Partagez | .
 

 Uchiwa Sei (UC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 2
MessageSujet: Uchiwa Sei (UC)   Jeu 12 Sep - 9:02

[Hors Role Play]


o Prénom : Bob. Major Bob.
o Âge* : 21 ans
o Ville : Carmin sur mer
o Comment avez-vous connu le forum* : En me baladant dans les hautes herbes d'un topsite.
o Comment jugez-vous votre niveau RP* : Pas trop mal... m'faudrait une pierre foudre !


[Role Play]


o NOM Uchiwa
o PRÉNOM Sei
o ÂGE* 23 ans
o VILLAGES SOUHAITÉS Konoha, Kiri
o GRADE MAX Jonin
o CAPACITÉ SPÉCIALE* Sharingan

o DESCRIPTION*

Il y a, je le sais, un paquet de trucs inexplicables dans ce monde de fou ! Les sales tronches des animaux des fonds marins, les éclipses solaires, pourquoi j'ai l'alcool mauvais... Mais il y a, au-dessus de tous les mystères de la nature, une énigme de l'ordre du surnaturel : les dreadlocks de Sei Uchiwa. Je suis sérieux ! Comment un membre d'un si prestigieux clan, aux coutumes et moeurs si drastiques - comprenez "cette famille avec un balais de le fion" - peut il se permettre d'assumer un tel look ? Ne vous méprenez pas, ça en jette, je le lui concède. Mais la crédibilité de sa dynastie en prends un coup, croyez-moi. Moi, j'dis ça, j'dis rien, j'ai pas de clan, j'ai même pas de famille - et ma femme s'est barrée. En fait, je crois que je suis un peu jaloux. Ce mec appartient à une lignée de haut rang, porte des dreads, et en plus, il est classe avec !

Comme si ça suffisait pas, il peut se vanter de sa belle gueule. Les yeux toujours mi-clos, ses pupilles insondables posées sur vous avec nonchalance. Il se cache, derrière le mur de fumée qui se dégage de sa clope, sans arrêt en vadrouille d'un bout à l'autre de ses lèvres. Il se permet même d'avoir un anneau aux oreilles, comme pour dire un peu plus "Hey les gars, regardez-moi, j'suis cooooool, alors complexez bien devant votre miroir tout les matins en pensant à moi.". Personnellement, c'est pas que j'en ai, des complexes. Enfin, pas jusqu'à ce que je le rencontre. Maintenant, chaque jour, j'ai sa petite voix qui trotte dans ma tête, pour me rappeler à quel point je suis misérable. Moi aussi j'aurais bien voulu avoir la peau couleur lait, et les cheveux ébènes ! Mais ma pauvre mère m'a fait châtain aux yeux noisette. Vous pouvez me dire quels attributs ont moins de personnalité que "châtain aux yeux noisette" ? Aucun !

Bon, vous allez dire que je fait une fixette sur ce mec, m...


    — Non, pas du tout, je...

— Attendez, bouclez-là, laissez moi finir ! Je suis en train de me confier, merde ! C'est pas votre boulot de m'écouter sans l'ouvrir toutes les deux minutes ? Si ? Voilà, merci !

Comme je disais, vous allez sans doute dire que je fait une fixette sur ce mec, alors que pas du tout. D'ailleurs, je vais arrêter d'en parler, là, maintenant. Juste après vous en avoir touché un mot, parce que y a vraiment un truc scandaleux ! La sélection naturelle. Je veux dire, pour ma part, j'ai aucun problème avec ma taille. J'atteins presque le mètre soixante-dix, et j'ai pas besoin de plus, après, j'aurais l'air d'un grand benêt... D'accord, tout ce que je demande, c'est dix centimètres de plus. Histoire de gagner un peu de prestance. Quelques muscles longs, fins et souples histoire de crâner aux bains chauds, et c'est réglé ! Je demande pas grand chose, franchement. Et devinez qui a déjà tout ça ? Non allez-y, je vous laisses deviner. Allez-y j'vous dit !

Ça me sidère ! Ce mec à beau avoir l'air d'un détestable connard, prétentieux et indolent, il arrive quand même à être charismatique ! Vous voyez, le genre de garçon un peu atypique, mais en même temps très posé, décontracté, presque apathique. Je le reconnais, je suis quelqu'un de nerveux, je garde difficilement mon calme, je parle vite, beaucoup, en faisant des grands gestes, et en prime mes pommettes rougissent dès que je m'emballe... tenez, vous voyez !? Pourquoi je peut pas être imperturbable en toute circonstance, moi aussi ?

Et le plus beau reste à venir ! Sei à carrément un Q.I. de génie, genre le rat de bibliothèque, les grosses lunettes en moins. Z'imaginez vous, en train de déguster un plat de pâtes entre deux gardes, avec des collègues, à essayer d'avoir l'air intelligent pendant que monsieur-je-sais-tout lâche une phrase savante et assassine entre deux bouchées ? Et il bouffe proprement, par dessus le marché !


