cela faisait plus de quarante ans que le conseil persistait à renoncer à élire un Hokage, et soudain, en voilà un tout frais, tout neuf. Et le peu de temps entre l'annonce et sa rencontre avec cet homme l'inquiétait. Qui était-il ? Le gamin n'en avait aucune idée. Il n'avait qu'un visage, et maintenant un masque, dessiné par les soins du gamin. Cela ne changeait pas grand chose à la donne. Ce type se baladait tranquillement couvert de sang en plein village, pas du tout inquiété par les habitants. En même temps, pour avoir essayé de l'arrêter, Naoki devait bien admettre que ce type était une pointure. N'importe quel ninja ne pourrait pas l'arrêter. Et donc, cela l'amenait au point le plus inquiétant. Il avait sans doute été témoin de quelque chose qu'il n'aurait jamais du voir. L'inconnu lui avait laissé la vie sauve, mais jusqu'à quand ? Après tout, s'il mouillait dans une sorte de conspiration visant à détruire le village, on chercherait rapidement à l'éliminer pour le faire taire. Pour cette raison, Naoki voulait disparaître des radars, et éviter de se trouver en position délicate sans savoir de quoi il retournait.

« Je veux juste passer un peu de temps avec toi, onee-san. Cela fait longtemps, et je te croyais morte ! »

Un demi-mensonge. Après tout, le gamin voulait vraiment passer du temps avec la Kunoichi. Après, ce n'était pas sa seule raison. Honnêtement, le gamin mentait plutôt mal. Il détournait le regard, bégayait légèrement, et son cœur essayait de s'échapper à l'idée que son mensonge soit découvert. Le problème ne venait pas de la confiance, puisque jusque là, il s'en remettait totalement à la kunoichi. En réalité, Naoki voulait éviter de parler. S'il parlait, cela pouvait mettre en danger ceux à qui il se confiait. En disparaissant simplement au cours d'une mission pour des raisons inconnues, il passerait innaperçu quelques temps, avant d'être recherché. Ce peu de temps lui permettrait sans doute d'éclaircir quelques points. Du moins, il fallait l'espérer.

« Aïe. »

Un petit cri lui échappa alors qu'une légère brise soufflait sur sa chair. Ses blessures le picotaient, et sa concentration sur le possible affrontement s'affaissait. De toute façon, le gamin n'aurait probablement pas gagné. Ses techniques n'étaient pas encore assez puissantes. Il fallait sans doute encore s'améliorer pour atteindre un niveau permettant d'éclaircir tous ces mystères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-nuke
Uchiwa Chio
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMar 30 Juil - 10:00

Je n’avais jamais vu ça. J’avais déjà vu le seppuku des Samouraïs, mais ça… Comment une personne pouvait s’infliger de tels dégâts. Je regardais Naoki. Ses vêtements étaient imbibés de sang, ce dernier coulant le long de ses membres. Une flaque écarlate se formant peu à peu sur le sol à proximité de l’Oarashi. Le flot d’hémoglobine ne s’arrêtait pas. A ce rythme, il ne tarderait pas à tomber dans l’inconscience. Je devais avoir quelques bandages et autres matériel de premier soin dans mon sac. Si le jeune dessinateur ne recevait pas une aide médicale rapide, il ne rentrerait pas à Konoha. En tout cas pas avec un cœur qui battait.

Je repensais alors aux dernières paroles de l’enfant qui se trouvait devant moi. Pour quelle raison voulait-il que je le capture ? Que lui était-il arrivé pour qu’il veuille m’accompagner ? Un problème au village ? De nombreuses questions apparaissaient dans mon esprit. Je ne comprenais vraiment  pas ce qu’il se passait. Cependant, la question du « pourquoi » avait déjà été posée. La réponse que l’Oarashi allait me donner éliminerait sans doute un certain nombre d’hypothèse. Les paroles de Naoki ne tardèrent pas à franchir ses lèvres. Mes sourcils se froncèrent lorsque ce dernier disait vouloir passer plus de temps avec moi, prétextant que cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés face à face. Je restais silencieuse. Non. Il ne comptait me faire gober un mensonge pareil. Si ? On ne quittait pas son village juste parce que l’on faisait une vieille retrouvaille et que l’on voulait passer plus de temps à papoter à deux. Sa réponse ne tenait pas la route. Sans compter que son jeu d’acteur était vraiment mauvais. Je m’apprêtais à lui sortir les vers du nez lorsque ce dernier poussa un petit cri de douleur. Je vois. Il serait plus prudent que nous puissions panser nos blessures. Et finalement, que nous poursuivions cette discussion, une fois le danger de « tomber dans les pommes » écarté.

