Partagez | .
 

 Apogée [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Jōnin

Messages : 17
MessageSujet: Apogée [Kuchiyose]   Lun 15 Juil - 12:23


    L’escale bleue : (Flashback 7 ans)

      « Pourquoi devons-nous y aller ? C’est d’un ennui indéfinissable… Je n’aime pas venir ici. Ça sent mauvais et en plus le nombre d’insectes qui rôdent dans les parages est incalculable. On ne pourrait pas retourner au Pays du Fer, ou non, mieux, à Yuki no Kuni ? Au moins, là-bas, on ne risquerait pas de tomber sur des moustiques.
      —  Quand grandiras-tu, Kasura… Il est important pour toi de visiter ce Pays, de le connaitre comme s’il s’agissait du fond de ta poche. Les ninjas de l’Eau sont nos alliés depuis la nuit des temps, tu le sais.
      —  Humpf. »

    Le Clan Hasegawa s’avérait être une grande famille de nomades. La descendance se devait donc d’être en mesure d’honorer leurs ancêtres en expliquant aux générations futures chaque parcelle de leur histoire. Enseigner à la progéniture de demain les secrets de l’univers Shinobi qui est le nôtre dans l’intention de faire perdurer le nom ainsi que la lignée des Hasegawa. Les connaissances ainsi que les apprentissages aujourd’hui maitrisées par les ascendants se doivent d’être apprises par les descendants de la famille. Il s’agit de l’une des règles à respecter lorsque l’on nait au cœur de ce puissant clan. Quelque chose que Kasura, alors âgée de seize ans, n’était définitivement pas en mesure de comprendre.

    La distance parcourue par les Shinobis de la Foudre était très importante. Néanmoins, dotés d’une endurance hors pair ainsi que d’une volonté indéterminable, ceux-ci étaient en mesure d’accomplir et d’entreprendre d’importants défis. Il s’agissait assurément de leur plus grande force. Ce n’était cependant rien comparativement à ce qu’ils avaient déjà réalisé auparavant. Pour la jeune fille du Clan toutefois, cela s’avérerait être le périple le plus marquant de son existence.

    Autour d’eux régnait le silence. Une tranquillité inquiétante. Les marais entouraient les pèlerins qui tentaient d’effectuer la traversée de ces eaux sombres et angoissantes. Des algues ainsi que d’autres plantes noires et gluantes s’agrippaient aux jambes des excursionnistes, qui s’en extirpaient en usant de leur énergie spirituelle. Les plus expérimentés rendaient service à ceux qui l’étaient moins, dont Kasura faisait partie. Des gouttelettes de sueur perlaient sur le front de la maladroite jeune fille, n’étant pas habituée de s’aventurer dans des contrées semblables. Rapidement elle sentit la fatigue gagner les muscles de ses jambes ainsi que de ses cuisses, mais cette dernière ne pouvait en aucun cas s’arrêter. Ralentir le groupe n’était pas une possibilité et envisager prendre une pause s’avérait être absurde.

    L’obscurité commençait à gagner le ciel, lentement les rayons du soleil s’affaiblissaient, puis disparaissaient derrière l’horizon. L’angoisse s’installa au sein de la petite troupe, un drôle de sentiment parcourait la jeune fille à la chevelure blonde, mais elle n’arrivait pas à l’identifier précisément. Les Shinobis plus âgés tâchaient de conserver leur calme, cependant une faille, bien que toute petite, permettait à Kasura de comprendre que quelque chose n’allait pas. Les rangs se resserrèrent autour d’elle et le silence auparavant instauré s’était brisé. Des chuchotements imperceptibles se faisaient entendre. C’est à ce moment-là, à cet instant précis, qu’un hurlement retentit. Des boules de lumières foncèrent en direction des membres du Clan Hasegawa…

    Ils avaient été suivit. Probablement repérés à cause de l’utilisation de leur énergie spirituelle dans l’intention de s’extirper de ces plantes dérangeantes qui parsemaient leur route. Leurs ennemis avaient préparé leur coup, n’attaquant seulement que lorsque l’escouade approchait des terres alliées et qu’au moment où leurs réserves de Chakra se situait au plus bas.

