Partagez | .
 

 Confluence [Tsumetai Iker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jōnin

Messages : 17
MessageSujet: Confluence [Tsumetai Iker]   Lun 15 Juil - 21:08


    Confluence : Flashback 5 ans
    L’atmosphère s’avérait être lourde, étouffante. Ces contrées désertiques se trouvaient vraiment être un lieu abandonné par les dieux, cela n’en faisait aucun doute. Les frêles épaules de la jeune femme étaient écrasées par cette température accablante de par son taux d’humidité ainsi qu’à cause de cet astre lumineux et brûlant qui surplombait fièrement les dunes de sable. Comment pouvait-on accepter de vivre dans des conditions pareilles ? Peut-être qu’il s’agissait d’une stratégie quelconque. C’est vrai, personne ne désirerait s’emparer d’un territoire comme celui-là. Ou alors peut-être qu’un trésor inestimable y était enfoui, à quelque part.

    Le sable qui parsemait le sol était brûlant et à l’horizon il n’y avait évidemment rien pour se rafraichir. Pas une once d’eau, pas même une seule petite goutte. À croire que les fabuleuses oasis dont tout le monde parle n’existent pas. Le regard gris de la fille du Clan Hasegawa exécuta un lent balayage des environs, mais il n’y avait rien avoir. Rien, excepté des tonnes et des tonnes de sable doré. Épuisée, elle flancha, ses genoux rejoignirent le terrain, s’écorchant sur ces millions de particules sablonneuses. De la sueur perlait sur son front nu, dégouttant le long de son visage pour finalement terminer sa course à terre.

    Personne ne lui avait dit que ce serait difficile à ce point. Elle ne pouvait pas non plus s’en être méfié, n’ayant jamais mis les pieds au cœur du Pays du Vent auparavant et pour faire changement les membres de sa famille n’étaient pas avec elle. Il s’agissait d’un périple qu’elle avait décidé d’entreprendre toute seule. Ses yeux grisâtres se levèrent vers le ciel, toujours brillant de lumière. Lentement, sa vue se troubla. Le manque d’hydratation se faisait ressentir dangereusement et Kasura savait qu’elle devait bouger si elle voulait survivre, mais son corps refusait de combattre.

    Soudainement, devant elle se présenta un homme. Jamais elle n’avait perçu les bruits de ses pas, encore moins son énergie spirituelle. Qui était-il ? Dans tous les cas, cela n’annonçait rien de bon pour la Kunoichi. Loin de son village originaire et en mauvais état, elle n’était que chair fraiche prête à être découpée. Une lueur d’espoir s’afficha toutefois dans son regard. Peut-être qu’il pourrait l’aider ? Peut-être venait-il pour cette raison particulière ? Ou alors ce n’était qu’un vulgaire mirage, une attrape nigaud dans lequel elle était pathétiquement tombée… Elle souffla néanmoins quelques paroles. Kasura n’avait rien à perdre.

      « Vous… Vous venez pour m’aider, n’est-ce pas ? N’auriez-vous dont pas un peu d’eau ? Je vous payerai s’il le faut. J’en ai véritablement besoin, je vous prie, aidez-moi… »

    De l'eau, juste un peu d'eau. Cela suffirait à assouvir les besoins primaires de la jeune femme. Dans l'état où elle se trouvait, il n'y avait rien d'autre de mieux à faire que de demander. Entre ça et mourir dans une lente agonie, le choix s'avérait simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t167-hasegawa-kasura

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   Mar 16 Juil - 3:35

Pendant les six premières années qui avaient suivi l'incident au cours duquel il avait perdu son père en même temps que sa capacité de vision, Iker avait tout d'abord fait tout en son pouvoir pour compenser à son handicap et pouvoir se déplacer normalement et sans aide extérieur. Il avait ensuite passé quatre ans à apprendre la géographie complète du village. Aucune ruelle à l'intérieur de Suna n'avait de secret pour l'héritier du clan Tsumetai. Aujourd'hui et depuis maintenant près d'un ans, il parcourait la mer de sable environnant le village caché du sable. Il avait établi plusieurs campements, trois d'entre eux sur des formations rocheuses pouvant l'abriter du vent et deux autres à des oasis qui lui servaient de points de ravitaillement.