    — Musashi-san, vous en faites un peu trop... J'ai le dossier de votre ami sous les yeux, et il est noté qu'il est plutôt malin et observateur. De là à dire qu'il à un Q.I. de génie...

— Exactement, je suis son ami ! Et il devrait avoir un peu plus de considération pour moi ! Sans déconner, ce type entretien les mêmes relations avec les autres humains qu'avec une plante verte ! Il nous arrose de sa science et de son charme, de temps à autre, juste histoire qu'on survive. Mais je peut très bien me passer de lui, d'autant qu'un vrai ami ne vous offrirait pas un paquet d'allumettes à votre anniversaire. Surtout si vous ne fumez pas. Et que ce n'est pas votre anniversaire, en fait...

Et au final, à bien y réfléchir, je ne lui envie pas ça : sa solitude. Ça fait un peu cliché de parler du super ninja trop fort qui fait cavalier seul, mais je vous parle d'une autre solitude. Sei, c'est le genre de personne qui est à l'écart, non pas par choix, mais parce que personne ne peut le blairer. C'est un salaud, sans notion du bien ni mal, ni aucun autre moteur que son impulsivité, sa curiosité et son goût prononcé pour l'absurde. J'vous jure, personne n'a envie d'être l'ami d'un type pareil, aussi beau, fort, grand, intelligent...


    — Je crois qu'on a compris, Musashi-san.

— Bref, voilà. J'avais un peu peur de venir déballer mon sac ici, mais cette séance m'a fait beaucoup de bien, docteur. J'ai put faire un peu le tour de ce qui m'obsédait chez mon équipier - même si à la base, je venait juste faire un contrôle psychologique de routine - et ça m'a permit de me rendre compte qu'au final, j'ai pas grand chose à lui envier.



Au fait, j'vous ai parlé de son talent pour le chant ?

o HISTOIRE*


    — 'Tain... c'est dégeu...

Sur ces mots qui avaient souillé un silence presque religieux, Sei recracha une longue gerbe de fumée, qui s'envola enlacer la brise matinale. Le chant des oiseaux, aux allures de cantique, et le mutisme inhabituel de la faune, appuyaient le sentiment de deuil qui avait gagné les shinobis de Konoha. Plusieurs d'entre eux étaient penchés sur les carcasses mutilées de leurs défunts camarades, qui ne baignaient plus que dans du sang séché. La forêt de Hi no Kuni serait leur seul tombeau, tant déplacer les corps se serait avéré fastidieux. D'ors et déjà, l'un des membres de l'équipe s'appliquait à honorer ces disparus, en plantant puis en allumant quelques bâtons d'encens ça et là.

Malgré la description plutôt sommaire et irrespectueuse que Shizaku avait fait de la scène, il fallait avouer que tout cela n'avait rien de très ragoutant. Pour autant, le Nara ne put s'empêcher d'adresser un regard à la fois surpris et dépité à son homologue Akimichi, que la situation n'empêchait en rien de déguster ses friandises préférées. Sei lui, fixait l'amas de cadavres comme s'il se forçait à regarder, par respect ou par défi. Mais tous le connaissaient suffisamment pour savoir qu'aucune des paires d'yeux ici présentes n'avaient moins d'empathie que les siennes. Shizaku pensa que le jeune Uchiwa était cinglé, et qu'il admirait les lieux du massacre comme on admire une toile ou une estampe.

Soudainement, Kyosei fit entendre sa voix grave et intransigeante : il fallait y aller. Certains soupirs dans les rangs avaient de quoi être interprétés comme de l'indignation, mais c'est Shinrei qui pris la parole, révolté.

    — Comment ça, "il faut y aller" ? Nous devrions prendre le temps de prier pour les nôtres, et de leur rendre un dernier hommage, avant de les laisser là comme de vuglaires chiens !
    — Du calme, Shinrei. Tu crois peut-être que leur rendre hommage t'importe plus qu'à moi ? Tu as tort. Mais si nous ne poursuivons pas notre route, d'autres malheurs seront encore à déplorer.
    — Connerie.

La tension entre les deux hommes était palpable. D'un côté, Kyosei était un vétéran respecté, craint parfois même, et de l'autre, Shinrei était un homme droit et apprécié. L'un comme l'autre était dans son droit, et leurs regards insistants plongés l'un dans l'autre glaçaient l'échine du bataillon entier. Pourtant, dans un souffle enfumé, un autre son de cloche vint s'ajouter à celles qui tintaient déjà dans un fracas muet.

    — Kyosei-sama a raison, il ne faut pas tarder.