    Le feu gagnait rapidement du terrain et malgré l’utilisation de techniques aquatiques, la troupe ne parvenait pas à repousser l’invasion ennemie. Ils étaient plus nombreux. Ces Shinobis n’étaient pas originaires du Pays de l’Eau, ils venaient d’ailleurs. C’est ce qu’en avait déduit Kasura, ayant aperçu sur leurs fronts un symbole à l’effigie de Uzu no Kuni. Devant les yeux de la jeune fille se leva toutefois un voile de brume épaisse, l’empêchant d’observer davantage les individus en question. La matriarche de la famille Hasegawa, qui s’avérait être sa mère, hurla quelques paroles à l’intention de la gamine.


      « Kasura, COURS! »

    Le cœur de la concernée ce mit immédiatement à accélérer la fréquence de ses battements. Tétanisée par la peur, ses jambes devinrent aussi solides que la pierre. Bien qu’elle ne fût pas en mesure de voir quoique ce soit, elle percevait les hurlements de ses proches, leurs mouvements ainsi que leur anxiété. Il fallait qu’elle parte, il fallait fuir, malgré l’horrification qui la baignait actuellement. Fronçant les sourcils, Kasura força ses muscles à suivre sa volonté de fer et elle se mit à courir dans la direction opposée de leurs opposants.

    Les sons de la bataille s’éloignaient doucement derrière elle à mesure que celle-ci s’avançait dans le sombre marais. Kirigakure no satô ne devait plus être très loin maintenant. La fille du clan Hasegawa avait un plan : Elle voulait se rendre au village caché de la brume pour les avertir de l’attaque. Ainsi, ils viendraient porter main forte aux membres de sa famille. Du moins c’est ce qu’elle espérait. C’est l’espoir et le courage qui guidaient ses pas, qui faisaient en sorte que Kasura emprunterait le bon chemin pour se rendre à destination. Elle ne pouvait pas échouer, l’option n’existait pas.

    Mais alors qu’elle se rapprochait du but, un grincement retentit derrière elle. Son corps se figea instantanément. Le rire glacial de cette personne résonnait dans sa tête, dans son esprit. C’était si puissant qu’elle en tomba à genoux, se prenant le crâne de ses deux mains en espérant le chasser. Elle ne perçut jamais son visage. Tout ce qu’elle vit, c’est le sol se dérober sous ses pieds, son corps s’enfouir dans les eaux noires des bas-fonds…

    Son corps coulait à une vitesse constante vers les fonds marins, sans qu’elle ne puisse faire quoique ce soit pour s’en échapper. Ses muscles contractés s’avéraient aussi dur que la pierre et engendraient une douleur atroce dont la provenance exacte était indéfinissable. Probablement l’attaque de l’individu masqué, mais rien n’en était certain. Son regard grisâtre fixait le ciel qui s’assombrissait plus les mètres la séparait de la surface de l’eau. Lentement, les lumières colorées que produisaient les techniques ninjas des combattants s’estompèrent jusqu’à disparaitre totalement, plongeant la gamine dans l’obscurité totale.

    La pression exercée sur le corps de la fillette à la chevelure blonde grandissait plus elle rejoignait les profondeurs de l’abysse. La constriction s’avérait trop forte, elle n’en pouvait plus. Les dernières bulles d’air que tâchaient de contenir ses organes respiratoires se libérèrent d’entre ses lèvres devenues blanchâtres, s’élevant diligemment vers la surface. Ses yeux se refermèrent et tranquillement ses sens s’affaiblissaient. Le liquide aqueux remplissait sa bouche, pénétrant par la suite sa gorge ainsi que ses poumons. Sa chair avait abandonné le combat, venait de jeter les armes devant ce défi apparemment trop important. La fatigue la gagna et tandis que son dos heurta le fond son esprit ainsi que son âme s’affaissèrent.


      — Quoi ? Tu abandonnes déjà ? Indigne jeune fille que tu es… Pourtant j’aurais juré avoir perçu une onze de volonté dans ce regard gris. C’est ta dernière chance de me montrer ce que tu es vraiment.


