Partagez | .
 

 Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Rang : Genin

Messages : 31
MessageSujet: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Lun 15 Juil - 13:01

Et bien dis donc.

Le Conseil de la Feuille ne savait pas exactement ce qu’il voulait. Aussi, ce fut aussi tard que l’on me convoqua, des mois après mon obtention de mon grade de Genin, pour m’attribuer une équipe shinobi ! Il était temps, mais vraiment temps ! Dans tout ce remue-ménage, on m’avait attribué une seule et unique mission, celle qui m’avait forcé à dératiser le quartier ouest du village. Une mission ingrate et non prestigieuse, en plus il y avait des rats ! Quelle horreur ! Maintenant, je pourrais sans doute sortir du village, voir le monde, faire des choses importantes, représenter mon village ! J’avais déjà hâte d’y être.

Sans trop me pomponner, j’avais pris mon plus propre kimono, resserré mes bandages aux avant-bras, aux jambes et au buste, et finalement attaché mes cheveux derrière avec un petit cordon rouge. J’étais prête à connaître mes nouveaux camarades ! Peut-être verrais-je des visages connus dans les classes de l’académie. Ah ben non, c’était impossible, vu que j’étais la source des problèmes aux yeux de toute le monde, j’avais fait en sorte d’oublier toutes ces personnes qui se trouvaient autour de moi. Du coup, mes pas ralentirent considérablement, une petite anxiété naissait au sein de mon cœur. Si je me trouvais avec un de ces nouveaux Genin qui se trouvaient dans ma promotion, comment devrais-je réagir ? Cette question me rendit hésitante, je ne voulais pas avoir affaire avec un cumul de haine à mon égard, ou simplement du mépris. Ce qui était source de ma bonne humeur du jour devint rapidement le berceau de mes tracas. De toute façon, il n’y avait que sur place que je pouvais savoir ce qui devait se passer, alors s’y rendre restait la seule et unique solution à ce problème.

Dans le bâtiment administratif du village, une femme avec de grosses lunettes écrivait sans s’arrêter avec les deux mains en simultané. Une performance extravagante qui montrait son efficacité dans le domaine. C’était quand même un peu bizarre à regarder. Je me plaçai devant elle, sa tête se relevant instinctivement, tout en continuant d’écrire. Incroyable !

    -"Hm, cette tête, ce visage, document numéro 385, Genin avec un très haut score, Uchiwa Naru. Je sais pourquoi tu es ici. Ton point de rendez-vous se trouve sur la place publique devant les portes du village. Votre chef d’équipe ne viendra pas, mais il y aura ton coéquipier, normalement. Voilà, tiens cette convocation signée qui dit que je t’ai délivrée cette information. De rien, au revoir et bonne journée à toi."

Alors qu’elle prononçait cette dernière phrase, le bras de cette femme lâcha la plume et attrapa la feuille pour me la lancer comme un shuriken. A peine avais-je eu le temps de l’attraper qu’elle reprit sa position initiale. Une étrange femme qui m’impressionnait en tout cas. De nouveau enjouée, je me dépêchais de rejoindre ce dit lieu de rendez-vous. Sautant de toit en toit, je ne tardai pas à arriver devant ces grandes dalles de bois qui servaient de portes au village, mais personne à part les gardes ne s’y trouvaient. Etais-je arrivée la première ? Ça m’en avait tout l’air. Ma course se termina sur un petit banc placé non loin du passage des portes, il ne me restait plus qu’à attendre mon nouvel équipier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t165-uchiwa-naru

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Lun 15 Juil - 15:34

Naoki suçait tranquillement, tout en dessinant sur un parchemin vierge. Cela ressemblait à une tour, avec beaucoup de fenêtres. Pourtant, c'était fidèle à la réalité. On voyait bien chaque ride de son visage, ce nez qui ressemblait au balcon d'un manoir, le visage long et émacié. Vraiment snob, baissant deux yeux qui ressemblaient à des meurtrières. Des flaques d'huile brûlantes en descendait. Cet homme n'était pas hideux. La représentation qu'en faisait le gamin en revanche ne semblait guère flatteuse. Le bonbon au caramel qu'il avait dans sa bouche passa d'une joue à l'autre, tandis que sa main rajoutait un fin trait d'encre au milieu du front. Une ride de plus à ce portrait.

En seulement une dizaine de seconde, sa colère et sa frustration avaient disparu. Son père, Blaze, avait décidé de subitement changer ses plans. Abandonnait-il l'idée de jouer avec lui, de l'entraîner, de lui raconter une histoire ? Bien sûr que non. La réalité semblait terrifiante à côté. Pas de frère aujourd'hui. Fung serait « absent pour la journée », il devrait « aller là-bas tout seul » et « commencer à grandir un peu ». Comment fallait-il le formuler ? Naoki ne voulait pas grandir, il voulait juste son frère, un point c'est tout.