Sei s'était exprimé en levait les yeux vers un ciel menaçant qui, de temps à autre, grondait de colère. L'humidité de la nuit passée jouait en la défaveur des ninjas de la Feuille, et s'ils tardaient trop, ils perdraient la trace de leurs cibles. Mais cela, tous ici le savaient. Il n'était pas question de mission, mais de principes. Et certains en avaient plus que d'autres. Les sourcils de Shinrei durcirent son expression, tandis qu'il fixait sévèrement le jeune Uchiwa. Kyosei lui, aurait préféré ne pas voir un gamin intervenir alors que son autorité se voyait remise en question devant ses hommes.

    — Tu t'fous de ma gueule, connard ? Comment on peut avoir aussi peu d'humanité, et de respect pour ses frères tombés ?

Sei haussa les épaules.

    — Ils sont morts. Et je pense qu'ils m'en voudraient beaucoup plus de rester là à pleurer sur leur sort en laissant filer leurs meurtriers, plutôt que de me voir partir à leur poursuite.
    — Ta gueule. Tu me les brise depuis notre départ de Konoha. Avec ton air condescendant et ta nonchalance constante... Tu me dégoûtes.

Encore une fois, le fils de l'éventail haussa les épaules, avant de faire redescendre ses yeux, qui n'avaient pas quitté les nuages depuis quelques minutes. A nouveau, il souffla sa douce fumée, puis se tourna vers son interlocuteur.

    — La vérité, c'est que ce qui t'agaces, c'est que j'ai bien plus d'humanité, en cherchant à venger nos camarades, que toi qui te caches derrière leur mort et leurs funérailles pour masquer ta peur d'y passer à ton tour.

De nouveaux soupirs firent écho aux premiers. Cette fois, il s'agissait de surprise, car rares étaient ceux qui à son âge, auraient osé parler ainsi à un guerrier de la trempe de Shinrei. Ce dernier croisa alors les pupilles ténébreuses de Sei, avec un mélange de dégoût et de peur. Le temps paraissait suspendu par leur friction, et contre toute attente, l'aîné semblait tout à coup beaucoup moins sûr de lui. L'imposante silhouette de Kyosei s'interposa alors entre les deux hommes, que quelques petites mètres séparaient. D'un simple mot, il mis fin aux heurts, raffermit sa poigne, et mis tout le monde dans le sens de la marche.

Sei glissa ses mains dans ses poches, l'air de rien, et rentrant dans le rang, sous la pression de l'oeil peu commode de Kyosei. De son côté, Shizaku arriva à la hauteur de Shinrei, qu'il attrappa par l'épaule, avant de le chambrer et par la même occasion, de le faire sortir de sa torpeur.

    — Bah alors Shinrei-san, qu'est-ce t'as pris de flipper comme ça devant cet avorton ?

Et Shinrei de répondre, la tête ailleurs.

    — Rien, Shizaku... rien...


UC.
o Avez-vous des remarques ou des informations complémentaires à nous faire part ? Le Prof Chen a dit "Ce n'est pas le moment d'utiliser ça !".


Dernière édition par Uchiwa Sei le Mar 17 Sep - 8:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Kazekage

Messages : 220
MessageSujet: Re: Uchiwa Sei (UC)   Jeu 12 Sep - 22:51

Bonsoir et bienvenue à toi sur Naruto Ultimate ! Aujourd'hui j'ai vu la balise [En cours] sur ta prez, mais elle a été enlevée, même si je vois toujours un "UC" au bas de la page. Bref, histoire d'éviter des erreurs de compréhension, et que tu restes une semaine à attendre qu'on passe sur ta prez, je te demande si cette dernière est terminée. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t192-chinmoku-xaldin#481
avatar
Messages : 2
MessageSujet: Re: Uchiwa Sei (UC)   Mar 17 Sep - 8:45

Je suis désolé, je pensais finir plus tôt que ça mais j'ai eut des imprévus qui m'ont un peu freiné ! J'ai remis la balise (UC) dans le titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Rang : Leader d'Hikari

Messages : 649
MessageSujet: Re: Uchiwa Sei (UC)   Mar 17 Sep - 12:25

Aucun soucis, bon courage Wink
Préviens nous une fois ta présentation terminée !

_________________
Theme I | Battle Theme I | Wolf's Theme I | Hikari's Theme
« Les fous sont aux échecs les plus proches des rois. » Kyu #3366ff
Ragnar #339999
Hikari:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://narultimate-rpg.forumactif.org/t134-kyu#289
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Uchiwa Sei (UC)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Uchiwa Sei (UC)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Technique de Madara Uchiwa ( en cour)
» Itachi Uchiwa
» Yoshi Uchiwa
» Présentation d'Itachi Uchiwa
» [Présentation] Itachi Uchiwa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Ultimate RPG :: Général :: Présentations-