La chaleur était intense et les quatre gourdes que le marcheur traînait avec lui se vidait tranquillement. Le jeune homme, âgé de 19 ans portait une longue cape affublé d'un capuchon qu'il avait rabattu sur sa tête, ce qui pouvait sembler étrange avec la chaleur ambiante, mais qui le protégeait du soleil. Un coup de vent releva le dit capuchon, dévoilant le visage entièrement voilé du garçon. En effet, il portait un foulard qui lui cachait la bouche et le nez, pour filtrer l'air en cas de tempête de sable, et un bandeau rouge sur les yeux, pour cacher les terribles blessures qui l'avait autrefois rendu aveugle.

Il marchait depuis près de deux heures dans des territoires qu'il n'avait toujours pas exploré, à la recherche de points de repères qui pourraient lui être utile lors d'explorations. Cette activité était très éreintante pour le jeune homme, qui devait se fier aux sens que bien d'autres personnes qualifieraient de "secondaires", tel l'odorat, l'ouïe ou le toucher, pour pouvoir établir où il se trouvait. C'est en tournant derrière un gros rocher qu'il crut entendre un murmure. Intrigué, il s'approcha de l'endroit d'où provenait le faible son et reconnu dans ces murmures une voix de femme. Une voix de femme qui demandait de l'eau.

En courant, Iker s'approcha de l'endroit exacte d'où lui était parvenu la voix et trouva une femme très affaiblit qui semblait en proie à de grandes douleurs, vu les gémissements qu'elle poussait. Il détacha l'une de ses gourdes et lentement l'approcha des lèvres de la jeune femme qui bue quelques gorgées, ce qui sembla lui redonner un peu d'énergie. Malheureusement, elle semblait toujours très faible, ce qui ne l'empêcha pas de tenter de se lever

-Attendez madame, je peux vous guider vers un endroit où vous pourrez vous reposer.

Il lui attrapa le bras et l'aida à se tenir debout pendant qu'ils se mettaient en marche. L'aveugle suivi à peu près le même chemin qu'il avait emprunté lors des deux dernières heures, qui menait au "campement 2", situé près d'une oasis. Heureusement, comme il avait déjà pris ses repères, le voyage fut beaucoup plus rapide que le précédent et, après 45 minutes de jeu de piste, ils arrivèrent près de l'oasis d'où Iker sentait s'échapper la douce odeur des végétaux exotiques du désert.

Pendant la marche, Iker n'avait pas prononcé un seul mot, ne voulant pas donner par erreur des informations importantes à une personne qui pourrait s'avérer être une ennemie du village. Son âme de bon samaritain l'avait poussé à la sauver d'une mort certaine, mais il ne pouvait prendre le risque de mettre le village en danger. Pourtant, quand elle s'approcha de l'étang pour se désaltérer, il ne put pas s'empêcher de la suivre et de lui poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis un bon moment.

-Qui êtes-vous? Et que faites-vous si profondément dans ce désert si dangereux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Rang : Jōnin

Messages : 17
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   Sam 20 Juil - 13:00


    Son visage était camouflé par un tissu couleur cramoisi, mais sous ces étoffes se cachait le personnage mystérieux qui venait de sauver Kasura d’atroces souffrances. Les sourcils de la jeune femme se froncèrent lorsqu’elle constata que même ses yeux s’avéraient être masqués par un bandeau composé uniquement de fibres rougeâtres. Pour l’instant toutefois, la Kunoichi ne se trouvait pas en mesure de s’interroger du pourquoi et du comment de la chose. Elle avait d’autres inquiétudes actuellement. Bien que l’individu l’ait secouru en lui apportant une certaine quantité d’eau, elle n’était pas davantage en mesure de retourner chez elle.

    Lentement, la femme, dont la longue chevelure blonde cascadait jusqu’au niveau de ses hanches prononcées, se releva au niveau du garçon. En observant avec plus d’attention le garçon, elle se rendit compte que ce dernier était légèrement plus jeune qu’elle. Quelques années, tout au plus. Son corps, costaud et fort, rappelait l’allure de puissants soldats et le bandeau à l’effigie du village caché du Sable que celui-ci portait donnait à Kasura suffisamment d’indications sur son identité. Kumo et Suna ne se trouvaient pas être en mauvais termes. Il n’était pas sa cible et probablement que l’inverse s’avérait être aussi vrai. Elle désirait la chair un Kirijin, et non celle d’un Sunajin.

    Le jeune homme lui apporta son aide histoire de s’assurer qu’elle ne perdrait pas pied en se relevant toute seule. L’emprise de sa main sur son bras la dérangea quelque peu, lui arrachant une expression contrariée, néanmoins elle ne fit rien. S’il avait voulu la blesser ou quoique ce soit d’autre, il aurait pu le faire auparavant.