Énervé par ce soudain revirement, il avait juste décidé de bouder sur son habituel muret, dessinant le visage de celui qui le mettait dans cet état. Tout cela était dans un but précis, le gamin le savait bien, rencontrer seul quelqu'un d'extérieur, sans qu'il ne choisisse de se cacher derrière son frère. Certes, des deux, il était de loin le plus sociable, mais aller vers les autres sans raison ne faisait pas parti de sa nature.

Un équipier. Autrement dit, quelqu'un avec qui il devrait passer du temps et travailler. À quoi bon d'ailleurs ? Après tout, il n'était pas mauvais, et son frère lui suffisait amplement. La règle en elle-même semblait plutôt simple. Il allait à l'entrée du village, se présentait, et commençait « à faire ce qu'il y a à faire ». Une phrase assez énigmatique. Devaient-ils s'entraîner ? Avaient-ils une mission ? Sincèrement, il n'en avait aucune idée. Sa seule préoccupation serait d'en finir rapidement, de l'oublier, l'enterrer même s'il fallait.

Le temps était ans doute précieux. A ce rythme, il allait fini par arriver en retard à son rendez-vous. Même si cette idée pouvait sembler alléchante à première vue, il valait sans doute mieux s'abstenir. Démarrer cette nouvelle « relation » d'une mauvaise manière ne pouvait que nuire à d'éventuelles missions. Naoki se moquait un peu des résultats, mais si cela pouvait éviter quelques tensions superflues, ce serait pour le plus grand bien. Qu'ils ne s'entendent pas et ne se supportent pas comme personne serait une chose, les provoquer en serait une autre. Surtout pour une raison aussi stupide qu'un retard de plusieurs jours... voire plusieurs mois suivant quand serait fixée la prochaine date.

« Être détendu et souriant... être détendu et souriant... être détendu et souriant... »

Mentalement, Naoki se répétait la même phrase avec de profondes inspirations. Rencontrer des gens, ce n'était pas difficile. En réalité, cela ne le gênait jamais. Cette fois n'aurait pas été différente, si on ne lui avait pas expressément précisé que Fung ne serait pas avec lui. Pourquoi le prévenait-on maintenant ? Le gamin aurait vraiment donné cher pour passer la journée avec son frère comme cela avait été prévu à l'origine.

Pestant inconsciemment contre tout ceux qui lui venaient à l'esprit, Naoki avait envie de s'arracher les cheveux et hurler. Pleurer aussi à l'occasion, mais juste un peu, il ne voulait pas avoir des yeux gonflés devant son futur coéquipier. Lentement, il commença à ranger ses affaires, roulant le parchemin et refermant son encrier. Il passa le pinceau derrière son oreille droite, s'en mettant pas la même occasion un large coup sur la joue. Dans tous cas, Naoki en avait déjà sur les mains, cela ne changerait pas grand chose à son état lamentable. D'un geste vif, il retira l’emballage d'un caramel qu'il lança habillement dans sa bouche. Le moment était venu.

D'un pas vif, presque en sautillant, le gamin se dirigeait vers les portes du village.

« Pourvu qu'il ne soit pas là... pourvu qu'il ne soit pas là... pourvu qu'il ne soit pas là... »

Au point où il en était, toute prière semblait bonne à adresser. Peu importait la divinité, si quelqu'un réalisait son souhait, il prêcherait sa parole jusqu'à la fin de sa vie. Au loin, la limite du village semblait se dessiner. Elle n'avait jamais semblé se trouver aussi loin, et pourtant, tout défilait à vive allure autour de lui.

Ce ne fut qu'arrivé sur place, en regardant autour de lui avec un air perdu, que Naoki pensa au plus important. Il ne connaissait même pas l'identité de la personne à retrouver ! Son père l'avait tellement vexé que toutes les consignes étaient tombées dans l'oreille d'un sourd. À ses yeux, les rues de Konoha n'avaient jamais été aussi remplies que ce jour-là. Des gens de tous âges, des gamins qui courraient et jouaient, des vieillards qui profitaient de cette belle journée, des gardes aussi.

À vrai dire, il n'y avait personne qui correspondait vraiment à sa recherche. Il cherchait un Genin de toute évidence. Un garçon d'à peu près son âge À part ça, Naoki n'avait aucune idée de son allure physique. En fait, la personne pouvait même avoir quelques années de plus ou de moins. Entre dix et seize sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Genin

Messages : 31
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Mar 16 Juil - 12:29

Attendre posément sur ce banc n’était pas une mauvaise idée.