D’une démarche calme, je m’avançais en direction du manipulateur d’encre. J’extirpais alors des bandelettes et une bouteille de Saké de mon sac. Prudente, je m’accroupissais à côté de l’Oarashi.

    — Laisse-moi voir ces blessures.

Je ne savais pas si ce dernier avait déjà eu des dégâts de cette ampleur auparavant, et donc s’il avait déjà reçu des soins proportionnels. Dans tous les cas, je préférais être prévenante.

    — Serre les dents.

D’un geste, je versais l’ensemble de l’alcool sur les nombreuses entailles. Une fois que le liquide avait fait son effet, je m’attelais à lui panser les plaies. Toute la partie touchée fut recouverte de nombreuses bandelettes. Et le résultat était là : Naoki était hors de danger. Désormais sûre qu’il ne s’évanouisse pas je pouvais connaître la vérité.

    — Maintenant, je veux savoir ce qu’il se passe réellement, pour que tu veuilles venir avec moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-konoha
Oarashi Naoki
Rang : Genin

Messages : 78
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMar 30 Juil - 11:38

La douleur prenait peu à peu ses blessures, et sa tête tournait. Il n'avait pas assez confiance en lui pour tenter de se redresser, si jamais il essayait, ce serait probablement l'inconscience. Son champ de vision lui semblait déjà plus pâle, presque totalement blanc. Il aurait pu essayer quelque chose de moins dangereux quand même. Oui, un simple coup de kunai aurait sans doute suffit. Mais bon, au moins, son encre était étalée un peu partout sur près du moulin. Une petite mise en scène nécessaire.

Il y avait du sang à trois endroits, mais là où on en trouvait le plus était sans aucun doute le cadavre du vieil homme. Le pauvre avait très rapidement perdu tout son sang, sans pouvoir arrêter l'hémorragie. L'attaque de Chio ne pouvait pas manquer de le tuer. Les deux autres emplacements correspondaient au moment où il avait attaqué Chio, et maintenant, le sien. Il se serait bien passé de ce dernier. Malheureusement, si on le cherchait et que son sang ne se trouvait pas sur les lieux, le village pourrait avoir quelques soupçons.

Son but était plutôt simple, voyager quelques temps avec Chio, laisser des traces de sa présence, et que l'on le cherche avec elle. Quelques jours devraient suffire pour que le village remarque son absence et reçoive les informations liées à l'échec de la mission. Quand Naoki serait sûr que quelqu'un venait le « secourir », il disparaîtrait pour rentrer au village. Après un jour de pluie, pour ne pas être suivi à l'odeur, et que les recherches se concentre sur elle. D'un côté, cela le mettait mal à l'aise de vouloir se servir d'elle. Cependant, si cet inconnu décidait de le tuer, le croire ailleurs l'aiderait sans doute.

Naoki vit la kunoichi à côté de lui. Il avait mal, mais rien d'insurmontable. Il lui suffisait de serrer un peu les dents. Par contre, l'hémorragie allait finir par le tuer. Ou au moins le faire sombrer dans l'inconscience. Chio voulait voir ses blessures, pour le soigner évidemment. Quel autre intérêt cela aurait eu ? Il n'avait fait qu'une légère erreur de calcul en imaginant finir sur un pied d'égalité avec elle en se prenant la même attaque. Son corps n'était pas encore aussi solide, les années qui les séparaient se voyaient très bien en cet instant. L'expérience, l'endurance. Le gamin avait vraiment tort de penser que son niveau se rapprochait des autres. Eux aussi grandissaient.

Lorsque Chio lui demanda de serrer les dents, sa vue revint soudainement à cause de la peur. Toutefois, il s'exécuta rapidement, sachant que le temps de protester ou de s'enfuir ne lui serait pas accordé. Un mal nécessaire sans doute. L'alcool coula sur ses plaies pour les désinfecter. Une mesure préventive qui pouvaient très bien s'avérer parfaitement inutile, mais l'Uchiwa ne l'aurait manqué pour rien au monde. Elle était sadique. Naoki en était certain. Elle ne venait voir ses blessures et lui verser de l'alcool dessus que pour avoir le plaisir de le regarder se tordre de douleur.