    Ses yeux gris s’écarquillèrent, ce qui venait d’apparaitre sous son regard devait être impossible. Un paysage fascinant se dessinait tranquillement devant elle, plus elle avançait accompagnée du garçon du Sable. Comment avait-il découvert cet endroit paradisiaque ? Peut-être un autre secret que gardent les Shinobis du village caché de ce pays. Elle se jeta toute habillée dans les eaux profondes et claires de l’Oasis.


      « C’est magnifique. Jamais je n’ai visité un endroit aussi ravissant et mystérieux à la fois, souffla-t-elle d’entre ses lèvres rosées.Mon prénom est Kasura, je fais partie d’un Clan de nomades nommé les Hasegawa. Ma visite à Kaze no Kuni s’avérait toutefois quelque peu imprévue… Un défi personnel, si on veut. »

    Ses cheveux blonds formaient une espèce de halo autour de la Kunoichi qui se trouvait toujours dans l’eau. Un sourire se traça doucement sur ses lèvres, tandis qu’une lueur s’afficha dans son regard.


      « Quand à vous, je tiens à vous remercier pour le soutien que vous m’avez apporté. Si ce n’était de cela, j’aurais sombré depuis déjà longtemps. Vous devez être un Shinobi du Sable, n’est-ce pas ? Ou alors peut-être que je fais erreur… Dans tous les cas, s’il y a quelque chose que je peux faire pour vous n’hésitez pas. Je vous demanderais bien votre nom, mais je crois qu’il serait impoli de ma part de le faire étant donné les circonstances… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t167-hasegawa-kasura

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   Mar 30 Juil - 14:19

Dès qu'ils furent arrivé au campement d'Iker, celui-ci sentit la jeune femme échapper à sa poigne, puis entendit un "plouf" très caractéristique du plongeon. Le shinobi esquissa un sourire avant de se débarrasser de quelques couches de tissus qui lui recouvraient toujours le visage et le corps. Il retira tout d'abord le voile qui lui couvrait la tête ainsi que le foulard devant sa bouche et son nez, ne gardant que le bandeau devant ses yeux. Il retira ensuite le manteau de tissu léger qu'il portait, dévoilant une armure légère noire et rouge, affublée d'une protection à l'épaule gauche seulement. L'air était beaucoup plus doux autour des oasis, ce qui permettait de porter des habits un peu plus légers. Il s'assit tout près de l'eau où celle qu'il avait secouru nageait encore. C'est à ce moment qu'elle lui adressa la parole.

    « C’est magnifique. Jamais je n’ai visité un endroit aussi ravissant et mystérieux à la fois. Mon prénom est Kasura, je fais partie d’un Clan de nomades nommé les Hasegawa. Ma visite à Kaze no Kuni s’avérait toutefois quelque peu imprévue… Un défi personnel, si on veut. »


Hasegawa Kasura, tel était donc le nom de la jeune inconnue du désert. Et il s'agissait d'une nomade... Iker était un peu jaloux d'elle. Ayant toujours voulu voir le monde, rencontrer quelqu'un dont la vie constituait à voyager sans nécessairement savoir où notre marche allait nous mener le faisait un peu rêver. Mais cela n'empêchait pas le fait qu'elle avait été énormément imprudente. S'aventurer dans cette mer de sable sans préparation équivalait sans aucun doute à un suicide. Si la chaleur ne vous tuait pas le jour, la nuit et ses créatures sauvages s'en chargerait à coup sûr. D'ailleurs, savait-elle se défendre? Elle lui avait dit venir d'un clan de nomade, pas d'un clan de Shinobi...

    «Votre "défi personnel" aurait très bien pu vous coûter la vie si je n'avais pas été présent aujourd'hui... Le désert de Kaze n'est pas un endroit où l'on s'aventure par plaisir et sans préparation. Je ne sais pas d'où vous venez, ni quelle était votre destination exacte, mais vous êtes ici en plein cœur du désert, et vous ne sembliez ni vous diriger vers Suna no Gakure, ni en venir... Quel était donc votre objectif?»


Il avait peut-être semblé froid un peu en déclarant cela, mais ce n'était pas le but de sa tirade. Il voulait simplement être sûr que la jeune femme ait bien compris la leçon et ne s'aventurerait plus seule dans un endroit aussi dangereux que le désert seule et sans moyens de défenses.