Sans me fatiguer outre mesure, je pouvais observer toutes les personnes qui passaient par là. Des marchands équipés de leurs chevaux et de leurs charrettes se dirigeaient vers l’extérieur du village, avec à leurs côtés des shinobis sans doute à peine plus âgés que moi. Une mission d’escorte peut-être, c’était pour le moins intéressant, voir du pays tout en effectuant son travail et en rendant au service aux villageois, le must à vrai dire. Avec cette nouvelle équipe, je pouvais désormais rêver de faire ce genre d’activités, ce genre de missions ! Mais pour cela, il fallait déjà que le premier protagoniste de l’équipe fasse son apparition. A cause de mon excitation et de mon anxiété, je trouvais qu’il mettait du temps à venir. Mon cœur battait la chamade, me préparer mentalement pour cette rencontre ne servirait à rien, mais mon impatience me permettait d’affronter cette rencontre emplie de mystère.

Dans mon attente inespérée, un jeune garçon tournait un peu en rond dans les environs. Il semblait chercher quelque chose, ou même quelqu’un ! Il se pourrait que ce soit lui mon coéquipier ! Me tenant la bouche à deux mains pour éviter des sons audibles lui indiquant ma présence, je continuais de l’observer. Son style vestimentaire était particulier, sa coupe de cheveux en bataille, mais il paraissait calme et réfléchi. Enfin, ce n’était que mon impression, il ne faut jamais juger un livrer à sa couverture. Quoi qu’il en fut, je décidai de me lever et de me diriger vers lui, en slalomant dans la foule. Arrivé jusqu’à lui, je levai un peu le bras pour tapoter son épaule, il était plus grand que moi. Sans vraiment obtenir de réaction, je me plaçai en face de lui, les bras joints derrière mon dos. Je ne pouvais m’empêcher de sourire, cette scène, j’en avais rêvé depuis des années.


    -"Bonjour, êtes-vous bien Oarashi Naoki ?"


Avant de dire ou de faire quoi que ce soit à cette personne, je devais m’assurer que j’étais tombée sur le bon interlocuteur. Une erreur pouvait me mettre directement dans l’embarras, devant toutes ces personnes qui prenaient la croisée des chemins. Dans le plus grand des doutes, je relevais ma manche de kimono, pour montrer à cette personne que je possédais le fameux bandeau frontal du village sur le bras droit, ce qui avait le don de faire rire la plupart des shinobis que j’avais croisée. Une petite fille comme moi pouvait devenir kunoichi, et je me renforçais d’avantage pour parvenir à mes fins. Mais non, ici c’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t165-uchiwa-naru

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Mar 16 Juil - 15:02

Naoki devait sembler un peu perdu, seul, hésitant, peut-être que son équipier n'était pas encore arrivé ? Cette possibilité convenait bien. Au moins, il ne retardait pas leur entrevue. Un peu soulagé, le gamin ne savait pas vraiment quoi faire. Après tout, cela ne changeait pas l'inconvénient principal de la rencontre : qui était son équipier ? Ni nom, ni photo, le trouver s'avérerait délicat. Avec un peu de malchance en plus Plongé dans ses pensées, les critères « éliminatoires » passaient dans sa tête. Des garçons de dix à quatorze ans. Seul évidemment. S'il n'était pas seul, Naoki ferait un caca nerveux tellement ce serait injuste que lui le soit. Après, il avait sans doute des préférences. Il préférait que la personne soit de sa taille, ou un peu plus petites. Et pas très costaud non plus, histoire de se sentir à l'aise.

La direction dans laquelle il regarderait serait primordiale. L'objectif étant de « regarder là d'où il ne viendrait pas » pour éviter de montrer son ignorance. La solution la plus évidente semblait donc être la porte. Déjà car il arrivait dans le bon sens, et ensuite car la personne devait être un Genin. Elle n'avait donc aucune raison, a priori, de venir de l'extérieur. Respirant profondément, Naoki tentait de diminuer son anxiété. Ses muscles étaient légèrement tétanisés, et ses mouvements perdaient de leurs fluidités.

Quand une main se posa sur son épaule, il ne sursauta pas. Pourtant, l'idée qu'on l'attaquât par derrière de la sorte ne le rassurait pas. Car oui, on l’agressait à cet instant, il voulait courir, s'enfuir et ne jamais revenir. La main disparut. Une erreur ? Si seulement ! La réalité était bien pire. Une fille passa devant lui, les bras dans le dos, un vif sourire étirait ses lèvres. Elle ne semblait pas embarrassé, du moins pas encore. Plutôt enjoué, heureuse de faire une nouvelle rencontre sans doute. Lui-même ne trouvait pas cela si déplaisant, après tout, la jeune fille était plutôt mignonne.