Même les dents serrées, la douleur n'en était pas moins grande. Le gamin en avait les larmes aux yeux, et malgré ses dents qui se seraient brisées en serrant plus, une clameur rauque sortait de sa gorge. Ses membres étaient pris de convulsions, incontrôlable. Le mal était déjà fait, mais ses corps avait encore la ferme conviction de pouvoir y échapper. Après moins de quelques secondes à résister à la tentation de hurler à la mort, il le laissa sortir. Un cri profond et suraiguë qui lui brisa la voix à mi-chemin. Jamais il n'avait encore produit un tel son.

« Pitié... »

Son cerveau avait en quelque sorte déconnecté la douleur. Naoki sentait son âme partir. Du moins, il aurait préféré la mort à ce traitement. Pleurnichant, avec quelques restes de douleurs, le gamin n'avait ni l'envie ni la force de résister à la jeune fille. Chio pouvait faire tout ce qu'elle désirait de son corps. Jamais il n'avait été aussi vulnérable. Excepté avec son frère. Mais dans d'autres circonstances moins douloureuses. Elle le bandait, entourant délicatement ses membres. Enfin, elle serrait tout de même assez pour lui arracher une ou deux grimaces à travers les larmes.

Une fois que tout fut fini, Naoki avait une terrible envie de la mordre pour se venger. Il y avait certainement d'autres méthodes ! Même s'il ne les connaissait pas. Même si quelques instants le gain avait frôlé l'inconscience, on ne lui avait pas accordé ce privilège. C'était bien dommage, car même dans cet état, il pouvait clairement entendre la question que lui posait la kunoichi. Se faire traiter de menteur par une fille prétendant être morte depuis quatre ans le faisait doucement rire. Un rire enroué. Il avait du se détruire les cordes vocales en hurlant à la mort.

« Je... »

Le gamin faisait confiance à Chio. Cependant, dévoiler à tout va des informations potentiellement dangereuses le mettait plutôt mal à l'aise. Elle avait déserté, le destin du village devait sans doute lui être complètement égal de toute façon. Son frère se trouvait toujours au village, si jamais il le lui avait dit, ils auraient pu être deux sur la liste des personnes à faire taire. Dans le cas d'une disparition Naoki n'était pas censé pouvoir le lui communiquer. Donc techniquement, il pourrait mettre Fung au courant dans quelques jours. À vrai dire, le gamin avait peur de dire des bêtises, dire que quelqu'un conspirait à l'intérieur même du village semblait un peu farfelu, bien que possible. Au moins, la kunoichi ne risquerait rien à l'écouter, et si jamais toutes ses idées la faisaient éclater de rire, Naoki serai un peu rassuré. Décidé, il parla avec sa voix brisée.

« Il y a une nouvel Hokage à Konoha. Mais tout est un peu bizarre là-bas. Même Fung se comporte étrangement depuis qu'il a été élu par le conseil. D'ailleurs, il n'y avait que l'Hokage à la cérémonie, et d'autres ninjas. »

Le gamin se racla la gorge, essayant de récupérer un peu de sa voix. Décidément, il aurait vraiment du serrer les dents et ne pas hurler comme un fou échappé de l'asile.

« Mais à quelques heures de la cérémonie, j'ai vu un homme. Il était couvert de sang et se baladait tranquillement dans le village. J'ai cru qu'il allait me tuer quand je l'ai vu. Je n'ai même pas pu le capturer tellement il était puissant. Il ne m'a rien fait, mais m'a demandé de lui dessiner un masque. »

Naoki commençait à bouger sa main, tentant de se saisir de son pinceau. Il pouvait reproduire le masque. Mais pas seulement. Malgré la douleur, le gamin dessina ce qu'il avait vu sur un parchemin. Le masque de l'homme aux yeux imbibés de sang. Et le visage se cachant derrière. Les reproduire lui demanda beaucoup de temps. Une des faiblesses de sa technique. Lorsqu'il était blessé, non seulement il avait plus de mal à les exécuter, mais le temps était considérablement augmenté. Son autre faiblesse notable était l'encre. Sans elle, il ne pouvait même pas espérer lancer une technique.

« Je veux éviter qu'on me tue pour ce que j'ai vu. Je pense que cet homme essaie de détruire le village. Mais s'il pense que j'ai été capturé, alors je pourrai retourner au village sans y être recherché et ainsi obtenir quelques réponses. »

Le gamin se garda bien de confier à Chio qu'elle risquait d'être poursuivie. Il valait mieux éviter de lui donner un argument pour lui refuser de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-nuke
Uchiwa Chio
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMer 31 Juil - 8:18

Je laissais le temps au Konohajin de récupérer. L’Oarashi avait hurlé à la mort lorsque je lui avais versé le saké. Ce qui était parfaitement compréhensible. Cependant, je ne pouvais plus m’attarder ici : les cris de Naoki avaient sans doute alertés les villageois les plus proches. Curieux, ces derniers ne tarderaient pas à affluer par dizaine. L'anxiété me gagnant, mon regard se porta sur la bourgade située à plusieurs centaines de mètre de notre position. Il ne me restait qu’une seule chose à savoir avant de m’en aller : Les explications du dessinateur. De sa réponse dépendrait si j’allais continuer ma marche seule ou en duo, ce dernier à mes côtés.