    « Quand à vous, je tiens à vous remercier pour le soutien que vous m’avez apporté. Si ce n’était de cela, j’aurais sombré depuis déjà longtemps. Vous devez être un Shinobi du Sable, n’est-ce pas ? Ou alors peut-être que je fais erreur… Dans tous les cas, s’il y a quelque chose que je peux faire pour vous n’hésitez pas. Je vous demanderais bien votre nom, mais je crois qu’il serait impoli de ma part de le faire étant donné les circonstances… »


Elle lui proposait de lui rendre un service pour qu'elle puisse le remercier de l'avoir sauvé. Iker ne voyait pas ce qu'une jeune femme nomade, perdue au beau milieu du désert pourrait bien lui rendre comme faveur... Quoique...

    « Je veux bien vous donner mon nom, puisque vous m'avez donné le votre. Je me prénomme Iker, du clan Tsumetai. Je suis, comme vous l'avez déjà fait remarquer, un Sunajin. Vos remerciements me touchent, mais sachez que je n'aurais pas pu laisser personne, pas même un Shinobi ennemi, mourir d'une mort aussi atroce que celle que vous auriez subi si je n'avais pas été là. Quant à votre offre, il y a bien une chose que j'aimerais vous demander... Vous êtes une nomade, vous avez vu le monde. Dites-moi à quoi il ressemble, de l'autre coté de ce grand désert mort! Je veux savoir ce à quoi ressemble ce que l'on m'interdit de visiter...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796

avatar
Rang : Jōnin

Messages : 17
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   Mar 30 Juil - 16:30

    Pataugeant toujours au cœur de cette marre rafraichissante, son ouïe à l’affut, elle écoutait ce que le garçon disait, n’en ratant pas une seule petite miette. L’importance qu’avaient les paroles de son interlocuteur l’empêchait de détourner l’attention ailleurs, bien qu’elle se permettait d’observer la beauté des lieux qui l’entouraient. Le soleil, auparavant semblable à une gigantesque boule de feu, s’était apparemment assagit. La chaleur paraissait beaucoup moins écrasante et les esprits de la jeune femme avaient drastiquement plus de facilité à lui revenir. Ses sens s’éveillaient tranquillement, lui redonnant son énergie d’antan. Kasura ne voulait plus quitter cette eau miraculeuse.

    Son regard se focalisa sur le Shinobi du Sable. Elle connaissait l’ampleur de ses erreurs, certes, mais ne comprenait toujours pas ce qui poussait ce dernier à être indulgent envers les personnes qui osaient s’aventurer bêtement au cœur de l’aride désert de Kaze no Kuni. Pourquoi venir en aide à des inconnus ? Il ne leur doit rien, absolument rien. Ce garçon avait définitivement quelque chose de mystérieux…

      « Je suis entièrement d’accord avec vous. J’ai été imprudente… Et comme vous l’avez mentionné, je n’avais pas planifié mon voyage auparavant. Cependant, pour que les membres de mon Clans reconnaissent mon statut auprès d’eux, il fallait que je fasse quelque chose de nouveau. Me risquer à affronter seule le désert. Elle détourna le regard. Je ne veux plus être une enfant à leurs yeux. »


    Si cette explication pouvait donner à l’individu une possibilité de comprendre le pourquoi du comment elle s’était rendue en ces dangereuses contrées, cela arrangerait un problème. Maintenant toutefois, la fille du clan Hasegawa passerait pour une imbécile. La blondinette espérait néanmoins que cela l’aiderait plutôt que de la nuire. Au final, Kasura n’était certaine de rien. Elle ne savait pas si elle pourrait retourner chez elle, encore moins si le ninja installé devant elle avait l’intention de la laisser partir.

      « Je connais bien des gens qui n’offriraient pas l’indulgence que vous m’avez offerte quand vous m’avez rescapé. Sauver ses ennemis d’une mort atroce et douloureuse ? Comment le pouvez-vous, quand vous êtes conscients que ceux-ci vous ont trahis, trompés, se sont joués de vous ? Votre façon de penser est intrigante…


    Ses sourcils blonds se relevèrent. L’étonnement se lisait sur son visage pâle, puis fut remplacé par un simple sourire. Une description de l’univers Shinobi. N’apprenaient-ils pas la géographie dans leurs écoles ? Évidemment, la vision des livres peut s’avérer très différente de la réalité.