« Bonjour, êtes-vous bien Oarashi Naoki ? »

Naoki reste coi un instant. La bouche légèrement entrouverte, il fixait stupéfait la personne qui lui faisait face. Sur son bras se trouvait le bandeau caractéristique des ninjas du village. A vrai dire, il ne se passait rien dans sa tête. Le vide absolu pour quelque secondes. Les idées sur la personne ne lui avaient pas manqué. Le seul détail qu'il avait omis était le sexe. Effectivement, ce n'était pas un garçon, mais une fille. Un peu plus petite que lui, blonde, mignonne et avec une voix délicieuse. Qu'elle lui montre son bandeau en connaissant son nom ne pouvait signifier qu'une chose : elle était son équipier. Ou plutôt, son équipière en l’occurrence. Stupéfait, il répondit avec quelques secondes de décalage, avec un léger hochement de tête, toujours la bouche entrouverte.

« Ah, oui. C'est moi. »

Comment amener le sujet ? Il pouvait être à peu près certains qu'il s'agissait de son rendez-vous, mais comment lui demander son nom ? En toute honnêteté, la question aurait du être pourquoi ? On lui avait donné rendez-vous seul avec une fille sans aucun support. Si son frère n'avait pas une bonne excuse, Naoki lui incrusterait la marque de ses dents pour lui et les cent générations suivantes !

Désormais, deux choix se présentaient. Le premier, demander stupidement son nom en risquant d'avoir à expliquer pourquoi il ne le connaissait pas. Le second, faire comme si de rien était, éviter de l'appeler pour demander plus tard à son père. À la limite, il préférait avoir l'air stupide lorsque son père lui demanderait comment il avait pu passer du temps avec une personne sans connaître son nom. Cela dit, rien ne l'assurait que son père lui avait vraiment dit tous les détails. Certes, il n'avait pas écouté, mais de là à ne pas comprendre qu'il s'agissait d'une fille et ne pas connaître son nom. Et puis, plus important, qu'étaient-ils censés faire ? Y avait-il un plan ? Une mission ?

Frappant son poing droit dans sa main gauche, une idée sublime lui était venue. S'il n'avait aucune information et ne voulait pas les demander, autant le faire indirectement !

« Je m'appelle Oarashi Naoki, Genin de la dernière promotion. Ravi de te rencontrer ! »

Il s'inclina bassement, mettant des formes excessives à cette présentation. Ce n'était pas vraiment son point fort dans tous les cas.

« C'est avec toi que je dois faire équipe ? J'espère que nous travaillerons bien ensemble ! »

Note:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Genin

Messages : 31
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Mer 17 Juil - 10:01

Bingo ! C’était bien lui.

Il avait l’air plutôt surpris, mais vu que cela faisait un moment qu’il tournait en rond, il ne devait pas s’attendre au fait que ce soit moi sa coéquipière. Excitée comme une puce, je ne tenais plus en place. J’avais envie de sauter partout, de crier, de frapper quelque chose, de libérer toute cette énergie qui s’était accumulée à cause de l’attente. Si je faisais ça ici et maintenant, les gens me prendraient pour une folle. Enfin, moins que mon interlocuteur qui semblait parti dans ses pensées. Il effectuait des gestes bizarres dans le vent, notamment quand il se frappa la main avec son autre poing. Dans toute cette agitation, l’autre protagoniste se présenta. Il était au courant du fait que je connaissais son nom, puisque je l’avais appelé ainsi, mais il avait quand même lancé les introductions en commençant par sa propre personne. Pourquoi pas, ça officialisait leur rencontre en bonne et due forme dans tous les cas.

    -"Je m’appelle Naru, également promue Genin y a pas longtemps !"


Contrairement à lui, je ne m’étais pas inclinée. Tout cela semblait trop formel pour moi, je ne voulais pas m’encombrer de tels bagages en dehors de ma maison. On m’obligeait suffisamment à me comporter comme une véritable femme alors que je possédais à peine douze printemps. Une vie de calvaire que je voulais oublier du mieux que je pouvais quand je me trouvais hors de cette demeure d’extrémistes. Tout ça ne serait pas arrivé si mon père était encore en vie, ma mère et moi n’aurions pas à subir ce traitement contraignant. Mais ce n’était pas le moment de penser à tout ça, pas devant mon nouveau partenaire ! Il paraissait légèrement timide, c’en était presque marrant, mais je ne voulais pas lui faire peur, il fallait que je reste zen et naturelle. Non ! Pas naturelle, pas naturelle du tout, il fuirait s’il me voyait telle que j’étais. Me raclant la gorge discrètement, je reposais mes yeux sur lui, en arborant toujours mon sourire à mille ryos.