    Une violente affliction la sortit de son sommeil de mort. Un serrement douloureux se fit ressentir au niveau de la base son dos, ainsi qu’à la hauteur de son cou. Son regard s’éveilla. Devant elle s’illuminaient deux énormes saphirs scintillants. Comment pouvaient-ils être aussi gigantesques ? Et, surtout, comment se faisait-il qu’ils lévitaient dans les eaux ainsi ?

    Les doigts tremblotants de Kasura rejoignirent délicatement sa gorge, où elle sentit à tâtons quelque chose de visqueux. Une algue, un poisson ? Bien qu’elle ait essayé, elle ne pouvait cependant pas l’arracher. Une espèce de structure dans laquelle elle tâcha de glisser ses doigts… L’horreur se lisait sur son visage. Un cri strident s’échappa de sa bouche, se répandant dans la marre. Qu’est-ce qu’il lui était arrivé ? Une lueur embrasa son regard sombre. N’était-elle dont pas censé être morte ? Respirer sous l’eau est impossible pour l’homme, c’est connu de tout le monde. Ces étranges structures gluantes au niveau de son cou… Se pourrait-il qu’il s’agisse de branchies ? Ses pupilles noires se posèrent sur les énormes rubis, toujours étincelants et immobiles.


      — Que m’avez-vous fait. De quel Clan appartenez-vous et qu’est-ce que vous nous voulez. Les Shinobis de l’Eau ne tarderont pas à arriver et…
      — Son rire strident raisonna. Tu veux rire ? Je ne sais pas de quoi tu parles, jeune fille, mais ces hommes que tu appelles les Ninjas de l’Eau, saches que je ne les crains pas. S’ils ne peuvent pas m’atteindre alors pourquoi devrai-je en avoir peur. Réfléchis un peu…
      — La colère s’épris ses prunelles. Ne jouez pas la note de l’innocence, vous nous avez attaqué donc dites-moi ce que vous recherchez. Ils viendront nous aider, je vous le garanti ! Ils sont nos alliés depuis la nuit des temps.
      — Si c’était le cas, alors pourquoi te retrouves-tu coincée au fond de ces eaux noires ? Tu serais morte si je n’avais pas eu pitié. Je n’ai attaqué personne, c’est toi qui as troublé mon sommeil en tombant.


    Les yeux de la jeune fille s’habituèrent lentement à pénombre et tranquillement la lueur qu’exerçaient les yeux scintillant de l’individu révélèrent ce qui les entourait. Elle observa sa grande silhouette, silencieusement, les sourcils levés. Les mots se bousculèrent dans sa tête, les théories qu’elle avait apprises par cœur se contredisaient. Kasura n’en croyait pas ses yeux. Il ne s’agissait pas de l’homme qui l’avait poussé dans les eaux noires, sa carrure ne correspondait absolument pas. Comment auraient-elles pu concorder alors qu’elles ne provenaient pas de la même espèce ? Il ne s’agissait donc pas de la personne qui avait cherché à l’anéantir, encore moins de l’individu qui avait attaqué sa famille. Cette créature, peu importe ce qu’elle était, avait toutefois soulevé un point important : Kirigakure no Satô.

      — Votre façon de parler des Kirijins laisse sous-entendre que vous possédez des antécédents avec ces derniers. Si vous ne les craignez pas, pourquoi restez-vous terré au fond des abysses sans ne jamais en sortir ? Cela ne fait aucun sens.
      — Il grommela puis lâcha un profond soupir.  Tout simplement parce que je ne pouvais pas, petite sotte. S’ils ne m’avaient pas enfermé ici, les choses seraient certainement différentes. Mais maintenant que tu m’as libéré, je vais pouvoir être maître de mon destin.


    L’incompréhension baigna le regard de la jeune fille et la créature compris aussitôt qu’il lui faudrait davantage d’explications pour qu’elle ne comprenne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t167-hasegawa-kasura
 

Apogée [Kuchiyose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mangez des koalas, sauvez une forêt d'eucalyptus. [RP Kuchiyose]
» Kuchiyose
» L'apogée d'un oublié.
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Les kuchiyoses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Chroniques :: Chroniques-