Ayant fait abstraction de la douleur, Naoki commença à rentrer dans les détails. Grâce à lui, je mettais à jour tout ce que je savais en ce moment sur le village caché de la feuille. Je savais désormais que Konoha comptait un nouveau Kage. Voilà déjà un certain nombre d’années que la dernière Ombre était tombée. Les enfoirés du conseil avaient eus les mains libres pendant une très longue période. Désormais un nouveau chef militaire était à la tête du village, sûrement un gars de la même trempe que ces prédécesseurs. Peu m’importait. Le village pouvait changer de dirigeant autant de fois qu’il le voulait, rien ne m’empêcherait de tuer tous ces manipulateurs.

L’Oarashi m’annonçait que l’arrivée du nouvel Hokage été bizarre. Le conseil n’avait pas été présent. Etrange en effet. Le jeune homme pressentait quelque chose de mauvais. Il en était de même pour moi. Cependant, plus rien ne m’étonnait de la part de cette cité. Les dirigeants de la Feuille étaient complétement fou. J’en allais même  à croire que le trône du pouvoir était maudit à Konoha. Une théorie qui pouvait s’avérer juste si je creusais plus en profondeur. Mes sourcils se froncèrent au fur et à mesure que Naoki parlait. Ce qu’il se passait là-bas n’était pas du tout rassurant. Il fallait que je m’active. Si je traînais, c’est les Uchiwa qui allaient en subir les conséquences. Et ça il n’en était pas question.

    — Je vois.

Me levant, je tournais le dos à Naoki. Et tout en m’éloignant, lui sortais quelques mots :

    — Mais ne t’en fais pas. Un jour je reviendrais à Konoha et je purgerais ce mal qui a rongé le village pendant toutes ces années.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-konoha
Oarashi Naoki
Rang : Genin

Messages : 78
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyMer 31 Juil - 14:48

Le gamin avait toujours les larmes aux yeux. Malgré sa vue embuée, il devinait un peu l'expression de la jeune femme. Un fois qu'elle eut finie de s'occuper de ses blessures, ses explications commencèrent. Il ne pensa rien omettre lors de ses explications. Chio semblait concentrée, perdue dans d'autres considérations. Sans doute cherchait-elle une réponse, des explications plus amples sur ce qui se passait à Konoha. Malheureusement, le gamin n'en avait aucune. Les éléments étaient bien trop flous. Il ne connaissait même pas l'identité de l'homme. Un visage paraissait bien maigre maintenant.

Enfin, ce n'était pas tout à fait correct, Naoki savait aussi que ce type avait des connaissances en genjutsu. La nature des illusions semblaient toutefois difficile à identifier. Le gamin n'avait pas assez d'expérience pour percer à jour. Cependant, d'autres personnes pourraient arriver à déterminer de qui il s'agissait. Le tout était de trouver la bonne personne. Il devait bien y en avoir une quelque part connaissant son nom.

Inquiète, sceptique, peut-être même irritée par le comportement des Konohajins. Le gamin n'était vraiment pas certain de comprendre les pensées de la kunoichi. Loin de lui l'idée de dire que Chio paraissait un tantinet fourbe. Difficile de savoir non seulement ce qu'elle pensait, mais comment elle le pensait. Naoki aimait à penser que cette réflexion cherchait à découvrir la vérité et donc, à l'aider. Cependant, il s'agissait d'une déserteuse. Quels étaient ses sentiments envers le village ? Un nostalgie qui voudrait protéger les souvenirs qui y résidaient ? Ou une certaine rancœur ? Quelques minutes auparavant, le gamin demeurait persuadé que Chio avait péri lors d'une mission. Sans connaître les tenants et les aboutissants de son départ, il aurait peut-être du songer à se taire. Si ces informations parvenaient à un ennemi, cela pouvait mettre le village en danger.