    -"Oui, on est apparemment dans la même équipe ! Par contre, notre chef ne viendra pas aujourd’hui, donc je ne vois pas trop ce qu’on pourrait faire…"


Manquant totalement de féminité, je ne voyais pas cette situation comme étant embarrassante, pas le moins du monde. Manger des dangos ? Non, à cette heure-ci la vendeuse me dirait de repasser plus tard. Se balader ? Ca semblait bizarre quand même rien que d’y penser. Ah ! Voilà ce que je pourrais lui proposer ! On pourrait aller sur un de ces terrains vagues servant à l’entrainement pour montrer quelques-unes de nos techniques. Une idée qui ne pouvait qu’être géniale, selon moi, cela correspondait parfaitement avec mon état d’esprit en tout cas.

    -"Si tu veux, on peut s’entrainer en attendant. Partager nos expériences pour que l’on soit meilleurs à deux, déjà !"


Je me voyais déjà lancer quelques boules de feu sur des cibles, taper sur du pantin de bois, envoyer des kunai sur des arbres, tout ce qui faisait un entrainement quelconque d’un simple Genin. On ne pouvait pas faire grand-chose d’autre sans mentor, et c’était mieux que de se tourner les pouces pendant toute la journée. J’espérais de tout cœur qu’il soit d’accord avec moi, j’en serrai les poings contre mon buste, des étoiles pleins les yeux en attendant sa réponse.

    -"Ce sera ma première fois avec quelqu’un d’autre ! Généralement je le fais toute seule… Ce sera bien, tu verras !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t165-uchiwa-naru

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Mer 17 Juil - 12:15

D'une certaine façon, Naoki avait réussi à plus ou moins se sortir de l'embarra. Il le ressentait de cette manière. À son grand soulagement, sa présentation avait l'effet escompté. La gamine -s'il pouvait se permettre de la traiter ainsi vu son âge- lui fit l'immense faveur de s'introduire. Genin. Évidemment, se tromper sur ce détail lui avait semblé impossible. Remarque, il avait bien présumé à tort que son équipière serait un homme. Naru. Au moins, il avait un prénom. Mais habituellement, on donne aussi son nom. Du moins, lui le faisait. Étrange que la faveur ne lui soit pas retourné. Étrange et perturbant.

S'attendant à l'appeler par son nom -ce qui serait sans doute trop formel- il avait perdu tout ses mots et la suite de ses idées. Naru rayonnait. Un peu trop même. Il n'arrivait pas à la quitter des yeux, ni même à fermer sa bouche complètement. Que dire ? La situation était étrange pour lui puisqu'il n'avait absolument aucune information au-delà de ce qu'il avait déjà « utilisé ». Se rappeler des détails. Après tout, son père lu avait parlé, son cerveau devait bien avoir enregistré les informations quelque part, ne serait-ce que pour un court instant ! Un rendez-vous d'équipe sans le chef, cela ne voulait pas dire grand chose. Naoki avait un peu l'impression qu'on se payait sa tête en ce moment.

Dans tous les cas, il ne semblait y avoir aucun planning de prévu. Naru ne savait pas quoi faire, ce qui sous-entendait qu'elle n'avait reçu aucune consigne. La question était donc de savoir ce qu'ils feraient. Techniquement, lui-même n'avait pas spécialement envie de continuer. Cette situation le mettait mal à l'aise. L'enthousiaste bouillant de la jeune fille ne le réchauffait pas plus que ça. Elle lui donnait même des sueurs froides.

« Si tu veux, on peut s’entraîner en attendant. Partager nos expériences pour que l’on soit meilleurs à deux, déjà ! »

Naoki cligna plusieurs fois des yeux, pas sûr d'avoir bien compris. Elle voulait passer la journée avec lui ? Il avait la légère impression d'avoir été embauché comme baby-sitter. Non pas qu'il la voyait comme une gamine, mais plutôt qu'il la voyait comme une corvée. Genre une enfant de cinq ans qui avait décidé de jouer à la poupée et qui le forçait à jouer avec. Certes, cela pouvait être amusant, mais surtout terriblement embarrassant. Si son frère apprenait qu'il avait passé la journée seul avec une fille dans un coin reculé du village...

D'accord, le but de cette journée était sans aucun doute d'apprendre à se connaître en tant qu'équipier, sans qu'une tierce personne ne vienne s'immiscer. Donc il ne pouvait pas simplement se soustraire à cette partie, et s'entraîner avec elle pouvait être enrichissant. Pour être tout à fait honnête, il n'était même pas capable de dire la différence entre leurs deux niveaux. Elle était probablement plus dangereuse que lui, pour la simple raison que l'offensive n'était pas son point fort. Par contre, montrer ses techniques le gênait un peu. Cela n'avait rien à voir avec l'envie de garder une botte secrète -ce qui semble parfaitement inutile quand deux personnes sont censées travailler de concert lors de missions périlleuses. Le problème venait de la nature... particulière de ses techniques. C'était original d'utiliser des dessins pour combattre, mais cela était loin de faire l'unanimité.