      « Le monde est vaste, mon cher. Au-delà des contrées sablonneuses qui sont vôtres existent une multitude d’autres territoires. Je voudrais bien vous parler de l’endroit d’où je viens, mais je n’ai pas de chez moi… Le monde est mon logis. Mais peut-être avez-vous un endroit en particulier que vous voudriez connaitre davantage ? Si je n’y suis jamais allé, je peux parler des expériences de mes ancêtres. »


    Lentement, la Kunoichi se déplaça vers le bord de l’eau, s’appuyant sur un rocher surélevé. Sa tête s’inclina doucement sur le côté tandis que ses yeux gris fixaient le garçon.
      « Pourquoi ne peux-tu dont pas sortir de l’enceinte du pays du vent ? Je peux t’assurer que de tous les endroits où je suis allé, celui-ci est de loin le plus dangereux. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t167-hasegawa-kasura

avatar
Rang : Ambassadeur

Messages : 58
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   Mer 31 Juil - 13:40

Toujours assis sur le bord de l'étang, Iker retira ses bottes et se laissa tremper les pieds dans l'eau. Voilà qui était agréable après une marche comme il avait fait dans le désert. Il écouta la jeune femme lui parler de ce qui semblait être un rite familial de passage à l'âge adulte. Iker savait qu'il existait une pratique semblable dans son propre clan, mais il n'avait jamais eu l'occasion de passer au travers les épreuves qui auraient dû lui être réservé, la présence du père étant requise. C'était peut-être pour cela que le village peinait à le reconnaître en tant que Shinobi à part entière...

Iker hocha simplement la tête suite à ces explications. Ce n'était pas très intelligent de s'aventurer ainsi dans l'inconnu, mais si c'était une coutume dans son clan, qui était-il pour la critiquer? Les pieds toujours dans l'eau, il écouta la suite de ce que la jeune femme avait à lui dire. Elle se questionnait sur la raison qui l'avait poussé à lui offrir l'hospitalité, malgré le fait qu'elle soit une inconnue et potentiellement une ennemie.

    « La traversée du désert est très difficile, mais ces oasis sont là pour nous faciliter la vie. Elles sont sur le territoire de Kaze no Kuni, mais n'appartiennent à personne, si ce n'est qu'à la nature. Je considère que toute personne dans le besoin peut mériter au moins d'être guidé jusqu'à l'un d'eux. Si cela s'avère une erreur et que la personne représente un danger pour moi ou mon village, je vous rappelle que, bien que cet endroit ressemble à un paradis, nous sommes tout de même au beau milieu d'une mer de sable, que moi et la plupart des Sunajins connaissons comme notre poche, contrairement à l'ennemi. Celui-ci ne ferait donc que se perdre de nouveau, sans recevoir d'aide cette fois. »


Le message était clair. C'était son territoire et il maîtrisait la situation. Au moindre mouvement suspect, il pouvait s'évanouir dans le désert qui les entourait et elle n'entendrait plus jamais parler de lui. Si elle était chanceuse, elle survivrait, sinon... Iker eut un sourire. Rien de tout cela ne risquait d'arriver, la jeune fille n'avait montré aucun signe d'agressivité et ne semblait pas du genre à vouloir lui trancher la gorge par surprise.

Vinrent ensuite les réponses à la question qu'il lui avait posée. À quoi ressemblait le monde? En effet, c'était vague comme question, le monde était vaste, c'est vrai... Certains endroits, cependant, l'avaient toujours attiré. Les endroits évoquant la liberté et l'infini étaient ses préférés, lui qui était confiné à l'intérieur des mêmes frontières depuis maintenant 19 ans. Justement, la nomade lui posa alors une question sur ce dit confinement.

    « La raison pour laquelle je ne sors pas du pays est simple : Je n'en ai pas le droit. Les autorités supérieures m'en empêche, car selon eux, un ninja aveugle ne ferait pas une bonne publicité pour le village... Les apparences... »


Il s'arrêta un moment, puis poussa un long soupir. Il en voulait beaucoup à ses supérieurs pour avoir pris cette décision. Après tout, il avait toujours été un bon Shinobi, obtenant de bons résultats, autant à l'Académie que sur le terrain pendant de petites missions locales. Il secoua la tête, chassant ces pensées, puis continua la conversation.

    « J'aimerais que tu me parles de l'océan. Est-ce si grand que l'on le dit? Plus grand que ce désert de sable? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t499-kuna-moujuu#2796
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Confluence [Tsumetai Iker]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Confluence [Tsumetai Iker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Iker Casillas
» Maison d'Arai Tsumetai (et Kazoku)
» Natsuko Tsumetai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-