Presque en silence, signalant juste qu'elle avait bien tout entendu, Chio se leva pour se retourner. Elle énonça une menace, sous un couvert de prophétie. Un jour, elle reviendrait purifier le village de sa gangrène. Rien de bien rassurant, c'était même plutôt le contraire. Allait-elle essayer d'attaquer le village en profitant des informations que Naoki venait de lui transmettre ? Cette perspective n'avait rien de rassurante. Même s'il osait lui demander de clarifier ses intentions, elle n'en ferait probablement rien, ou lui mentirait. Il n'avait aucun moyen de le savoir, si seulement un Yamanaka l'avait accompagné.

Un instant, le gamin hésita. La kunoichi ne lui avait pas « donné de réponse ». Par là, il entendait bien sûr de savoir s'il pouvait se considérer prisonnier ou non. Elle commençait à partir sans lui donner un quelconque signe pour l'inciter à la suivre. Sans doute ne le voulait-elle pas. Lui-même commençait à être hésitant quant à la fiabilité de son plan.

Se relevant, Naoki renifla un petit coup en fixant la dos de la jeune femme. Se mordillant la lèvre, il se demandait si cela la mettrait en colère qu'il la suive ? Se jetant à la suite de la jeune femme, il arrive bientôt à sa hauteur, et le fixant, il continua tout naturellement.

« Je vais rester un peu avec toi quand même. Pas trop longtemps non plus, après Fung va s'inquiéter. »

Il souriait tranquillement, ayant enfin retrouvé son calme. La prochaine fois, le gamin réfléchirait un peu avant d'agir bêtement.

« Si tu veux, je peux même t'aider à faire quelque chose. Je suis devenu plutôt fort. »

Naoki se frotta le nez. D'un côté, cela l'aiderait à réaliser une partie de son plan. Mais ce qui l'intéressait le plus était sans doute les conclusions qu'avaient tiré la kunoichi sur la situation. Peut-être avait-elle des informations utiles ? Enfin, même si ce n'était pas le cas, le gamin aurait quelque chose d'intéressant à dire à son frère. Pour une fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Rouleau-nuke
Uchiwa Chio
Rang : Membre d'Hikari

Messages : 154
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) EmptyVen 2 Aoû - 9:03

Il fallait partir désormais. Les villageois ne tarderaient pas à rappliquer, et cette scène macabre n’allait pas être en notre faveur lors de leur découverte. D’une démarche rapide, je m’éloignais de cet endroit, m’enfonçant dans les bois. Direction le village d’Izashi, à quelques kilomètres d’ici. C’est alors que j’entendis des pas se rapprochant de ma position. Je savais qui se trouvait dans mon angle mort, aussi, je n’avais pas tenté de dégainer mon sabre. Tournant légèrement la tête, je vis le jeune garçon à mes côtés. Il semblait aller mieux, son teint blême faisait place une coloration faciale bien plus foncée. Comme quoi, l’alcool coulant sur sa peau, aussi douloureuse soit-elle, avait servie.

Le silence ne dura pas longtemps, l’Oarashi se lança à nouveau dans une conversation. Il désirait me suivre quelques temps. Je me demandais ce qu’il voulait dire par « quelques temps », car cette échelle était assez floue. Cela pouvait aller de quelques jours à quelques mois. Cependant, je restais muette. J’avais pressenti qu’il allait me suivre. Sachant que j’appréciais cet enfant, et qu’il était le petit frère de Fung, je ne pouvais tout simplement pas lui faire faux bond. C’est donc sans dire un mot que je marchais au côté de ce qui fut plus tôt mon adversaire. Ce dernier me demanda alors si j’avais besoin d’aide. S’étant amélioré durant ces quatre années, Naoki pensait m’être utile. Un sourire se dessina sur mes lèvres. En effet, le manipulateur d’encre s’était bien entraîné, mais en quoi sa nouvelle puissance pouvait-elle me servir ?

    — Non, ça ira.

Non. Naoki n’avait pas sa place dans mes projets. Pas question de mettre sa vie en danger. Je n’oserais plus me regarder dans la glace après ça, ni regarder Fung dans les yeux. Déjà que ma survie n’était pas assurée, alors celle de l’Oarashi… Nous nous enfoncions dans la forêt sans qu’aucun mot ne soit échangé entre le Dessinateur et moi. C’est toujours dans cette atmosphère silencieuse, ponctuée par quelques intervention du Genin, que nous arrivions à Izashi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://narultimate-rpg.forumactif.org/t190-uchiwa-chio
Contenu sponsorisé
Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty
MessageSujet: Re: Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)   Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand meurtre et nostalgie sont mêlés (Episode 2) (Feat. Naoki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Ginella - Quand les mots manquent, les larmes font le reste
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Zones neutres :: Autres pays :: Tetsu no Kuni-