« Ce sera ma première fois avec quelqu’un d’autre ! Généralement je le fais toute seule… Ce sera bien, tu verras ! »

Elle avait l'air si enthousiaste, les yeux brillants, les mains serrées contre son cœur. Naoki sentait le sien frapper régulièrement mais avec plus d'énergie. Il eût un léger mouvement de recule, juste un petit pas, avec un sourire hésitant. Se frottant l'arrière du crâne, il pouvait bien admettre qu'un entraînement basique pouvait convenir. Après tout, si ce n'était que lancer des kunais, il ne serait pas trop ridicule. Sans doute.

S'ils devaient passer la journée ensemble, autant que ce ne soit pas assis par terre à ne rien faire. Attendre que le temps passe lui semblait chiant lorsque ce n'était pas pour son frère. Et en plus, il y avait de fortes chances que cela aboutisse à un silence embarrassant. Comme en ce moment même. Cela avait l'air tellement important aux yeux de Naru qu'ils passent cette journée à travailler ensemble, qu'il ne pouvait décemment pas le lui refuser.

« Ok, dans ce cas, on va s'entraîner sur un terrain vague au nord du village. Viens. »

Avec un léger hochement de tête, Naoki avait son air gêné pour un sourire. Attrapant le poignet gauche de sa nouvelle coéquipière, il entreprit de la traîner avec lui jusqu'au terrain. Un peu d'action, qui plus est à deux, ne pouvait faire de mal à personne. Sauf si cela commençait à être très violent. Tant qu'ils y allaient doucement, comme des gamins raisonnables qui le font ensemble pour la première fois, il n'y avait aucune raison d'y avoir un accident. Naoki espérait toujours ne pas se faire surprendre seul avec elle. Il courrait pourtant dans les rues en la tenant par la main.

Lorsque le terrain fut en vue, son étreinte sur le bras de Naru se relâcha un peu, jusqu'à disparaître complètement. Le sifflement du vent à ses oreilles s'estompait, tandis que sa foulée ralentissait. Jusqu'à l'arrêt total.

« Voilà, tu veux faire quoi ? Personnellement, j'ai toujours fait ça avec mes parents. Les deux ou un seul. Mais on travaillait sur mes performances uniquement. Donc je ne sais pas trop comment on fait pour faire ça à deux. »

Naoki ne savait pas vraiment quoi dire d'autre, ni quoi faire. Les travaux de groupe n'était pas son fort. Lancer des kunais, monter aux arbres, marcher sur l'eau, c'était bien, mais cela revenait un peu à travailler chacun de son côté. Toutefois, il n'arrivait pas à trouver un moyen sûr de travailler à deux. Après tout, si l'un deux finissait blessé, il faudrait expliquer aux adultes comment cela avait pu arriver.

« Tu veux qu'on pratique ensemble ou chacun de notre côté ? On peut comparer après. »

Où se trouvait son frère quand il avait besoin de conseil sur la façon de s'y prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744

avatar
Rang : Genin

Messages : 31
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Jeu 18 Juil - 8:45


Quelque chose d’inattendu se produisit.

Devant mon dynamisme survolté, je m’attendais à une simple réponse positive. Cependant, ce qui se profila fut bien au-dessus de mes attentes. Il m’avait proposé de nous rendre sur un terrain vague afin de nous entrainer, pile ce que je voulais. Mais, le plus imprévisible fut le fait qu’il me prenne par la main pour m’y conduire. Nos foulées battant sur différents rythmes, nous traversions la densité de personnes présentes sur notre route. Cette course avait un petit côté aventure, palpitant ! Un sentiment que je n’avais sans doute pas ressenti depuis des années. Me battre contre moi-même, contre ma famille et contre l’académie ne donnait pas d’opportunité pour profiter des douces et simples joies de la vie. Mais aujourd’hui, c’était différent. Je tenais entre mes mains une chance de pouvoir changer cette spirale maléfique en un cycle de bonheur sans précédent. Je n’allais pas gâcher cette chance ! Au final, le centre-ville se trouvait derrière nous, nos pas martelaient le sol jusqu’à s’arrêter sur ce fameux terrain vague. On y était ! le théâtre de mes rêves ! Il n’y avait que des groupes qui venaient, et j’étais enfin là, moi aussi en tant que membre d’un groupe, quoi que notre équipe ne comptait que trois membres au lieu de quatre.

La tête sur les épaules, il me demanda ce que je voulais faire. Il était vrai que j’avais parlé d’entrainement, mais je n’avais la moindre idée de ce que l’on pourrait faire. Plongée dans mes réflexions, je me remémorais un fameux jour de cette fameuse semaine la plus heureuse de ma vie. En entrainement avec le grand Jiraiya, j’étais assise au sol, devant cette stature aux cheveux blancs. Ce fut le lendemain du pacte avec les Crapauds, le survivant de l’offensive face à Ame Gakure no Sato avait accepté de m’entrainer un peu plus sérieusement. Commencer avec les bases semblait évident, et je m’apprêtais à répéter aujourd’hui ce qu’il m’avait dit à l’époque. Toussant légèrement pour reprendre ma voix, je tins une pose droite, une main sur une hanche, et l’autre levée au même niveau que mes épaules, le poing fermé avec juste l’index qui pointait le ciel.


    -"Pour travailler en équipe, les shinobis d’une même équipe doivent connaitre leurs capacités. Leurs forces et leurs faiblesses, leurs convictions et aussi leur type de fil… Non, ça c’est pas important."


Cette tête de hérisson pervers, il avait failli me faire dire quelque chose de stupide et de complètement dérisoire. Connaître son allié restait malgré tout particulièrement logique, un fait indéniable qu’il était important de rappeler aux membres d’un groupe. Cela voulait dire qu’il fallait que je révèle ce que je ne voulais pas révéler, mais ce serait un pas de plus vers ce futur radieux qui m’attendait, selon les mots du maitre des Crapauds. Mes joues se mirent à rosirent légèrement, je baissais les bras pour qu’ils longent ma taille avant de m’attraper le bras gauche avec le droit, ce sujet serait le plus difficile à aborder. Fixant de nouveau Naoki, mes pupilles virèrent du bleu ciel au rouge écarlate, avec trois virgules autour de la rétine.


    -"Je-Je commence… Je m’appelle Naru, Uchiwa Naru, membre du Clan Uchiwa. Je possède le Sharingan, comme tu peux le voir, j’ai également signé le pacte de sang avec les Crapauds, sous la tutelle de l’un des survivants du massacre du Shodaime Amekage Hanzou, Jiraiya…"


En y repensant, ces informations n’étaient pas anodines. L’appartenance au clan Uchiwa, le pacte et aussi l’implication de Jiraiya. Je venais de me rendre compte que je n’étais pas n’importe qui, cette lourde présence que je représentais ne valait pas la peine que le monde s’y attache, c’était mon opinion en tout cas. Mon visage devenant beaucoup trop sérieux et fermé, je tentai de me remettre à sourire, un peu comme avant, pour éviter de baisser l’enthousiasme de l’ambiance. Le reste des informations viendrait sans doute plus tard, je voulais déjà voir comment il allait réagir à ce flot d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t165-uchiwa-naru

avatar
Rang : Genin

Messages : 78
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   Jeu 18 Juil - 9:56

Ils y étaient enfin. Un terrain vague, servant de lieu d'entraînement pour quelques shinobis. Des exercices basiques, car certains exercices plus poussés nécessitait des environnements particuliers. Dans son cas, Naoki avait besoin d'eau la majorité du temps, surtout pour invoquer ses créatures à tentacules. Enfin, heureusement pour lui, il pouvait éviter de se retrouver dans une situation plus qu’embarrassante.

En soi, cela n'avait rien de très gênant, juste que parfois, ses pieuvres étaient un peu collantes, et pas seulement à cause de leurs ventouses. Lui les trouvait très attachantes, mais ce ne semblait pas être une généralité. De toute façon, il ne songeait guère à montrer ses techniques. Rien que l'idée l’embarrassait, lui donnant l'impression que ses oreilles roussissaient lentement dans un petit feu de camp. L'index de sa main droite collée au coin de ses lèvres, l'autre bras collé sur son ventre, le gamin réfléchissait. L'avenir de leur entraînement ne devait pas dépendre uniquement de Naru. Ce serait injuste et pas très galant de rejeter toutes les responsabilités sur elle. Son frère lui aurait sans doute mis un bon coup sur le sommet du crâne si jamais il avait appris que cette idée lui avait traversé l'esprit. Pourtant, lui-même en était convaincu. Si Fung avait été dans cette situation, il aurait sans doute tout abandonné. Sa nature solitaire dominait toujours, pourtant il forçait son frère à faire des choses que lui-même ne ferait pas. C'était vraiment trop injuste.

Être partenaire avec quelqu'un. Une lourde tâche. On avait la vie de l'autre, mais également que responsabilité morale. Il fallait s'assurer que la personne se sente bien. Ne rien faire avant qu'elle ne soit prête, pour éviter de tous les mettre en danger. Car oui, en mission, si l'un d'eux avait la tête ailleurs, cela pouvait tous les faire tuer. Ce n'était certainement pas une chose profitable à leur équipe.

Alors qu'ils réfléchissaient tout deux à une activité -que lui-même espérait sans danger- la première à prendre la parole fut Naru. Cela ne l'étonnait guère. Il n'avait pas vraiment d'idées, à part comparer leurs compétences. Dans ce cas, Naoki se tournerait en ridicule. En fait, qu'il utilise ses techniques ou pas, il aurait l'impression de passer pour un fou dégénéré. Elle proposait la pire solution possible. Parler de ses capacités. Le gamin faillit s'étouffer en entendant ça, et aurait bien protesté un peu. Toutefois, elle fut trop rapide. Sans compter que tout cela était parfaitement logique. Connaître les forces, les faiblesses, les peurs, tout cela était important puisque ces facteurs pouvaient devenir déterminant dans un combat. Chacun devait posséder des compétences allant avec celles de leurs équipiers.

Cherchant désespérément une échappatoire, Naoki écouta la suite. Naru. Naru Uchiwa ? Elle faisait parti de ce célèbre clan ? La bouche entrouverte, le Genin ne savait plus trop quoi dire. Il fixait les pupilles, incapable de dire un mot. Cela ne faisait aucun doute. Il s'agissait bien d'un des deux dojutsu du village, le Sharingan. Elle possédait également un pacte avec un animal. Quelle drôle d'idée d'invoquer des crapauds. Au moins, il n'était pas le seul à avoir des secrets bizarres. Bouche bée, Naoki ne savait pas quoi dire. Sa coéuipière venait de se mettre à nu. Il venait d'entrer dans son intimité, et cela le gênait beaucoup. Après tout, il n'avait pas autant de secrets qu'elle, et ils n'étaient pas aussi imposant.

Oui, pour lui, Naru en avait un gros. Un très gros même. Pourquoi ne lui avait-elle pas dit plus tôt ? Cette pensée l'effleura assez rapidement. Elle avait évité de dire le nom de son clan. Pourquoi le cachait-elle ? Il avait peur de se montrer très indiscret en lui posant la question. Après tout, il était censé en faire de même et livrer ses compétences. Autant dire pas grand chose comparé à un Uchiwa.

Plusieurs fois, il ouvrit la bouche, puis la referma. Les mots ne venaient pas, toujours stupéfaits. À cet instant, Naoki devait vraiment ressembler à un poisson. Peut-être même avait-il une face de poulpe. Ce n'était pas très important, il essayait de s'éclaircir les idées. Même si l'envie de comprendre le comportement de sa coéquipière -qui lui cachait volontairement des choses depuis le début- était suspect, il ne devait pas pour autant en oublier ses manières.

« Euh... Je m'appelle toujours Oarashi Naoki. Je... »

Naoki s'arrêta après avec un peu bégayé. Que devait-il faire déjà ? Ah oui, expliquer ses capacités, forces, faiblesses, et tout ce bazar. Cela faisait beaucoup de choses à ranger dans la catégorie faiblesses et très peu dans celle des forces. Aimer les caramels comptait comme une force ?

« Je dessine... enfin, j'utilise de l'encre... Non, je matérialise mes dessins. Voilà, c'est ça. Je dessine des choses, et ensuite elles sortent du papier. Après j'ai... »

Son hésitation à l'idée d'avouer invoquer des poulpes n'avait pas diminué. La seule personne qui le savait actuellement était son frère. Ce n'était pas anodin. Il y avait des choses qu'il préférait cacher. La majorité de ses techniques avaient rarement été vues par des inconnus. Enfin, elle avait abandonné son secret, lui aussi devait montrer un peu de courage.

« Et je peux invoquer des... poulpes. »

Le dernier mot avait été dit tellement doucement que l'entendre devait relever du miracle. Cela se voyait sans doute qu'il n'avait pas envie de le dire, puisque son visage devenait étrangement rouge, ce qui contrastait avec son habituel teint pâle. Naoki songeait déjà à bronzer pour que la prochaine fois soit différente. Il voulait avoir la peau noire, au moins, personne ne remarquerait son embarra.

« Je ne suis pas très doué pour beaucoup de choses, juste pour dessiner en gros. »

N'osant même pas regarder Naru en face, le gamin détourna le regard, craignant le verdict de son équipière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t235-naoki#744
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux Bourgeons aux Racines Puissantes [Relationnel - PV : Naoki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Hî no Kuni :: Konoha Gakure no Sato :: Portes du village-